• On attend... on attend... de minute en minute, d'heure en heure, de jour en jour, de semaine en semaine, emmitouflée dans le froid, emmitouflée dans le chaud suant dans ma couche de goretex pour plus de réactivité et...

    le foirage !

    CHI a été lancée ce matin de Ny-ålesund, à J+1 par rapport au créneau initialement prévu... et à Longyearbyen, c'était la purée de pois... ça neigeôtait et impossible de distinguer le moindre coin de ciel, la moindre étoile

    J'ai bien vu qu'ils avaient commencé le décompte mais je me suis dit que ça allait se terminer en jus de boudin, comme tous les autres jours... sauf que.. jus de boudin pour moi mais pas pour tout le monde

    Certains étaient plus chanceux : des hauteurs de Breinosa, la "montagne" au bout de LA route, là où se situe la mine 7, EISCAT et l'observatoire des aurores boréales, ils ont réussi à voir quelque chose, plus ou moins situés au dessus de la merdasse de temps

    J'emprunte donc les photos postées par KHO et ne cache pas mon dépit

    Foirage !

    la fusée arrive

    Foirage !

    et la partie fun commence cry

     

    Pour ceux qui ont Facebook, je vous invite à aller consulter la page d'EISCAT... c'est là que se situait en fait le gagnant du jour qui a publié un timelapse montrant le lâcher des 

    https://www.facebook.com/EiscatSvalbardRadar/

    Ils ont aussi un compte Twitter s'il y a des amateurs (ça rime)

     

    C'était pas mon jour : je n'avais plus d'eau ce matin avant d'aller au boulot (mais j'ai échappé au pire : j'aurais pu être sous la douche avec la tête pleine de shampooing) sans savoir si c'était une coupure contrôlée ou pas... en tout cas, on n'avait pas été informé et même le proprio n'était au courant de rien. Par les températures actuelles on peut craindre le pire : avec les -20°C ambiants, les gens qui partent de chez eux en laissant la fenêtre entre-ouverte... les plombiers ne chôment pas

    Problème  non résolu quand je suis revenue du boulot mais le mystère reste entier

     

    Espérons que demain soit un jour plus faste... il reste encore une fusée à lancer : la CREX-2 de Andenes et ils ont prolongé jusqu'au 12... ça nous laisse 2 jours mais vu la météo prévue pour jeudi, on va se concentrer sur demain... allez on y croit... ils nous annoncent du "soleil" (pour les nouveaux, vous noterez le signe particulier propre à nos latitudes : un soleil sous l'horizon). Croisons les doigts !

    Foirage !


    votre commentaire
  • On connaissait le TRex..., voici CREX ou plus exactement CREX-2 parce qu'il y a déjà eu un CREX

    Et c'est quoi donc ???

    C'est quand des chercheurs font mumuse avec beaucoup d'argent pour étudier ce qui se passe au dessus de notre tête. C'est un projet qui a pris de l'ampleur au cours des années, on avait déjà eu droit à une expérience du même genre en 2014 mais je ne l'avais pas vue. Cette fois-ci, j'espère avoir plus de chance.

    Donc le projet est de lancer 3 fusées différentes pour étudier ce qui se passe dans la haute atmosphère quand il y a des aurores côté jour ou cusp auroras. Ces aurores qui se forment au dessus de notre tête le matin entre 8-9h et 12-13h. Evidemment, dans tous les endroits normaux, il serait impossible d'observer ce qui se passe visuellement mais comme chez nous il fait nuit, pas de problème glasses

    Sur ces 3 fusées, une a déjà été lancée... la moins fun qui ne transportait que des instruments, donc rien à voir pour nous, le commun des mortels. Cette fusée a été lancée le 24 nov à 8h43 de Andenes, en Norvège "continentale", tout à la pointe de Vesterålen (au nord de Lofoten) et tout s'est bien déroulé apparemment.

    Les 2 autres sont plus fun... elle transporte des marqueurs colorés de différents types qui vont se déplacer selon leur nature et indiquer ce que font les particules de différents types dans la haute atmosphère. Une de ces fusées (CREX-2) doit être lancée d'Andenes et lâcher ses marqueurs "au dessus" de nous environ 12 minutes plus tard.

    Une autre fusée, CHI, doit être lancée de Ny-ålesund et passer non loin de nous très peu de temps après et lâcher des marqueurs le long de sa trajectoire.

    Pour ces 2 fusées, il faut des bonnes conditions au point de lancement, un ciel dégagé au dessus de Longyearbyen et Ny-ålesund pour que les observateurs puissent observer wink2 et il faut un peu d'activité aurorale dans la zone où la(les) fusée(s) doit(vent) passer.

    Et là, ils attendent et nous nous attendons aussi. La semaine dernière je n'étais pas bien motivée et je manquais un peu d'info pour planifier, mais cette semaine j'ai été très motivée et j'ai déjà passée un certain nombre d'heures à attendre dans le froid. Je n'ai qu'une peur, c'est de ne pas avoir le temps de me mettre en place entre le moment où on nous dit que la fusée va être lancée (ou a été lancée) et le moment où le show visuel commence. C'est pas toujours simple de suivre les messages sur Facebook et ça peut prendre plusieurs minutes avant d'être prévenu d'une actualisation... et il faut le temps de s'habiller, embarquer son matos, se rendre sur les lieux du crime, installer le matos et faire les derniers réglages... ça paraît pas très réaliste. J'avais donc opté de m'installer déjà quand ils avaient commencé le compte à rebours à T-30 min mais a été bloqué hier à T-15 min.

    On a eu du très beau temps lundi et mardi matin mais pas d'activité aurorale ou pas dans la bonne zone du ciel (alors qu'on a eu des aurores très actives le soir, bien sûr), de même ce matin puis le ciel s'est couvert plus ou moins et il a neigé plus ou moins... ça se présente mal pour demain avec la météo prévue. Ils ont jusqu'au 9 donc on croise les doigts et j'aimerais bien assister à la chose, immortaliser la chose et par la même occasion apporter ma petite contribution aux progrès scientifiques (avec plus d'observateurs à différents endroits, ils peuvent mieux "trianguler", en bon français...)

    et à quoi ça ressemble ce qu'on voit si tout se passe bien ?

    à ça

    On connaissait le TRex...

    photo NASA (expérience avril 2019 en Norvège du nord, chez nous il faisait trop jour) et pour tout le blabla, c'est là : https://www.nasa.gov/feature/goddard/2019/nasa-launches-two-rockets-studying-auroras

     

    c'est rigolo joli beau, non ?? vous comprenez pourquoi je suis motivée... (je serais moins motivée si c'était entre 3h et 7h du mat)

     

    Voici 2 vidéos qui vous expliquent ce qu'ils font (en anglais)

     


    1 commentaire
  • C'est pas si souvent qu'on a l'occasion de mettre quelque chose dans la catégorie Technologie/Sciences, alors on va pas rater l'occasion...

    Aujourd'hui, c'était le grand jour de l'inauguration de l'exposition "Glaciers on the Move" par Heïdi Sevestre, pardon Docteur Heïdi Sevestre (aussi connue comme Heïdi Superstar) et David Wrangborg. Et de quoi ça parle donc ??? des glaciers qui surgent

    Répartition des rôles :

    Heïdi la glaciologue

    David le photographe

    La météo étant un peu morose, pas trop de concurrence pour cet événement de milieu de journée (c'est toujours dangereux un samedi) et une soixante de personnes avaient fait le détour

    quelques bulles pour l'occasion

    Glaciers on the move

     

     

    Glaciers on the move

     

    Glaciers on the move

     

    Glaciers on the move

     

     

    Glaciers on the move

     

    présentation rapide mais la qualité des photos prises par moi ne font pas honneur aux photos prises par David et à l'expo dans son ensemble... la lumière jaunasse n'aide pas mais ça vous donne une idée

    Glaciers on the move

     

    Des panneaux explicatifs que vous arriverez à lire si vous agrandissez en cliquant dessus

    Glaciers on the move

     

     

    1% des glaciers dans le monde sont du type glaciers qui surgent et on en a la bagatelle de 349 au Svalbard !!

    Glaciers on the move

     

    Glaciers on the move

     

    Glaciers on the move

     

    Glaciers on the move

     

     

    bon ! désolée... là, c'est illisible !!

    Glaciers on the move

     

     

    Pour vous amusez un peu, vous pouvez scanner les codes QR ci-dessous et allez voir des vidéos

    Glaciers on the move

    Wahlenbergbreen comme si vous y étiez (remarque au passage : c'est près de ce glacier que j'ai vu mon 1er ours... 1er de ma vie)

     

    Glaciers on the move

     

    Glaciers on the move

     

     

    Glaciers on the move

    Ces derniers montrent des time-lapses réalisés grâce à 

    Glaciers on the move

    L'un d'eux s'est fait régler son compte par un ours d'ailleurs wink2

     

    Un public intéressé et studieux

    Glaciers on the move

     

    Glaciers on the move

     

    Glaciers on the move

     

    Glaciers on the move

     

    Glaciers on the move

     

    Glaciers on the move

     

    Glaciers on the move

     

    Glaciers on the move

     

    J'ai aussi testé des lunettes VR (réalité virtuelle) pour la 1ere fois... il ne faut pas mourir idiot !! Incroyable ce qu'on fait de nos jours oh

    Après cela, il était l'heure de migrer vers la tente du festival culinaire (festival lancé l'an passé et que j'avais loupé parce que j'étais en France)... des goûts divers et variés... je me suis laissée tenter par un genre de sandwich (difficile à décrire) avec une salade de King Crab (très très bon), une mini part de cheese cake (type anglais, pas le type norvégien), des cookies maison et un dessert genre mousse-crème... demain, je mise sur le thaïlandais 


    votre commentaire
  • Notre petite ville est entourée d'installations scientifiques diverses et variées étudiant des sujets divers et variés.

    Plusieurs d'entre elles s'intéressent à notre atmosphère, comme le radar SuperDARN, une installation partiellement montée été 2015 et inaugurée en octobre 2016, il y a 2 ans donc.

    C'était le 1er radar de ce type en Norvège et on peut en parler au passé parce qu'aujourd'hui, la météo a eu raison de lui... la combinaison pluie autour de 0 et vent a entrainé l'accumulation de givre et toute la structure s'est effondrée sous le poids.

    SuperDARN... super kaput

    photo Dag Lorentzen UNIS

     

    En temps normal, c'était 2 rangées d'antennes de 15 à 18 m de haut... rien que ça

    SuperDARN... super kaput

    Photo: Xiangcai Chen/UNIS.

     

    SuperDARN... super kaput

    Photo: Eva Therese Jenssen/UNIS.

     

    L'installation est située à Breinosa, au bout de la route menant entre autres à la mine 7 et est située non loin des antennes paraboliques d'EISCAT et de l'observatoire des aurores boréales. Il fait partie d'un réseau de 30 radars de basse énergie qui étudient les couches supérieures de l'atmosphère à moyennes et hautes latitudes, jusque dans les régions polaires. Pour ceux que ça intéresse, plus d'info là: https://www.unis.no/superdarn-officially-opened/

    Il est prévu d'aller enlever tout ce qui est détruit dès que le temps le permet et l'installation sera réparée/reconstruite l'été prochain... coût estimé à 80.000 euros. Dommage colatéral des changements climatiques (mais qu'est-ce qu'on fout avec des températures autour de 0° fin Octobre ??)

     


    votre commentaire
  • Petite tournée d'inspection des travaux (avant qu'il ne fasse nuit et qu'on n'y voit rien)

    Objectif principal : la phase 2 de la construction pare-avalanche mise en place pendant que j'avais quitté l'île et observée seulement de chez moi.

    voilà à quoi ça ressemble de plus près

    Pare-avalanches- phase 2

     

    Pare-avalanches- phase 2

     

    Pare-avalanches- phase 2

     

    Pare-avalanches- phase 2

     

    Pare-avalanches- phase 2

     

    Pare-avalanches- phase 2

     

    Pare-avalanches- phase 2

    sous tous les angles

     

    et de là, vue sur la ville et en particulier le quartier de Lia

    ces maisons pointues-là, a priori, ne craignaient rien même avant. Elles n'ont jamais été évacuées

    Pare-avalanches- phase 2

     

    Là (où il n'y a plus rien entre les routes) se situaient les maisons emportées par la 1ere avalanche meurtrière en Déc 2015. La rangée de maisons pointues la plus éloignée devrait être protégée maintenant par ces installations

    Pare-avalanches- phase 2

     

    plus sur la gauche, c'est la partie de la ville qu'il reste à protéger ou qui n'est pas protégeable et devrait être détruite

    Pare-avalanches- phase 2

     

    Pare-avalanches- phase 2

     

    Pare-avalanches- phase 2

    on devine une personne tout à fait sur le bord gauche, ça donne une idée de l'échelle même si la personne était légèrement en retrait

     

    et le point sur la construction du nouveau quartier en dessous de Gruvedalen

    Pare-avalanches- phase 2

     

    Pare-avalanches- phase 2

     

    Pare-avalanches- phase 2

     

    ça prend tournure pour les bâtiments 1 et 2. Il n'en manque plus qu'un


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique