• Encore un truc qui fait peur...

    Les séminaires annuels ont repris et ce soir pendant la pause, je regardais des posters de présentation de différentes recherches et je suis tombée sur un truc effrayant. Le recul des glaciers dans le fjord de Hornsund, le grand fjord le plus au sud de Spitsbergen.

    Une carte montrant le recul depuis 1899, rien que ça et ça ressemble à ça (j'ai trouvé la carte en ligne en googlant un peu)

    Hornsund

    Un recul de plus de 10 km pour les glaciers Svalisbreen  et Hornbreen, et bien sûr ce recul s'est accéléré au cours de cette période.

     

    Cela veut dire qu'en 1900 seulement 2/3 (à tout casser) du fjord actuel était libre de glace (au sens glacier)

    Hornsund

     

    source toposvalbard.no

    Je localise :

    Hornsund

    source toposvalbard.no

     

    Comme vous le voyez au fond de ce fjord il y a un glacier qui va d'une côte à l'autre (là où il y a les pointillés) et des études ont été faites pour mesurer à quelle profondeur/altitude se situe le fond rocheux sous le glacier... et il est sous le niveau de la mer. Comme ce glacier rétrécit de chaque côté chaque année, "bientôt" Sørkapp land sera une île. Les polonais (basés à Hornsund) ont estimé que cela pourrait arriver dès 2040. Et ça, ça changera beaucoup de choses, notamment au niveau des courants et des échanges de masses d'eau.

     

     


    votre commentaire
  • Toujours à St. Andrews Bay, on continue dans le manchot

    On approche d'une première rivière à traverser... scepticisme partagé.

    On reprend dans le manchot

    Les manchots analysent la situation et moi aussi.

    On reprend dans le manchot

    Conciliabule... et décision collective (et après on dit des moutons...)

    On reprend dans le manchot

    Le pas décidé

     

    Nouvelle analyse de la nouvelle situation

    On reprend dans le manchot

     

    Un autre groupe de manchots suit l'exemple et ne se laisse pas impressionner par les jeunes éléphants de mer qui sont dans le passage

    On reprend dans le manchot

     

    Non loin de là, 2 manchots qui ont essayé de traverser la rivière se sont fait entraîner par le courant et reviennent sur leurs pas en essayant de garder bonne figure

    (en arrière-plan, mes 2 jeunes éléphants de mer qui jouent toujours à la guéguerre... vous pouvez constater que ma progression géographique est lente... très lente)

    On reprend dans le manchot

    On reprend dans le manchot

     

    Le plus gros du "troupeau" tente une "attaque" groupée

    On reprend dans le manchot

     

    qui, d'un point de vue collectif, est un succès

    On reprend dans le manchot

     

    On reprend dans le manchot

     

    On reprend dans le manchot

     

    un faible pourcentage de perte qui lutte vaillamment contre le courant pour rejoindre les autres

    On reprend dans le manchot

     

    On reprend dans le manchot

     

    On reprend dans le manchot

     

    D'autres manchots se voient la route barrée par une invasion d'éléphants de mer... ils n'ont pas l'air de les craindre, je pense que c'est plus un problème d'encombrement

    On reprend dans le manchot

     

    problème résolu un peu plus loin

    On reprend dans le manchot

     

    Pendant ce temps, d'autres manchots ont pris l'option de suivre le bord de mer et n'ont pas à traverser la rivière là où il y a du courant mais doivent passer au milieu des otaries à fourrure... et ils le font sans hésitation, le torse bombé

    On reprend dans le manchot

     

    et après les otaries à fourrure, ce sont les éléphants de mer... adultes

    On reprend dans le manchot

     

    ne pas se laisser impressionner

    On reprend dans le manchot

     

    et passer l'air de rien

    On reprend dans le manchot

     

     

     


    2 commentaires
  • Le fond de l'air est frais ces temps-ci. -16°C à l'aéroport, -21 dans la vallée, nous quelque part entre les 2. On s'en sort bien, on nous prévoyait -25°C...

    Et pourtant il faut relativiser... un bon en arrière de 37 ans

    Fraîcheur

    source yr.no

    Eh oui... le 15 janvier 1981 il faisait -35°C à l'aéroport... un truc qui ne nous paraît même plus imaginable. L'an passé on a eu un seul jour en dessous de -20°C (je parle toujours des températures à l'aéroport parce que dans les vallées ça peut être beaucoup beaucoup plus froid... et la côte est, je n'en parle même pas)

    La tendance est claire : voici les températures mesurées en janvier (moyenne jusqu'en 1975, puis intervalle min-max... après l'ouverture de l'aéroport).

    Fraîcheur

    source yr.no

    Certes, il y a eu des années "chaudes" dans le passé, mais les années chaudes sont devenues la nouvelle normale et les jours les plus froids on a une température comparable à ce qui était la moyenne avant. Je dois bien avouer que je ne m'en plains pas directement : -20 sans vent, ça a un petit côté agréable, -35 c'est plus drôle du tout. Par contre, on se plaint des conséquences comme le manque de glace. Quelques jours en dessous de -25 et la glace se forme vite s'il n'y a pas de vent pour tout casser.

    C'est peut-être encore plus parlant pour le mois de février qui était le mois le plus froid

    Fraîcheur

    Maintenant le mois le plus froid est plutôt mars.

     

     


    2 commentaires
  • Après Ocean Harbour, un gros morceau... étape suivante : St. Andrews bay.

    On débarque dans un coin pas trop "violent"... quelques groupes de manchots par-ci par-là. Pas de quoi s'affoler, je reste zen et je me mets à la tâche.

    Une petite vue d'ensemble avant de "lâcher les fauves" et de devoir jongler avec la présence d'autres photographes dans le champ

    St. Andrews Bay 

    là, c'était déjà trop tard

    St. Andrews Bay

    On nous a prévenus que le gros de la colonie est plus loin et qu'on peut y aller (= jusqu'aux abords de la colonie, pas en plein milieu bien sûr)... mais j'ai une certaine réticence... j'ai peur de m'affoler, alors dans un 1er temps je me concentre sur des individus "isolés"

    St. Andrews Bay

    et qui ont l'air de se faire la gueule d'ailleurs

     

    Celui-là avait clairement un truc à dire

    St. Andrews Bay

     

    ça prend beaucoup de temps et d'énergie de s'occuper de toutes ces plumes

    St. Andrews Bay

    C'est amusant comme leur aspect est différent de face et de dos

    St. Andrews Bay

    Ceux-ci ont décidé de migrer et je me décide à aller dans la même direction = vers la colonie

    St. Andrews Bay

     

    élégant

    St. Andrews Bay

    ou pas

    St. Andrews Bay

     

    Toujours un qui veut être plus grand que les autres

    St. Andrews Bay

     

    St. Andrews Bay

     

    Si vous vous demandez à quoi ressemble leur langue

    St. Andrews Bay

     

    Le plumage est d'une densité impressionnante

    St. Andrews Bay

     

    St. Andrews Bay

    L'équilibre aussi... ça n'a pas l'air très confortable, l'équilibre sur les talons

    St. Andrews Bay

     

    Il y a des éléphants de mer adultes aussi... et comme toujours, quelques tensions

    St. Andrews Bay

     

    St. Andrews Bay

     

    St. Andrews Bay

    et après... on joue l'innocence

    St. Andrews Bay

     

    Nos guides s'amusent aussi winktongue et font connaissance avec les locaux

    St. Andrews Bay

     

    Le manchot solitaire, pensif

    St. Andrews Bay

     

    Quelques otaries à fourrure mais je maîtrise

    St. Andrews Bay

     

    Ma progression, très lente, est ralentie par la rencontre de ces jeunes éléphants de mer jouant à se battre dans l'eau... des charmeurs... et ils le savent

    St. Andrews Bay

    St. Andrews Bay

     

    D'autres, à terre, sont choupinous aussi

    St. Andrews Bay

     

    St. Andrews Bay

     

     

     

     

    St. Andrews Bay

     

    St. Andrews Bay

     

    On dirait qu'il commence à neiger pour de bon

    St. Andrews Bay

     

     

    à suivre...

     

    (je rappelle que pour voir les photos nettes, il faut cliquer dessus)

     


    votre commentaire
  • Les plus fidèles se souviennent peut-être de l'accident d'avril 2017 quand un groupe organisé en motoneiges était passé à travers la glace (fine comme du papier à musique) dans Tempelfjorden. Encore une opération de sauvetage de grande envergure qui par chance s'était globalement plutôt bien terminée  vu les circonstances, ne faisant qu'un mort, 3 semaines après, un des guides. Un mort de trop bien sûr mais si l'hélico n'avait pas été si vite dans les airs et sur place, si un bateau des gardes côtes n'avait pas été dans les environs, le bilan aurait pu avoir été beaucoup plus lourd: 7 autres personnes étaient passées à travers la glace.

    Une amende qui arrive trop tard

    photo KV Svalbard

    Le verdict est enfin tombé après une longue enquête faisant intervenir de nombreux acteurs notamment l'inspection du travail. 150.000 kr d'amende (environ 16 000 euros) que la compagnie russe, Trust Arktikugol, a accepté. L'enquête a notamment montré qu'il n'y avait pas de réelle formation des guides à la conduite sur glace dans les fjords, pas de protocole pour tester la fiabilité de la glace... ça arrive un peu tard mais espérons que ça évite d'autres accidents à l'avenir.

     

    Et je dois bien dire que je suis inquiète. Ce soir même, un des guides de la compagnie décrivait en détail le tracé qu'ils ont "ouvert" entre Barentsburg et Pyramiden, via Longyearbyen. Il a partagé leurs données GPS... une incitation à se rendre à Pyramiden et je ne trouve pas ça du tout malin pendant la période sombre. Ce n'est pas un problème de rouler de nuit en motoneige mais il est important qu'à un moment de la journée, quelqu'un ait pu observer les conditions, évaluer les risques, en particulier d'avalanches et de crevasses sur les glaciers traversés... parce que comme il n'y a pas de glace dans les fjords (ce qui n'est pas une surprise à cette époque), il faut se taper le chemin le plus long et aux dangers divers par l'intérieur des terres. J'ai l'impression que chaque année, les locaux vont de plus en plus loin de plus en plus tôt dans la saison... les gens n'ont plus la patience d'attendre et ça va mal finir. En espérant que l'avenir me donne tort ouch

     


    9 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires