• Un peu inattendu (de ma part du moins) mais ce weekend, Longyearbyen recevait la visite d'un groupe de jeune groenlandais... Je n'ai pas tout compris au pourquoi du comment mais aujourd'hui nous avons eu droit à des chants et danses traditionnels, et moins, suivi de la projection d'un film, INUK... assez déprimant mais un bon film, film dans lequel une partie au moins des jeunes étaient acteurs.

    Vous pouvez même en voir la bande annonce là : www.youtube.com/watch?v=aEDFCd4dyeU

     

    ça rejoint assez bien l'idée que j'avais déjà du peuple groenlandais... un gros gâchis et un peuple sans avenir alors que les danois les ont foutu en l'air en essayant de les moderniser.

    En tout cas, ces jeunes respiraient eux la joie de vivre pendant qu'ils chantaient et dansaient, fiers de leur culture et de leurs traditions, et ils exhibaient de plus de fort beaux costumes

    Quelques photos rapido presto

    Visite groenlandaise

     

    Visite groenlandaise

     

    Visite groenlandaise

     

    Visite groenlandaise

     

    Visite groenlandaise

     

    Visite groenlandaise

     

    Visite groenlandaise

     

    et pour finir une "joute gutturale" : le 1er qui perd son souffle ou qui rit a perdu

    Visite groenlandaise

     

     

    Visite groenlandaise


    1 commentaire
  • C'est tout à coup l'été = 4 jours de suite qu'on a des températures positives... on a même atteint 7,3°C mardi. Autant vous dire que tout fond à une vitesse incroyable et que nous sommes rentrés dans la phase aquatique... j'ai même dû sortir les bottes pour atteindre le boulot avec les pieds secs. J'ai tenté les bottes "basses" mais le retour fût humide, aujourd'hui j'ai opté pour les bottes qui montent jusque sous les genoux. J'ai aussi sorti la veste d'été... une folie !

    Qui dit été, dit oiseaux. Les migrateurs commencent à arriver en bonne quantité. Les oies avaient commencé à arriver avant mon retour, mais on a maintenant plus de variété.

    Hier soir, j'ai observé un des 2 (ou 3??) couples de plongeons catmarins pour la 1ere fois cette année

    Le temps des zozios

     

    Mes premières phalaropes, 3 du même coup... rien que ça !

     

    Le temps des zozios

     

     

    Premières observations de labbes parasites aussi, à la fois avant hier et hier

    Le temps des zozios

     

    et un nouveau "copain" : un combattant varié, aussi connu sous le nom de chevalier combattant (je vous rassure, il n'était pas connu de moi jusqu'à il y a peu)... une rareté par ici

    Je l'ai vu pour la 1ere fois mercredi et je n'ai eu que 2-3 minutes pour lui tirer le portrait avant qu'il ne s'envole, sa toilette étant terminée

    Le temps des zozios

    mais hier (et ce matin en fait) après une 1ere tentative infructueuse sur le coup de 21h, j'ai fini par mettre la main dessus sur le chemin du retour. La marée était basse et il arpentait frénétiquement le bord de fjord, il faisait un temps splendide, grand soleil doré et pas un vent... pas farouche du tout l'animal en plus, j'ai pu m'approcher relativement près sans que ça le fasse réagir et avec tout mon matos maintenant (400mm f/4.0 DO + 1,4x + 5D mark IV... oui, je l'avoue ! j'ai craqué !), la distance ne me fait plus peur.

    J'espère qu'il va rester là un moment, parce que c'est un oiseau rigolo et photogénique... coopératif (involontairement mais c'est bien quand même)... et ce qui serait encore mieux, ce serait qu'il se trouve une dame parce qu'apparemment, la parade nuptiale est intéressante

    Le temps des zozios

     

    Le temps des zozios

     

    Avec un léger contre-jour et un bon coup de recadrage (avec le 5D mark IV et ses 30 megapixels on peut se permettre !)

    Le temps des zozios

     

    Le temps des zozios

    J'étais bien partie pour rester un bon bout de temps mais quand quelqu'un est arrivé et m'a dit "god morgen" (=bonjour)oh je me suis dit qu'il devait être temps d'aller se coucher ! ça tue ce soleil de minuit + le fait qu'il fait souvent plus beau et donc plus lumineux la nuit que le jour !

    Cet internet de m... va me rendre folle... je renonce pour ce soir... plus de photos quand ça marche mieux

     


    votre commentaire
  • Nous y revoici... chaque année un peu plus tôt... Cette fois-ci, seulement d'un jour mais symboliquement on a changé de mois et on peut le dire :

    La saison des bateaux de croisière est officiellement ouverte, pour la 1ere fois en Mai... de justesse, certes.

    Et pour l'occasion, ils n'avaient pas fait les choses à moitié : on s'est retrouvé avec 4 bateaux en même temps... certes pas tous très gros, mais ça n'a pas dû être un départ en douceur pour ceux qui travaillent au port/quai.

    Au menu du jour:

    AIDAluna et ces 2100 passagers théoriques, mais le bateau était quasiment plein cette fois, le 1er à nous rendre visite, comme l'an dernier. Bateau très reconnaissable, comme tous les AIDA, à son sourire et son oeil 

    C'est reparti pour un tour

    C'est reparti pour un tour

     

    C'est reparti pour un tour

     

    C'est reparti pour un tour

     

    C'est reparti pour un tour

     

    En plus d'AIDAluna, c'était l'arrivée de 3 bateaux expéditions à 120-150 passagers qui vont passer tout ou partie de l'été ici : Ortelius (sur la 2 photo... celui qui avait eu un souci moteur l'an passé en début de saison et s'était fait tirer par le Polarsyssel depuis Hinlopen jusqu'à Longyearbyen en un temps record)

    et 2 petits frères : National Geographic Explorer et National Geographic Orion, l'un des deux n'était pas visible de chez moi

    Ce "soir", je suis allée à la chasse aux oiseaux et j'ai assisté au départ d'un des National Geographic

    C'est reparti pour un tour

     

    alors qu'Ortelius trainait toujours dans le port

    C'est reparti pour un tour

     

    Journée chargée à l'aéroport aussi puisque ces "petits" bateaux changeaient de passagers : 4 vols "réguliers" en début-milieu de journée (ce qui est beaucoup pour nous) + 2 charters je crois.

    Un peu d'ambiance mais ce n'est pas ça qui a fait chauffer la caisse wink2

     


    1 commentaire
  • Cela faisait longtemps qu'on n'avait pas eu un peu d'ours polaire au menu de Svalbardposten... Ces derniers jours, ils repassent à l'actualité pour 3 sujets :

    1) Lors de l'autopsie de 2 des 4 ours tués en 2016 (les 2 tués par accident alors que les gens cherchaient seulement à les effrayer), les services du Sysselmann ont trouvé du petit plomb sous leur peau ! oh frown mad

    Pas bien du tout... personne n'est capable de dater combien de temps ces ours se sont promenés comme ça, on sait juste que ça ne date pas du jour de leur mort. Très surprenant : il n'est pas autorisé d'utiliser une carabine à plomb pour effrayer les ours et quiconque blesse un ours, quel que soit le type de "munition", doit en informer le Sysselmann. Visiblement, il n'existe rien dans les archives qui explique cette trouvaille. C'est assez inquiétant : 2 ours sur 4 (dont 1 qui n'avait qu'un an) avec du plomb dans le corps, ça fait statiquement beaucoup ! Ensuite, on peut se demander à quel point leur comportement a été influencé par la gêne, voire la douleur occasionnée. Personne n'est apparemment capable de dire à quel point ça a pu être perturbant ou douloureux pour eux (elles, en fait).

     

    2) L'institut polaire norvégien est moyennement satisfait par le résultat de sa campagne d'hiver de marquage et étude des ours. Les conditions ont été telles qu'ils ont eu du mal à suivre les traces et ont dû surtout faire de la recherche en visuel, en hélico. Moins d'ours "capturés" que d'habitude. Je n'ai plus les chiffres en tête et je n'ai pas le Svalbardposten à portée de main, mais je crois qu'ils en ont capturés une soixantaine et posé 16 colliers balise... Personnellement, je trouve ça bien suffisant. C'est déjà pas si simple de trouver des ours pas toujours coopératifs, si en plus ils ont des "décorations", c'est assez agaçant. Sachant de plus que 4 pour 1000 ne survivent pas à l'anesthésie, c'est pas la peine de pousser le bouchon non plus. 4 pour 1000 c'est peut-être pas beaucoup, mais ça reste trop !

     

    3) Une aventure qui se finit bien pour tous ceux qui ont été impliqués, mais qui aurait pu très mal tourner : 2 locaux qui campaient de l'autre côté de l'Isfjord, dans la nuit de vendredi à samedi, entre Borebreen et Ymerbukta pendant un périple à ski, ont eu droit à la visite d'un ours DANS leur tente ! oh Ils avaient installé le "snublebluss" = "tripwire", système avec un câble qui entoure le campement et des petits explosifs dans les coins. C'est censé se déclencher lorsque l'ours essaie de franchir le fil et l'effrayer (idéalement le faire déguerpir) ou au moins réveiller ceux qui dorment pour leur donner le moyen de se défendre. Sauf que ça ne marche jamais, ça ne fait jamais peur aux ours et à moins de mettre le fil à 100 m ce qui est impossible, le temps de réaction laissé est trop faible. Bref, un système dont on ne comprend pas l'utilité et je n'ai jamais entendu parler d'un cas où ça a servi à quelque chose. Par contre, j'ai entendu beaucoup d'histoires de gens qui se sont fait des frayeurs quand les explosifs ont explosé (wink2) suite à la visite d'un renne, ou de quelqu'un qui sort faire un petit pipi et oublie le fil ou sous l'effet du vent... Et ça, c'est quand ça se déclenche... Il y a tous les exemples où le matos était défectueux ou mal installé, les exemples où l'ours s'est glissé dessous... Moi, je ne crois qu'aux gardes, mais à 2 c'est pas possible... il faut bien dormir ! Faudrait-il interdir les expé à 2 ??

    Bref...

    Cette fois-ci, l'ours s'est apparemment arrêté pour étudier le système et aurait sauté par dessus. L'un des 2 qui dormaient dans la tente a été réveillé par un bruit qu'il croyait être celui d'un renne contre la toile de tente. Quand il a constaté que ce n'était pas un renne, il a réveillé son copain qui a pris l'ours par le museau et crié après ce qui aurait fait peur à l'ours et lui aurait fait faire demi-tour ! Moi, je crois que je me serais fait pipi dessus !!! oh

    Je vous mets le lien vers l'article en anglais sur Icepeople

    http://icepeople.net/2017/05/28/shaken-up-two-campers-scare-off-polar-bear-that-jumps-over-tripwire-alarm-pays-3-a-m-visit-to-their-tent/

    Désolée... pas d'illustration ce soir à cause de cet internet toujours pourri... je n'arrive même pas à ouvrir la carte topo pour vous situer le lieu du crime

     


    1 commentaire
  • Je vous avais promis le glacier de Longyear, le voici... et à ski, ça prend un peu plus de temps qu'en motoneige et je rapporte donc un peu plus de photos même si, en dehors de quelques photos à l'arrach avec le portable, tellement à l'arrach que c'est n'importe quoi

    Longyearbreen

    mais j'avais repéré un parebrise de motoneige enterré dans la neige et il fallait de toute façon que j'en prenne la photo pour qu'il retrouve son propriétaire, tant que j'y étais il fallait que je photographie mon équipement et les environs winktongue 

    Longyearbreen

     

     

    Longyearbreen

     

     

    Longyearbreen

     

    Bon, je le décide à sortir le matos...

     

     

    Longyearbreen

    Donc, des photos avec l'appareil, je n'en ai en fait fait que pendant mes 2 pauses, la 1ere en arrivant en haut de la moraine frontale:

    - vue sur la ville en contre-bas dans le "lointain" (n'exagérons rien quand même !)

    Longyearbreen

     

    et en zoomant un peu

    Longyearbreen

     

    Longyearbreen

     

    - vue sur Tverrdalen avec 2 skieurs qui descendent... le coin où j'avais été photographier les mergules nains

    Longyearbreen

     

    - vue sur le but de mon périple : le glacier... pas de risque de se perdre avec un temps pareil... il n'y a qu'à suivre les traces de motoneige... 2 personnes à pied, à ski ? ont eu la même idée que moi apparemment

    Longyearbreen

     

    Longyearbreen

     

    Ensuite, l'ascension en douceur se poursuit jusqu'à ce que j'en ai marre... je sais que de toute façon, je n'atteindrai pas le point haut du glacier, la 1ere fois je me suis faite avoir à toujours croire que j'y étais presque, maintenant je sais et je n'essaie même plus. Un jour peut-être, si je pars de Huset ou Nybyen, pas de chez moi

    Longyearbreen

     

    Longyearbreen

     

    Mais tiens... que vois-je ? un peu d'animation !

    Longyearbreen

    vous avez repéré ??? essayez en cliquant dessus pour l'avoir grande et nette... toujours pas ?

     

    et là ?

    Longyearbreen

     allez... je suis brave

    Longyearbreen

    eh oui... un parachute sensationnel comme dirait l'autre winktongue

     

    Longyearbreen

     

    Ensuite, j'ai attaqué la descente... moi avec les "peaux de phoque" (on n'est jamais trop prudent), la pulka sans donc elle me poussait "au cul", ce qui était gérable tant qu'il n'y avait pas trop de pente mais dans le contournement de la moraine, ça n'a plus été du tout... la pulka a fini par me doubler et se foutre en travers de mon chemin. J'ai fini par la laisser descendre toute seule avant de me casser franchement la g... Malheureusement, juste à ce moment-là, j'ai eu des témoins... bien sûr ! 

    Mais bon, nous sommes rentrées entières toutes les 2, c'est déjà ça !

     

    Ouf! je suis arrivée au bout malgré le manque de coopération de cet internet pourri !! Je crois que je vais renoncer à m'en servir le "soir" frown

     

     

     


    1 commentaire