• Un peu d'action ce matin à Hornsund, la base de recherche polonaise située dans le fjord le plus au sud sur la côte ouest de Spitsbergen... d'ailleurs, ça me fait penser que je n'ai pas fini de raconter mon voyage de jui 2018 qui m'a donné l'occasion de voir ce fjord pour la première fois cet été (je n'ai pas fini de raconter celui de septembre non plus d'ailleurs)

    mais là, je ne suis pas motivée... ce sera pour une autre fois

    donc tout ce que j'ai à vous proposer c'est une carte

    Ours vs chien

    toposvalbard.npolar.no

     

    et une autre carte

    Ours vs chien

     

    Donc que s'est-il passé ce matin ?

    Ils ont eu la visite d'un ours assez envahissant et qui ne se laissait pas intimider... et qui a fini par s'en prendre à un chien qui a été gravement mordu. Comme l'ours ne voulait pas quitter les lieux et avait même l'air de vouloir rentrer dans la station, ils ont appelé la cavalerie (la cavalerie aérienne... pégase).

    Quand les gens du Sysselmann sont arrivés, ils n'ont pas vu l'ours qui a peut-être été effrayé par l'approche de l'hélico. Avec eux, ils avaient un vétérinaire qui n'a pas eu d'autre choix que d'euthanasier le chien malheureusement.

    La semaine dernière, nos "voisins" polonais avaient déjà eu la visite d'un ours à de nombreuses reprises qu'ils avaient réussi à faire déguerpir à chaque fois mais ils y ont passé une bonne quantité de fusées de détresse. A priori, il s'agit du même ours mais sait-on jamais. Espérons qu'il ne revienne pas et que ça ne se termine pas encore plus mal. frown

     


    votre commentaire
  • Bon cette fois on en voit le bout

    J'en étais restée à mon renard qui coursait un autre renard... Après l'avoir repoussé dans ses retranchements, il a repris son exploration de ce qui doit être son territoire

    Alkefjellet - épisode 3... the end

     

    Alkefjellet - épisode 3... the end

     

    et, visiblement, ce n'est pas la 1ere fois que lui et ses congénères passent dans le coin... une vraie autoroute !

    Alkefjellet - épisode 3... the end

     

    Bon camouflage... même quand on sait qu'il est là, qu'on a zoomé à fond, c'est pas toujours immédiat de voir où il est

    Alkefjellet - épisode 3... the end

     

    Alkefjellet - épisode 3... the end

     

    Peu importe le terrain, rochers ou neige, tout lui convient et il galope d'une patte allègre à la montée comme à la descente (j'aimerais pouvoir en dire autant !)

    Alkefjellet - épisode 3... the end

     

    Alkefjellet - épisode 3... the end

     

    Avec les mouvements du zodiac, le cadrage n'est pas toujours bien maîtrisé... ça donne des résultats amusants... comme le renard en équilibre sur le bord de la photo

    Alkefjellet - épisode 3... the end

     

    Il s'est arrêté un moment dans ce coin où il a dû cacher de la nourriture à la bonne saison ou ça sent encore le poussin winktongue

    Alkefjellet - épisode 3... the end

     

    Alkefjellet - épisode 3... the end

     

    il a même pris le temps d'une micro-pause dans sa course effrénée (voire hystérique)..

    Alkefjellet - épisode 3... the end

     

    puis il a fini par disparaître et on est passé à autre chose... comme cette famille de goélands s'acharnant sur un cadavre de guillemot... c'est important de prendre les repas en famille he

    Alkefjellet - épisode 3... the end

     

    Alkefjellet - épisode 3... the end

     

    Alkefjellet - épisode 3... the end

     

    Alkefjellet - épisode 3... the end

     

    Alkefjellet - épisode 3... the end

     

    et pour finir, des mouettes tridactyles en contre-jour

    Alkefjellet - épisode 3... the end

     

    Alkefjellet - épisode 3... the end

     

    Alkefjellet - épisode 3... the end

     

    Alkefjellet - épisode 3... the end

     

    voilà ! on en a fini avec Alkefjellet... mais pas avec la journée


    votre commentaire
  • Un peu de roches pour illustrer à quoi ressemble Alkefjellet à cette saison

    et la preuve qu'on s'est bien amusé entre les plaques de glace

    Alkefjellet - 2

     

    Alkefjellet - 2

     

    Alkefjellet - 2

     

    Alkefjellet - 2

     

    Alkefjellet - 2

     

    Alkefjellet - 2

     

    Alkefjellet - 2

     

    Les oiseaux migrent mais les renards restent... et il n'a pas fallu longtemps avant qu'on ne repère 1 puis 2 puis 3 renards... En fait on ne sait pas très bien combien il y en avait mais au moins 4

    D'abord de tout petits points, vers le haut de la falaise, puis les petits points se sont déplacés et c'est devenu à peu près gérable (à part qu'il faut se souvenir qu'on est assis dans un zodiac qui danse au gré des vagues + renard en hauteur ce qui ne facilite pas la stabilisation de l'objectif)

    Alkefjellet - 2

     

    Là, vous voyez bien le renard (j'ai recadré honteusement)

    Alkefjellet - 2

     

    mais est-ce que vous aviez vu le 2e renard sur sa gauche ?

     

    et en fait il y avait un autre renard sur la droite (hors champ) qui s'est fait coursé par celui du milieu et ils n'avaient pas l'air en bons termes

    Alkefjellet - 2

     

    Alkefjellet - 2

     

    Alkefjellet - 2

     

    Alkefjellet - 2

     

     

    Alkefjellet - 2

     

    Alkefjellet - 2

    Alkefjellet - 2

     

     

    Alkefjellet - 2

     

    possible que ce soit un renard d'une autre famille et que "l'agresseur" défendait son territoire... ou peut-être que c'était un parent qui chassait sa progéniture qui doit se trouver un autre endroit. Les petits de l'année peuvent être expulsés à l'automne ou passer presque l'année entière avec les parents et se faire virer, au pire (ou au mieux selon les points de vue) avant la nouvelle portée

     


    2 commentaires
  • Après Sjuøyane, comme je le disais hier, direction Hinlopen et 1er arrêt Alkefjellet...

    Alkefjellet, c'est la falaise à oiseaux la plus célèbre du Svalbard et des centaines de milliers d'oiseaux y nichent à la haute saison, qui était passée... c'était donc assez différent de la dernière fois que j'y étais (pour ceux qui veulent se rafraîchir la mémoire : http://lesaventuresdesophiearctique.eklablog.fr/alkefjellet-2-a131141222)

    autoréférence ou on n'est jamais mieux servi que par soi-même ! winktongue

    Les guillemots de Brünnich sont partis depuis longtemps pour la plupart, la falaise paraissait bien nue comparé à juin/juillet, mais il y avait encore de la vie... notamment des mouettes tridactyles et des goélands bourgmestres.

    Il y avait aussi un peu de neige par ci par là, et des plaques de glace dérivante au pied de la falaise... et des vagues... et on était dans l'ombre... bref, pas facile facile. Mais, grâce au patch (???) je n'ai pas été malade, bravo Sophie et je me suis bien tenue. Pas trop de râtés

    1ere rencontre digne d'intérêt, une "pouponnière" de jeunes goélands bourgmestres. De prime abord, ils sont tristouilles et maronnasses mais quand on y regarde de plus près, leur plumage est assez envoûtant par la finesse du motif. On dirait de la dentelle ou je ne sais comment dire... ça me fait penser à une blouse semi-transparente en mousseline

    bref... je vous laisse juges

    la pouponnière

     

    la pouponnière

     

    la pouponnière

     

    la pouponnière

     

    la pouponnière

     

    la pouponnière

     

    atterrissage

     

    la pouponnière

    l'autre a l'air envieux ou impressionné wink2

     

    la pouponnière

     

    Je recadre plus serré pour que vous puissiez admirer le plumage

    la pouponnière

     

     

    la pouponnière

     

    la pouponnière

     

    la pouponnière

     

    la pouponnière

    impatience ?? ou "j'ai la patte qui me gratte" (ça se chante bien sûr)

     

    Ce que ne dit pas l'histoire, c'est qu'à force de faire les malins, on s'est retrouvé coincés entre des plaques de glace et il a fallu batailler un moment, y compris à la pagaie. Heu... je précise... le guide a bataillé, nous les passagers, nous avons brillé par notre inutilité 

     

     


    votre commentaire
  • Ce soir, ça va être court mais bref...

    Toujours le 5 septembre, après avoir navigué et exploré la banquise dans les environs de Sjuøyane, on a fini par tomber sur...

    5 septembre... un peu de bestioles

    oui... 2 morses ! sur une plaque de glace (pour les voir nets, il faut cliquer sur la photo pour la voir en plein format)

     

    5 septembre... un peu de bestioles

     

    5 septembre... un peu de bestioles

    Les dents du morse en arrière plan sont courtes, un jeune, sans doute avec sa mère.

     

    5 septembre... un peu de bestioles

     

    5 septembre... un peu de bestioles

     

    5 septembre... un peu de bestioles

     

    Un peu plus loin, d'autres morses barbotent

    5 septembre... un peu de bestioles

     

    5 septembre... un peu de bestioles

     

    5 septembre... un peu de bestioles

     

    C'était l'instant vie sauvage de la journée...

     

    Un peu plus tard, nous rebroussons chemin... la météo prévoie beaucoup de vent dans ce coin et on adopte un repli stratégique dans Hinlopen, plus au sud,  où les conditions sont annoncées plus favorables.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique