• On pensait bien qu'il n'y aurait pas d'article dans cette rubrique avant le mois de février, au moins pour ce qui est de photos actuelles, mais en fait si... 

    1. je vis "dangereusement"

    2. Black Friday m'a poussée à agrandir ma petite famille Canon

    3. on a des rennes en visite en ville

    Le résultat est que j'ai poussé mon nouveau bébé dans ses retranchements... ISO... 51200!!! ah ah! bon, après je suis descendue à 40 000 puis 32 000... petite joueuse ! Parce qu'il faisait quand même très nuit ! 

    Problème : pas vraiment les bonnes conditions pour tester le bruit, il neigeait donc difficile de dire ce qui est du bruit et ce qui est de la neige !

     

    donc 1/100e de s 51200 ISO

    Et oui !

    Difficile de croire que c'est à peine si je pouvais les deviner ces rennes... le problème c'est de faire la mise au point, trop sombre pour l'autofocus mais moi je n'y voyais rien non plus

     

    1/60e ISO 32000

    Eh oui !

     

    1/20e (heureusement qu'ils ne bougent pas beaucoup ces rennes !) ISO 8000

    Eh oui !

     

    1/25e ISO 32000

    Eh oui !

     

    1/40e ISO 40000

    Eh oui !

     

    1/40e ISO 32000 et une rafale de vent qui prend dans la neige

    Eh oui !


    1 commentaire
  • Lors de nos recherches samedi, nous avons trouvé un oiseau mort qui était bagué... c'est en fait un des russes qui l'a trouvé, moi j'étais plus près de la mer. Ne pas perdre l'occasion d'apporter une maigre participation à une étude scientifique... j'ai pris 2 photos à l'arrache, n'importe comment, vraiment n'importe comment... c'est à peine si on voit que c'était un oiseau... mais ce n'est pas très grave parce que j'ai récupéré la bague et j'ai pu envoyer le n° à qui l'avait posée : le musée zoologique de Copenhague. Si je n'ai pas été capable de reconnaître la bestiole (une oie mais laquelle), avec le n° pas de souci... quand il était vivant, ils ont bien pu l'identifier winktongue

     

    Un long voyage

    quand je vous ai dit n'importe comment, vous pouvez confirmer maintenant

     

    Un long voyage

    Il s'agissait donc d'une oie à bec court marquée en mars 2011 quelque part au Danemark (vu comme c'est petit le Danemark, Groenland exclu, on se fiche un peu de où), c'était un mâle d'âge indéterminé mais au moins 2 ans... et le voici 6,5 ans plus tard par chez moi à 2400 km plus au nord... ce qui n'est pas trop une surprise. Il est connu que les oies à bec court présentes au Danemark en hiver, se rendent l'été soit au Svalbard via la Norvège, soit au Groenland via l'Islande, et les 2 groupes ne se mélangent pas = ce sont les mêmes qui vont au Svalbard ou au Groenland chaque année apparemment. Ils étaient quand même contents d'avoir des nouvelles de leur oie wink2 ça donne l'impression qu'on n'a pas totalement perdu notre temps samedi.

    Un long voyage


    1 commentaire
  • Je reprends le récit du voyage... nous arrivons péniblement au 11 août... Après la journée morses, il est prévu une nuit et une journée de transport, mais sortis du détroit d'Hinlopen, nous arrivons dans la zone à baleineset ça ne loupe pas... bon timing... après le petit déj, les 1eres baleines bleues sont repérées dans le lointain. Et quand je dis dans le lointain, c'est vraiment dans le lointain... Nous avons à bord un guide spécialiste (entre autres) des baleines, qui a participé à de nombreuses campagnes de comptage et marquage de baleines avec l'institut polaire norvégien, donc il vous les trouve à bonne distance... et la baleine bleue est un sujet "facile" pour un expert de cette envergure : son jet peut monter à plus de 15 m alors, avec un petit contre-jour, ça peut se repérer de loin

    Récit de voyage... 11 août

     

    là, vous avez en plus un bout du bestiot + quelques oiseaux

    Récit de voyage... 11 août

     

     

    là on aperçoit la tout petite nageoire dorsale (du moins par rapport au corps entier qui peut mesurer 30 m)

    Récit de voyage... 11 août

     

    en duo

    Récit de voyage... 11 août

     

    D'un peu plus près, ça ressemble à ça

    Récit de voyage... 11 août

    corps gris et moucheté, petite dorsale presque inexistante

     

    Récit de voyage... 11 août

     

     

    ça ne dure jamais longtemps... ces bestioles, ça plonge wink2

    Récit de voyage... 11 août

     

    Récit de voyage... 11 août

     

    Récit de voyage... 11 août

     

    Récit de voyage... 11 août

     

    Récit de voyage... 11 août

     

    Récit de voyage... 11 août

     

    J'ai vite compris que quand elles se cambrent comme ça, c'est qu'elles plongent profond et qu'on n'est pas près de les revoir

    Récit de voyage... 11 août

     

    mais comme il y en avait dans toutes les directions, ce qui n'était pas facile à suivre avec le bateau qui changeait de direction tout le temps... et nos guides en ont compté au moins 8 différentes, un nouveau record pour notre "expert"

     

    mais... tiens tiens... un alien

    Récit de voyage... 11 août

     

    Récit de voyage... 11 août

    à en juger par la taille de la nageoire dorsale, ça semble bien être un rorqual commun... la 2e plus grosse bestiole de la planète après la baleine bleue... c'est fête !

     

    à suivre... vous allez encore  en bouffer de la baleine winktongue

     


    1 commentaire
  • Je dois bien l'avouer... hier, je vous ai oubliés !

    Donc pour compenser, voici quelques photos de morses... toujours de la même journée mais pas au même endroit

    Cette fois-ci, sur une île dans la partie sud d'Hinlopen... île où un arrêt était prévu l'an passé mais comme on avait passé "trop" de temps avec une autre colonie de morses avec un ours à proximité, le plan avait été révisé

    Cette fois-ci, nous sommes bien allés à terre mais la lumière n'était pas gégé... pas catastrophique non plus mais pas de soleil de minuit, c'était nuageux brouillardeux tendance vers le gris... pas de problèmes d'ombres en tout cas winktongue Pas de contre-jour et de contours donc...

     

    portrait du monstre marin

    Un peu de morses

    avec des petits grains de sable autour de l'oeil, ça le rend très charmeur

    ou en version noir et blanc... au choix

    Un peu de morses

     

    de bons gros mâles comme vous pouvez le constater

    y en a un qui a le réveil difficile

    Un peu de morses

     

    grosse flemme

    Un peu de morses

     

    version aquatique... la petite sirène n'a qu'à bien se tenir

    Un peu de morses

     

    pas l'air aimable

    Un peu de morses

     

    ablutions

     

    Un peu de morses

     

    Un peu de morses

     

    Un peu de morses

     

    Un peu de morses

     

    Un peu de morses

     

    Un peu de morses

     

    twins

    Un peu de morses

     

    le boss joue avec sa panoplie subaquatique

    Un peu de morses

    à noter que c'est le morse qui vient voir ce qui se passe

     

    et quand j'en ai un peu marre des morses, je m'intéresse à d'autres sujets

    Un peu de morses

     

    Un peu de morses

    un ch'ti bécasseau violet, histoire de ne pas avoir les mêmes photos que tout le monde winktongue et l'occasion de me vautrer dans l'estran

     


    2 commentaires
  • Je suis très vilaine... je n'avance pas du tout dans mon récit de voyage du mois d'août... je suis noyée dans la masse de photos... complètement contre-productif

    J'avais fait une parenthèse avec l'iceberg qui nous avait occupés avant le repas de midi mais la journée était surtout sous le signe des morses

    Il faut savoir que, pendant tout le temps qu'on s'est occupé de l'iceberg et du repas (de le mager parce qu'il faut bien avouer qu'on n'a pas aidé à le préparer... et ça vaut sans doute mieux), nous étions à proximité d'un jeune morse solitaire, vautré sur sa plaque de glace. Ce que je ne savais pas sur le moment mais que j'ai appris peu de temps après, c'est que, derrière ça, il y avait une stratégie : laisser le morse s'habituer à la présence du bateau dans les environs de sorte à ce que ça ne le stresse pas de l'avoir à proximité... et quand je dis à proximité, c'est vraiment à proximité... après le repas, ils ont entrepris d'approcher progressivement Mr Morse et c'est totalement incroyable que le morse soit resté là, tranquillement, à pioncer ou à se gratter (la vie d'un morse est trépidante).... chapeau le capitaine ! Le but était d'être suffisamment près pour que ceux qui ont une polecam puissent s'en servir.

    Pour ma part, avec mon matos plus "classique", ça a donné ça

    Noyée dans la masse

     

    Noyée dans la masse

     

     

    Noyée dans la masse

     

    Noyée dans la masse

     

    Noyée dans la masse

     

    Noyée dans la masse

     

    Noyée dans la masse

     

    Noyée dans la masse

     

    Noyée dans la masse

     

    vraiment juste un gros tas de graisse

    Noyée dans la masse

     

    mais en portrait, il est presque mimi

    Noyée dans la masse

     

    Noyée dans la masse

     

    Noyée dans la masse

     

    Noyée dans la masse

     

    Noyée dans la masse

     

    un peu timide quand même

    Noyée dans la masse

     

     

    La petite sirène

    Noyée dans la masse

     

    maigre échantillon comparé à la profusion de photos que j'ai rapportées de la même bestiole... incorrigible cette Sophie !


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique