• On progresse, lentement mais sûrement... nous sommes passés au lendemain... ça ne nous aura pris que x semaines ! ohhe

    Cette fois-ci, arrêt à Ocean Harbour... une ancienne station baleinière entre 1909 et 1920 parce que, oui, une fois que toutes les baleines avaient été exterminées dans l'arctique, on s'est attaqué à l'autre hémisphère frown

    La première chose qu'on remarque, c'est l'épave d'un navire, le Bayard, chargé du ravitaillement et qui n'a pas aimé une tempête en 1911...

    Géorgie du Sud... prochaine étape, Ocean Harbour

    Comme vous pouvez le constater, encore un jour où on n'a pas été gêné par le soleil !

    Géorgie du Sud... prochaine étape, Ocean Harbour

     

    Géorgie du Sud... prochaine étape, Ocean Harbour

     

    Géorgie du Sud... prochaine étape, Ocean Harbour

     

    Ce que j'ai trouvé le plus intéressant dans cette épave, ce sont les cormorans géorgiens qui y nichent... Très rigolos jolis beaux, ces cormorans... avec leurs yeux cerclés de bleu. Je suis trop fainéante pour vous en parler, surtout que ce serait hypocrite... je ne sais rien d'eux... mais pour ceux que ça intéresse, vous pouvez apprendre tout plein de choses là : http://www.oiseaux-birds.com/fiche-cormoran-georgien.html

    Le voici, sous tous les angles... et faut pas croire que c'était facile, j'étais sur un zodiac = un truc qui bouge

    Géorgie du Sud... prochaine étape, Ocean Harbour

     

    Géorgie du Sud... prochaine étape, Ocean Harbour

     

    Géorgie du Sud... prochaine étape, Ocean Harbour

     

    Au passage, un autre habitant de l'épave... oiseau pas très joli que j'appelle poulet

    Géorgie du Sud... prochaine étape, Ocean Harbour

     

    Géorgie du Sud... prochaine étape, Ocean Harbour

     

    Géorgie du Sud... prochaine étape, Ocean Harbour

    Géorgie du Sud... prochaine étape, Ocean Harbour

     

    Géorgie du Sud... prochaine étape, Ocean Harbour

     

    Géorgie du Sud... prochaine étape, Ocean Harbour

     

    Géorgie du Sud... prochaine étape, Ocean Harbour

     

    Géorgie du Sud... prochaine étape, Ocean Harbour

     

    je recadre à fond pour bien vous montrer l'étrangeté de la bestiole

    Géorgie du Sud... prochaine étape, Ocean Harbour

     

    Géorgie du Sud... prochaine étape, Ocean Harbour

     

    une jolie coiffure aussi

    Géorgie du Sud... prochaine étape, Ocean Harbour

     

    Géorgie du Sud... prochaine étape, Ocean Harbour

     

    Géorgie du Sud... prochaine étape, Ocean Harbour

     

    Géorgie du Sud... prochaine étape, Ocean Harbour

     

    Lors de cette petite escapade en zodiac, nous avons aussi rencontré une otarie à fourrure pas très sociale (comme d'hab vous me direz)

    Géorgie du Sud... prochaine étape, Ocean Harbour

     

    et un jeune éléphant de mer qui batifolait dans l'eau

    Géorgie du Sud... prochaine étape, Ocean Harbour

    Géorgie du Sud... prochaine étape, Ocean Harbour

     

    Géorgie du Sud... prochaine étape, Ocean Harbour

     

    à suivre

     


    4 commentaires
  • Bon... changeons un peu de lieu et d'espèce...

    L'après-midi, après Gold Harbour, c'est un nouveau débarquement qui nous attend à Cooper Bay. Le comité d'accueil est là sur la plage... quelques otaries à fourrure... beurkintello On ne traine pas là, en terrain hostile... Après une courte ascension dans la neige et la traversée d'une zone neigeuse gardée par une otarie à fourrure acariâtre, nous atteignons une zone herbeuse où se cachent des gorfous dorés ou gorfous macaroni (macaroni penguin en anglais). Le plus est de ne pas marcher dessus ou même de rester à distance suffisante pour leur foutre la paix... en essayant d'en éviter un, j'ai failli m'en prendre un autre !

    Pas facile à photographier au milieu de toutes ces herbes et sous la pluie... manchot rigolo avec sa touffe de plumes jaunes, mais un peu raplapla ici à cause de la pluie

    On change un peu... Cooper Bay

    On change un peu... Cooper Bay

     

    On change un peu... Cooper Bay

     

    On change un peu... Cooper Bay

     

    camouflage

    On change un peu... Cooper Bay

     

    Si vous vous demandez à quoi ça ressemble à l'intérieur du bec

    On change un peu... Cooper Bay

     

    On change un peu... Cooper Bay

     

    On change un peu... Cooper Bay

     

    On change un peu... Cooper Bay

     

    On change un peu... Cooper Bay

     

    On change un peu... Cooper Bay

     

    Autre habitant de cette zone herbue, le pipit antarctique (South Georgia pipit)

    On change un peu... Cooper Bay

     

    D'autres locaux : 

    le pétrel géant

    On change un peu... Cooper Bay

     

    le goéland dominicain (kelp gull)

    On change un peu... Cooper Bay

     

    Home sweet home

    On change un peu... Cooper Bay

     

    Une vision d'ensemble des lieux et de mes petits camarades

    On change un peu... Cooper Bay

    pas facile de repérer les manchots mais il y en avait plein partout

     

    On change un peu... Cooper Bay

    sur la zone enneigée, on distingue des petits points sombres... ce sont des manchots papous...

    comme celui-là

    On change un peu... Cooper Bay

    mon plan était de les photographier au cours de leur ascension dans la neige mais le temps a soudain a changé et il a fallu rebrousser chemin et repartir aussi vite que possible... typique !


    2 commentaires
  • C'est l'heure de la chorale, je crois... 

    Quelques scènes avec des (gros) poussins à G.H.

     

    Si ça s'appelle pas bomber le torse, ça !!!....

    Quelques scènes avec des (gros) poussins à G.H.

     

    les dorsaux sont bien musclés

    Quelques scènes avec des (gros) poussins à G.H.

     

    il faut essayer de garder la maternelle sous contrôle

    Quelques scènes avec des (gros) poussins à G.H.

     

    l'heure du miam

    Quelques scènes avec des (gros) poussins à G.H.

     

    Quelques scènes avec des (gros) poussins à G.H.

     

    Les adultes le bec en l'air (Polar Pioneer, notre carrosse en arrière-plan)

    Quelques scènes avec des (gros) poussins à G.H.

     

    Pendant que certains adultes donnent la becquée, les "mutants" (ceux qui muent) se cachent dans les hautes herbes tellement ils ont honte

    Quelques scènes avec des (gros) poussins à G.H.

     

    Quelques scènes avec des (gros) poussins à G.H.

     

    Certains sont à mi-chemin entre la colonie (qu'on devine en arrière-plan) et les "mutants"... mue presque finie ??

    Quelques scènes avec des (gros) poussins à G.H.

     

    Quelques scènes avec des (gros) poussins à G.H.

     

    Quelques scènes avec des (gros) poussins à G.H.

     

    Quelques scènes avec des (gros) poussins à G.H.

     

    Quelques manchots papous pour changer

    Quelques scènes avec des (gros) poussins à G.H.

     

    Quelques scènes avec des (gros) poussins à G.H.

     

    et aussi... quelqu'un est venu mettre son nez là-dedans... devinez qui...

    Quelques scènes avec des (gros) poussins à G.H.


    4 commentaires
  • Comme on n'en sort pas, je n'ose plus écrire le nom entier... mais c'est toujours le même endroit...

    pour changer un peu des manchots, je commence par un jeune éléphant de mer jouant à cache-cache dans l'herbe (pardon... dans les graminées)

    G.H. épisode 50.000

     

    et un autre habitant que je ne pense pas vous avoir présenté avant: un canard, endémique, qui porte le doux nom d'Anas georgica georgica, sous-espèce d'Anas georgica, le canard à queue pointue.

    G.H. épisode 50.000

     

    G.H. épisode 50.000

     

    G.H. épisode 50.000

    il est pas tout mimi ce canard ??

    G.H. épisode 50.000

     

    et tant qu'on est dans les graminées, quelques photos pour illustrer pour ceux (celle plutôt) que ça intéresse

    G.H. épisode 50.000

    hauteur très variable... le manchot donne une idée de l'échelle

     

    ou là, on voit de belles "touffes" en arrière-plan... ça faisait longtemps qu'on n'avait pas parlé des otaries à fourrure soit dit en passant

    G.H. épisode 50.000

     

    alors tant qu'on y est

    G.H. épisode 50.000

     

    G.H. épisode 50.000

     

     

    mais revenons-en à nos manchots royaux... quelques scènes de vie

    G.H. épisode 50.000

     

    G.H. épisode 50.000

    celui-là, il a tellement la gueule ouverte qu'on lui voit la langue !

     

    celui-là a l'air un peu abattu

    G.H. épisode 50.000

     

    alors que celui-là bombe le torse

    G.H. épisode 50.000

     

    twins

    G.H. épisode 50.000

     

    une espèce un peu différente : le manchot sans tête winktongue

    G.H. épisode 50.000

     

    ils ont le regard dur, ces manchots

    G.H. épisode 50.000

     

    G.H. épisode 50.000

    Ok... te vexe pas... c'est pas une raison pour fermer les yeux !

    G.H. épisode 50.000

     

    G.H. épisode 50.000

     

    G.H. épisode 50.000

     

    Avec toute cette pluie, le jaune a déteint sur le noir, on dirait

    G.H. épisode 50.000

     

     

    Un classique sur les photos de groupe... le petit malin qui trouve toujours le moyen de faire une grimace ou tirer la langue... la preuve que ça existe chez les manchots aussi

    G.H. épisode 50.000

    vous l'avez repéré ?

     

    et on a beau être un manchot snobinard... quand ça gratouille...

    G.H. épisode 50.000

     

     


    2 commentaires
  • Comme c'était la fin du printemps là-bas, les hormones jouaient fort et les tensions étaient fréquentes, même entre dames

    Gold Harbour, encore et encore

     

    Les bébés vivent une vie dangereuse.... à tout instant, ils peuvent se faire écraser par leurs congénères qui ne font pas dans le détail lors de leurs déplacements

    Gold Harbour, encore et encore

     

    et les labbes et pétrels surveillent ça de près (ou de haut)... toujours prêts à se "sacrifier" pour nettoyer les dégâts

    Gold Harbour, encore et encore

     

    Gold Harbour, encore et encore

     

    S'en suit quelques conflits parmi les volatiles aussi

    Gold Harbour, encore et encore

     

    Gold Harbour, encore et encore

     

    faut pas se demander ce qu'ils bouffent ces deux-là

    Gold Harbour, encore et encore

     

    il faut bien le dire... mignon à croquer oh

    Gold Harbour, encore et encore

     

    Chez nos amis les manchots, c'est plus calme (en apparence du moins), mais les "mutants" (enfin, ceux qui muent) font bande à part et ont l'air un peu honteux (et on les comprend)

    Gold Harbour, encore et encore

    Ils sont un peu en retrait du gros de la colonie

     

    Entre manchots, les relations de voisinage n'ont pas l'air de tout repos non plus

     

    Attention...

    Gold Harbour, encore et encore

    lâcher de skud

    Gold Harbour, encore et encore

    en plein sur le voisin... et sans remords en plus

    on comprend mieux pourquoi ils doivent muer chaque année clown

     

    Mais petit à petit, nous nous approchons (le nous, c'est vous et moi) de la colonie elle-même et du coin garderie avec tous les (gros) poussins, qui ont presqu'un an... ça prend du temps de faire un manchot royal... c'est pas pour rien qu'il l'est, royal ! les bébés sont plutôt laids (une exception sans doute dans le monde animal où les ch'tits sont toujours trognons), alors que le jeune manchot empereur, lui, est beaucoup plus beau et élégant avec sa couleur grise... m'enfin, le manchot royal est dans une zone plus accessible (c'est dire, quand on voit le mal qu'il a fallu se donner pour l'atteindre !)

    Gold Harbour, encore et encore

     

    les jeunes sont plus ou moins regroupés avec quelques adultes qui semblent veiller sur le temps

    et il faut veiller car les labbes sont là aussi

    Gold Harbour, encore et encore

     

    Un peu à part, un jeune fait du cinéma pour qu'on lui donne la becquée

    Gold Harbour, encore et encore

    et ça marche

    Gold Harbour, encore et encore

     

    Gold Harbour, encore et encore

     

    ça et là, un bébé éléphant de mer semble s'être perdu au milieu de la mauvaise espèce

    Gold Harbour, encore et encore

     

    Gold Harbour, encore et encorecelui-là n'est pas bien vieux et il veut manger lui aussi

    il finit par se faire "adopter" par un jeune éléphant de mer qui a l'air de vouloir le prendre sous son aile sa nageoire, mais pour la tétée, ça ne marche pas trop

    Gold Harbour, encore et encore

     

    Petit à petit, je prends conscience de l'ampleur de la chose

    Gold Harbour, encore et encore

    des manchots partout partout... impossible de savoir combien... et là, c'est juste vu du bord parce que bien sûr, on ne va pas aller se promener au milieu de la colonie

    Ces 4 là ont fière allure et pavanent

    Gold Harbour, encore et encore

    Gold Harbour, encore et encore

     

    Attention ! un manchot peut en cacher un autre

    Gold Harbour, encore et encore

     

    Je décide de contourner le problème et de me placer vers l'arrière, côté herbe (graminées diraient certains) où il y a déjà d'autres photographes qui sont, sinon, un peu difficiles à éviter sur les photos

    d'abord quelques éléphants de mer à éviter

    Gold Harbour, encore et encore

     

     

    Gold Harbour, encore et encore

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique