• Plusieurs personnes m'ont signalé des articles à propos de 200 rennes du Svalbard trouvés morts de faim dans plusieurs langues et l'info semble s'être propagée à vitesse record à travers le monde entier... par exemple celui-ci

    https://gulfnews.com/world/europe/over-200-dead-reindeer-found-on-norways-arctic-svalbard-1.1564238906266?fbclid=IwAR1gSD5i948cqKJt425HJxdjiBwSQacr0K2-RwUzEe1WdHwyBtrO00oCDjo

    et ce qui est amusant, c'est que tous ces articles se sont retrouvés affublés de la même photo :

    Sale temps pour les rennes

    qui n'a rien à voir avec ce dont il était question en fait.

    Certes, ce sont des rennes et ils sont morts mais cela ne correspond pas du tout à la situation. Ceux-ci ne sont pas au Svalbard et la photo provient en fait de cet article, vieux de pas mal d'années, parlant d'un troupeau entier foudroyé en Norvège (l'autre Norvège)

    https://www.vg.no/nyheter/innenriks/i/Wpdyg/323-reinsdyr-drept-av-lyn-paa-hardangervidda-ble-kvalm-av-aa-vaere-der?fbclid=IwAR2wZwaojDEiOkqhfkBNk3aflVJ5jd0lkTING60bAx_gMtOuRrZS5uwpjBQ

     

    Reprenons les faits.

    Chaque année, l'institut polaire norvégien organise un comptage des rennes dans Adventdalen au mois de juin. En un peu plus d'un jour (au sens 24h), ils arrivent à compter tous les rennes. Comme ils se déplaçant très peu et pas vite, c'est très facile de ne pas compter un renne 2 fois.

    Lors de ce comptage, cette année, ils ont trouvé 200 cadavres de rennes (morts cet hiver, il ne reste que les os et les poils) et éparpillés sur l'ensemble de la vallée... donc pas du tout une situation ressemblant à celle de la photo qui dramatise bien plus la situation.

     

    Sale temps pour les rennes

    photo Morten Fredheim Solberg Svalbardposten

    Habituellement, ils trouvent plutôt plusieurs dizaines de cadavres. Cette année est exceptionnelle par l'ampleur, même si le record date de l'hiver 2007-2008 avec 206 cadavres trouvés sur une population totale plus petite.

    Parce que pour l'instant, la population de rennes des environs se porte très bien globalement: en 40 ans, elle a été multiplié par 4. L'an passé a été un record avec 1700 rennes comptés, cette année 300 de moins en grande partie les 200 cadavres trouvés (et peut-être un déficit de naissances... spéculation personnelle).

    D'après les chercheurs en question, l'origine de ce carnage serait un épisode pluvieux le 21 décembre qui a créé une couche de glace empêchant l'accès à la nourriture. Ceci s'étant passé tôt dans l'hiver, les conséquences ont été beaucoup plus graves que si cela s'était produit 2 mois plus tard.

    Pas d'affolement à avoir, il est aussi normal que, dans une population plus abondante, une réduction de l'accès à la nourriture est un impact important et la mortalité a été faible ces dernières années, il y avait peut-être "un retard à rattraper". Il sera intéressant de voir si cela se produit à nouveau dans les années à venir.

    La situation n'est pas aussi positive partout. Alors que la population de rennes dans Adventdalen a fortement cru, à Brøggerhalvøya, un peu plus au nord sur la côte ouest, près de Ny-ålesund, la population est stagnation ou en léger déclin selon l'année prise comme référence. 

    Sale temps pour les rennes

    source: Institut polaire norvégien

     

     


    2 commentaires
  • Hier, quelques "vieilles" photos ont refait surface...

    18 juillet 2012, mon 1er ours polaire ! et c'était inattendu et pas forcément dans la situation la plus "confortable" : circuit itinérant kayak et camping, et on sortait d'une étape fatigante... je pense qu'un ours nage (si besoin est) beaucoup plus vite que nous pagayions

    Souvenirs

    pour un 1er ours, c'était plutôt une réussite... un ours bien grassouillet qui mangeait un phoque (quoi d'autre ?)... une belle série de bourrelets autour du cou

    Souvenirs

     

    Souvenirs

     

    Souvenirs

     

    les plus observateurs le reconnaitront peut-être : c'est l'ours en haut à gauche de cette page... photo de qualité pourrie (je n'avais pas franchement le même équipement à l'époque mais de toute façon sur un tour kayak, je n'aurais pas emporté le matos que j'utilise normalement) mais comme c'était mon 1er ours, les photos ont une valeur affective

     

    souvenirs... souvenirs... 


    2 commentaires
  • Le programme de ma journée de dimanche était simple : remettre la main sur mes "canards rouillés" et en prendre des photos correctes avec un équipement correct cette fois.

    1ere tentative infructueuse le matin... mais des photos d'autre chose... ça viendra peut-être un jour

    2e tentative prévue l'après-midi après avoir rechargé les batteries (au sens propre et figuré),  quand tout à coup, j'apprends par le biais de Facebook que nous avons une visite un peu inhabituelle aux abords de la ville... ni 1 ni 2, je m'empare du sac photo et du vélo et me voici partie à la chasse à quelque chose d'un peu plus gros qu'un canard, rouillé ou pas...

    petite photo grand angle au portable pour situer dans le décor... je n'avais pris que le téléobjectif pour ménager mon dos (et pas toute la famille d'objectifs, ce que j'ai un peu regretté même si le décor n'était pas gégé)

    Dimanche, chasse au canard

     

     

    et au télé, ça donne, en contournant la situation

    Dimanche, chasse au canard

     

    Dimanche, chasse au canard

     

    Dimanche, chasse au canard

     

    Dimanche, chasse au canard

     

    Dimanche, chasse au canard

     

    la grosse flemmardise d'un dimanche ensoleillé

    Dimanche, chasse au canard

     

    Dimanche, chasse au canard

     

    Quelqu'un m'a demandé le sexe... j'ai misé sur 2 mâles avec quelques arguments... l'un d'eux a fini par se retourner et on en a eu la confirmation he

    Dimanche, chasse au canard

     

    Dimanche, chasse au canard

     

    Prise de tête

    Dimanche, chasse au canard

     

    Dimanche, chasse au canard

     

    Dimanche, chasse au canard

     

    difficile de trouver à la fois un angle intéressant et un arrière-plan "clean"

    Dimanche, chasse au canard

     

    il faut ruser

    Dimanche, chasse au canard

    on pourrait presque croire que le truc blanc dans le fond, c'est de la neige ou de la glace glasses

     

    Dimanche, chasse au canard

     

    Dimanche, chasse au canard

     

    séance de grattage

    Dimanche, chasse au canard

     

     

    à force, on finit par se déconcentrer un peu et il ne se passe pas une foultitude de choses... on se laisse distraire par des eiders

    Dimanche, chasse au canard

     

    ou le verre à champagne... c'est pas encore l'été... j'ai misé sur le 4 août cette année

    Dimanche, chasse au canard

     

    Reconcentrons-nous

    Dimanche, chasse au canard

     

    Action !!!

    = lever de tête

    Dimanche, chasse au canard

     

    Dimanche, chasse au canard

     

    à suivre


    2 commentaires
  • Chaque année, on a droit à une surprise... une nouvelle espèce d'oiseau qui s'égare et vient nous rendre visite bon gré, mal gré... ce n'est en général pas moi qui repère la bestiole la première mais ce genre d'info circule vite et le jeu, c'est d'arriver à mettre la main dessus

    et aujourd'hui, bingo ! une nouvelle espèce sur mon tableau de chasse... Le tadorne casarca... vous parlez d'un nom !! en norvégien c'est moins prétentieux : rustand, le canard rouille (rust: rouille, and: canard), vous mélangez les 2 et ça vous donne le nom latin Tadorna ferruginea... après les eaux ferrugineuses, les canards ferrugineux !

    Malheureusement, j'étais partie light en exploration donc juste le smartphone et des jumelles, donc c'est pas gégé au niveau des photos, mais suffisant pour documenter la chose... et peut-être bien que je vais réussir à remettre la main dessus avec mon appareil

    Poule mouillée, canard rouillé

     

    Poule mouillée, canard rouillé

     

    Un beau canard... et pas farouche

    Poule mouillée, canard rouillé

     

    Poule mouillée, canard rouillé

     

    et en couplant smartphone et jumelles

    Poule mouillée, canard rouillé

     

    Poule mouillée, canard rouillé

     

    Si on en croit Wikipedia, je cite "On rencontre le Tadorne casarca depuis la Roumanie et l'Ukraine jusqu'à la Chine et la Mongolie en passant par les steppes de l'Altaï, où il est appelé « canard rouge ». De petites populations isolées sont présentes au Maroc, Algérie et en Éthiopie.

    L'espèce a été introduite en Europe de l'Ouest à des fins ornementales. Des individus échappés de captivité ont fini par former une petite population en Suisse, qui commence à s'étendre hors de ce pays et notamment dans l'Est de la France où l'espèce peut être observée."

     

    Comme ceux-là ne sont franchement pas sauvages, ça laisse à penser que ce sont des échappés eux-aussi... et ils ne se sont pas échappés pour de faux ! Ils n'ont pas fait les choses à moitié en venant jusqu'à nous !

    Il y en avait 7, donc ils se sont fait une virée entre copains. he

     

    Wiki nous dit aussi qu'ils évitent les lieux boisés... et là, j'avoue qu'ils ont très bien réussi ! Les canetons ont l'air super mignons alors ça serait bien qu'ils nous en fassent quelques-uns... mais ça semble compromis : c'est déjà fait pour les bernaches et les eiders donc ça doit être trop tard.


    votre commentaire
  • Je crois que mon projet Bruants des neiges a pris une tournure inattendue...

    Aujourd'hui, je suis passée dans le coin du nid et j'ai remarqué une boule de "paille" que j'avais pas vue avant... non... ce n'est pas...???? 

    Je me suis rapprochée, et horreur malheur

    Draaaaame

     

    Draaaaame

     

    C'est bien un nid !!!

     

    Je ne suis pas experte en oiseaux, mais ça m'étonnerait qu'un oiseau aussi petit se donne la peine et parvienne à sortir le nid lui-même... Il y a quelques temps, j'avais jeté un coup d'oeil rapide pendant l'absence des parents et on ne voyait pas le nid, il devait être bien enfoncé.

    Je ne vois qu'une explication raisonnable... un renard ! cry cry

     

    Et avant qu'on m'accuse d'avoir provoqué l'incident en filmant/photographiant hier, je précise que c'était de chez moi, par la fenêtre entrouverte et l'appareil (objectif inclus) était dedans, rien ne dépassait. Une distance plus que suffisante aussi, en contre-bas de chez moi... la photo écrase un peu mais il y a un talus abrupt

    Draaaaame

     

    Je vais attendre quelques jours de voir ce qui se passe mais je pense que je vais récupérer le nid (ou une partie des matériaux) pour ma boîte nichoir qui a fait un flop l'an passé et sans doute cette année aussi. On m'avait dit que mettre des brindilles, ça aide mais je n'avais aucune idée d'où trouver des brindilles

    Pauvres parents qui s'étaient donné tant de mal, j'ai encore vu leur ronde incessante hier soir.

     

    Et un peu avant 17h, Polarsyssel est parti sans moi... cry triste journée !

    Draaaaame

     


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique