• ça pourrait aussi s'appeler "plan foireux" (mais c'est un titre que j'ai déjà utilisé "souvent") ou "ils sont fous ces norvégiens"

    Et de quoi s'agit-il ? 

    Quelqu'un a eu la brillante idée d'organiser une soirée ciné version drive in en motoneige. Au programme, 2 séances, la première étant plus pensée pour les enfants

    ça commence là maintenant et ... non... je n'y suis pas ! et je ne serai pas non plus à la 2e séance... même si c'est gratuit

    Drive in

     

    et pourquoi ?

    Parce que je fais ma bégueule ???... non

    mais d'une part j'ai une motoneige qui n'a pas bougé depuis mai 2015 et va finir incessamment sous peu à la "poubelle"

    d'autre part :

    Drive in

     

    -14, vent et neige, ressenti -23°C... vous croyez que c'est un temps pour un ciné en plein air ??oh

    C'est aussi limité à 100 personnes... alors je me sacrifie winktongue des fois qu'il y aurait trop de monde

    Drôle d'idée d'organiser ça au moment statistiquement le plus froid de l'année ou presque (mars, c'est le plus froid normalement), mais il faut qu'il fasse nuit bien sûr, donc ça limite déjà pas mal, et il faut qu'il y ait de la neige pour y accéder en motoneige

    Ce n'est pas la 1ere fois qu'un ciné de plein air est organisé mais les fois précédentes, c'était en ville, près de Huset, et d'ailleurs une fois, ils ont fini à l'intérieur tellement ils se gelaient. La 1er séance, c'était l'âge de glace... bien sûr! clown

    Cette fois-ci, c'est de l'autre côté du fjord (près de la construction en bois de Hiorthamn, vestige du transport du charbon jusqu'au rivage... pour ceux que j'ai emmenés là-bas)

    Drive in

    photo publiée par les organisateurs

     

    Rester assis pendant 1h30 sur une motoneige dans le froid... mais quelle idée... quand on roule, au moins, le moteur produit de la chaleur oh

    et l'organisation implique de plus des gardes anti-ours et la Croix Rouge avec sa tente pour les morts de froid, sachant qu'en ces temps de Covid, tout le monde ne peut pas s'y réfugier...

    on prend les paris... combien d'engelures ?? he


    2 commentaires
  • Alors que l'ambiance est aux restrictions, faillites, chômages... covidesques, une signalisation a tout à coup fait surface en quelques points de la ville.

    C'est un projet de longue haleine, dont "on" a parlé depuis longtemps, et le fruit d'une coopération entre l'office du tourisme (VisitSvalbard), le "conseil municipal" (qui s'appellerait ainsi du moins si nous avions le statut adéquat) et le gouverneur. Principalement destinés aux touristes, ces panneaux informatifs présentent quelques points de notre histoire, de la faune, des gens, de la géographie de l'archipel... une carte (dès fois qu'ils se perdraient dans la forêt he) et des itinéraires de longueur différente.

    C'est moderne, design et créatif... lumineux (un peu trop à mon goût mais je suis une chieuse... je mène un combat de fond contre les éclairages superflus et/ou trop intenses... en tout cas, on les repère de loin quand il fait nuit). D'un côté c'est écrit en anglais, de l'autre en norvégien.

    Le 1er, je suis tombée dessus par hasard (le soir où je suis allée murmurer à l'oreille du canard), il n'était pas éclairé... un petit reproche de chieuse : il est placé "à l'envers". C'est clairement un panneau destiné aux gens venant du port (bateau de croisière) , les gens arrivent donc par la gauche sur la photo alors que le 1er est situé à droite.... c'est pas très logique ça. Aussi, il y avait plein de traces de doigts et mains (je doute que ce soit des curieux mais plutôt quand ils ont manipulé la chose pour l'installer)

    Il suffira d'un signe

    En tout cas, c'est original et plutôt réussi

    Il suffira d'un signe

     

    Il suffira d'un signe

     

    Il suffira d'un signe

     

    Il suffira d'un signe

    Animals and birds... sarcastic euh... les oiseaux ne sont pas des animaux ??

     

    Le lendemain, en rentrant chez moi, je repère un machin lumineux près de l'église et le soir, je pars en mission d'exploration. C'est bien le 2e panneau

    Il suffira d'un signe

     

     

    Il suffira d'un signe

     

    Il suffira d'un signe

     

    là, on annonce aussi la couleur... voilà tout ce que vous (et nous) n'avons pas le droit de faire

    Il suffira d'un signe

     

    De l'autre côté de l'église, un panneau là où se situe les vestiges de l'ancien Longyearbyen brûlé pendant la guerre

    Il suffira d'un signe

     

    avec une photo du fondateur John Munro Longyear qui a donné son nom à la ville (byen = la ville, norvégianisation du nom initial Longyear city)

    Il suffira d'un signe

    on remet une couche sur les interdictions

     

    Le 4e (4e que je trouve en tout cas) se situe près de l'office du tourisme (et l'hôtel Polfareren)

    Il suffira d'un signe

    Il suffira d'un signe

    on y présente notre curieuse habitude de laisser les chaussures à l'entrée des bâtiments

     

    Je ne sais pas trop quoi penser du choix de la couleur... d'un côté ça se veut rappeler un peu les aurores mais je trouve que ça clash un peu trop avec l'éclairage urbain plutôt orangé... est-ce une bonne chose que ça tranche ??? je ne sais pas. On verra à l'usage... même si "bientôt" il fera jour tout le temps et on risque de ne pas bcp voir la couleur

    Il m'en reste 2. Un tout près de mon travail et un à Nybyen... peut-être demain soir si j'arrive à me motiver

     

    Le plus gros couac...

    le prix !

    et alors que tout le monde tire la langue (enfin pas tout le monde... pas le public pour une fois), c'est pas franchement un bon timing de nous annoncer que le projet a coûté la bagatelle de.... roulement de tambour...

    8 millions de nok, soit 800.000 euros... et à ça, il faut ajouter le pré-projet (c'est quoi le nom en français ?? oops) qui a coûté 1,7 millions de nok (170.000 euros). Pour 6 "panneaux" (au sens de groupe de panneaux), ça fait1,6 millions de nok (160.000 eur par "site"). C'est bien de voir qu'il y a de l'argent qq part oh

    Certes, c'est plus sexy que d'investir dans des sanitaires he mais ça laisse un eu sur le cul sans voix


    votre commentaire
  • Alors que jeudi à 16h20 on apprenait qu'il fallait désormais présenter un test Covid-19 négatif datant de moins de 24h (règle applicable dès le vol suivant), les interrogations se sont rapidement multipliées et vendredi on avait "déjà" la réponse à la plupart des questions:

    - un test rapide suffit (pas forcément PCR)

    - pas de test nécessaire pour les enfants de moins de 12 ans

    - à Oslo, il est possible de se faire tester par un labo privé avant d'embarquer pour la bagatelle de 1195 kr (environ 120 euros) à condition d'avoir réservé

    - à Tromsø, la commune (hyper réactive... je suis pleine d'admiration et non ! ce  n'est pas ironique) a organisé dès vendredi matin un test rapide GRATUIT des passagers se rendant au Svalbard

    et du coup, nouvelles interrogations: pourquoi payant à Oslo et gratuit à Tromsø ? celui qui part d'Oslo pour Svalbard via Tromsø (on n'a plus de vols directs depuis Covid), doit-il se faire tester à Oslo ou Tromsø ? a-t-il le temps de se faire tester à Tromsø ?

    les gens raisonnables ont très vite considéré que, malgré la différence de prix, il valait mieux se faire tester avant le départ d'Oslo, que ça risquait d'être trop court à Tromsø

    sauf que...

    nouveau rebondissement...

    On apprend qu'à partir de demain, le test rapide à  l'aéroport de Tromsø est organisé mais devient payant (550 kr environ 55 euros) et les "testeurs" sont là à l'heure de l'arrivée de l'avion d'Oslo. Du coup, ils conseillent aux gens de Tromsø de venir se faire tester la veille au moment de l'atterrissage d'un vol d'Oslo. Mais faut bien calculer son coup, parce qu'il faut aussi être testé moins de 24h avant le départ.

    Et ceci jusqu'à... dimanche 7 février inclus... allez savoir ce qui va se passer après !

    Au moins, on ne s'ennuie pas

     

    Ceci dit... comme je vous doit bien quelques photos, en voici en voilà tra la la. Samedi après-midi, j'ai finis par réussir à me motiver pour sortir: c'est surtout quand j'ai vu la lune que ça m'a inspirée. Je me suis d'abord dit que ce n'était pas si affreux... les 5 premières minutes.... avec le vent dans le dos.. mais quand je me suis retrouvée avec le vent de côté puis de face, j'ai compris mon malheur et le ressenti à -35°C, je l'ai bien ressenti effectivement. Mais bon, j'ai réussi à rapporter qq photos de lune

    Difficile à suivre

     

     

    Difficile à suivre

     

    Difficile à suivre

     

    Malheureusement, c'était bien mieux en vrai parce qu'il faisait déjà trop sombre pour un éclairage correct du paysage sans "crâmer" la lune. Nos yeux sont tellement plus doués que n'importe quel capteur  ! (à ce jour du moins). J'aurais peut-être plus de chance à la prochaine pleine lune, mais a priori, ce sera la dernière chance avant septembre (?), après il fera trop clair au contraire oh


    2 commentaires
  • Alors que tous les événements sociaux et culturels sont annulés dans les prochains, en particulier le PolarJazz festival (qui n'a de jazz que le nom) et le festival de musique de chambre (qui n'a de chambre que le nom), le gouvernement norvégien a peur que l'on s'ennuie et égaye notre quotidien de conférences de presse et autres décrets.

    Rebondissements

    https://www.polarjazz.no

     

    ça a commencé vendredi après la découverte du variant anglais "dans la population" = pas directement chez quelqu'un venant de Grande Bretagne ou quelqu'un en contact direct. Réaction au quart de tour, règles strictes dans 15 villes plus ou moins grandes, y compris Oslo et des villes environnantes. Fermeture des magasins, à part les supermarchés et les pharmacies (ça ne s'était en fait jamais produit depuis le début de la pandémie), enseignement en ligne... Le lendemain ou surlendemain, règles un peu moins strictes pour 10 autres villes des alentours pour éviter que les gens des 1eres villes aillent faire leurs achats dans les villes voisines (et potentiellement propager le variant qu'on essaie d'éradiquer).

    Hier, annonce subite de la fermeture des frontières qui étaient jusqu'à présent "ouvertes"....le " " est important : ouvertes mais à condition d'avoir un test négatif récent (d'abord c'était 72 h puis s'est passé à 24h), plus test obligatoire au passage de la frontière  + quarantaine obligatoire. Mais bon, maintenant c'est fermé, sauf pour ceux qui habitent en Norvège et les gens indispensables

    Et aujourd'hui, nouveau rebondissement... à 16h25 on apprend qu'à partir de ce soir minuit, les gens qui viennent au Svalbard doivent présenter un test négatif datant de moins de 24h avant d'embarquer... sachant que par ailleurs les voyages non-essentiels sont très fortement déconseillés. Je suis en général assez d'accord avec les décisions du gouvernement norvégien qui s'en sort plutôt bien dans cette pandémie (en tout cas si on regarde le nombre de morts, d'hospitalisés et de contaminés... on s'en sort beaucoup mieux que certains voisins qu'on ne citera pas), mais là, je trouve ça un peu gonflé d'annoncer ça à 16h pour un truc qui s'applique sur le prochain vol, départ d'Oslo à 8h15 et Tromsø à 10h45.

    Grosse phase de doute... quel test ??? PCR (bonne chance pour avoir le résultat sous 24h), test rapide ? C'est assez flou et ça s'affole sur les réseaux sociaux... les labos privés vont s'enrichir et nous, on ne risque pas d'être envahis par les touristes avant un moment 


    votre commentaire
  • Depuis le temps que j'attends ça, ça a fini par arriver.

    Coupure de courant ce matin, vers 7h45,... et ... aurores en même temps... certes c'était faiblard et en plus c'était pas dans la bonne direction, donc c'était de la fenêtre stupide qui bascule et en équilibre sur une fenêtre qui bascule, c'est impossible d'obtenir une photo nette... Il ne faisait pas si clair que ça mais la lune éclairait le paysage

    donc c'est arrivé mais peut mieux faire ! je peux bien attendre encore quelques années pour une meilleure occasion

    Enfin !!

     

    et du bon côté, pas d'aurores, et malgré la coupure de courant, la stupide (c'est le jour) lampe de chantier, elle, fonctionnait toujours

    Enfin !!

     

    à propos de coupure de courant, il faut que je vous parle de la centrale.

    Cela fait longtemps que la durée de vie limitée de la centrale a soulevé la question de l'après-centrale (seule centrale au charbon de Norvège) et il a bien évidemment été signalé qu'il fallait qu'on passe à une énergie plus propre et une étude a été lancée il y a plusieurs années. On nous parlait d'une échéance à 10-15 ans, qui correspondait aussi à l'épuisement de la mine 7, la seule mine de charbon norvégienne encore en activité et qui nous fournit (+ 2/3 exporté comme charbon industriel)

    Récemment, surprise, on nous a annoncé la fin d'utilisation du charbon dans la centrale à l'échelle de 2 à 5 ans ! Et certes, ça part d'une bonne intention, mais il ne faut pas confondre vitesse et précipitation. Le plan actuel semble être de remplacer dans un 1er temps le charbon par du diesel (on y gagne d'un point de vue environnemental mais pas tant que ça), puis dans un 2e temps, une solution plus propre probablement basée sur l'utilisation d'énergies renouvelables et batteries (mais ça, c'est pas si simple ici quand il fait nuit 4 mois de l'année et que ça vente quand ça veut, souvent trop ou pas assez).

    Dommage collatéral... si on n'a plus besoin de charbon pour la centrale, on ferme la mine 7 qui n'est pas rentable... et voilà une quarantaine d'emplois directs perdus + les conséquences pour les conjoints, les enfants et les emplois liés. Là aussi, on savait bien que ça finirait par arriver mais quand le gouvernement s'impatiente et parle de 2 à 5 ans, ça fait un peu peur quand on se dit que dans la situation actuelle, c'était presque les seuls emplois solides. Avec un tourisme à plat (et même sous terre) à cause de Covid, j'espère que ce sera plutôt 5 ans que 2, sinon on va droit dans le mur.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique