• Désolée si le slogan date d'un siècle... moi, j'en suis restée là. Je n'ai pas suivi les évolutions françaises de ces... 16 dernières années ??

    Mauvaise nouvelle... comme partout la Poste a des problèmes budgétaires et on avait échappé à presque toutes les mesures : ô miracle, on a toujours un bureau de poste, un vrai, pas un "post i butikk", et il est même ouvert 3h le samedi et je pense que le courrier est encore distribué tous les jours sauf le weekend... tout le monde ne peut pas en dire autant en Norvège, l'autre Norvège...

    mais là, on a pris un coup dans l'aile... dans l'aile de l'avion postal pour être précis.

    Bougez avec la Poste

    photo nordlys.no

    Alors que nous avions 5 avions postaux par semaine (du lundi au vendredi), atterrissant ici vers 11h30, le service vient d'être réorganisé et:

    - on nous supprime l'avion du vendredi

    - l'avion atterrira plus tard, vers 17h30

    ça ne paraît pas être la fin du monde et s'ils suppriment un avion postal par semaine, c'est qu'il y avait une capacité surévaluée (et c'est bon pour le climat un avion de moins), mais tant qu'à en supprimer un, il aurait été judicieux dans prendre un en milieu de semaine. Parce que du coup, du jeudi 17h30 au lundi 17h30, pas d'avion postal.... 4 jours consécutifs (au sens  de 4 x 24h)... et si on peut survivre à 4 jours de délai sur une lettre (quoique sur une facture ça peut vite coûter cher) ou un colis, un gros problème est que les produits frais du supermarché viennent par l'avion postal. Donc 4 jours sans réapprovisionnement, ça a des conséquences non seulement sur la fraîcheur des produits proposés mais aussi sur le stock qu'il va falloir qu'ils surdimensionnent. 

    Tout ça sans parler des avions régulièrement annulés quand la météo est trop mauvaise, les 4 jours peuvent vite passer à 6 !

    Un autre problème est le changement d'horaire. Avec un avion en fin de matinée, les produits frais étaient mis en rayon le jour même avant que les gens ne fassent leurs courses après le boulot. Là, ils ne pourront être mis en rayon avant le lendemain matin. Coop a essayé de négocier depuis un an apparemment à l'annonce de ces changements... sans succès

     

    Dommages collatéraux :

    - la pharmacie qui est censée devoir délivrer les médicaments quels qu'ils soient sous 24h (c'étai déjà pas très réaliste mais là,  ça devient carrément impossible) et d'autres parts, certains médicaments doivent être réfrigérés dès leur arrivée et comme la pharmacie ferme à 17h on a aussi un souci d'horaires.

    - l'hôpital envoie les prises de sang pour un certain nombre d'analyses à Tromsø (les trucs les plus faciles sont faits ici sur place) et il y a un problème de durée de vie des échantillons... c'était déjà limite avec l'ancien système. Et si un avion est annulé, l'échantillon doit être détruit et il faut refaire une prise de sang. Si l'avion du jeudi est annulé, il vaut mieux espérer que personne n'ait besoin d'analyses urgentes ! oh

     

    D'un point de vue postal, ils ont essayé de nous rassurer en disant que l'avion de SAS serait utilisé le vendredi mais les passagers et leurs bagages ont la priorité et ils n'ont pas la place pour les "chariots" de lait (comment ça s'appelle ce truc ??) et le lait frais en Norvège, c'est sacré ! Je pense aussi que ça va en fait encore plus leur compliquer la vie sachant que l'avion postal part de Tromsø alors que l'avion de SAS du vendredi est direct d'Oslo... je sens qu'il va y avoir du courrier qui va faire du yoyo entre Tromsø et Oslo !

    ça aurait un argument de plus pour supprimer l'avion du mardi ou du jeudi plutôt puisque ces jours-là, l'avion de SAS s'arrête à Tromsø.

    Enfin... ça commençait cette semaine, on va voir...

    ça peut très vite empirer parce que Coop n'étant pas satisfait, étudie d'autres options et si la poste perd son contrat avec Coop, ça remet totalement en question la survie du service complet. no

     

     

    PS... pour ceux qui suivent, c'est un de ces avions qui s'était écrasé en janvier 2016, côté Suède, alors qu'il était en route d'Oslo à Tromsø avant de venir chez nous... c'était le plan du moins.


    2 commentaires
  • La semaine dernière avait lieu Arctic Frontiers, un événement annuel regroupant plein d'intervenants sur des sujets variés liés à l'arctique... et forcément on a parlé de nous...

    notamment dans le cadre d'un "projet" loufoque de plateforme pour accueillir les touristes chinois si on en croit Icepeople.

    Il faut se préparer à tout

     

     Je ne suis pas sûre de bien comprendre le concept de cette cité flottante : est-ce que ça aurait pour but de remplacer les bateaux de croisière ??? (mais ça n'a pas l'air simple et efficace pour se déplacer... commentaire personnel ). Derrière le projet, on trouve une compagnie avec 30.000 employés, notamment dans les plateformes offshore (quelle surprise !)

    En tout cas, une erreur de taille... l'hélico sur le toit... l'utilisation des hélicos à des fins touristiques est interdite ici.

    Au moins, ça devrait être safe question ours ! he

     

    Mais pourquoi pas utiliser le concept pour construire des nouveaux logements... on règlerait la crise du logement actuelle, ces logements ne risqueraient pas d'être emportés par une avalanche, eux ! Pas de risque d'inondation non plus quand on est déjà construit sur l'eau.

    On aurait plus de soleil qu'encaissé dans la vallée... il y a du potentiel. ça fait longtemps que, pour ma part, j'avais pensé à utiliser un bateau (par exemple pirater un bateau de croisière en fin de saison)... ça se fait déjà ailleurs mais à petite échelle. On a tellement peu de terrains constructibles, il faut penser autrement.

     

     


    votre commentaire
  • Bon... j'avais écrit tout mon article et j'ai tout perdu (connerie d'hébergeur...)

    Je fais donc court mais bref.

    J'ai oublié de vous tenir au courant des progrès après l'échouage du bateau de pêche dans Hinlopen... et pourtant, il y a de bonnes nouvelles : ils ont réussi à complètement vider le bateau de tout ce qui pourrait être nuisible pour l'environnement : produits chimiques, carburant (332 tonnes de diesel), huiles diverses... Ils ont aussi retiré tout ce qui n'était pas fixé de manière permanente au bateau. Il nous reste donc une épave "inoffensive" mais qui fait tache dans le paysage et qui devrait être enlevée au printemps ou cet été.

    Les différents acteurs impliqués ont été très satisfaits par l'opération qui s'est très bien déroulée, sans fuite ou pollution de quelque forme que ce soit. Opération qui est apparemment une première mondiale dans ce genre de conditions climatiques et géographiques. De petites embarcations ont été utilisées pour le pompage et le transport entre le bateau de pêche et le bateau des gardes côtes qui est maintenant retourné en Norvège (l'autre Norvège) après avoir tout déposé à Longyearbyen.

    Quelques news du bateau de pêche échoué

    photo kystverket (gardes côtes)


    2 commentaires
  • Les plus fidèles se souviennent peut-être de l'accident d'avril 2017 quand un groupe organisé en motoneiges était passé à travers la glace (fine comme du papier à musique) dans Tempelfjorden. Encore une opération de sauvetage de grande envergure qui par chance s'était globalement plutôt bien terminée  vu les circonstances, ne faisant qu'un mort, 3 semaines après, un des guides. Un mort de trop bien sûr mais si l'hélico n'avait pas été si vite dans les airs et sur place, si un bateau des gardes côtes n'avait pas été dans les environs, le bilan aurait pu avoir été beaucoup plus lourd: 7 autres personnes étaient passées à travers la glace.

    Une amende qui arrive trop tard

    photo KV Svalbard

    Le verdict est enfin tombé après une longue enquête faisant intervenir de nombreux acteurs notamment l'inspection du travail. 150.000 kr d'amende (environ 16 000 euros) que la compagnie russe, Trust Arktikugol, a accepté. L'enquête a notamment montré qu'il n'y avait pas de réelle formation des guides à la conduite sur glace dans les fjords, pas de protocole pour tester la fiabilité de la glace... ça arrive un peu tard mais espérons que ça évite d'autres accidents à l'avenir.

     

    Et je dois bien dire que je suis inquiète. Ce soir même, un des guides de la compagnie décrivait en détail le tracé qu'ils ont "ouvert" entre Barentsburg et Pyramiden, via Longyearbyen. Il a partagé leurs données GPS... une incitation à se rendre à Pyramiden et je ne trouve pas ça du tout malin pendant la période sombre. Ce n'est pas un problème de rouler de nuit en motoneige mais il est important qu'à un moment de la journée, quelqu'un ait pu observer les conditions, évaluer les risques, en particulier d'avalanches et de crevasses sur les glaciers traversés... parce que comme il n'y a pas de glace dans les fjords (ce qui n'est pas une surprise à cette époque), il faut se taper le chemin le plus long et aux dangers divers par l'intérieur des terres. J'ai l'impression que chaque année, les locaux vont de plus en plus loin de plus en plus tôt dans la saison... les gens n'ont plus la patience d'attendre et ça va mal finir. En espérant que l'avenir me donne tort ouch

     


    9 commentaires
  • C'est toujours instructif de discuter avec les touristes quand ils ont le temps... et moi aussi... Aujourd'hui, ça m'a permis d'apprendre une histoire assez incroyable. Et j'ai bien sûr vérifié plus tard la véracité de la chose. J'ai même essayé de brancher Svalbardposten sur le sujet pour essayer d'obtenir des informations plus officielles.

    Figurez-vous que tous les passagers du vol Oslo-Tromsø-LYR d'hier sont arrivés sans bagage ! pas 1 ou 2 ou 10... non, tous ! au moins on ne fait pas les choses à moitié !! Une erreur ?? non ! Les passagers ont été informés à Tromsø que l'avion était trop lourd et que tous les bagages devaient être débarqués. C'est pas incroyable, ça ! J'ai jamais entendu parler d'un truc pareil.

    Ils avaient déjà fait très fort la fois où les participants du marathon à ski étaient arrivés sans skis.... lol... ils avaient finalement affrété un avion que pour les skis devant le tollé général oops

    Les touristes  n'ont pas vraiment été capables de me donner une explication plus claire mais j'ai des sources de l'intérieur (pas de l'avion mais de l'aéroport) et apparemment, la raison est que la piste était très glissante et que le pilote avait peur de ne pas parvenir à décoller avec l'avion lourd comme il l'était. Je ne sais pas si ça se tient... ça me laisse en tout cas perplexe. Envoyer un avion plein à craquer à Longyearbyen sans bagage en hiver ! Une chance dans leur malheur : ça s'est bien réchauffé, il ne fait plus -20°C. Je ne sais pas... il n'y avait peut-être pas d'autre option mais il aurait peut-être fallu attendre que l'état de la piste s'arrange... ???

    Les 1ers qui m'en ont parlé sont arrivés hier et repartaient aujourd'hui... hummmmm??!!!!! c'est quoi l'intérêt de venir pour une petite journée ?? on ne peut même pas supputer qu'ils aient été en transit. Personne n'est en transit ici. Mais au moins, leurs bagages ne leur ont pas trop manqué.

    J'ai eu ensuite 2 autres touristes qui espéraient avoir leurs bagages par le vol de l'aprem... valait mieux parce que demain l'aéroport est fermé comme tous les samedis en basse saison. J'étais un peu "inquiète" pour eux et les ai dépannés en leur prêtant une paire de bottes bien chaudes et un pantalon qui trainait depuis des mois dans la galerie. Mais il n'y a pas eu de place non plus, ça doit être tous les locaux qui reviennent avec leurs cadeaux de Noël... Finalement, un avion a été affrété rien que pour le transport des bagages.... encore une petite blague qui va coûter bonbon entre les frais pour l'avion, les compensations aux passagers...

    Mystérieux

    ok... maintenant vous savez le nom de la compagnie winktongue

    Vraiment mystérieux !

     


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique