• et on l'est maintenant encore plus !

    NVE a rendu publique aujourd'hui sa version révisée du rapport indiquant les zones susceptibles d'être touchées par une avalanche. Pour ceux qui n'ont pas tout suivi, on avait eu un rapport tout frais tout neuf tout beau après une étude des risques après l'avalanche meurtrière de décembre 2015. L'avalanche de février l'année dernière, qui avait atteint des habitations contre toute attente, les a amenés à réviser leur rapport tout frais et le résultat est bien pire que ce qui était annoncé avant.... et ce n'était déjà pas joyeux !

    voici la nouvelle carte extraite du rapport

    On était dans la merdasse...

    source : NVE

    en rouge, la zone susceptible d'être touchée par une avalanche avec une fréquence de l'ordre d'une fois par siècle

    en orange, une fois par millénaire

    en jaune une fois tous les 5000 ans

     

    et en pointillés, les limites de ces zones telles que décrites dans le précédent rapport.

    1ere surprise : la zone rouge ne concerne pas seulement la 1ere rangée de maisons (en partant de la montagne) mais en gros 2 rangées

    2 grosse surprise : la zone jaune s'étend maintenant jusque dans le centre-ville : en gros tout ce qui est à l'est de la rue piétonne. Fichtre ! ça ne laisse pas grand chose de "safe"

     

    2e mauvaise nouvelle... une des missions de ce rapport était de définir les mesures à prendre pour protéger la ville et chiffrer les coûts

    eh bien, la mauvaise réponse c'est qu'en fait on ne peut pas sécuriser 140 logements : avec le sous-sol qu'on a on ne peut pas construire n'importe quoi  et notamment les talus pour stopper une avalanche ne peuvent pas avoir plus d'une certaine hauteur... sans parler des coûts (il y a un moment où ça devient si cher que ce n'est plus envisageable) + l'analyse de l'avalanche de février 2017 a montré que les vitesses et les énergies susceptibles d'être atteintes sont trop élevées près du pied de la montagne pour qu'un système de protection soit efficace. Il faut donc protéger plus en contre-bas et donc, too bad pour les logements situés au dessus

    Ces logements seront donc à terme classés inhabitables et détruits et il va falloir construire ailleurs pour que les gens puissent déménager mais en attendant, il va falloir vivre avec le système des évacuations parce que ce n'est pas le genre de pb qui se règle en 1 jour

     

    Donc quelles sont les constructions envisagées pour nous protéger

    On était dans la merdasse...

     

    en vert un talus d'une hauteur de 5 à 11 m, avec des constructions en amont dans le flanc de la montagne mais ce n'est pas encore décidé où c'est le plus judicieux

    en violet, un autre talus plus ou moins dans le prolongement servant à protéger la route et des logements dans le prolongement du centre-ville.

    Tout ce qui est en amont de ces talus n'est pas sécurisé et doit être détruit à terme.

    Tout ça en complément de ce qui est déjà en court de construction : une structure pour retenir la neige avant qu'elle n'atteigne la pente au dessus du quartier à protéger + tout un système pour recueillir les eaux de fonte et les diriger à un endroit qui ne me pas en danger de construction (= ne pas régler un pb en en créant un autre) + des structures dans la pente elle-même pour retenir une éventuelle avalanche

    On était dans la merdasse...

    2e problème : la sécurisation des constructions dans le prolongement de la petite vallée entre le centre et le quartier de Haugen

    On était dans la merdasse...

     

    en orange clair : construction d'un talus de chaque côté (il en existe déjà un d'un seul côté sur une partie de la zone indiquée) + une construction très en amont dans la partie pentue plus haut dans la montagne pour retenir le plus gros des masses

    + la sécurisation de la rivière elle-même, projet déjà bien entamé et qui devrait prendre 2 années de plus

    On était dans la merdasse...

    Pas trop de grosses surprises sur ça... on nous avait déjà présenté ces solutions parmi les différentes options possibles cet automne.

     

    Et pour loger tous ces gens qui vont devoir plier bagages à terme, de nouvelles zones de construction ont été identifiées

    On était dans la merdasse...

     

    Maintenant le problème c'est surtout de trouver le financement : pour les systèmes de protection/sécurisation on monte à 115 millions de kr environ (on va dire env 12 millions d'euros) mais pour détruire les habitations et en construire d'autres ailleurs pour l'instant il n'y a pas d'évaluation des coûts parce que ce n'était pas prévu que ça soit de telle ampleur

    Tout ça sur fond de crise du logement, ouille aïe aïe !

    Pauvre Longyearbyen ! Les temps sont durs !

     

     


    3 commentaires
  • Polarsyssel est de retour... j'avais collecté des infos et j'avais fait de l'espionnage sur marinetraffic. Il devait arriver à 9h ce matin et j'avais prévu d'aller l'accueillir... mais en fait, il a pointé le bout (gros bout) de son nez bleu dès 8h15... trop tard ! J'ai dû me contenter de le choper depuis la fenêtre

    Le retour

     

    ça implique aussi des fils électriques dans le champ mais on survivra

    Le retour

     

    et sinon, hier c'était

    Le retour

     

    et ce soir aussi... je profitais d'une accalmie mais je retourne me positionner à la fenêtre... pas motivée pour sortir! wink2


    2 commentaires
  • Depuis le temps qu'on en parle, ça y est... ça se précise.

    Ils sont entrés dans la phase préparatoire pour l'installation des premiers pare-avalanches. Ce n'est pour l'instant qu'une phase de test, je ne suis pas bien sûre de ce qu'ils testent d'ailleurs, mais je ne doute pas qu'on nous tiendra au courant. L'opération a dû être programmée dans les moindres détails parce que tout le matos doit être acheminé de Norvège en bateau cargo et qu'à cette époque on n'en a qu'un toutes les 3 semaines et vu qu'il y a des gens qui viennent de Norvège rien que pour ça, ce serait dommage qu'il manque un boulon à mi-chemin (bon... d'accord.... peut-être pas un boulon mais vous comprenez l'idée). ça a commencé par quelques jours de retard parce que le bateau cargo n'est pas arrivé tout à fait comme prévu, ensuite il a fallu que tous ceux qui avaient mis leur motoneige, traineau ou autre dans le passage des machine, dégagent leur merdier... et c'est parti... jour et nuit (sans doute pas toute la nuit, mais ils bossaient encore alors qu'il faisait nuit)

    des p'tits trous

     

    des p'tits trous

    et de bon matin ils y étaient déjà

    des p'tits trous

    Quand je vois sur quelle longueur ça va s'étaler, ça m'inquiète un peu du point de vue esthétique

    mais bon, si ça permet d'éviter les évacuations répétées des pauvres gens du quartier en contre-bas...

     

    A part ça, après l'épisode mousson, le bon temps hivernal est revenu et nous avons pu profiter de la pleine lune dans un paysage aux couleurs pastel

    des p'tits trous

     

    des p'tits trous

     

    des p'tits trous

     

    des p'tits trous

     

    des p'tits trous

     

     et celle-là est de ce soir

    des p'tits trous

    Tout ça "à main levée" parce que je suis vilaine et une fainéasse qui a la flemme 1) de sortir  2) avec un pied photo

     

    Jolies couleurs le matin aussi mais la lune n'était pas dans le bon axe pour moi... j'ai juste réussi à choper un bateau de pêche (russe)

    des p'tits trous

     

    La vie maritime reprend de l'activité (même si en fait il y a des bateaux de pêche dans les environs même au plus sombre de la période sombre), le 1er bateau local est arrivé ce matin : Langøysund qui propose des tours à la journée vers Barentsburg et Pyramiden. Ils commencent ce weekend.

    Le bateau du Gouverneur, le Polarsyssel, devrait quitter la Norvège le 5 et arriver vers le 9 ici. J'imagine qu'ils en profitent pour faire un arrêt et une visite de courtoisie là où il y a quelques humains : Bjørnøya, Hopen, Hornsund. C'est toujours bon de savoir que les secours sont en place avant que nous ne commencions la saison dans 15 jours.


    2 commentaires
  • ça faisait longtemps qu'on ne s'était pas fait em... par une équipe de tournage.

    Fallait pas rêver... ça ne pouvait pas durer.

    Aujourd'hui, j'ai eu la visite de quelqu'un avec des affichettes, qui cherchait des figurants pour le tournage de la suite et fin de Fortitude.

    Planquons-nous

    Fortitude, je ne sais pas si vous en avez entendu parler... je ne sais pas si ça a atteint la France et je n'ai vu aucun épisode donc je ne sais pas trop ce que c'est, à part un concept étrange

    Si j'ai tout compris, c'est une fiction censée se passer ici, au Svalbard, à part que ça a été tourné en Islande parce que ça coûtait moins cher... et apparemment, ils auraient utilisé 2/3 photos d'ici. J'en avais entendu parler quand c'est sorti en Norvège et ça avait apparemment eu du succès mais après ça, plus rien... et ce n'est que ce matin que j'ai appris(après avoir dit une boulette) qu'il y avait eu une saison II et ils viennent donc filmer la saison III qui sera la dernière... cette fois-ci, ils filment vraiment ici et ils vont nous faire ch... envahir pendant 2/3 semaines.

    Apparemment, c'est un truc d'ampleur : 120 personnes qui vont bosser autour du tournage (OMG!!!) et ça m'affole un peu. 120 personnes qui prennent la place d'autant de touristes, est-ce bon pour le business local? De mémoire, je crois qu'on a environ 700 lits disponibles pour les touristes (sans compter Airbnb pour lequel on n'a pas grand contrôle). Ils nous squattent donc 1/6e de la capacité et si ces gens vont sans doute aller manger, ils ne vont sans doute pas avoir beaucoup de temps pour aller faire des sorties en motoneiges et chiens de traineau. J'espère que ça ne va pas bouffer le budget des tours operators locaux en leur faisant perdre une bonne partie de la plus haute saison qui est de courte durée. Ils repartent juste avant Pâques qui est un creux dans la haute saison, pas non plus ce qu'il y a de mieux.

    Par contre, il semblerait que ça fasse bosser d'autres acteurs locaux... et ça c'est bien. 

    Le plus impliqué, c'est Jason Roberts Production chargé de toute la logistique... et ça ne va pas être rien ! 12 containers devaient arriver par le dernier bateau cargo. Tout ça n'est pas franchement bon pour la planète, mois je vous le dis

    Ils cherchent donc des figurants et j'ai décliné l'invitation... quelle surprise ! Maintenant, on va voir à quel point on va se faire envahir et pourrir la vie.

    Les 120 arrivent le 5 mars par avion charter et le tournage a lieu du 8 au 23 a priori.

    J'angoisse déjà !


    1 commentaire
  • incendie cette fois... Non, il n'y a pas que les alarmes de voitures (oooops) qui empêchent les gens de dormir ou les réveillent. Il y a aussi les alarmes incendie.

    Et j'y ai eu droit cette semaine, mercredi à 01:15 très exactement. Une fois de plus, c'était pour rien. Je n'ai pas eu tous les détails mais trop de fumée quelque part et une mauvaise gestion de la hotte. Et comme nous sommes  reliés (presque tous du moins) aux pompiers, c'est une plaisanterie qui peut vite coûter cher.

    Heureusement pour le coupable, nous avons réagi assez vite et appelé les pompiers avant qu'une opération d'envergure ne soit déclenchée.

    C'était pas son jour au voisin, faut dire... En revenant du Svalbard Seminar qui portait sur les risques à prendre en compte quand on s'aventure dans la nature et les secours (le genre de truc qui te coupe toute envie de sortir de chez toi), je suis tombée dessus, trifouillant dans le boîtier électrique : il n'avait plus de courant chez lui. Par la suite j'ai appris qu'il s'était cassé la gueule sur la glace et pété la hanche pour la 2e fois du même côté, mais pas le même os + l'alerte incendie qu'il a déclenchée... C'était pas son jour !

     

    Pour en revenir aux pompiers, il y ajustement un article à ce sujet dans Svalbardposten cette semaine.

    Alertes...

    photo John Christian Nygaard Svalbardposten

    Bilan de l'année 2017 : 187 interventions (ça fait quand même une tous les 2 jours en moyenne ! c'est quand même beaucoup pour 2000 habitants, non ?)

    124 à cause d'alarmes qui sont déclenchées inutilement (trop de fumée dans la cuisine, ou trop de vapeur dans la salle de bain...)

    30 fausses alarmes

    15 réels incendies/débuts d'incendies

    10 assistances d'un autre type (ça paraît peut-être pas beaucoup mais les pompiers en Norvège ne s'occupent normalement que du feu... et ils n'ont pas de chats à secourir dans les arbres : on n'a ni chat ni arbre)

    4 dégâts des eaux

    2 incendies de motoneiges

    1 incendie de bateau

    1 incident polluant

    Ce qui est inquiétant, c'est qu'il y a eu des cas où ils sont arrivés juste à temps avant que ça ne devienne ingérable, d'où l'intérêt d'être tous reliés à un central... vu la sécheresse ambiante et le fait que les constructions sont en bois... pas bien !

    2e point inquiétant : la multiplication des "cuissons à sec" où je ne sais comment appeler ça en français, par exemple on met de l'eau à bouillir dans une casserole et on l'oublie... quand il n'y a plus d'eau, la température grimpe rapidement et on a rapidement un départ d'incendie + tous ceux qui "cuisinent" bourrés ou fatigués et s'endorment avec leur pizza dans le four. Responsable de 11 des incendies/débuts d'incendie l'an passé... un nouveau record

    La multiplication des Aibnb accentue le problème avec des gens qui ne connaissent pas les procédures (notamment prendre contact avec les pompiers), les plans d'évacuation, des gens bourrés venus festoyer pour moins cher qu'en Norvège (l'alcool est beaucoup moins cher ici, contrairement au lait et fruits/légumes)

    Bref... ça n'évolue pas dans le bon sens ! ohnoouch


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique