• Alors que les travaux d'installation des structures pare-avalanches sont finis (pour cette fois) et que nous n'avons apparemment pas eu de visites d'ours depuis un moment, il faut bien trouver une façon d'occuper nos pilotes d'hélicoptère.... 2 opérations de sauvetage sur des bateaux de pêche la semaine dernière... et aujourd'hui, 2 boulets se sont sacrifiés pour créer un peu d'animation... (beaucoup de mots à mettre entre  " " mais certainement pas le mot boulets !)

    2 étudiantes d'Unis qui ont vraiment fait beaucoup d'efforts, parce qu'arriver à rester coincé sur Sarkofagen, la montagnette peut-être la plus visitée des environs, il faut vraiment beaucoup s'appliquer. En l'occurrence, beaucoup de créativité dans l'approche... pourquoi suivre le même chemin que tout le monde, me direz-vous ? autant choisir l'originalité = l'ascension par la face est, et ce qui devait arriver arriva, à force de grimper dans un terrain de plus en plus raide (et casse-gueule) elles ont fini par rester coincées, ne pouvant plus ni monter, ni descendre... un peu comme notre boulet d'italien de l'année dernière (ou était-ce l'année d'avant ?? je m'y perds), là au moins elles ont été faciles à trouver... et à "sauver"

    Les boulets

    photo empruntée à Icepeople, je ne sais quel est l'auteur

     

    Quelques photos d'archive pour illustrer (c'est tout ce que j'ai réussi à trouver en cherchant à la va-vite, c'est pas du tout de saison)

    Sarkofagen, c'est cette montagne qui se situe "derrière" (au sud de) Nybyen avec d'un côté la vallée où il y a Larsbreen et l'autre où il y a Longyearbreen, nos 2 glaciers de proximité, qu'on ne voit presque pas sur la photo

    Les boulets

    L'ascension se fait en contournant complètement la montagne par un côté ou l'autre, et on s'arrête sur la crête, relativement loin de l'extrémité justement parce que c'est trop casse-g... et c'est de la roche qui part en morceaux

    Les boulets

    c'est là qu'on s'arrête normalement

     

    Les 2 filles ont apparemment essayé de monter par le versant est, à droite sur la photo, et sans doute beaucoup plus vers l'avant (côté ville).

     

    C'est bien qu'il y ait des gens qui se sacrifient pour que nos pilotes ne perdent pas la main he


    votre commentaire
  • Les dernières statistiques sur la population de Longyearbyen et Ny-Ålesund sont tombées (bizarrement, je n'arrive pas à trouver juste Longyearbyen) : au 1er juillet 2018, nous étions 2310 et nous n'avons jamais été aussi nombreux... un peu étrange alors qu'on a une crise du logement... oh  100 de plus qu'au 1er juillet 2017

    Et la tendance n'est pas celle souhaitée par les autorités : le nombre de norvégiens baisse un peu, le nombre d'étrangers augmente vite et maintenant, les étrangers (dont je ne fais pas partie he) représentent 32% de la population. En 2009, ils ne représentaient que 14%.

    246 se sont installés, 155 ont déménagé... Une augmentation de 91 pers. par rapport au 1er janvier et les étrangers représentent 70 % de cette augmentation... ça part en c.... comme on dit poliment. Parmi les 54 nationalités représentées, les thaïlandais et les suédois occupent le haut du podium, ce n'est pas nouveau. La nationalité montante est les philippins

    Il y a maintenant 1586 norvégiens (dont moi) et 724 étrangers (190 nordiques non norvégiens, 260 européens, 209 asiatiques, 58 venant d'Amérique et Océanie et 7 d'Afrique).

    Une autre évolution se situe au niveau de la répartition entre norvégiens rattachés au Nord de la Norvège du Nord (543) vs au sud de la Norvège (1043), presque le double alors qu'il n'y a pas encore si longtemps c'était le Nord de la Norvège qui était sur-représenté.

    Une évolution liée notamment au changement d'activité, l'activité minière s'étant réduite au minimum contre une activité touristique croissante.

    Dans le même temps, on nous annonce l'ouverture d'une Folkehøyskole l'an prochain... pour être un peu vilaine,  je dirais que c'est une école où on se la coule douce pendant 1 an après le lycée... une année pas vraiment sabbatique mais où les "étudiants" ont une activité qui, vue de l'extérieur, relève plus du loisir que de l'étude.

    Tous ces jeunes viendront de Norvège (pas garanti qu'ils aient tous la nationalité norvégienne, mais la majorité du moins) et cont nous créer 25 emplois directs (et tout sera certainement fait pour que ce soit des norvégiens qui prennent les postes). 

    Quant aux locaux, ils utiliseront le bâtiment qui sert actuellement à loger une partie des étudiants d'UNIS, sachant que d'autres bâtiments pour loger les étudiants devraient être construits entre temps, sur le terrain entre notre galerie et les nouveaux apparts en construction à côté du nouvel hôtel The Vault. Moi, ça me paraît très optimiste vu qu'il n'y a encore rien qui se passe sur ce terrain, mais bon... ils doivent avoir un plan... espérons !

    Quelques statistiques

    photo honteusement empruntée à Svalbardposten parce que j'ai la flemme de chercher dans mes archives


    votre commentaire
  • Ceux qui suivent un peu savent que nous avons 2 chantiers de construction d'appartements en pleine activité. Sachant que 140 logements (appartements ou maisons) vont prochainement être détruits parce qu'ils sont dans une zone qui ne peut être protégée des avalanches, il faut construire... et vite

    Les 2 chantiers ont 2 techniques différentes

    - celui d'Elvesletta repose sur une construction "classique" mais au pas de charge... ça fait déjà un moment qu'ils sont dessus et ils parlaient d'une livraison cet automne, même si ça n'a pas l'air prêt d'être fini

    - l'autre chantier a commencé beaucoup plus tard pour des raisons de financement notamment et la discussion à répétition du nombre de parkings nécessaires par rapport au nombre d'appartements.. bref, ça a fini par démarrer et il a fallu trouver une technique plus efficace "temporellement" : les modules

    ce weekend, j'ai été jeter un oeil et la structure métallique était en place

    ça construit

    ça construit

    et ça valait mieux parce que le bateau avec les modules est arrivé la nuit dernière (pas de sommeil pour les braves) et aujourd'hui on a pu assister à la valse des camions de transport des modules

     

    ça construit

     

    ça construit

     

    ça construit

     

    ça construit

     

    De quoi mettre de l'ambiance dans les rues de Longyearbyen... mais je m'attendais à bien plus gros... déçue !

    Faut que j'aille faire de l'espionnage ce weekend pour voir à quoi ça ressemble sans l'emballage


    votre commentaire
  • Pour essayer de se faire pardonner de nous avoir enlevé notre pont pour traverser la rivière par Melkeveien, "la voie lactée", chemin le plus court entre le centre et la partie de la ville où se trouve le Gouverneur,

    le petit pont de bois... ou un peu de luxe

     

    la commune a décidé de nous offrir un petit pont pour enjamber les gros tuyaux. L'ancien système était un peu scabreux et n'aurait pas survécu longtemps à la fréquentation accrue

    le petit pont de bois... ou un peu de luxe

     

    face au plus ou moins nord (faut tourner la tête... ça vous fait travailler les cervicales)

    le petit pont de bois... ou un peu de luxe

     

     

    face au plus ou moins sud

     

     

     

     

    le petit pont de bois... ou un peu de luxe

    ça risque quand même d'être intéressant quand la première couche de neige se sera transformée en glace... une bonne piste de lancementoh

     

    et aussi une petite rampe d'accès au pont (de nains)

    le petit pont de bois... ou un peu de luxe

     

    Je veux pas dire mais il va falloir un peu plus que ça pour rendre la chose praticable par le commun des mortels... et les environs qui se transforment en immense piscine recouverte d'une couche de glace l'hiver après les redoux, personne n'a l'air de s'en soucier

    Comme je vais être l'utilisatrice la plus fervente, j'ai proposé de l'appeler Sophies bro et de faire une cérémonie d'inauguration, mais quand on m'a proposé de m'envoyer la facture, je me suis ravisée sarcastic


    votre commentaire
  • On commence à avoir l'habitude cette année... c'est le weekend, et il fait un temps pourri... encore que ça a commencé hier déjà pour une fois, et qu'aujourd'hui ça a été moins affreux que prévu, mais bon... on était dans le 50 shades of grey toute la journée (ou journey)

    Mais en bord de fjord, j'ai réussi à trouver un peu de lumière... ne nous plaignons pas trop

    Du gris... et des couleurs

     

     

    Du gris... et des couleurs

     

    Du gris... et des couleurs

     

    Du gris... et des couleurs

    Du gris... et des couleurs

     

     

    Du gris... et des couleurs

     

     

    Du gris... et des couleurs

     

    Du gris... et des couleurs

    Une météo adaptée pour un 1er septembre !!

     

    Du gris... et des couleurs

    C'est l'automne ! là, on peut pas en douter

    Traversant la ville près des maisons pointues sur le chemin du retour, je me suis dit que c'est sans doute en automne que la personne qui a élaborée le code couleurs de la ville  a trouvé son inspiration. Parce que, oui, on a un code de couleurs ou allez savoir comment ça s'appelle. Pas n'importe quelle s couleurs peuvent être utilisées et en plus de ça, la couleur d'un bâtiment est lié à sa nature/fonction

    Du gris... et des couleurs

    Les couleurs sont inspirées de la nature... et si on peut être un peu sceptiques l'hiver (blanc), maintenant on comprend bien d'où ça vient

    Du gris... et des couleurs

     

    Du gris... et des couleurs

     

    Du gris... et des couleurs

     

    Du gris... et des couleurs

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique