• Pour essayer de se faire pardonner de nous avoir enlevé notre pont pour traverser la rivière par Melkeveien, "la voie lactée", chemin le plus court entre le centre et la partie de la ville où se trouve le Gouverneur,

    le petit pont de bois... ou un peu de luxe

     

    la commune a décidé de nous offrir un petit pont pour enjamber les gros tuyaux. L'ancien système était un peu scabreux et n'aurait pas survécu longtemps à la fréquentation accrue

    le petit pont de bois... ou un peu de luxe

     

    face au plus ou moins nord (faut tourner la tête... ça vous fait travailler les cervicales)

    le petit pont de bois... ou un peu de luxe

     

     

    face au plus ou moins sud

     

     

     

     

    le petit pont de bois... ou un peu de luxe

    ça risque quand même d'être intéressant quand la première couche de neige se sera transformée en glace... une bonne piste de lancementoh

     

    et aussi une petite rampe d'accès au pont (de nains)

    le petit pont de bois... ou un peu de luxe

     

    Je veux pas dire mais il va falloir un peu plus que ça pour rendre la chose praticable par le commun des mortels... et les environs qui se transforment en immense piscine recouverte d'une couche de glace l'hiver après les redoux, personne n'a l'air de s'en soucier

    Comme je vais être l'utilisatrice la plus fervente, j'ai proposé de l'appeler Sophies bro et de faire une cérémonie d'inauguration, mais quand on m'a proposé de m'envoyer la facture, je me suis ravisée sarcastic


    votre commentaire
  • On commence à avoir l'habitude cette année... c'est le weekend, et il fait un temps pourri... encore que ça a commencé hier déjà pour une fois, et qu'aujourd'hui ça a été moins affreux que prévu, mais bon... on était dans le 50 shades of grey toute la journée (ou journey)

    Mais en bord de fjord, j'ai réussi à trouver un peu de lumière... ne nous plaignons pas trop

    Du gris... et des couleurs

     

     

    Du gris... et des couleurs

     

    Du gris... et des couleurs

     

    Du gris... et des couleurs

    Du gris... et des couleurs

     

     

    Du gris... et des couleurs

     

     

    Du gris... et des couleurs

     

    Du gris... et des couleurs

    Une météo adaptée pour un 1er septembre !!

     

    Du gris... et des couleurs

    C'est l'automne ! là, on peut pas en douter

    Traversant la ville près des maisons pointues sur le chemin du retour, je me suis dit que c'est sans doute en automne que la personne qui a élaborée le code couleurs de la ville  a trouvé son inspiration. Parce que, oui, on a un code de couleurs ou allez savoir comment ça s'appelle. Pas n'importe quelle s couleurs peuvent être utilisées et en plus de ça, la couleur d'un bâtiment est lié à sa nature/fonction

    Du gris... et des couleurs

    Les couleurs sont inspirées de la nature... et si on peut être un peu sceptiques l'hiver (blanc), maintenant on comprend bien d'où ça vient

    Du gris... et des couleurs

     

    Du gris... et des couleurs

     

    Du gris... et des couleurs

     

    Du gris... et des couleurs

     

     


    votre commentaire
  • La mousson nous a atteint ce weekend et, maintenant on commence à avoir l'habitude, la vieille route entre Skjæringa et Huset a été coupée  à tous (en temps normal, depuis cet automne, elle est coupée aux voitures mais les piétons et cyclistes ont le droit d'y passer) pendant le weekend, en gros, tant qu'il pleut et un peu après par sécurité. Ce qu'on craint depuis ce qu'on a vécu à l'automne 2016, ce sont des glissements de terrain inévitables quand il pleut trop... mais comme il est difficile de savoir vraiment si on passe le seuil critique au niveau précipitations, mieux vaut prévenir que guérir.

    Dans la foulée, on nous a aussi annoncé que Melkeveien ("la voie lactée") sera coupée à partir de lundi. Jusqu'à quand ?? eh bien on n'en sait rien du tout. Sans doute pour plusieurs années. Ils vont démolir le pont qui menace de s'effondrer un peu n'importe quand et c'est mieux de le faire en même temps que les travaux de sécurisation de la rivière. Comme on n'a pas de sous pour un nouveau pont (en tout cas, pas d'ici 2 ou 3 ans), il va falloir s'y faire. La fin d'une époque. Mais où va-t-on défiler pour le 17 mai ?

    J'ai pris des photos pour les archives, la larme à l'oeil

    Le monde rétrécit

     

     

     

     

     

    Le monde rétrécit

     

    Le monde rétrécit

    Ce n'est pas le chemin que j'utilise le plus, depuis que je travaille chez WildPhoto... avant je passais là tous les jours, 2 fois par jour au moins. Mais on a un peu l'impression qu'on nous interdit l'accès à de plus en plus d'endroits, faute d'avoir les moyens financiers de sécuriser tout ça dans un climat en profond changement.

    Et d'ailleurs, on fête nos 90 mois de suite avec une température moyenne mensuelle au dessus des normales... je vous laisse compter... oui, ça fait 7 ans et demi

     

    Et puis tant qu'on est dans les travaux, alors qu'on parle de démolition, d'autres se concentrent sur la construction. Voilà où en est la progression de la constructions des apparts censés être prêts en octobre je crois

    Le monde rétrécit

     

    pour comparer, voilà où on en était le 12 mai

    Le monde rétrécit

    Je ne sais pas ce qu'ils trifouillent à côté... d'autres apparts ?

    Le monde rétrécit

     


    2 commentaires
  • Visite de la famille royale aujourd'hui à Longyearbyen, famille au grand complet : le Roi, la Reine, le Prince héritier et sa moitié, la princesse de sang et les petits-enfants, y compris la future reine (à chaque fois je dois m'y reprendre à 2 fois, c'est plus naturel pour moi d'écrire renne que reine winktongue)

    A leur programme officiel, visite du musée (et même qu'ils ont eu le droit de toucher l'ours empaillé, eux) et d'UNIS, l'université du Svalbard, qui fête ses 25 ans

    Quand le Roi de Norvège rend visite au Roi de l'Arctique

    photo Svein Rune Kjøllesdal, Svalbardposten

     

    Avant ça, ils ont passé une semaine à visiter la côte ouest de Spitsbergen, ont ramassé des déchets plastiques et vu un ours (de loin, du bateau comme a dit le prince héritier)

    Moi, je n'ai rien vu... j'étais à la galerie et ils n'y sont pas passés... quelle surprise !

     

    La semaine dernière, nous avions eu la surprise de voir, tout à coup, le bateau royal, en compagnie d'un bateau des gardes-côtes qui les a suivi partout

     

    Quand le Roi de Norvège rend visite au Roi de l'Arctique

    On n'était pas censé le savoir mais c'était un secret un peu difficile à garder... ça se repère un bateau royal yes

     


    votre commentaire
  • Alors que les esprits se calment un peu après l'incident d'il y a 10 jours qui s'est terminé avec un guide blessé à la tête et un ours tué, on n'a toujours aucune info qui filtre du côté du Gouverneur

    2 poids 2 mesures

    photo Sysselmann via Svabardposten

    mais je partage ci-dessous un commentaire de Morten Jørgensen qui a écrit un livre très instructif et assez déprimant intitulé "Polar bears on the edge : heading for extinction while management fails"

    ça remet un peu les choses en place par rapport aux idées qu'on se fait en général sur la protection des ours polaires que beaucoup de gens croient être un exemple de succès de coopération internationale... just bullshit!

    Je copie-colle puisqu'il est le premier à le souhaiter

    "Dear friends.

    Many of you have written and asked about or commented on the latest killing of a polar bear in Svalbard. Thank you for your concerns. I am currently in Svalbard, working, and only have internet access briefly today. I am therefore due to time constraints sending this collective note that I have put together, in part by scissoring from good colleagues and friends – the contents rhyme with my knowledge and beliefs, they are brief but cover a first response.

    The polar bear incident in Svalbard last week was tragic – for the bear (which was killed) and for one guide (who was injured). Having said that, the following should be noted before things are blown out of proportion:

    • Since 1973, a total of 130 bears have been shot in Svalbard in so-called self-defence actions (such bears are called “problem bears”, a term that in itself is problematic – but let me stick with it in this comment).
    • Of those 130 problem bears, 15 were killed in relation to tourism – the rest were killed by scientists, researchers, other field parties, locals, or the authorities.
    • Of the 15 killed in relation to tourism, 3 were killed in relation to organized ship-based cruise tourism. The last one, until last week, was in 2006.

    Just for the sake of perspective, consider these facts alongside the above facts:

    • In Nunavut, Canada, 515 problem bears were shot in so-called self-defence actions in just 10 years (2007-16). That is almost one bear every week! In 2012-13, in one settlement alone, 16 problem bears were shot. 
    • Globally, almost 1.000 polar bears are shot EVERY SINGLE YEAR. The majority of that is legalized hunting, and even supported by the biggest and most prestigious so-called conservationist NGOs (such as WWF, Greenpeace and Polar Bears International).
    • In the last decade, almost 10.000 polar bears have been shot. In the same time frame, just over 6.000 rhinos have been shot. Both animals have similar population sizes and recruitment rates. The rhino poaching is rightly causing a regular outrage – where is the discussion of the on-going polar bear slaughter???

    Now, don’t get me wrong: The above mentioned 3 bears shot in Svalbard in relation to organized Arctic ship-based cruise tourism are of course 3 too many. Those deaths could probably have been avoided, if the authorities in Norway and also the tour operators would modernize their approaches to polar bear safety. 

    • If, instead of basing legislation on fear of bears and the use of guns as deterrents, the Norwegian authorities would base their approach on respect for bears and the use of non-lethal deterrents, deaths of both bears and humans could be avoided. The Norwegian authorities are thus in part responsible also for this last incident and the wounded person and the dead bear.
    • Additionally, the Arctic ship-based cruise tourism industry also needs to wake up. Most companies in the industry to not have appropriate and adequate guide training when it comes to polar bear safety management. On top of that, the industry’s growth is rapid and fast in these years, and the greed involved leads to even more under-qualified and inexperienced guides being sent into the field. 

    Please feel free to share this text widely.

    In haste

    Morten"

     

     

     

     

    C'est du gâchis qu'un ours ait été tué dans le cadre d'une activité touristique mais quid des quelques 800 ours tués chaque année légalement, principalement au Canada et Groenland, sans que personne ne s'offusque ??? + environ 200 illégalement en Russie, pays qui avait été le 1er à protéger totalement les ours polaires

     


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique