• Je reprends le récit du voyage... nous arrivons péniblement au 11 août... Après la journée morses, il est prévu une nuit et une journée de transport, mais sortis du détroit d'Hinlopen, nous arrivons dans la zone à baleineset ça ne loupe pas... bon timing... après le petit déj, les 1eres baleines bleues sont repérées dans le lointain. Et quand je dis dans le lointain, c'est vraiment dans le lointain... Nous avons à bord un guide spécialiste (entre autres) des baleines, qui a participé à de nombreuses campagnes de comptage et marquage de baleines avec l'institut polaire norvégien, donc il vous les trouve à bonne distance... et la baleine bleue est un sujet "facile" pour un expert de cette envergure : son jet peut monter à plus de 15 m alors, avec un petit contre-jour, ça peut se repérer de loin

    Récit de voyage... 11 août

     

    là, vous avez en plus un bout du bestiot + quelques oiseaux

    Récit de voyage... 11 août

     

     

    là on aperçoit la tout petite nageoire dorsale (du moins par rapport au corps entier qui peut mesurer 30 m)

    Récit de voyage... 11 août

     

    en duo

    Récit de voyage... 11 août

     

    D'un peu plus près, ça ressemble à ça

    Récit de voyage... 11 août

    corps gris et moucheté, petite dorsale presque inexistante

     

    Récit de voyage... 11 août

     

     

    ça ne dure jamais longtemps... ces bestioles, ça plonge wink2

    Récit de voyage... 11 août

     

    Récit de voyage... 11 août

     

    Récit de voyage... 11 août

     

    Récit de voyage... 11 août

     

    Récit de voyage... 11 août

     

    Récit de voyage... 11 août

     

    J'ai vite compris que quand elles se cambrent comme ça, c'est qu'elles plongent profond et qu'on n'est pas près de les revoir

    Récit de voyage... 11 août

     

    mais comme il y en avait dans toutes les directions, ce qui n'était pas facile à suivre avec le bateau qui changeait de direction tout le temps... et nos guides en ont compté au moins 8 différentes, un nouveau record pour notre "expert"

     

    mais... tiens tiens... un alien

    Récit de voyage... 11 août

     

    Récit de voyage... 11 août

    à en juger par la taille de la nageoire dorsale, ça semble bien être un rorqual commun... la 2e plus grosse bestiole de la planète après la baleine bleue... c'est fête !

     

    à suivre... vous allez encore  en bouffer de la baleine winktongue

     


    1 commentaire
  • Lundi, la ministre de l'industrie était de visite parmi nous et lundi soir, c'était défilé aux flambeaux pour lui démontrer qu'une bonne partie de la population locale n'est pas d'accord avec la décision prise de fermer et démanteler les mines de Svea et Lunckefjell.

    J'ai été surprise par le nombre de gens. C'est jamais facile de savoir combien mais il a été dit par la suite plusieurs centaines, 250, entre 200 et 300 selon les sources. Pas de grosses différences dans les estimations et plus de 10% de la population. Je dirais qu'il y avait beaucoup plus de monde que pour le défilé du 1er dimanche de l'Avent.

    Défilé aux flambeaux

     

    Défilé aux flambeaux

     

    Défilé aux flambeaux

     

    Défilé aux flambeaux

    Je déteste ces flambeaux... je ne vous raconte pas l'odeur et j'ai toujours peur que quelqu'un prenne feu (moi ??) Certainement pas très bon pour l'environnement en tout cas.

    Le défilé n'était pas très long : départ près de la statue du mineur devant le centre commercial jusqu'à l'hôtel Radisson où la ministre était logée. Quelques discours, beaucoup d'applaudissements, beaucoup (trop) de flambeaux. Tout ça ne servira sans doute à rien, maintenant c'est le parlement qui doit prendre la décision finale... mais au moins, on aura eu l'impression de s'exprimer.

     

    Mardi, c'était Halloween... un autre truc que je déteste mais qui inspire beaucoup mes voisines... j'ai rencontré ce jeune homme dans l'entrée en quittant la maison mardi matin

     

    Défilé aux flambeaux

     

    Défilé aux flambeaux

     

     

    Côté accident d'hélico, le corps de la victime retrouvée près de l'épave a été remonté et envoyé à Tromsø pour identification avant de le renvoyer à la famille en Russie. Pas de nouvelle des 7 autres. Le bateau chargé de remonter la carlingue n'est plus très loin et les plongeurs russes ont travaillé dessus pour préparer le travail. Ils ont aussi filmé un peu sur les lieux et on pouvait voir que l'hélico est en gros intact et à l'envers, "posé " sur les hélices. Vous pouvez voir le film dans l'article d'icepeople là : http://icepeople.net/2017/11/01/barentsburg-crash-update-body-of-helicopter-largely-intact-on-seabed-divers-say-aircraft-scheduled-to-be-raised-thursday/

     

     


    2 commentaires
  • Le vent soufflait fort hier et il y avait de beaux rouleaux (pas de printemps, mais d'automne)... une belle occasion d'aller faire un tour au bord de mer, avec le trépied (une fois n'est pas coutume) pour profiter des quelques heures de lumière. Bilan... 500 photos de vagues... oui, je sais... c'est maladif

    Je vous donne un extrait (n'ayez pas peur)... désolée... le motif n'est pas très varié oops

    Dimanche à la plage

     

    Dimanche à la plage

     

     

    Dimanche à la plage

     

    Dimanche à la plage

     

     

    Une dans le genre fantomatique.... (ben là, bizarrement, je n'ai pas réussi à la charger... donc tant pis)

    Dimanche à la plage

     

     

    Sur celle-là, il n'y a pas une jolie forme de vague à l'avant mais on voit bien l'enchaînement des vagues

    Dimanche à la plage

     

    Là, on voit bien le 1er rouleau, mais en arrière-plan c'est moins bien... difficile d'avoir tout d'un coup

    Dimanche à la plage

     

    Là, j'aime bien les lignes formées quand la mer se retire

    Dimanche à la plage

     

    Dimanche à la plage

     

     

     

    Je me déplace encore un peu

    Dimanche à la plage

     

    Dimanche à la plage

     

    un peu de créativité involontaire, mais on peut essayer de prétendre le contraire

    Dimanche à la plage

     

    Dimanche à la plage

     

    Là, l'appareil a commencé à se comporter bizarrement et j'ai réalisé qu'il y avait une mince couche collante qui s'était formée sur l'objectif... il était temps de rentrer

     

     

    Comme vous pouvez le constater, ce n'était pas la meilleure météo pour l'opération de sauvetage.

    On vient d'apprendre qu'ils ont retrouvé une victime sur le fond à 130 m de l'épave avec un mini sous-marin. 

     

     

     


    1 commentaire
  • Je ne vous ai pas donné de nouvelles sur l'évolution des recherches parce que, en gros, il n'y avait aucun progrès, mais hier le mini sous-marin est arrivé par avion militaire. Le temps de le monter et de le transporter sur les lieux, il a entamé ses recherches vers 13h en suivant un parcours systématique pour quadriller la zone présumée du crash. Il en est venu à bout vers 22h30 mais les données ne sont pas accessibles en temps réel. Il a donc fallu attendre qu'il soit remonté à bord pour que les données puissent être analysées et cela confirmerait la présence de l'épave (ou d'un gros morceau) dans la 1ère zone suspectée. L'hélico se trouverait à 2.2 km au nord-est du cap d'Heerodden (qui est situé au Nord de Barentsburg, voir la carte en dessous) côté Isfjorden à 209 m de fond, ce qui ne rend pas les choses aisées.  En plus, le vent a encore forci aujourd'hui, ce qui ne doit pas aidé.

    Accident d'hélico - le point au 29 octobre

    Un avion russe est arrivé dans la nuit avec 40 personnes à bord, en renfort, notamment 17 plongeurs spécialisés avec des équipements tels qu'ils peuvent plonger jusqu'à 300m. Quand chacun reste à sa place, tout se passe bien et avec Barentsburg, y compris les représentants officiels dont le consul, tout se passe bien... c'est dans les hautes sphères que ça coince parfois plus. Le consul a donc déclaré qu'ils souhaitaient apporter de l'aide, placée sous la direction du centre norvégien gérant les secours, et le gouverneur a volontiers accepté leur aide qui permet de disposer d'une compétence non disponible ici. Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes... (pour l'instant du moins)

    L'opération de sauvetage a maintenant été classée en opération de recherche des victimes et placée sous le contrôle du Gouverneur. Quelque part, vu que dans tous les cas, on ne voit pas bien comment il pourrait y avoir des survivants depuis le temps, il faut espérer qu'ils retrouvent tous les corps dans l'épave, histoire que les familles récupèrent les corps de leurs proches. J'imagine qu'il n'y a rien de pire pour les proches que de ne jamais retrouver le corps des disparus. 

     

    Update 20h40

    Les (présumées) victimes ne sont pas dans l'hélico... ils ne sont pas au bout de leurs peines

    Une photo de l'hélico a été prise par un mini sous-marin, photo publiée sur le site du gouverneur

    Accident d'hélico - le point au 29 octobre

     

    On attend un bateau spécial qui doit arriver mercredi soir et hisser l'épave. On ne sait pas combien de temps ça prendra

     


    4 commentaires
  • Alors que nous nous réjouissions du début officiel de la période sombre, hier à 12h56 et de l'ouverture de notre annuel Dark Season Blues Festival, nous avons appris qu'une nouvelle catastrophe avait eu lieu.

    Un hélicoptère russe qui revenait de Pyramiden avec 8 personnes à bord a "disparu" vers 15h30 hier. La base de Kapp Heerodden, juste à côté de Barentsburg, a tout d'abord perdu le contact avec l'hélico, ce qui a été annoncé comme une disparition mais il y a ensuite eu des témoignages de gens qui avaient vu les lumières de l'hélico approchant disparaître soudain au dessus de la mer. Une opération de sauvetage de grande envergure a été lancée dans un 1er temps recherche d'éventuels survivants (en espérant qu'ils avaient un radeau de sauvetage et portaient des combinaisons de survie) et de l'épave ou d'indices. Il faisait déjà nuit bien sûr et il neigeait donc ça n'a pas facilité les choses.

    A l'heure où je vous parle, il n'y a pas eu beaucoup de progrès : d'abord il a été repéré une nappe d'huile puis vers 22h je crois, ils ont repéré des bulles dans la zone où ça sentait le plus l'essence. Ils pensent (pensaient?) donc que l'épave ou une partie de l'épave se trouve au fond de l'eau à cet endroit, à une profondeur de 200 à 250 m. Des échos radar/sonar auraient confirmé l'hypothèse. Il a donc fallu envoyer un petit robot sous-marin par l'avion de nuit de SAS mais entre temps les conditions ont empiré avec plus de neige et surtout plus de vent. Pour l'instant, toujours pas d'épave localisée et il était question d'envoyer un véhicule sous-marin de plus grande taille. 

    Nouvelle catastrophe

    photo de l'hélico de Trust Arctikugol (Bjørn Frantzen)

    Le temps passant, les chances déjà assez minimes, de trouver des survivants s'amenuisent encore plus. 

    Je rappelle que nos voisins russes avaient déjà été affectés par une autre catastrophe en avril quand un groupe de guides + touristes était passé à travers la glace, un guide est mort par la suite. On ne leur souhaitait vraiment pas d'être confrontés à ce genre d'incident à nouveau.

     

    En 2008, un hélico s'était crashé à l'atterrissage à l'héliport de Kapp Heerodden avec 9 personnes à bord, faisant 3 morts et des blessés graves.

     

    J'ai assez vite pensé que ça allait sans doute nous déclencher une nouvelle friction politique (pour ne pas parler de crise) comme cela s'était produit après l'accident d'avion d'Operafjellet qui avait fait 141 morts en 1996: les russes voulaient prendre en charge les recherches (difficile de parler de sauvetage, il a été assez vite évident qu'il n'y avait rien à sauver) mais la Norvège n'avait pas lâché le morceau et soutenu que cela relevait de sa responsabilité puisque c'est territoire norvégien.

     

    ça n'a pas pris longtemps : il y a 2 heures, l'article ci-dessous était publié. La Russie refait pression pour installer un centre de Search & Rescue russe, demande déjà déposée et rejetée à plusieurs reprises par la Norvège, bien décidée à ne pas fragiliser sa souveraineté sur l'archipel

    https://thebarentsobserver.com/en/arctic/2017/10/helicopter-crash-might-add-power-russias-push-new-base-svalbard#.WfMdPhLxF6g.twitter

    De mauvais goût tout ça, sans doute... non ?? surtout quand les recherches sont toujours en cours.

    Mais pas autant de mauvais goût que Svalbardposten qui limite l'accès aux articles sur le sujet aux abonnés en ligne (ils ont des articles à accès libre et des articles accessibles seulement avec abonnement).  Ils ont aussi fait disparaître leur opération promotionnelle proposant de s'abonner jusqu'à la fin de l'année pour 100 kr (10 euros et quelques) au lieu des 35 kr par 24h. Je sais que SvalbardPosten est dans une situation financière délicate mais remplir les caisses sur le cadavre des autres, c'est assez révoltant. (Pour ma part, je suis abonnée à la version papier, ça me donnerait presque envie de me désabonner).

     

    Ne dépensons pas trop d'énergie sur de telles bassesses, et croisons les doigts (faut pas compter sur moi pour prier) pour un "miracle"


    3 commentaires