• Installée à la proue avec 3 autres personnes, on observe avec étonnement qu'on se dirige droit sur une grosse plaque de glace. Origo a la plus haute "ice class" avant les brise-glaces et on n'a pas peur de la glace mais en général, on pousse plus les plaques de glace qu'on ne les brise ou on contourne... on s'interroge... va-t-on passer à gauche ou à droite. L'un d'entre nous plaisante : "et là, il y a tout à coup un ours qui lève la tête"... OURS!!!!!

    eh oui ! il avait dit le mot magique et ça avait fonctionné... l'approche du bateau a bel et bien réveillé un ours qui a levé la tête pour voir ce qui se passait... sans ça, on serait passé juste à côté (ou dessus ?? winktongue) sans même s'en rendre compte.

    C'est donc ours n°4 (1 c'était le mal près de la carcasse, vu de loin, 2 et 3 la maman et son petit)... 48h sans ours, il était temps (petit navire) glasses

    réveil un peu difficile

    7 août, suite... et sur la banquise, on trouve...

     

    7 août, suite... et sur la banquise, on trouve...

     

    7 août, suite... et sur la banquise, on trouve...

     

    il baille, s'étire, baille et rebaille et baille encore un peu.... c'est dur la vie d'ours

    7 août, suite... et sur la banquise, on trouve...

     

    une petite prière

    7 août, suite... et sur la banquise, on trouve...

    et je rebaille

    7 août, suite... et sur la banquise, on trouve...

     

    7 août, suite... et sur la banquise, on trouve...

     

    Un élan d'énergie et une marche de quelques dizaines de m

    7 août, suite... et sur la banquise, on trouve...

     

    et une pause, visiblement pour se vider les intestins mais il y a apparemment quelque chose qui n'est pas tout à fait en ordre... ce n'est pas un ours du genre "bad ass" mais plutôt "bad stomach, dirty ass" oh C'est pas très sexy tout ça

    7 août, suite... et sur la banquise, on trouve...

     

    ouaih... vaut mieux cacher tout ça

    7 août, suite... et sur la banquise, on trouve...

     

    mais oui, t'es beau... de ce côté du moins

    7 août, suite... et sur la banquise, on trouve...

     

    7 août, suite... et sur la banquise, on trouve...

     

    Un petit tour jusqu'au bord de la plaque de glace, histoire de nous scruter

    7 août, suite... et sur la banquise, on trouve...

     

    avec sa petite langue qui sort, on dirait un tamanoir, non ?

    7 août, suite... et sur la banquise, on trouve...

     

    7 août, suite... et sur la banquise, on trouve...

     

    7 août, suite... et sur la banquise, on trouve...

     

     

    7 août, suite... et sur la banquise, on trouve...

     

    ensuite il se dirige vers un coin plus "chahuté" avec de la glace bleu et joue à cache-cache... que demander de plus ?

    7 août, suite... et sur la banquise, on trouve...

     

    7 août, suite... et sur la banquise, on trouve...

     

     

    7 août, suite... et sur la banquise, on trouve...

     

    7 août, suite... et sur la banquise, on trouve...

     

    7 août, suite... et sur la banquise, on trouve...

     

    7 août, suite... et sur la banquise, on trouve...

     

    Bon... à suivre...

     

     

     


    4 commentaires
  • Je me réveille le 7 au matin, fraîche comme un gardon... un petit coup d'oeil par le hublot de la cabine... non... pas d'ours en vue... je rêve de voir un ours par mon hublot, un jour, au réveil

    On avance calmement au milieu de plaques de glace éparses... profonde sensation de sérénité... je fonce chercher mon appareil resté dans la salle commune et je filme un petit peu, appuyée contre le hublot (je n'ai pas réussi à l'ouvrir et c'était peut-être mieux ainsi oh)... un jour vous aurez droit aux vidéos, mais pour l'instant priorité aux photos.

    Après le petit déj (le vrai, pas celui de milieu de journée comme la veille), je sors respirer le grand air et m'imprégner de l'ambiance de la navigation dans la banquise... 

    le ciel est gris, voire brouilladeux, mais c'est bien mieux pour mettre en valeur la couleur bleu turquoise de la glace

    7 août, dans la banquise

     

    Un peu de diffraction... (prof de physique un jour, prof de physique pour toujours ?? winktongue)

    7 août, dans la banquise

     

    7 août, dans la banquise

     

    7 août, dans la banquise

     

    7 août, dans la banquise

     

    7 août, dans la banquise

     

    7 août, dans la banquise

     

    7 août, dans la banquise

     

     

     

    et pour changer un peu, un goéland bourgmestre

    7 août, dans la banquise


    2 commentaires
  • Interruption dans le récit du voyage... une véritable révolution dans les rues de Longyearbyen (ok seulement quelques unes très sélectionnées)... après de longues années de lutte et d'agacement pour certains, ils sont arrivés

     

    Un peu de luxe

     

    Un peu de luxe

    qui ???

     

    Un peu de luxe

    Les asphalteurs ! yes

     

    et vendredi j'ai observé leur petit ménage (ou grand ménage en fait) sur la rue devant la galerie = LA rue principale

    1ere étape ci dessus, le nettoyage en profondeur pour que l'asphalte adhère mieux

    Un souci technique : dans une ville avec si peu de routes, il est difficile d'en couper, surtout quand c'est la rue principale et qu'on a déjà 2 autres rues coupées ailleurs, une parce que le pont risque de s'effondrer l'autre parce qu'on craint les glissements de terrain.

    Mais en annexant le parking et en faisant une voie à la fois, ils en sont venus à bout

    Un peu de luxe

     

    Un peu de luxe

     

    Ces jours-ci ils s'attaquaient à la parallèle, la seule rue qui est un nom ici et non pas un n° : Hilmar Rekstens vei... et là, ce sont des travaux de grande ampleur.

    Ensuite, ils vont s'attaquer à des portions de ci de là et boucher des trous...

    Ils doivent aussi travailler sur la piste d'atterrissage... il y a du boulot là-aussi

    Reste à voir combien de temps ça va durer, dans ce pays où le sol vit !


    votre commentaire
  • nous poursuivons notre route vers l'est... Sophie pionce, le déjeuner remplace le petit déjeuner et nous finissons par rencontrer un peu de glace au nord de Kong Karls Land

    et tiens... un phoque (annelé je pense)

    Après Alkefjellet

     

    Après Alkefjellet

     

    Après Alkefjellet

     

    un fulmar et son glaçon

    Après Alkefjellet

     

    Après Alkefjellet

     

    De jeunes mouettes tridactyles sur leur bloc de glace

    Après Alkefjellet

     

    Après Alkefjellet

     

    Après Alkefjellet

    En soirée, une belle lumière et la surface de l'eau comme métallique

    Après Alkefjellet

     

    Après Alkefjellet

     

    Après Alkefjellet

     

    Après Alkefjellet

    notez la présence du fulmar wink2

     

    Après Alkefjellet

     

    Après Alkefjellet

     

    Après Alkefjellet

     

    Après Alkefjellet

     

    Là on aperçoit Kong Karls Land dans le lointain... un des endroits de prédilection des femelles ourses pour faire leur "tanière" dans la neige... si les conditions de glace dans le futur ressemblent à celles de cette année, ça risque vite de changer hélas parce que cette année il n'y avait pas un pet de glace au moment opportun

    Après Alkefjellet

     

    Après Alkefjellet

     

    Après Alkefjellet

     

    mystique

    Après Alkefjellet

     

    Bon, pour une raison mystérieuse les photos sont toutes mélangées mais je ne vais pas me fatiguer à les remettre dans l'ordre, on s'en tape un peu, non ?

    Après Alkefjellet

     

    Après Alkefjellet

     

    étrange

    Après Alkefjellet

     

    Après Alkefjellet

     

    Après Alkefjellet

     

     

     

     

     

     

     

     


    2 commentaires
  • Promis ! C'est bientôt fini !

    En fait, j'ai oublié d'expliquer que, très rapidement après la séance photo avec le renard, les passagers chinois ont demandé à regagner le bateau... mauvaise langue comme j'étais, je pensais que c'était parce que les oiseaux ne les intéressaient pas, mais j'ai appris plus tard que c'était parce qu'ils avaient le mal de mer.

    Comme dans "mon" zodiac, il n'y avait que les chinois, le chef et moi, il n'est plus resté que le chef et moi... on avait assez de place... c'était confortable ! wink2 Le chef en a profité pour jouer avec sa polecam, à essayer de faire des photos de guillemots à la fois en dessous et au dessus de la surface, pendant que moi je bataillais à essayer de juste prendre des photos de guillemots mais focaliser du zodiac qui vivait sa propre vie dans les vagues, c'était pas coton et je devais m'arrêtais régulièrement pour bien respirer et lutter contre le mal de mer latent.

    Au final, beaucoup de déchets : du flou, des photos avec même pas un oiseau dessus...

    mais je suis quand même arrivée à ça !

    Alkefjellet - 3

     

    Alkefjellet - 3

     

    Il ne pouvait pas tourner un peu la tête sur le côté celui-là ??

    Alkefjellet - 3

     

    Par moments, on était cerné ! Et je regrette de ne pas avoir photographié le chef en action ou encore mieux l'avoir filmé alors qu'il essayait de parler "guillemot" pour les attirer... Je ne suis pas convaincue qu'il utilisait le bon "dialecte"... ça n'avait pas l'air très efficace wink2

    Alkefjellet - 3

     

    Alkefjellet - 3

     

    Sur celle-là, j'avais enfin la mise au point au bon endroit mais il a fallu qu'il plonge ! zut alors !

    Alkefjellet - 3

     

    Il faut persévérer...

    Alkefjellet - 3

     

    Alkefjellet - 3

     

     

    Alkefjellet - 3

     

    Alkefjellet - 3

     

     

    Alkefjellet - 3

     

    Un miracle que je lui aie chopé la tête à celui-là !

    Alkefjellet - 3

     

    Pour moi, celle-là est clairement la gagnante

    Alkefjellet - 3

     

    et j'aime bien celle-là aussi

    Alkefjellet - 3

     

    et celle-ci a un petit côté romantique

    Alkefjellet - 3

     

    Le soleil perce la couverture nuageuse et tape sur les glaciers de l'autre côté d'Hinlopen et les fait scintiller... pas dégueu wink2

    Alkefjellet - 3

     

    Le 2e zodiac finit par se vider aussi et il n'y reste que 2 personnes du staff qui font joujou avec un drone maintenant que les autres sont partis se coucher... Le chef tombe à court de batteries, il est tenté d'aller chercher des batteries de rechange et poursuivre sa séance mais il faut qu'on poursuive notre route vers la glace dérivante, plus à l'est... et il est quand même 4h30 du mat... il est temps d'aller faire dormir les yeux ! wink2

    Pourtant, le soleil perce un peu plus et une lumière dorée tape sur les falaises... non non... il ne faut pas trop regarder, soyons forts... il faut quitter les lieux

    Alkefjellet - 3

     

     


    2 commentaires