• Début en force du long weekend pascal (en Norvège, le jeudi et le vendredi sont fériés, de même que lundi et comme la galerie n'est normalement pas ouverte le weekend et qu'on n'a pas d'expédition qui revient ou qui part, je me retrouve tout à coup avec 5 jours libres)... et déjà plus de 1000 photos en moins de 24h ! ooopss oh

    ça a commencé hier par un petit tour en bord de fjord pour photographier les eiders à tête grise... qui pionçaient... et en plus ils étaient loin.

    Weekend pascal

    Weekend pascal

    Décidée à faire preuve de patience, je me suis installée au bord de l'eau, presque confortablement et j'ai attendu, attendu, attendu qu'ils daignent se réveiller. Ce qui a fini par arriver cool et en plus, ils se sont bien approchés... j'avais fini par faire partie du paysage yes

     

    Weekend pascal

    mais là, que se mettent-ils à faire ? pêcher ! et moi qui voulais des gros plans de leur belle tête, j'ai eu droit à une collection de postérieurs pointant vers le ciel oh

    Weekend pascal

    et je peux vous assurer que tout ce petit monde passait plus de temps sous l'eau qu'au dessus !

    Weekend pascal

     

    Weekend pascal

     

    Weekend pascal

     

    Weekend pascal

     

    et quand ils ont enfin montré des signes qu'ils commençaient à se lasser de leurs ablutions, 2 personnes se sont approchées en parlant bien fort et mes eiders se sont gentiment éloignés ouch

     

    Au même moment, j'ai aperçu ce qui m'a semblé être une mouette rieuse, très loin... et alors que je tentais une approche pour immortaliser l'instant (les mouettes rieuses sont assez rares ici même si on a des apparitions presque chaque année d'un ou 2 individus)... mais mes "touristes" l'ont aussi effrayée avant que je n'arrive à une distance raisonnable. Après moultes recherches, j'ai fini par remettre la main dessus mais elle n'était pas coopérative

    Weekend pascal

    Super loin, et encore j'ai recadré !

     

    Weekend pascal

     

    avec un recadrage désespéré

    Weekend pascal

    et un goéland bourgmestre... plus coopératif, lui

    Weekend pascal

    Je suis ensuite rentrée à la maison pour traiter tout ça mais assez vite j'ai reçu un message me demandant si j'étais dehors à photographier le soleil rouge... comment résister ? Il a fallu que je ressorte !

    Mais pas du tout facile à photographier ce soleil couchant très rouge... et il y avait une espèce de brumasse étrange, sans doute responsable de l'intensité de la couleur rouge d'ailleurs... donc le résultat n'est pas du tout à la hauteur du vécu

    Weekend pascal

     

    Weekend pascal

     

     

    Weekend pascal

     

    Weekend pascal

     

    Weekend pascal

     

    Alors que je m'apprêtais à plier bagages, j'aperçois un lagopède en vol qui se pose un peu plus haut... comment résister ? j'attaque donc une ascension scabreuse et essaie de me positionner de sorte à ce que la perdrix soit entre le soleil couchant et moi et de préférence derrière une plaque de glace qui reflète les couleurs du ciel... ça n'a pas été simple, je peux vous le dire et je ne suis pas arrivée exactement à ce que je voulais... mais pas loin

    Weekend pascal

     

    Weekend pascal

     

    Weekend pascal

     

    A un moment, elle s'est approchée tellement près que je ne pouvais plus rien faire et j'ai voulu faire un repli stratégique en douceur, sauf que j'ai comme qui dirait perdu le contrôle sur ma plaque de glace (les crampons sous les chaussures, ça n'aide pas trop quand on est assis/couché par terre)... du coup, je lui ai fait peur et elle s'est envolé ailleurs

    Sauf que je suis retombée dessus sur le chemin (détourné) du retour et là, c'était plus facile de me positionner pour avoir le soleil couchant en arrière-plan (le soleil était couché mais on avait encore les couleurs)

    Weekend pascal

     

    Weekend pascal

     

    Weekend pascal

     

    Weekend pascal

     

    Weekend pascal`

     

    Weekend pascal

     

    et aujourd'hui, la matinée a été occupée avec un phoque barbu dans le viseur... je vous garde ça pour demain... alors que le plan pour ce soir est de retourner voir les eiders au moment de la marée basse puisque ça a l'air d'être le moment où ils s'approchent du rivage et ensuite, quelque chose dans le soleil couchant... des rennes peut-être cette fois ?

     


    3 commentaires
  • Je vous l'avez promis, le voici... le reportage voyeuriste version paparazzi de magazine people à 2 balles...

    Mais bon, c'est pas tous les jours que j'ai un hélico qui sauve quelqu'un en face de ma fenêtre et maintenant que j'ai compris que le 400 mm + extender 1,4 + crop factor 1,6 du 7D mark II ça donne quelque chose de presque utilisable, je ne me prive pas wink2

    J'en étais restée à dire que j'ai entendu un hélico me survoler... j'ai donc été voir ce qu'il faisait et ce que j'ai vu c'est ça :

    Sauvetage

    un hélico qui essayait de s'approcher de 2 personnes dont une qui avait l'air plus allongée que l'autre

     

    Tentative d'atterrissage à proximité... la personne la plus vaillante essayant visiblement de protéger l'autre. Quiconque a eu l'occasion de se trouver à quelques mètres d'un hélico comprendra pourquoi

    Sauvetage

     

    Echec... l'hélico s'éloigne puis revient : changement stratégique. Pas d'atterrissage mais une personne descend... sans doute un docteur (c'est pas de tout repos la vie des docteurs ici) équipé d'un "sac" rouge

    Sauvetage

     

    Sauvetage

     

    La personne vaillante joue le rôle de comité d'accueil

    Sauvetage

     

    puis va chercher le "sac" rouge

    Sauvetage

     

    Si je triche encore plus et que je fais un zoom numérique/recadrage serré pour être encore plus paparazzi

    Sauvetage

    on voit que le blessé se tient dans une position un peu étrange mais au moins, pas allongé et inconscient... c'est plutôt bon signe

     

    Distraction : 2 personnes s'approchent en motoneige dans un endroit interdit normalement aux motoneiges

    Sauvetage

     

     

    puis continuent leur approche à pied

     

    Sauvetage

     

     

    pou finalement rebrousser chemin et repartir en motoneige, sans doute quand ils ont réalisé que les secours officiels étaient déjà sur place

     

    Pendant ce temps, séance d'empaquetage du blessé

    Sauvetage

     

    et finalement la personne vaillante s'éloigne à pied en direction de la ville, l'hélico approche à nouveau et lance un cable

    Sauvetage

     

    Et c'est parti pour l'ascension

    Sauvetage

    J'avoue que ça ne m'inspire pas beaucoup... ça ne doit déjà pas être très drôle de se faire hélitreuiller emballé dans un sac de façon plus ou moins contrôlée, j'imagine que le fait d'être blessé ne doit pas améliorer le ressenti ! oh

    Sauvetage

     

    Le "docteur" (?) a l'air de maîtriser la technique en tout cas

    Sauvetage

     

     

    Sauvetage

     

     

    Sauvetage

     

    Sauvetage

     

    Sauvetage

    "paquet reçu", l'hélico s'en va

    et notre "docteur" ramasse ses affaires et rentre en ville, à pied lui aussi

    Sauvetage

     

    L'histoire (et Svalbardposten) nous apprendra que c'était 2 locaux en promenade vers Sukkertoppen et que le blessé est un homme dans la trentaine qui aurait glissé sur des rochers couverts de glace et dévalé la moitié du flanc de la montagne. Son état a été jugé suffisamment grave pour lui offrir un petit voyage en avion privé jaune wink2 jusqu'à Tromsø qui a annoncé que ses blessures étaient modérément graves. J'ai donc un peu moins mauvaise conscience d'avoir joué les voyeuses arf

     


    2 commentaires
  • Vendredi soir, je devais me rendre dans les locaux du club photo pour récupérer des documents pour la comptabilité (dans quel merdier je me suis fourrée encore...), locaux qui se situent à Nybyen, ce qui représente la promenade la plus ch... que je connaisse... jamais rien d'intéressant

    sauf que cette fois, sur le chemin du retour, je remarque qu'il y a de l'action (photos prises au portable, je vous préviens)

    Allumez le feu !

     

    au passage vous pouvez observer que les graffitis du connard de touriste allemand qui s'en était pris à plusieurs bâtiments cet été sont toujours là... certains du moins

     

    Mais que se passe-t-il ? Barbecue ? c'est pas trop le coin !

    Je m'approche avec précaution

    Allumez le feu !

    Eh oui ! c'est bien une motoneige ! En voilà un qui va être coincé en ville pour Pâques !

    Le 1er pompier sur les lieux est arrivé en voiture (celle qu'on voit le plus près de nous) et tente une intervention avec un petit extincteur du genre de ceux qu'on a dans la voiture... Autant cracher dessus... l'efficacité est comparable. oh

    Mais très vite, le gros et beau camion de pompiers arrive et même à la lance, ils ont galéré un moment parce qu'il y avait un petit vent qui attisait les flammes

    Allumez le feu !

    Allumez le feu !

     

    Allumez le feu !

    Quand ils ont fini par prendre le dessus, il n'y avait de toute façon plus grand chose à sauver ! ça va encore faire tourner le commerce local. 

    Le lendemain j'ai rencontré une amie dont la moitié a aussi vu sa motoneige partir en fumée, en flammes et en cendres. Je lui ai demandé pourquoi/comment les motoneiges prennent feu et elle ne savait pas, mais sa théorie c'est que c'est toujours le même modèle (ou la même marque : Lynx)... le plus étrange, c'est que sa moitié a racheté exactement le même modèle ! Logique masculine !

     

    Et pour pimenter encore un peu le weekend, aujourd'hui il y a eu une nouvelle petite avalanche en face de chez moi, de l'autre côté du fjord, juste au dessus d'une piste de motoneige. Presque au même endroit que la dernière fois mais pas le même versant. ça faisait longtemps !

     

    Et j'allais juste publier quand j'ai entendu l'hélico me survoler... je pensais que c'était une ronde d'inspection pour évaluer les risques d'avalanche autour de la ville, mais non... c'était une opération de sauvetage à mi-pente sur Sukkertoppen, opération que j'ai documentée bien sûr (ça relève un peu du voyeurisme, non ?no) Mais ce sera pour une autre fois (autre promesse d'ivrogne ??)


    1 commentaire
  • Et comment le sait-on ici ?

    Ce ne sont certainement pas les jonquilles (encore qu'elles fleurissent au supermarché à l'approche de Pâques)

    ce ne sont pas franchement les températures : bien qu'en hausse, on ne peut pas dire qu'on transpire

    Non, ce qui nous montre que c'est le printemps, c'est l'arrivée des eiders à tête grise. Quand ils arrivent, ils jouent les difficiles et gardent leur distance donc il a fallu taper sur du lourd pour essayer d'immortaliser l'instant : 400 mm + extender x1,4 + boîtier avec un crop facteur de 1,6... ça nous donne l'équivalent d'un 900 mm (pour le grossissement, pas la qualité !) et il fallait bien ça vu la distance qui nous séparait.

    Mais la preuve est là : 7 individus, 3 mâles + 4 femelles

    C'est le printemps !

     

    C'est le printemps !

     

    C'est le printemps !

     

    C'est le printemps !

     

    C'est le printemps !

    Pour ceux qui ne savent pas, les photos sont meilleures en cliquant dessus... la présentation par défaut est toujours floue, allez savoir pourquoi.

     

    De jolis mirages aussi,

    très étrange cette photo et je vous assure que je n'ai rien trifouillé, j'ai juste légèrement changé le cadrage.... pas un souffle... une mer d'huile. Polarsyssel qui rentre à la niche derrière un groupe de guillemots à miroirs.

    C'est le printemps !

     

    C'est le printemps !

     

    C'est là que je les ai repérés pour la 1ere fois mes eiders à tête grises, mélangés à des eiders communs... méritant, non ?

    C'est le printemps !

     

    un eider commun, justement

    C'est le printemps !

     

    et le même en vol

    C'est le printemps !

     

    Je reprends les mirages

    C'est le printemps !

     

    Noorderlicht qui revient de sa première croisière

    C'est le printemps !

     

    Noorderlicht et les eiders à tête grise

    C'est le printemps !

     

    C'est le printemps !

     


    5 commentaires
  • Crise en ville !!! Rupture de stock sur le... PQ !!!

    Et ici, on ne peut pas trop dire qu'il n'y a qu'à aller chez le concurrent : il n'y a pas de concurrent (à ce jour du moins... Coop a le monopole même si Rema1000 a récemment tenté une attaque)

    On est dans la m...

    photo empruntée à Svalbardposten

     

    Les rouleaux que vous voyez, c'est le sopalin... c'est une solution en temps de crise mais c'est pas gérable dans la durée.

    Je ne sais pas ce que Coop merdoie ces derniers temps (je parle de plusieurs mois) mais ils n'arrêtent pas de tomber en rupture de stock pour un truc ou un autre... et vu notre isolement, on est quand même assez dépendants et vulnérables. Il y a quelqu'un qui ne fait visiblement pas son travail correctement. 

    ça a d'abord été les bougies chauffe-plat pendant la période sombre, puis le café, le "snus" (les petits sachets de tabac à chiquer... une bizarrerie scandinave... ça, ça ne m'a pas privée), les ampoules, le shampooing... et il y a certainement beaucoup de trucs qui m'ont échappées et que je ne consomme pas personnellement. Très étrange parce qu'il n'y a pas eu de problèmes particuliers avec le transport par cargo : pas de glace dans le fjord, les dates ont été respectées... un mystère, quoi !

     

    En parallèle, une grande discussion a démarré sur Facebook sur l'augmentation récente des prix de façon assez alarmante. Et je vous propose une enquête "internationale" : comparons quelque chose de comparable. Combien coûte chez vous (dans un supermarché de taille normale, pas la petite épicerie de quartier) un paquet de 50 sachets de thé Twinings Earl Grey, le standard, jaune ???  J'attends avec impatience. Vous pouvez donner le prix en monnaie locale

    On est dans la m...


    17 commentaires