• Pour que vous ne fassiez pas une overdose de renard, je change de sujet ce "soir" et j'y reviendrai plus tard...

    Hier, j'ai d'abord été à la chasse aux eiders (de préférence à tête grise) et ça reste difficile... ils ont là mais gardent une bonne distance de sécurité, mais j'ai observé un eider gobant un mollusque (avec la coquille, des fois que vous auriez un doute)... l'an passé, c'était un eider gobant un oursin et ça n'avait pas l'air plus simple.

    Soleil de minuit

     

     

    Soleil de minuit

     

    Soleil de minuit

     

    Soleil de minuit

     

    Ensuite, petite séance avec les eiders à tête grise malgré tout

    Soleil de minuit

     

    et toujours cette manie de montrer son popotin

    Soleil de minuit

     

    discorde

    Soleil de minuit

     

    Soleil de minuit

     

    Soleil de minuit

     

    et vers 22h, je me suis dit que j'allais aller photographier les rennes dans la belle lumière dorée du soleil couchant qui ne se couche en fait pas... et je me suis dit qu'il n'y a qu'ici que tu sors de chez toi à 22h en mettant les lunettes de soleil !wink2

    Coup de pot, je trouve de l'autre côté de la ville une femelle avec de beaux bois

    Soleil de minuit

    enfin... de beaux bois d'un côté !oh

    Soleil de minuit

     

    Soleil de minuit

     

    Ensuite, l'idée était de photographier des rennes en contre-jour mais ça n'a pas été sans mal... le temps que je m'installe, ils venaient toujours vers moi... il a fallu s'y reprendre à plusieurs fois

    Soleil de minuit

     

    Soleil de minuit

     

    Soleil de minuit

     

    Soleil de minuit

     

     

    Soleil de minuit

     

    Soleil de minuit

     

    Soleil de minuit

     

    Soleil de minuit


    5 commentaires
  • Une fois n'est pas coutume, j'ai réussi à me taper l'incruste avec 2 de nos passagers qui partaient à la chasse au renard après une expédition... et ça a été fructueux ! Dans le soleil de minuit en plus, avec souvent des petits flocons dans l'air et de temps en temps un coup de vent qui balayait la neige. 3 renards : un qui pionçait à flanc de montagne et 2 qui cavalaient dans tous les sens près de la route un peu plus loin. Beaucoup beaucoup de photos à traiter et beaucoup de déchet parce que ça court vite ces petites bêtes, c'est pas simple de faire la mise au point. En quelques minutes, le renard à une centaine de mètres se retrouve juste devant toi... trop près avec le téléobjectif. Vraiment pas simple à gérer. C'est plus facile avec nos autres animaux, adaptes de la lenteur économe en énergie.

    Je vous joins un échantillon :

    ça gratouille

    What does the fox say?

     

     

    Stretching des lombaires

     

    What does the fox say?

     

     

    A l'assaut

    What does the fox say?

     

    Est-ce qu'il n'y aurait pas quelque chose à manger par ici ?

    What does the fox say?

     

    What does the fox say?

     

    Monsieur et madame

    What does the fox say?

     

    What does the fox say?

     

    What does the fox say?

     

    Triple galop... et donc flou frown

    What does the fox say?

     

    Queen of the hill

    What does the fox say?

     

    Avec plusieurs renards, difficile de gérer la mise au point !

    What does the fox say?

     

    Soleil de minuit

    What does the fox say?

     

    Petit coup de blizzard

    What does the fox say?

     

    Les ours ont la langue bleue, mais pour  les renards elle est bien rose yes

    What does the fox say?

     

    Plutôt près !

    What does the fox say?

     

    Run, Forrest, Run !

    What does the fox say?

     

    Fluffy!

    What does the fox say?

     

    Il y en aura d'autres une prochaine fois... smile

     

     


    8 commentaires
  • Ce qui devait arriver arriva...

    Petits échos de Barneo et du Pôle Nord...

    Plusieurs expéditions à ski se rendant de Barneo au Pôle Nord ont observé 2 ours polaires sur leur chemin et dans des circonstances pas très claires, l'une de ces expéditions a été amenée à tirer sur un de ces ours avide de nourriture et de pulka apparemment. Pas décidé à se laisser effrayer non plus.

    Il semblerait donc qu'il y ait maintenant un ours blessé qui erre le long du  parcours suivi par les différentes expéditions et déjà un ours polaire, c'est pas facile de prévoir ses réactions, autant un ours polaire blessé ça sent carrément mauvais.

    Il n'est pas très clair non plus de savoir si le responsable de l'expédition "coupable" a informé Barneo ou pas... il semble qu'il y ait eu des informations partiellement erronées qui aient circulé mais le problème linguistique + la communication par téléphone satellite n'améliore certainement pas la communication et la circulation des infos... J'imagine que peu d'entre vous ont eu l'occasion de parler dans un téléphone satellite... j'ai testé une fois, je peux vous dire que c'était laborieux !

    On se rend aussi soudain compte qu'il y a un vide "juridique"... qui est responsable de gérer l'ours blessé dans un territoire qui n'appartient à personne. Au Svalbard, si un ours est blessé, le gouverneur met tout en oeuvre pour lui mettre la main dessus et l'achever si la blessure est grave, mais entre Barneo et le Pôle Nord ???

    C'est un peu la confusion sur la page Facebook de Barneo

     

    d'abord

    Bullet... boulette

    puis

    Bullet... boulette

     

    et dernièrement

    Bullet... boulette

    On espère donc y voir plus clair un jour... en attendant, l'ambiance ne doit pas être au beau fixe pour les dernières expéditions en route vers le Pôle.

     

    En attendant, ceux qui souhaitent un compte-rendu plus détaillé sont invités à lire l'article d'Ice People. Pour ma part, j'attends que ça se clarifie

    http://icepeople.net/2017/04/19/barneo-expeditions-on-high-alert-after-polar-bear-shot-by-expedition-leader-disputes-accusation-he-failed-to-report-incident/

    Il fallait bien pimenter un peu la saison de Barneo qui s'est étonnamment bien déroulée : pas d'incident matériel, pas de fissures sur la piste, pas de crise politique, une météo clémente. Le marathon du Pôle Nord s'est bien passé, les 1eres expéditions ont bouclé déjà depuis quelques temps et les dernières sont bientôt rendues au Pôle... ils ont même commencé à démonter le camp, c'est dire !

     

     

     

     


    2 commentaires
  • 2e partie de la journée du 15 avril... nous quittons Todalen et Gangdalen, traversons Reindalen (ça va un peu plus vite que quand j'ai fait à pied le trajet par la vallée parallèle !!! avec un sac de 25 kg sur le dos qui plus est oh), puis attaquons l'ascension du glacier Slakbreen, enchainons avec le petit voisin Sjaktbreen

    Jouons les touristes, suite

     

    Jouons les touristes, suite

     

    Jouons les touristes, suite

     

     

    Nous abandonnons temporairement nos "slede" pour aller voir la vue du haut d'un petit sommet... sans effort !

    Jouons les touristes, suite

     

    Jouons les touristes, suite

    Ce petit sommet porte les antennes nécessaires à la communication de la mine de Svea et nous permet d'avoir une couverture téléphone portable dans toute la zone... un luxe ! (ou pas... d'un point de vue sécurité, c'est clairement un luxe)

    Jouons les touristes, suite

     

    Jouons les touristes, suite

     

    Jouons les touristes, suite

     

    Belle vue mais malheureusement pas du tout la bonne heure et donc lumière à ch....

    On aperçoit la cité dortoir de Svea qui servait à loger les mineurs... je parle au passé puisque l'activité minière a été suspendue pour 3 ans... en attendant de voir si les prix remontent. Pendant la phase de transition, Svea essaie de se développer comme destination touristique mais le gouverneur met un peu des batons dans les roues

    Jouons les touristes, suite

     

    La vue vers le nord

    Jouons les touristes, suite

     

     

    La vue vers l'est... le chemin d'accès vers la côte est mais ce n'est pas notre destination pour cette fois

    Jouons les touristes, suite

     

    Le grand fjord de Van Mijenfjorden, plus ou moins est-ouest

    Jouons les touristes, suite

     

     

    Puis nous reprenons notre route (et récupérons au passage les "slede") pour notre dernière portion : Gustavsdalen et arrivée à la cabane où il ne fait même pas franchement froid parce qu'elle a été "habitée" pendant une semaine et les gens sont partis le matin (gens que nous avons croisé en chemin et avec qui nous avons échangé 2 motoneiges... Svalbard style ! wink2)

     

    Jouons les touristes, suite

    Après le repas et un peu de farniente, 22h30 et la lumière finit par devenir intéressante au moment de se brosser les dents mais la température est subitement tombée en dessous de -20°C... on n'est pas habitué à avoir une telle différence entre le jour et la nuit.... en général on a presque la même température tout au long de la journée

    Jouons les touristes, suite

     

    Jouons les touristes, suite

     

    Jouons les touristes, suite

     

    C'est maintenant qu'on aurait dû être en haut de notre petit sommet ! yes


    3 commentaires
  • N'ayant pas eu l'occasion de m'incruster dans une de nos croisières photo hiver, et ayant plusieurs jours de "congés" pour Pâques où les jours fériés s'enchaînent allègrement, je me suis décidée à aller faire une virée en dehors de Longyearbyen... et comme ma motoneige n'est toujours pas en état d'utilisation et que la saison peut prendre fin avant même qu'on n'ait eu le temps de s'en rendre compte, j'ai décidé de miser sur une valeur sûre et de jouer les touristes, comme au bon vieux temps.

    Me voici donc partie pour 3 jours avec Poli Arctici et un petit groupe de touristes. 

    1er jour (samedi) : Longyearbyen - Van Mijenfjorden pour rejoindre une cabane où nous passerons la "nuit". Quelques photos parfaitement dans le style touriste en attendant que je vienne à bout de tout... je n'en ai pas pris tant que ça, mais ce soir, je suis cuite sarcastic

     

    1ère pause à Frithamn, au bout de Todalen (la vallée n°2), lieu très prisé des locaux qui viennent avec leurs enfants skier : les parents conduisent leurs rejetons en haut de la pente en motoneige, et les rejetons redescendent en skiant... la quantité de trace témoigne de l'activité wink2

    Jouons les touristes

     

    Jouons les touristes

     

    grand ciel bleu, neige bien blanche... Svalbard comme sur les cartes postales wink2

    Jouons les touristes

     

    Pause déjeuner à peine plus loin... mon carrosse emprunté pour l'occasion est le plus à droite... j'ai été promue moins boulet que les autres (et surtout je n'avais pas de passager) donc j'ai hérité d'une "slede", une "remorque" avec des bidons d'essence et j'ai joué les voitures balais pour tout le séjour.

    Jouons les touristes

     

    Jouons les touristes

     

    Jouons les touristes

     

    et un petit panorama pour en finir pour aujourd'hui

    Jouons les touristes


    2 commentaires