• Cela faisait longtemps que je l'espérais... aujourd'hui, j'ai enfin eu l'occasion d'aller visiter Svalsat et ses antennes de réception de données satellitales. Une installation complètement unique en son genre qui sert à récupérer les données accumulées par les satellites à orbites polaires, et non pas les satellites géostationnaires dont on entend plus couramment parler.

    Les satellites à orbite polaire, comme leur nom l'indique, passe au dessus des pôles à chaque orbite et survole une tranche différente de la planète à chaque passage... pour être correcte, leur orbite reste au même "endroit" mais la Terre tourne en dessous. Pour récupérer les données le plus souvent possible et donc avoir des infos les plus récentes possibles, il faut une base proche d'un des pôles et tant qu'à faire un endroit relié au monde par câble de sorte à pouvoir réexpédier les données vers les clients et le reste du monde... Et voilà où nous entrons en scène.

    Comme on est le lieu le plus septentrional avec une infrastructure, c'est chez nous que ça a été placé... et ça ne fait que grandir ! il y a de plus en plus d'antennes, sur le Plateau, au dessus de l'aéroport. On les voit d'ailleurs quand on décolle. Une quarantaine actuellement, il devrait y en avoir assez rapidement plus de 50.

    En général, l'accès est interdit : la route est barrée à ceux qui n'ont rien à y faire

    Svalsat

     

    J'ai bien tenté d'obtenir l'autorisation d'aller faire ma séance photo voiture là-haut mais niet... bien essayé Sophie ! no

    Mais aujourd'hui, c'était "portes ouvertes"... enfin... pas si ouvert que ça mais on avait des bus à disposition pour nous rendre sur place et on nous a nourri : saucisses au barbecue, café, sirop chaud (tradition norvégienne), "brioches" aux raisins ou pas, une antenne ouverte et visite guidée du bâtiment principal où les gens travaillent

    Svalsat

     

    Visite en compagnie de celui dont on ne citera pas le nom mais ceux qui le connaissent le reconnaîtront (pour avoir un indice, il suffit de regarder le bonnet)

    Svalsat

     

    Svalsat

     

    Beaucoup d'antennes, des petites, des grandes... toutes protégées par leur dôme plus ou moins  en forme de ballon de foot

    Svalsat

     

    Svalsat

     

    Svalsat

     

    Svalsat

     

    Il avait même été annoncé que ceux qui voulaient pouvaient apporter leurs skis et retourner en ville en skiant... moi, je me suis dégonflée mais certains ne se le sont pas fait dire 2 fois

    Svalsat

     

    La neige était si bonne que j'ai bien sûr regretté... surtout que je n'ai pas beaucoup été skier cette année... du coup, après être rentrée à la maison, j'ai sorti les skis et suis allée faire un tour jusqu'au et sur Longyearbreen (le glacier de Longyear)... photos à une autre occasion... peut-être

     

    Svalsat

     

    Svalsat

     

    Svalsat

     

    Faut pas se demander où étaient les saucisses...

    Svalsat


    votre commentaire
  • Il semble que tous les dimanches  Sysselmannen (au sens général, pas LA personne) s'entraîne avec son super bateau,  Polarsyssel. La semaine dernière (ou le dimanche d'avant, je ne suis plus sûre... le temps passe vite quand on s'amuse...) c'était avec le tout nouvel équipement anti-marée noire... il faudra que je retrouve les photos, je ne sais pas où elles sont passées...

    Dimanche, entre 2 séances photos du Ford Ranger, j'ai pu admirer la technique de sauvetage en cas d'évacuation / naufrage d'un bateau

     Les images parlent d'elles-mêmes... photographiées depuis chez moi... comme je m'amuse avec mon 400 mm + un coup de recadrage quand même, faut l'avouer !

    Sysselmann s'entraîne

    vous le voyez le petit bonhomme jaune sur la chaloupe de sauvetage ou je ne sais comment ça s'appelle ce truc ? J'ai raté la 1ere phase qui était de le faire descendre de l'hélico pour aller aider les "victimes"

     

    Sysselmann s'entraîne

     

    Sysselmann s'entraîne

    hélitreuillage des "victimes"

    Sysselmann s'entraîne

     

     

     

     

     

    Sysselmann s'entraîne

    la petite bête qui monte qui monte

     

    La preuve que c'est pris de chez moi

    Sysselmann s'entraîne

     

     

    Sysselmann s'entraîne

    le bateau pilote était aux abords, au cas où

     

    Sysselmann s'entraîne

    Il resssemble à un des Teletubbies celui-là

    Sysselmann s'entraîne

    Ensuite le devoir m'a appelé et je n'ai pas pu voir la fin des opérations

     

    L'an passé, lors d'une visite de MS Fram, j'avais assisté à un entraînement et ce n'était pas un succès : quand l'hélico essayait d'approcher, le vent qu'il créait repoussait la chaloupe... ça n'avait pas l'air simple à gérer


    2 commentaires
  • Je reprends le descriptif de ma visite à Breinosa le 20 avril... 

    Après l'observatoire des aurores boréales, EISCAT et ses antennes radar à la dimension impressionnante

    Portes ouvertes à Breinosa... suite et fin

     

    Portes ouvertes à Breinosa... suite et fin

     

    Mais qu'ont-ils fait des drapeaux ???

    Portes ouvertes à Breinosa... suite et fin

     

    Les 2 "soeurs"

    Portes ouvertes à Breinosa... suite et fin Portes ouvertes à Breinosa... suite et fin

     

    Puis visite de dedans... une illustration d'un an de données accumulées dans le cadre de l'année polaire internationale (IPY comme International Polar Year bien sûr)

    Portes ouvertes à Breinosa... suite et fin

     

    Et c'est pas tout ça mais pour faire joujou avec ces antennes, il faut beaucoup, beaucoup... beaucoup de courant 

    Portes ouvertes à Breinosa... suite et fin

    Portes ouvertes à Breinosa... suite et fin

     

    Portes ouvertes à Breinosa... suite et fin

     

    Un dernier coup d'oeil aux antennes

    Portes ouvertes à Breinosa... suite et fin

     

    et sur la vallée

    Portes ouvertes à Breinosa... suite et fin

     

    Non... toujours pas de drapeaux

    Portes ouvertes à Breinosa... suite et fin

     

    et sur le chemin du retour on a même droit à un arrêt photo... quel luxe !

    Portes ouvertes à Breinosa... suite et fin

     

     

    Portes ouvertes à Breinosa... suite et fin

     

    Portes ouvertes à Breinosa... suite et fin

     

    Et en rentrant, rencontre d'un renne qui se marre bien... mais ça je pense que vous avez déjà eu droit aux photos

    Portes ouvertes à Breinosa... suite et fin

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Maintenant que je suis (plus ou moins) venue à bout des voyages de l'expédition du mois d'avril, je m'attaque aux arriérés... enfin, je pense que ce sont des arriérés, si je radote vous n'avez qu'à zapper l'article.

    Une des choses qui méritaient un article, c'était une opération portes ouvertes organisée à Breinosa (la montagne où il y a la mine 7, celle en activité), non pas pour visiter la mine mais pour visiter les installations scientifiques : l'observatoire des aurores boréales KHO et EISCAT, les antennes radar utilisées pour étudier ce qui se passe dans l'atmosphère. Ce n'est pas tous les jours que l'occasion se présente... pour moi ce n'était pas une première : j'avais eu le droit à une visite de KHO en février 2008, le lendemain de son inauguration officielle et j'avais visité EISCAT en juin 2008 avec un groupe d'élèves. Mais on ne crache pas sur l'occasion de sortir de la ville, manger un "bolle" gratuit accompagné d'un chocolat chaud gratuit aussi et avec un sachet surprise avec des petits cadeaux, notamment un livre sur les aurores côté jour (livre que j'avais mais qui avait mystérieusement disparu), bonbon, stylo et buff (toujours bon à prendre, même si j'ai en fait troqué mon bonbon contre un autre stylo) et je ne sais plus trop quoi parce que ça remonte au 20 avril !

    Donc je vous fais la visite en images de dedans et de dehors...

    Commençons par KHO :

    le bâtiment est construit en longueur avec des petites salles abritant chacune un appareil/une caméra placée dans un dôme en verre

    de dedans

    Portes ouvertes à Breinosa

     

    Portes ouvertes à Breinosa

     

    Portes ouvertes à Breinosa Portes ouvertes à Breinosa

     

    Portes ouvertes à Breinosa

    Moi, ce qui me plaît, c'est le mélange de haute technologie, matos coûteux, bric à brac et bricolage à la Mac Gyver wink2

    Portes ouvertes à Breinosa 

    Portes ouvertes à Breinosa

     

    Bon, celui de droite, c'est une pièce de musée... trop mignon ! (mais flou)

     

    Portes ouvertes à Breinosa

    Le "discriminator"... j'adore ! Tout un programme wink2

     

     

    Non négligeable, la déco intérieure... pas sûre que les photos soient vraiment autorisées donc elles sont mal prises exprès pour que ce ne soient pas des copies illicites

    Portes ouvertes à Breinosa

     

     

    Portes ouvertes à Breinosa Portes ouvertes à Breinosa

     

    Vous avez bien sûr reconnu le thème : aurores boréales... normal pour un observatoire des ... aurores boréales

     

    Ensuite, on a le droit d'aller prendre l'air (et on ne va pas s'en plaindre) pour admirer le moyen de locomotion local (pour nous, une centaine de visiteurs, ils avaient exceptionnellement bien dégagé l'accès et un bus avait des chaînes)

    Portes ouvertes à Breinosa

     

    Portes ouvertes à Breinosa

     

    Portes ouvertes à Breinosa

    Portes ouvertes à Breinosa

     

    Portes ouvertes à Breinosa

     

    La visite se poursuit sur le toit... on n'a pas beaucoup à monter vu la quantité de neige...

    Portes ouvertes à Breinosa

    mais la difficulté c'est de ne pas avoir 50 personnes sur chaque photo !

    Portes ouvertes à Breinosa

     

    on se voit dedans !

    Portes ouvertes à Breinosa

     

     

    Portes ouvertes à Breinosa

     

    Portes ouvertes à Breinosa

     

     

    Portes ouvertes à Breinosa

     

     

    Portes ouvertes à Breinosa

     

    Technologie de pointe pour l'isolation thermique

    Portes ouvertes à Breinosa

     

    ça, ça m'a tout l'air d'être la caméra plein ciel qui l'est si utile pour vérifier si oui ou non il y a des aurores à voir

    Portes ouvertes à Breinosa

     

    Portes ouvertes à Breinosa

     

    C'est beau la science

    Portes ouvertes à Breinosa

     

     

    Portes ouvertes à Breinosa

     

    à suivre

     


    2 commentaires
  • L'emploi du temps a été très chargé ces derniers jours avec la présence en ville du 2e photographe, l'arrivée des passagers de la 2e expédition, le retour de ceux qui étaient sur la 1ere, la séance d'essayage des combis et bottes et le départ de la 2 expé... je suis maintenant dans la phase post-traumatique et j'ai quelques jours pour me remettre avant l'arrivée du 3e groupe qui s'annonce le plus "lourd" parce que c'est le même photographe qui fait les expé 2 et 3 donc je vais devoir gérer seule une bonne partie... en plus on a 2 clients "spéciaux" qu'il va falloir que j'aille chercher à l'aéroport et que j'emmène plusieurs fois en tour photo... le programme tel qu'il est conçu pour l'instant, c'est arrivée dans la nuit du 31 au 1er avril (même pas une blague) à 0h30. Je suis censée les promener le 1er au matin, tôt... sachant que pour ces photographes, tôt, c'est environ 5h du mat (le changement d'heure me sauve, sinon ça aurait été 4h puis que le soleil se lève de plus en plus tôt... là, j'ai gagné 1 heure! ouf!!), le 1er au soir (ça, ça commence à vouloir dire tard puisqu'il faut se caler sur le coucher du soleil), le 2 au matin, le 2 au soir, le 3 au matin... question : quand est-ce que je dors dans tout ça, sachant que dans la journée j'ouvre la galerie ?? mystère ! ils vont me tuer ! 

    Jeudi en fin de journée, Roy m'a proposé d'aller photographier avec lui... alors que j'avais déjà pris 1200 photos de perdrix et renard le matin (matin tard pour une fois)... Juste tous les 2... un honneur pareil, ça ne se refuse pas ! Nous voici partie en chasse de renard et perdrix... sans trop de succès mais de beaux paysages et de belles lumières. La séance finie, il me demande si j'ai des plans pour le lendemain (vendredi saint, férié donc pas de galerie) et si je veux venir avec lui le lendemain matin... 5h bien sûr... Encore plus flattée, parce que je me dis que je n'ai donc pas trop été un boulet la 1ere fois.

    Il faut bien avouer que se bouger le popotin aux aurores, ça a ses avantages... On l'a enfin trouvé ce renard et même 3 renards qui se nourrissaient sur un cadavre frais de renne (frais au sens temporel... on a eu du bon négatif toute la semaine donc question t° c'était plus froid que frais).

    Me voici donc avec mes 1res photos de renard en pelage d'hiver.... enfin, photos correctes parce que j'avais une photo prise avec les réglages type aurores boréales d'un renard qui cavalait près de chez moi (je ne sais pas si vous vous souvenez, on voyait une trainée blanche avec des pattes wink2)

    Mais... évidemment, il faut qu'il y ait un mais frown... j'ai découvert avec horreur que la mise au point de mon télé ne se fait pas là où elle devrait... j'ai donc un cadavre de renne bien net mais le renard n'est net qu'à 90% environ cry Bien sûr, j'aurais préféré le contraire ! ça aurait été bien de le découvrir avant d'avoir ce qui était une rencontre exceptionnelle avec des renards mais comme m'a dit l'autre photographe, Ole Jørgen, ce matin, l'essentiel c'est d'avoir découvert le problème et de le régler... tant pis pour les milliers de photos que j'ai faitt avec un autofocus mal réglé... ça explique pourquoi je n'étais pas contente de cet objectif... je croyais obtenir le plus net possible avec ce zoom et en fait c'était un peu flou. Je ne m'en suis pas rendue compte avant parce que j'ai souvent juste un renne ou une perdrix ou autre bestiot avec rien devant ou alors au 1er plan très près... là, c'était une situation particulière : le renard était juste derrière le cadavre.
    Si on ne zoome pas dans la photo, on a presque l'impression que le renard est net... mais pas tout à fait... les photos ne sont pas complètement à jeter mais c'est pas encore cette fois que j'aurais qqch d'imprimable en grand format... (rq : si vous vous demandez pourquoi j'écris en italique, c'est parce que ça s'est produit par accident et je n'arrive plus à écrire normalement : l'option italique n'est pas sélectionnée pourtant... je ne maîtrise pas encore tout avec ce mac)
    Voici un échantillon.... mais vous vous doutez que j'en ai qq centaines... on est resté 1h30 couché dans la neige à se les geler, mais c'était vraiment une super expérience.... Happy Sophie! cool

    Révélation

     

    Je zoome pour bien montrer le pb :

    Révélation

     

    Révélation

     

    Révélation

     

    Révélation

     

    Révélation

     

    Le problème cerné, il reste à la régler... Et là, on voit l'intérêt de bosser avec des pros... Ole J a gentiment pris le temps de m'expliquer ce qu'il fallait faire et cet aprem, après quelques recherches complémentaires sur la toile, j'ai pris les choses en main... J'ai tout d'abord constaté que la plaque métallique du côté boîtier était en fait dévissée... je me disais bien qu'il y avait un genre de bruit gling gling pas normal...  la plaque revissée, j'ai testé l'engin avec les moyens du bord (il existe des systèmes soit-disant plus perfectionnés et qui coûtent un oeil). J'explique donc la technique pour ceux qui en besoin et pour moi-même le jour où le problème se reproduira et que j'aurai oublié la technique ! wink2

    On vise un objet incliné avec des trucs dessinés/écrits dessus avec l'appareil + l'objectif réglé sur 500 mm sur trépied en essayant d'être dans l'axe et à l'horizontale. On vis un point facile à repérer, on prend la photo en utilisant l'autofocus et on observe le résultat : est-ce que c'est bien net là où on a visé ou plus en avant/en arrière. J'ai utilisé leur livre wink2 tant qu'à faire et j'ai visé "Roy" plus ou moins au milieu de la 1ere ligne sous la photo

     

     

     

    Révélation... ou comment régler son AF

    Là, vous avez le droit de regarder la photo en plein écran et zoomer... en fait, c'est net en arrière de "Roy", plutôt sur "anger". Vous allez peut-être me dire que c'est pas logique parce que mes photos de renard sont plus nettes en avant qu'en arrière, mais faut pas oublier qu'il y avait le problème de la plaque dévissée en plus...
    Reste à corriger la chose... quelques recherches sur la toile et au passage, je me rends compte que je n'ai pas le dernier firmware pour mon boîtier donc correction du pb au passage. Donc la technique qui tue, expliquée en détails :
    http://www.northlight-images.co.uk/article_pages/cameras/1ds3_af_micoadjustment.html
    Pour ceux qui veulent juste le résumé, il faut viser une mire

    Révélation... ou comment régler son AF

    utiliser l'AF et regarder sur l'écran digital (liveview) de l'appareil photo... si l'AF est bien réglé, on doit obtenir des interférences avec des espèces de mini-mires (ah ah!) de part et d'autre...
    Avant réglage :

    Révélation... ou comment régler son AF

     

    après réglage

    Révélation... ou comment régler son AF

     

    Et nouveau test

    Révélation... ou comment régler son AF

    ça a l'air bcp mieux... il n'y a plus qu'à tester sur le terrain... avec les chinois ?? peut-être que ce serait judicieux avant

    Devenue experte, j'ai du coup testé tous mes objectifs qui étaient en fait nickel. Pour juste tester, ça va vite : on vise la mire en AF on observe la figure d'interférences. Puis on passe en manuel et on ajuste et on regarde si on observe plus d'interférences pour une autre position... si c'est le cas, il faut ajuster l'AF

     

    Le reste c'est pour moi-même et ceux qui ont un 5D mark iii winktongue

    Menu - AF (dernier carré à droite, micro-ajustement de l'AF ON - SET - abus. par obj - info pour entrer/vérifier le n° de l'objectif - grosse molette pour sélectionner W en grand angle ou T en télé - set- grosse molette pour décaler en avant ou arrière - set - Menu)

    Je me sens bcp moins bête maintenant et cela va peut-être me réconcilier avec cet objectif (qui est, il faut bien l'avouer, le moins cher que j'aie)

     

     


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique