• J'ai hésité  entre la rubrique "société" et "technologie/sciences"... comme cette dernière est rarement alimentée, je l'ai favorisée même si c'est un peu abusif wink2

    Cela remonte déjà à quelques temps mais comme j'ai pris du retard dans mes photos et articles, mieux vaut tard que jamais et de toute façon, ça reste d'actualité. 

    Un matin (un lapin... non pas de lapin ici... enfin si, mais des lapins d'intérieur), surprise en arrivant au boulot :

    un engin non identifié garé devant "chez nous" oh

    Je ne sais pas si vous arrivez à lire dans le cercle en haut à gauche (après avoir cliqué sur la photo pour la voir en plus grand) : c'est écrit "arctic version"... on rigole pas avec le climat !

    Le lendemain... encore plus de surprise(s)... plusieurs engins de chantier s'étaient donnés RDV devant chez nous et ça m'a occupé la matinée d'observer ce qu'ils faisaient... je n'étais pas débordée de travail, et avec une boutique cernée d'engins de chantier, ça ne risquait pas d'arriver ! no

    Le plus spectaculaire, c'était la machine à faire des trous... une foreuse que ça s'appelle sans doute...

    Des p'tits trous, des gros trous

     

    Des p'tits trous, des gros trous

    le nuage de poussière monstrueux alors qu'on venait juste de laver dehors pour avoir moins de poussière dedans cry

    Des p'tits trous, des gros trous

     

    Je pensais que travailler sur les chantiers c'était physiquement éprouvant mais sur ce coup-là, ils ne forçaient pas : la machine creuse... ils discutent

    Des p'tits trous, des gros trous

    apparemment ils ont touché le fond wink2

     

    C'était quoi le but, me direz-vous... 

    Tout ce qu'on installe est confronté au problème du permafrost/pergélisol, surmonté d'une couche qui dégèle l'été. Avant de construire quelque chose, il faut donc creuser  sur 7 à 20 m selon les constructions et installer des piliers. Apparemment, ce coup-ci c'est pour nous mettre de nouveaux lampadaires (on en a un qui s'est effondré tout seul cet hiver oh)

     

    Des p'tits trous, des gros trous

     

    la preuve : ils ont fait glisser une barre métallique dans le trou

    J'ai même une vidéo pour illustrer : y a qu'à cliquer-là

    Des p'tits trous, des gros trous

    et ils ont eu des soucis pour ajuster la position, je ne sais pas pourquoi ça devait être si précis

     

    Ce qui était très drôle à voir aussi c'est le déplacement de la "foreuse" sans chauffeur... tout du téléguidé !

    https://youtu.be/N3y8t59MPkk

    Et le moment plein de suspense où je me suis demandée s'ils allaient arracher tous les fils électriques en essayant de déplacer leur engin vers le prochain forage

    mais non... ta da...

    http://youtu.be/dYLN7inhT5w

     

     Tout ce travail a l'air franchement épuisant winktongue

     

    Vous vous demandez pourquoi j'ai écrit cet article ?? Je suis sûre que ça plaira au professeur remarquable en Corée yes


    4 commentaires
  • Pas souvent que vous avez droit à un article dans la rubrique "technologie", mais ce soir c'est le cas.

    Le progrès (??) arrive jusqu'au pôle nord et les clients peuvent maintenant payer avec leur smartphone... Ça parait simple... Ça ne l'est en fait pas !

    Progrès... (??)

    Il a fallu commencer par changer de terminal de paiement... ce qui nous a été imposé sans qu'on sache le pourquoi du comment dans un premier temps.

    Ensuite, il faut des clients ! wink2

    et des clients qui trouvent quelque chose à acheter wink2wink2

    et des clients qui trouvent quelque chose à acheter, et qui ont un smartphone (apparemment de préférence avec Android même si le dernier modèle d'iphone est compatible)

    ils doivent d'autre part avoir la bonne banque (DNB : den norske bank), mais là aussi, ça devrait vite s'arranger et d'autres (toutes ?) banques devraient s'y mettre

    et comme si ça ne limitait pas assez, il faut qu'ils soient clients chez Telenor (pas seulement qu'ils utilisent le réseau telenor = un des 2 réseaux possibles ici, mais que leur abonnement téléphonie mobile soit chez telenor... ce qui n'est pas mon cas entre parenthèses)

    ensuite il faut qu'ils aient une carte SIM récente et compatible

    qu'ils installent la bonne application

    qu'ils paramètrent les paiements avec leur banque (montant limite sans code...)

     

    Tout ceci rend le progrès relativement restreint et depuis 2 mois environ que nous avons le nouveau terminal, 2 personnes ont utilisé leur smartphone pour payer :

    - une personne de Telenor qui venait tester si ça marchait

    - une personne de Valyou (ah ah, jeu de mots) l'application à utiliser, venue cette semaine elle-aussi tester si ça marche ! Ce qui m'a valu au passage un cadeau : une "power bank" pour pouvoir utiliser son smartphone en vacances plus longtemps quand on ne peut pas le recharger. Franchement pas inutile ici quand on va le weekend à la cabane (encore que comme il n'y a en général pas de couverture portable, à quoi bon allumer son smartphone ?)

    Progrès... (??)

     

    Il parait que ça s'appelle le progrès !

    Sauf que je trouve ça inquiétant : j'ai aussi un client (joueur) qui a essayé sa nouvelle carte bleue en la passant juste au niveau de l'écran d'affichage du terminal (après mes explications)... il ne savait même pas que le système existe, que sa carte était compatible et 'activée' et il a payé sans entrer de code ni rien. Ça veut donc dire que si quelqu'un perd sa carte, il peut acheter comme il veut, pour des petites sommes sans doute (j'espère) sans code, tant qu'il n'y a pas eu opposition !  Effrayant ! oh

    Même chose pour le smartphone ??? je ne sais pas... je n'ai pas fait attention si la personne devait débloquer son smartphone ou pas. En tout cas, il n'y a pas de limite de paiement mais au delà de 200 kr (23 euros env) il faut rentrer un code sur le smartphone, pas sur le terminal.

    A une époque où on se rend compte qu'aucun système n'est sûr, est-ce bien raisonnable de tenter le diable à ce point ??

    Je ne sais pas où en est la France. Apparemment au niveau mondial, il y a 2 millions de terminaux compatibles dont le nôtre ;). Et à Svalbard, 70% des boutiques sont équipées (normal puisqu'on nous l'a imposé !)

     


    3 commentaires
  • Je ne sais dans quoi classer cet article mais j'opte pour technologie/sciences bien que l'objet principal concerne une vieillerie... une relique... un musée volant de 72 ans ! rien que ça ! Mais qui a sa place dans cette rubrique parce que cette vieille dame de l'aviation, un Dakota DC-3, est utilisée à des fins scientifiques... Elle est équipée d'un radar laser et d'un système électromagnétique pour mesurer l'épaisseur de la glace. Elle a été produite en 1943 (pendant la guerre... ça laisse rêveur), porte le doux nom de Polar 5 et fait partie de la flotte de l'institut Alfred Wegener (nos confrères allemands). Et puis, il faut préciser qu'elle a été équipée de turboréacteurs sur le tard.

    Et elle fait un court séjour chez nous, en attendant que sa petite soeur arrive et qu'elles se rendent toutes 2 au Groenland pour aller bosser un peu. 

    Je voulais vraiment profiter de cette occasion assez unique et voir la bête mais je ne sais pas pour combien de temps elle est ici... je n'ai donc pas voulu prendre le risque et hier soir, profitant de nos nuits qui n'en sont plus vraiment, j'ai entrepris d'aller faire une balade à l'aéroport en espérant 1) qu'elle soit toujours là 2) que j'arrive à la photographier.

    "Malheureusement", il y avait une très belle lumière, ambiance de coucher de soleil (faut profiter, ça ne va pas durer) et les multiples arrêts photos ont retardé mon arrivée à l'aéroport... la preuve

    Vieillerie

     

    Vieillerie

     

    Vieillerie

     

    Vieillerie

     

    Vieillerie

    Vieillerie

     

    Vieillerie

     

    Vieillerie

     

    Vieillerie

    Avec des rencontres avec des rennes en chemin... comment voulez-vous que je résiste ??

     

    Vieillerie

     

    surtout des rennes qui font des câlins (mère-fille) dans le soleil couchant ! yes

    Vieillerie

     

    Vieillerie

    Il faisait donc un peu beaucoup sombre wink2quand je suis arrivée à l'aéroport et évidemment, je n'avais pas pris le pied photo (c'est déjà bien assez lourd avec le gros appareil, le pistolet d'alarme, le fusil...) donc c'est pas net net... on fait ce qu'on peut ! glasses

    Et oui... la bête était bien là !

    Vieillerie

     

    En cage bien sûr... winktongue

     

    Vieillerie

    J'ai donc entrepris de faire consciencieusement le tour de tout le grillage par la face est pour prendre l'engin sous tous les angles accessibles, en jonglant avec le grillage, par dessus  par en dessous... très sportif... ça faisait très paparazzi !

     

    Vieillerie

     

     

    Vieillerie

     

     

     

     

     

     

    Vieillerie

     

     

    Vieillerieon dirait un peu qu'il s'est crashé dans la neige, mais non...

    Vieillerie

    Polar 5, c'est marqué dessus comme le Port...

    Vieillerie

    Vue de l'aéroport vers 22h

    Vieillerie

    Retour en compagnie de la lune

    Vieillerie

     

    Vieillerie

     

    Vieillerie

     

    Et ça m'a permis de constater que le Lance est de retour... il a visiblement fini son séjour dans la banquise débuté à 83°N

    Vieillerie


    2 commentaires
  • C'est beau comme titre, non ?

    Souvenez-vous... cet été, j'avais réussi à profiter d'un tour gratuit à bord du Lance, le bateau de recherche de l'institut polaire norvégien et on nous avait appris que ce bateau devait se laisser prendre dans les glaces pendant l'hiver (un peu comme le Fram en son temps, et Tara plus récemment) mais juste pour quelques mois et un peu au nord de Svalbard.

    Eh bien, l'opération est en cours mais ils ont beaucoup de mal à rester dans la glace en fait.

    Commençons par le commencement :

    Le projet porte le nom de N-ICE2015 ou de façon plus complète Norwegian young sea ICE cruise. L'idée était de se faire prendre dans la glace le plus au nord possible et c'est un navire des gardes-côtes qui a escorté le LAnce et servi de brise-glace... mais ils ont finalement rencontré plus de glace que prévu et n'ont pu prendre position qu'à environ 82°N.

    N-ICE2015 drivlinje

    Une fois le bateau en place, les chercheurs ont installé leur matériel et divers instruments sur la glace autour du bateau et commencé leur boulot

    La carte ci-dessous, volée sur le blog du projet (), montre la trajectoire du bateau (on sent la prof de physique) d'abord en eaux libres puis prisonnier dans la glace... et on peut constater qu'il s'est un peu mis à tourner en rond

    N-ICE2015

    Sur le blog, ils racontent évidemment ce qu'ils font et ce qui se passent, avec l'incontournable 1ère visite d'ours, le 28 janvier

    Isbjørn på is.

    Photo: Olav Iversen / Norsk Polarinstitutt

    les soucis techniques quand la température est descendue à -40 (mais ils ne dormaient pas sous la tente, eux...), quand ils ont voulu percer une piscine un trou trou dans la glace pour faire des prélèvements

    Person står på isen, ved et stort hull som eksponerer vannet under, og opererer et instrument nedi hullet.

    Photo: Jago Wallenschus / Norsk Polarinstitutt

    l'attaque par la tempête (celle qui est passée aussi chez moi dimanche 15 février) qui a obligé à bien arrimer tout le matériel

    Fugleperspektiv-bilde av skipet Lance, innfryst i isen i Arktis. Det er mørkt.

    Photo: Norsk Polarinstitutt

    les moments d'angoisse quand ils ont constaté qu'ils se rapprochaient de plus en plus du bord de la banquise et allaient donc bien être "recrachés"

    Kart som viser driften til N-ICE2015 frem til 15. februar 2015.

    mais finalement, la tempête les as "sauvés" et repoussés vers le nord

    Skipet Lance, frosset i isen, sett fra avstand.

    Photo: Paul Dodd / Norsk Polarinstitutt

    Voilà à quoi ressemble l'organisation du site avec les instruments :

    Et håndtegnet kart over forskningscampen til N-ICE2015

    Notez la présence d'un endroit marqué "France" où l'équipe française IAOOS teste un nouvel instrument pour faire des profils océaniques et des bouées comme celles qui sont placées chaque année à la base provisoire de Barneo, près du pôle nord.

    Pour ceux que ça intéresse, vous pouvez aller consulter le site français de l'équipe IAOOS, http://iaoos.ipev.fr/index.php?lang=fr

     

    Lance a repris son chemin vers le sud après la tempête. Le but initial était de faire des mesures jusqu'à Pâques mais il risque de ressortir de la glace plus tôt que prévu.

    Photo prise lors du changement d'équipe après 6 semaines de dérive, alors que la plaque de glace approchait dangereusement du bord de la banquise et commençait à se casser.

     

    L'opération sera renouvelée l'an prochain.

     

    Le but ?? oui, il y a un but : accumuler le plus de données possible sur l'état de la banquise et l'océan pour que les modèles utilisés pour prévoir à quoi ressemblera l'arctique dans le futur soient plus précis.

     


    votre commentaire
  • Pour commencer, sachez que j'avais écrit un article sur un autre sujet mais que je l'ai perdu dans le cyberworld alors qu'il était presque fini... aww cry Par moments, je hais Eklablog : ça n'arrivait pas avec Overblog, les articles étaient automatiquement sauvegardés comme brouillon... Comme je ne m'en sens pas le courage de raconter 2 fois la même chose, je passe à autre chose... au moins pour aujourd'hui...

    J'en reviens donc à la fameuse expérience. C'était donc aujourd'hui le grand jour... et après quelques messages confirmant que les conditions étaient favorables (surtout du côté du lancement et de Ny ålesund) et qu'il y avait de grandes chances que le lancement ait lieu ce matin.

    Mais... on nous avait expliqué qu'il fallait aller au-delà de l'aéroport donc une bonne heure et demi de marche, sans être sûre que le lancement ait vraiment lieu (et toujours pas de smartphone pour suivre le déroulement des opérations), plus un temps qui paraissait très couvert (même si de nuit ce n'est pas toujours facile à évaluer)... bref... je n'ai pas tenté le coup et je ne peux donc que partager ce qui a circulé sur la toile... parce que oui, le lancement a bien eu lieu et tout s'est apparemment bien passé.

    Commençons par le début = le lancement de la fusée de Andøya sur le continent à 9h05:

    Photo : C-REX payload was successfully launched today, Monday Nov. 24th at 09.05AM. Photo: NASA, Brea Reeves.

The second rocket mission the Eiscat Svalbard Radar is doing support for this month is the CAPER (Cusp Alfven and Plasma Electrodynamics Rocket).

“This experiment will measure waves and particles in several frequency ranges, from Hz to MHz, with sufficient resolution to determine the phase relation between them, and hence the nature of their interaction including direction of energy flow,” said Dr. James LaBelle, CAPER principal investigator from Dartmouth College, Hanover, New Hampshire.
“By making the most advanced measurements of this type ever made in the cusp, we expect to answer the question of whether wave-particle interactions there are identical to those in other space plasma environments or have their own special characteristics due to unique aspects of the particle distribution functions in the cusp,” LaBelle said.

While the C-REX was launched on a Black Brant XII, the CAPER will launch on a four-stage Talos-Terrier-Oriole-Nihka (Oriole IV) to a projected altitude of 500 kilometers. The launch window runs through Dec. 3, 2014, and next countdown starts tomorrow morning, Tuesday at 5AM.

    Photo: NASA, Brea Reeves.

    https://www.youtube.com/watch?v=saZkVFNWJWU

    10 minutes plus tard la fusée passait "près" de chez nous et le premier marqueur était expulsé et puis 2 autres et ainsi de suite :

    photo Trond Sandmo (et une durée d'exposition de folie vu le déplacement des étoiles)

    Version timelapse

    https://www.facebook.com/video.php?v=10152894285931000&set=vb.711510999&type=2&theater

    vous remarquerez aussi sur la vidéo des aurores boréales très légères (aurores diurnes, qui sont d'une autre nature que celles du soir)

    et une autre vidéo timelapse prise de l'avion de la Nasa

    https://www.facebook.com/video.php?v=10204571954612754

    pas hyper facile à voir... Comme il le dit lui même : "Here is a time-lapse sequence of the chemical releases from the C-REX mission taken from the airplane. You can see the bright green neutral barium quite easily. The barium ions and strontium neutrals are a bit harder to see - quite blue, and we'll have to work on them in data analysis."

    et en noir et blanc depuis l'observatoire des aurores boréales, au dessus de la mine 7

    https://www.facebook.com/video.php?v=10204571999093866&set=o.150928991602772&type=3&theater

    Sur la vidéo, on voit bien les "nuages" monter après l'explosion et c'est le but de l'expérience : mesurer le "vent" ascendant qui existe/rait dans cette région. Le problème, c'est que ça se mélange avec les aurores boréales, surtout en noir et blanc !

    EEn espérant qu'ils arrivent à exploiter leurs données...

     

    et vu de Nybyen... si j'avais su que c'était visible de là aussi ! :-((

    photo Arnlaug Høgås Skjæveland

    la photo n'est pas de bonne qualité mais on voit bien le vert et le bleu

     

     

     

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique