• Après env. 3 semaines de trêve des confiseurs, l'exercice physique ayant été remplacé par le gavage au chocolat, pains d'épices, "ribbe" et autres spécialités de Noël, le retour à la "normale" a été brutal parce qu'en fait, le programme de la semaine est intense, beaucoup plus qu'une semaine classique.

    Profitant de mon passage express à Oslo : 3h de danse écossaise lundi soir

    Retour au bercail : 2,5 h de danse irlandaise et écossaise mardi soir (hier)

                                   corebar ce soir

                                  2h de danse irlandaise et écossaise demain soir 

                                  3h de danse irlandaise et écossaise dimanche

    sans parler de la semaine prochaine ! oh

    Et pourquoi tant de danse alors que normalement, on se contente d'un soir par semaine ??? 

    Parce que la soirée irlandaise (polluée par un peu d'écossais) arrive à grands pas (vendredi 22 et samedi 23) et que nos petits pas, eux, sont loin d'être au point ! C'est donc un peu la panique ! beurk

    Retour au quotidien

     

     

    Avec toute cette activité physique soudaine, c'est donc grosse fatigue et courbatures à des endroits multiples et variés frown. Heureusement que comme il y a eu une vague de forte chaleur et pluie pendant mon absence, tout est couvert de glace et les conditions ne sont pas très favorables à la randonnée... ouf ! cool


    votre commentaire
  •  En direct live du Sud de la France où j'ai apporté la pluie :

    Bonne Année 2016


    6 commentaires
  • Dans notre calendrier de l'Avent, un poste un tout petit peu moins facile à atteindre aujourd'hui : la mine 2b ou mine du Père Noël, éclairée depuis le 1er dimanche de l'Avent = la semaine dernière.

    Une chance, les conditions étaient idéales : une nouvelle couche de neige tombée hier qui a englouti la couche de glace sous-jacente (c'est pas le tout de monter, faut arriver à redescendre... en un seul morceau de préférence !)... pas trop de neige non plus = c'est pas cool quand on s'enfonce de 50 cm à chaque pas... et un certain nombre de personnes (mais un nombre incertain) étaient déjà passées par là et avaient tassé la neige ou fait des marches selon les endroits. Donc terrain facile.

    Arrivée au niveau de l'objectif, j'ai réalisé que je n'y suis en fait pas venue depuis que j'habite ici... j'étais venue en tant que touriste mais pas en tant que fastboende ! étonnant ! Je me suis dit aussi qu'il faudra que j'y retourne avec l'appareil photo (même si ça veut dire un truc à porter) parce qu'avec le smartphone, le résultat n'est pas gégé... mais pour une fois vous pouvez vous rendre compte que quand je dis qu'il fait nuit, il fait nuit  !

    vue sur la ville

    La mine du Père Noël

     

    vue sur l'entrée de la mine

    La mine du Père Noël

     

    La mine du Père Noël

     

    L'entrée du bâtiment... on se demande à chaque instant si tout ne va pas s'écrouler avant qu'on ait le temps de ressortir ! oh

     

    Un coffre avec plein de...

    La mine du Père Noël

     

    non... ce ne sont pas des lettres au Père Noël mais juste des témoignages : le guestbook est plein !

    des tags qui ont l'air plutôt récents

    La mine du Père Noël

    La mine du Père Noël

     

    un escalier sur lequel je ne me risquerais pas

    La mine du Père Noël La mine du Père Noël

     

    Spooky !  arf

    D'ailleurs, il y a un même un fantôme winktongue

    La mine du Père Noël

     

    Retour à la civilisation... et à la noirceur ...

    La mine du Père Noël

     

    Pour la vue sur Nybyen, il faudra revenir !

    La mine du Père Noël


    votre commentaire
  • La BBC lance sa nouvelle série de documentaires animaliers (c'est mieux que les documentaires sur nous), mais, bien sûr, l'Arctique avec un grand A et notamment le Svalbard font partie du lot, c'est même le 1er épisode "in the grip of the seasons"... et qui dit Svalbard et BBC, dit Jason Roberts, notre producteur local... celui qui est derrière à peu près toutes les séquences filmées d'ours blancs.

    Nous avions donc droit, en primeur (ou presque), à la projection gratuite hier soir, avec une intro de Jason Roberts lui-même qui nous a parlé du projet, des conditions de tournage, du matos...

    Salle comble... vous pensez bien ! La combinaison film + gratuit + Svalbard + ours, ne peut qu'attirer les foules. Pas une place de libre et j'imagine qu'ils ont dû refouler du monde.

     

    Un résultat impressionnant... des scènes de chasse jamais filmées avant... des gros plans tellement gros que parfois c'est presque too much. L'utilisation de drones puisque ce n'est pas autorisé d'utiliser l'hélico à Svalbard, mais ça donne des images un peu étranges parfois. De l'humour aussi... C'est un documentaire qu'on vit : pendant les poursuites on a le ventre qui se serre, et on ne sait pas trop si on doit pencher du côté de l'attaquant ou de l'attaqué. Bref ! Je vous conseille vivement de le voir !

    Le lien vers la bande annonce qui n'a pas l'air disponible pour le moment, mais ça devrait venir vite:

    http://www.bbc.co.uk/programmes/p0342j63

    The Hunt

    photo BBC bien sûr... pas la mienne !!!

    2 extraits :

    loups au Canada : http://www.bbc.co.uk/programmes/p0373ydm

    filmés en hélico... impressionnante caméra : à 500 m d'altitude, avec le zoom à fond, la tête du loup remplit le capteur !!! oh ça laisse rêveur

    et un ours : http://www.bbc.co.uk/programmes/p03740td 

    et un reportage sur le tournage : http://www.bbc.com/earth/story/20151030-predator-vs-prey-how-they-filmed-the-hunt

     

    En revenant à la maison, beau spectacle d'aurores... et pour moi aussi la chasse a commencé... un avant goût

    à peine sortie du bâtiment

    The Hunt

     

     

    The Hunt


    votre commentaire
  • Eh oui... 

    1ère surprise : ceci n'est pas un article sur la croisière avec Nordstjernen

    2e surprise : je me suis baignée hier ET aujourd'hui... bon, enfin... "baignée"... " " parce que je portais une combinaison sèche donc je n'ai pas beaucoup de mérite !

    Et pourquoi donc ? me direz-vous.

    Parce que je faisais un stage kayak, stage que j'essaie de faire depuis mon arrivée mais je n'avais jamais le weekend libre quand il y avait un stage, et, début juillet, j'aurais pu en faire un mais il n'y avait plus de place ! ça commençait à prendre un petit goût d'arlésienne... mais finalement, la combinaison magique a eu lieu ce weekend yes

    Pas de photos d'hier parce qu'on n'avait pas que ça à faire... surtout qu'il y avait pas mal de vent, comme tout le temps depuis mardi... ça commence d'ailleurs un peu à saouler. Mais, on ne peut pas trop se plaindre : le vent est "chaud" et on a atteint des températures dignes d'être soulignées : 17,9°C le 30 juillet alors que 2 jours avant on avait droit à une averse de pluie-neige !!!! 17,9 c'est la 8e plus haute température jamais mesurée à Longyearbyen... mais on a encore de la marge jusqu'au record qui est de 21,3. Pendant ce temps, les norvégiens du continent ont l'air de se plaindre d'un été plutôt pourri. Nous, on pourrait se plaindre de la sécheresse si on avait des jardins à entretenir wink2

    Donc pour en revenir au stage kayak, hier on apprenait, entre autres, le "buddy rescue" et qui dit rescue dit qu'il faut avoir quelqu'un à sauver donc tout le monde a eu droit de tester une renverse et de se faire secourir. Notre aire de jeux se situait entre Arctica (le petit frère de Arctica II sur lequel je ferai ma croisière fin août), Isbjørn II et le bateau du gouverneur.

    Aujourd'hui, après un petit périple à Hiorthamn assez sport à cause du vent et du courant (on devait initialement y aller avec des kayaks sans gouvernail pour travailler notre maîtrise de la direction,  mais même l'instructeur n'arrivait à tourner que dans un sens donc il a fallu changer de matos et prendre des kayaks à gouvernail). Au retour, la forte chaleur m'a donné envie de batifoler dans l'eau, en plus avec le gilet de sauvetage, on peut se laisser flotter sans effort happy

    Maintenant qu'on a un gouvernail, faut apprendre à s'en servir

    Weekend baignade

     

    Je n'ai osé prendre qu'un vieux petit compact waterproof - shockproof -Sophieproof, qui ne me sert presque jamais, donc ne vous attendez pas à de bonnes photos

     

    Weekend baignade

     

    Weekend baignade

    Evidemment, juste quand on est arrivé, le vent s'est calmé !

    Weekend baignade

     

    Weekend baignade

    pas la seule à avoir eu des envies de baignade

    Weekend baignade

     

    Weekend baignade

    Par la même occasion, me voici membre du club kayak et je peux donc y aller (en théorie du moins) quand je veux et emprunter du matos pour aller faire un tour. Le plus dur va être de trouver quelqu'un libre au même moment, parce qu'il est hors de question que j'y aille seule... je n'arrive de toute façon même pas à fermer/ouvrir la fermeture éclair de ma combinaison étanche.

     

    Stage très utile, d'autant plus qu'avec le vent on a dû apprendre à batailler... et maintenant, mal partout surtout au coude que je m'étais démis il y a quelques années... et, plus surprenant, aux cuisses !


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique