• Pas grand chose à dire, les images et données parlent d'elles-mêmes :

     

    état de la glace dans l'arctique à ce jour :Pas bien... pas bien du tout !

     

    version carte :

    Iznogoud! :(

    Tout le monde a repéré Svalbard ???.... meuh non... ça c'est l'Islande !wink2 A l'intérieur de la ligne orangée qui indique où devrait se situer la limite de la banquise et qu'en fait, il n'y a que du bleu (= la flotte) autour !

     

    Et on confirme par la carte locale :

    Iznogoud! :(

    On voit qu'il faut la chercher la glace sur la côte ouest... même au fond des fjords ! frown

    Et on voit bien où remonte les masses d'eau chaude du Gulf Stream : il y a actuellement un genre de panache qui remonte au nord de Nordaustlandet et on peut atteindre facilement 82,5°N sans rencontrer de glace ! Scary ! En fait, je pourrai faire sans problème maintenant le voyage que j'ai fait cet été alors qu'on devait attendre fon août pour que ce soit "ouvert".

    Et la météo prévue ne va pas arranger les choses : pas de grand froid en perspective... une semaine à -20 pourrait nous sauver (au moins les fonds de fjord)

    Iznogoud! :(

     

    et le bilan des derniers mois est carrément effrayant :

    Iznogoud! :(

    vous aurez compris que "gjennomsnitt" veut dire moyenne et "normal" veut dire....

    donc janvier 2016 : 11,5°C au dessus des normales, rien que ça !

    nov et dec 2015 : environ 7°C au dessus des normales

     

    Le Noorderlicht a eu le nez creux en renonçant, à partir de cette année, au projet de Basecamp de se faire prendre dans les glaces de Tempelfjorden... Parce que Tempelfjorden ressemble à ça :

    Iznogoud! :(

    que du bleu... pas un pet de glace ! ça va être dur d'aller admirer le front du glacier en motoneige !!! Je devrais peut-être penser au permis bateau !frown

     

     

     

     


    1 commentaire
  • La période bizarre se poursuit : les masses d'air polaires, normalement chez nous, étant descendues vers la Norvège et une partie de l'Europe, on a toujours des températures anormalement élevées et malgré un court passage à -12 (ce qui est de toute façon au-dessus des normales), nous revoilà en train de taquiner le positif. Et le package, c'est qu'en même temps les nuages stratosphériques (normalement très rares) se multiplient et on commence à s'habituer à la lumière rose-lilas totalement surréaliste et qui ne devrait pas être là. C'est quand même une compensation : on pète de chaud mais on se rince l'oeil.

    Exemple hier :

    Vue de chez moi avant de partir travailler :

    Quand l'anormal se normalise

     

    Quand j'ai découvert ça, alors que c'était justement presque l'heure d'aller travailler, j'ai décidé de prendre l'appareil photo mais pas le pied... ayant peur de ne pas arriver à m'arrêter de prendre des photos et arriver avec une heure de retard au boulot.

    Ce n'était pas forcément une bonne stratégie parce que du coup, j'ai dû me rouler dans la neige à essayer de trouver une façon de caler l'appareil avec mes moufles... du coup, photos à même le sol, ce qui donne une certaine profondeur

    Quand l'anormal se normalise

     

    Quand l'anormal se normalise

     

    Quand l'anormal se normalise

     

    Quand l'anormal se normalise

     

    Quand l'anormal se normalise

     

    Quand l'anormal se normalise

     

    Quand l'anormal se normalise

     

    Arrivée au travail, j'ai passé mon temps à sortir regarder l'évolution des couleurs dans le ciel... pas le meilleur premier plan mais je pourrais être séquestrée dans un bureau sans fenêtre, donc soyons positif !

    Quand l'anormal se normalise

    Par la même occasion, vous pouvez suivre l'évolution de la construction du nouvel hôtel

    Quand l'anormal se normalise

     

    Quand l'anormal se normalise

     

    Au fur et à mesure, les couleurs virent plus au lilas-violet

    Quand l'anormal se normalise

     

    Et quand je suis rentrée chez moi vers 15h (tôt... une fois n'est pas coutume à cause de la soirée irlandaise), il ne restait plus qu'un soupçon de lumière violette

    Quand l'anormal se normalise

     

    Quand l'anormal se normalise

     

    Quand l'anormal se normalise

     

    Quand l'anormal se normalise

     

    Quand l'anormal se normalise

     

    Quand l'anormal se normalise

    et même un soupçon d'aurore boréale wink2

    Quand l'anormal se normalise

     


    3 commentaires
  • Je peux partir sans trop de regrets... les températures positives sont arrivées (+4.7 °C à l'aéroport en ce moment même... n'importe quoi !) et la pluie surtout jeudi apparemment. ça va nous transformer la belle neige en blocs de glace ! beurk !

     

    beurk

     

    magie du Svalbard : quand on passe de -15 à +1 en l'espace d'une journée (hier) !!

    A noter que malgré quelques journées de bon froid arctique, la moyenne reste largement au dessus des normales... triste monde !

    La valise est prête (presque),,, j'ai empaqueté des choses exotiques : lunettes de soleil, crème solaire (mieux vaut être prudent), parapluie (quand il pleut ici, ça ne vaut généralement pas la peine de sortir un parapluie et de toute façon, avec le vent, la durée de vie est très limitée), petites chaussures, sac à main wink2


    1 commentaire
  • Même phénomène (soit-disant rarissime) qu'en janvier 2014, aujourd'hui le ciel était rose-lilas... ça ne vous surprend peut-être pas tant que ça, mais je rappelle que normalement le ciel est... noir !

    Ambiance un peu soleil levant/soleil couchant bien que pas vraiment les bonnes couleurs, mais de toute façon, rien à voir.

    L'explication qu'on nous avait donné en 2014, c'est que quand le soleil n'est pas trop bas sous l'horizon (donc en fin de matinée), ses rayons peuvent éclairer des nuages stratosphériques = situés bien plus haut que les nuages normaux (à environ 20-30 km d'altitude, 3 fois l'altitude à laquelle volent les avions). En Norvège, on voit dans ces conditions des nuages de nacre (pour des photos, c'est là https://nn.wikipedia.org/wiki/Perlemorsky), mais ici c'est surtout une lumière rose-orangée-lilas surréaliste.

    Et avec un temps de pose assez long, ça donne ça :

    La vie en rose

     

    La vie en rose

     

    La vie en rose

     

    La vie en rose

     

    La vie en rose

     

    La vie en rose (avé l'acceng )

     

    Et comme si ce n'était pas assez extraordinaire, des aurores de jour se sont jointes à la partie !

    La vie en rose (avé l'acceng )

     

    La vie en rose (avé l'acceng )

     

    La vie en rose (avé l'acceng )

     

    La vie en rose (avé l'acceng )

     

    La vie en rose (avé l'acceng )

     

    La vie en rose (avé l'acceng )

     

    A ne plus savoir où donner de la tête, surtout qu'en plus il y avait la lune pour compliquer la chose

    La vie en rose (avé l'acceng )

     

    Pas facile de se décider pour le réglage de la balance des blancs... là une version plus bleutée, peut-être plus esthétique mais je pense que l'autre est plus proche de la réalité

    La vie en rose (avé l'acceng )

     

    La vie en rose (avé l'acceng )

     

    La vie en rose (avé l'acceng )

     

    La vie en rose (avé l'acceng )

     

    La vie en rose (avé l'acceng )

     

    La vie en rose (avé l'acceng )

     

    La vie en rose (avé l'acceng )

     

    La vie en rose (avé l'acceng )

     

    La vie en rose (avé l'acceng )

     

    La vie en rose (avé l'acceng )

     

    La vie en rose (avé l'acceng )

     

    La vie en rose (avé l'acceng )

     

    La vie en rose (avé l'acceng )

    La vie en rose (avé l'acceng )

     

     

    Et en pointant vers le ciel, ça donnait ça

    La vie en rose (avé l'acceng )

    le plus rouge semble correspondre à un nuage strastosphérique

     

    La vie en rose (avé l'acceng )

     

    La vie en rose (avé l'acceng )

     

     

    La vie en rose (avé l'acceng )

    La vie en rose (avé l'acceng )

    cool


    5 commentaires
  • De votre envoyé spécial en direct de l'apocalypse...

    Voilà où nous en sommes d'après la station météo d'UNIS placée dans la vallée :

    La p'tite bête qui monte

    En rouge la température : comme prévu, ça monte... mais on s'en fout un peu en fait

    En bleu, la vitesse moyenne des vents... comme sur la courbe, j'ai cru un instant à une légère accalmie, mais c'est reparti de plus belle !

    En vert, les rafales... ça monte, ça monte et on est encore loin de l'apogée, annoncé vers 23h-01h du mat selon les modèles... La nuit s'annonce très longue !

    Quand à la pression, elle, elle chute... 974 mbar (ou hPa au choix), c'est pas reluisant !!

    La p'tite bête qui monte... qui monte

     

    On a atteint le maxi dans l'échelle de couleur pour la vitesse des vents : noir c'est noir, il n'y a plus d'espoir !

    J'ai réussi à aller au boulot, face au vent, et à en revenir... yes Bien habillée...

    La p'tite bête qui monte... qui monte

    Maintenant, le plan est d'attendre que ça se passe, on nous déconseille de sortir, à la fois pour ne pas tenter le diable et parce que ceux qui déneigent (ou essaient du moins) y voient que d'chi, donc c'est pas la peine d'aller prendre le risque de trainer sur les routes (si on trouve où elles sont). Les murs craquent et tremblent... mon petit sapin en métal ondule au rythme des bourrasques oh Je suis bien contente qu'ils nous aient changé les fenêtres ! Je trouvais ça plutôt captivant jusqu'à ce que j'apprenne par plusieurs sources officielles qu'avec la forme du paysage, on peut avoir des bourrasques qui embarquent les toits... et c'est en fait déjà arrivé en 1984 (??) : le toit de l'école s'est envolé ! Du coup, je fais moins la fière... et je suis bien contente d'habiter au rez-de-chaussée !

    Vent + neige en quantité apparemment relativement abondante, ça n'aide pas la visibilité et températures proches de 0 aidant, la neige a commencé à engluer les bâtiments et tout ce qui traîne dehors (gens et chiens inclus)... je me réjouis déjà d'aller faire un reportage photo post-apocalypse ! cool J'ai en fait déjà un peu commencé, mais juste avec le smartphone...

    vue du boulot

    côté est

    La p'tite bête qui monte... qui monte

    côté ouest

    La p'tite bête qui monte... qui monte

     

    En chemin... COOP

    La p'tite bête qui monte... qui monte

     

    Home, sweet home

    La p'tite bête qui monte... qui monte

    happy

     

    Vous avez aussi droit à la version vidéo de qualité très douteuse et pas simple de garder le portable immobile sous les bourrasques qui n'étaient alors qu'à 15 m/s... on en est à 25,8 m/s ! (c'est précis, hein !)

    dans la rue piétonne

    https://youtu.be/v_XtuW7iXro

     

    près du pylône du téléphérique à charbon, près de chez moi

    https://youtu.be/p_S6iiiZENU

     

    Et pour expliquer tout ce qui se passe, la vidéo pédagogique de met.no Tromsø avec les explications en norvégien pour ceux qui comprennent

    https://vimeo.com/149392300

     

     


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique