• Alors que la décision avait été d'interdire "en douceur" la zone potentiellement la plus exposée aux avalanches à partir du 21 (en douceur parce qu'en si prenant bien en avance dans le calme et la sérénité), les choses ont pris un nouveau tournant aujourd'hui.

    Je disais hier que les prévisions météo n'étaient pas réjouissantes pour demain, eh bien apparemment ça ne s'est pas arrangé parce qu'il a soudain été décidé d'évacuer tout le quartier de Lia et une bonne partie de Nybyen (la partie de la ville un peu en dehors, la plus au sud, là où se situent 2 guesthouses et les logements des étudiants les plus anciens). Décision annoncée vers 16h et entrant en vigueur à 22h.

    Ironie du sort

    carte sysselmannen.no

     

    Ironie du sort

    carte sysselmannen.no

     

    L'ironie du sort c'est que ça arrive 2 ans jour pour jour après l'avalanche meurtrière, que le temps annoncé est considéré comme similaire. Pour ma part, je n'ai pas cette impression mais il faut parfois se méfier de ses impressions. Il me semble qu'il y avait plus de neige il y a 2 ans et qu'il y avait de plus grosses chutes de neige que ce qu'on nous annonce pour demain. Le vent ne devrait se mettre à souffler que demain matin et c'est surtout demain après-midi /soir qu'on devrait avoir de la pluie et une tempête.  Pourquoi évacuer les gens dès ce soir ? Mais bon... je ne suis pas experte en avalanches

    ça ne me paraît pas si affreux que ça

    Ironie du sort

    prévisions de yr.no

    Il y a 2 ans, on était plongé dans une tempête et on s'attendait à ce que ça puisse passer en ouragan.

    Pour l'instant, pas un souffle (encore moins que prévu)... c'est peut-être pas bon signe : la dépression est peut-être plus creusée que prévu

     

    Ce matin, par contre, nous avons profité d'un ciel bien dégagé et d'une forte activité aurorale, ce qui m'a donné l'occasion de faire quelques photos d'aurores côté jour (dayside aurora), beaucoup plus faibles en intensité mais moi, ce sont mes préférées. Comme je devais aller au boulot (et plus tôt que la normale pour déneiger), je n'ai malheureusement pas eu le temps d'aller en bord de fjord ou autre endroit avec un paysage un peu plus nature sauvage... il a fallu se contenter du "jardin" et Longyearbyen sous les aurores

    Ironie du sort

     

    Ironie du sort

     

    Ironie du sort

     

    En fait on a eu presque 24 h d'aurores non stop mais soit j'étais là où il y avait des nuages, soit j'étais au boulot... je n'ai donc profité que de ce petit intermède ce matin

     

    Le problème, c'est qu'avec ce type d'aurores, les choses se passent souvent juste au dessus de nos têtes... pas si simple à photographier... et impossible d'inclure un premier plan quand c'est comme ça

    Ironie du sort

     

    Ironie du sort

    En vision nocturne, nos yeux ne voient que le vert (sans vraiment se rendre compte que c'est vert) donc il n'y a quasiment rien sur cette photo qui était visible à l'oeil nu

     


    4 commentaires
  • Alors que je trainais encore en chaussures d'été (je veux dire chaussures de montagne d'été, pas en tongs ni espadrilles), les températures ont fait une chute soudaine et, avec la microchute de neige que nous avons eue dernièrement, ça nous donne une légère impression que c'est l'hiver.

    Un peu de fraîcheur

    On atteint du vrai bleu si on se fie aux températures de l'aéroport où la température est toujours plus clémente... Hier matin, ma voiture annonçait -16°C et ce qui devait arriver arriva : elle n'a pas démarré. Je n'ai même pas été surprise... pas de chance, j'étais décidée à aller tenter de photographier les aurores de jour (ou si on est puriste, les aurores côté jour : dayside aurora) dans la vallée... ça je ne peux pas le faire près de chez moi, il faut qu'il fasse encore plus sombre. Raté pour ce coup-ci oops Les problèmes commencent !

    Par contre, c'est avec grand plaisir que j'ai retrouvé le bruit de la neige qui crisse quand on marche... ça ne marche que s'il fait suffisamment froid et ça faisait tellement longtemps que ce n'était pas arrivé que j'avais presque oublié

    Autre dommage collatéral.... une coupure de courant de 45 minutes ce matin dans une bonne moitié de la ville (mais pas la mienne... et toc ! je n'ose pas le dire trop fort pour que ça ne me porte pas la poisse mais ça arrive rarement chez moi et si ça arrive chez moi, ça arrive à tout le monde... peut-être parce que je suis dans une des habitations les plus proches de la centrale ???)

    Sachant que la température moyenne normale de novembre est -10,1°C (à l'aéroport), ça fait peur de voir qu'il n'y a eu que hier (et peut-être aujourd'hui) à moins de -10... Soyons positifs, au moins j'ai pu utiliser ma voiture pour trimbaler tout mon bordel pour le marché de Noël, dimanche elle a encore démarré

     


    votre commentaire
  • Alors que nous attendons toujours l'hiver et la neige (la vraie, pas le microsaupoudrage qu'on a eu jusqu'à présent... et le seul jour où il a peut-être neigé de façon non négligeable il y avait tellement de vent que tout a dû finir dans le fjord), les conditions de glace ne s'annoncent guère meilleures que celles de l'an passé autour de l'archipel.

    ça se présente mal

     

    Un peu de banquise au nord de l'île la plus à l'ouest, Kvitøya (c'est dans ce coin là qu'on avait passé du temps et vu plusieurs ours cet été), mais sinon c'est la misère. Ce qui n'est pas bien du tout, c'est qu'il n'y a pas de banquise près des îles de Kong Karls Land qui étaient, jusqu'à il y a peu, la zone la plus importante utilisées par les femelles pour faire leur tanière (trou dans la neige plutôt). L'an passé, pas de glace et pratiquement aucune activité observée par les chercheurs. Cette année, la situation s'annonce similaire et c'est maintenant que les femelles "s'installent" à terre comme me l'a confirmé un chercheur de l'Institut polaire norvégien, ce soir, lors d'une de ces soirées typiques d'information sur les sujets classiques abordés chaque année pendant la période sombre (les ours, les maladies portées par les renards, les risques d'avalanche sur le terrain, et un sujet récurrent depuis décembre 2015 les risques d'avalanches en ville et les évacuations)

     

    Au niveau régional, c'est un peu mieux que l'an passé, il y a au moins de la glace près des îles François Joseph (en Russie) donc les femelles qui ont passé leur été sur la banquise au nord du Svalbard ont une chance d'accéder à la terre à cet endroit là. On commence à voir que la stratégie de nos femelles "locales" qui restent sur la côte ouest toute l'année n'est peut-être pas si stupide... elles galèrent l'été pour trouver à bouffer mais étant à terre, elles n'ont pas de pb pour l'atteindre au moment de mettre bas (ce qui se produit vers Noe¨l-Jour de l'an)

    ça se présente mal

     

    Ce sera intéressant de voir quelles conditions de glace nous aurons cette année au moment de nos expéditions hiver qui commencent mi-mars... suspense


    votre commentaire
  • On nous l'avait promis... et ils ne se sont pas plantés pour une fois (hélas)

    Misère misère misèèèèèèèè....re

    de la pluie, de la pluie et encore de la pluie... et s'il y a bien un truc que je déteste, c'est la pluie. Les tempêtes de neige, pas de pb, on s'amuse presque, mais la pluie qui mouille beurk. C'est pas souvent que ça arrive ici, mais changement climatique oblige, ça arrive plus que de raison. Du coup, j'ai sorti l'imper (une fois n'est pas coutume), le parapluie a une durée de vie d'une demi-heure max ici.  La rivière qui rendait l'âme a gonflé comme aux plus beaux jours (plus beaux jours d'un point de vue de rivière) et le sol se transforme en marécage. C'est la misère !

    Revenue au sec, j'hiberne en attendant des cieux plus favorables. ça devrait cesser d'ici peu et les températures devraient passer dans le négatif au cours de la nuit : ça va être patinoire demain !!!

    On peut dire qu'on a eu du pot hier avec les conditions météo pour le trimbingo... soyons positifs. On a aussi eu droit à un ciel magnifique vers 9h30-10h avant que le soleil se lève (se lève mais sans qu'on le voie... à cause des montagnes environnantes)

    Misère misère misèèèèèèèè....re

     

    Misère misère misèèèèèèèè....re

     

    Misère misère misèèèèèèèè....re

     

    Misère misère misèèèèèèèè....re

     

    Misère misère misèèèèèèèè....re

     

    Misère misère misèèèèèèèè....re

     

     


    3 commentaires
  • Ce matin, non pas un lapin, mais un chti renard... l'observation fut très très brève... j'ai d'abord aperçu un truc blanc qui courait... le temps de mettre les mains sur mes yeux annexes, j'ai juste pu observer le bout de la queue du renard... qui a fini par revenir, récolter une tranche de pain près de Mary Ann's Polarrigg... oui, c'est interdit de nourrir les renards (entre autres) mais tout le monde a l'air de se considérer au dessus du règlement.

    Les jours raccourcissant à vive allure, il n'y avait pas beaucoup de lumière et j'ai pris la photo à l'arrache à ISO 10 000 (de mieux en mieux) et avec un temps d'exp de 1/50°s... avec un renard qui court, un télé 400 mm+ 1,4x tenu main, c'est du grand n'importe quoi ! puristes s'abstenir!

    Une journée à surprises

    de toute façon, vu le cadre, c'est juste une photo de documentation (pour compter combien de fois je vois le renard dans l'année)

    Grand beau temps pour une fois... un beau temps d'automne comme on devrait en avoir plus souvent et je complète ma collection de photos du funiculaire à charbon de l'autre côté de la ville, vu de chez moi

    Une journée à surprises

     

    Pour comparer, hier c'était comme ça

    Une journée à surprises

     

    Bien occupée au boulot (mais pas par les touristes, je n'ai même pas vu une personne aujourd'hui) je n'ai même pas fait attention au temps qu'il faisait dehors et en rentrant chez moi, j'ai pu me régaler un peu

    Une journée à surprises

     

    Une journée à surprises

     

    Une journée à surprises

     

    ça n'a pas duré longtemps... en moins de 15 minutes, on a eu des entrées maritimes et une espèce de masse brouillardeuse qui nous a envahis

    Une journée à surprises

     

    et ça a fini par se lever mais pour laisser place aux nuages

    Une journée à surprises

    Là j'ai été vilaine... j'ai pris ça à l'arrache alors qu'un trépied n'aurait pas été un luxe mais il aurait fallu sortir et j'ai été vilaine et fainéante... mais aussi, et c'est même pas des excuses à 2 balles, si je sortais je ne pouvais pas me contenter de me placer juste à côté de chez moi, parce que j'aurais été plus bas que de mon appart et il aurait été encore plus difficile d'éviter les bâtiments au 1er plan... et je n'avais pas le temps de m'équiper et d'aller jusqu'au bord de fjord parce que un quart d'heure après, il faisait quasiment nuit

    Une journée à surprises

     

    Une journée à surprises

    donc c'est loupé pour cette fois... mais en petit comme ça, on ne voit pas trop que c'est flou et qu'il y a du grain

     

    Bon... là apparemment il y a des aurores boréales mais comme c'est nuageux... too bad ! cry je vais aller surveiller un peu, au cas où


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique