• Weekend agité

    Et voilà, le dernier des 3 gros bateaux de croisière qui ont envahi la ville ces 3 derniers jours a levé l'ancre et nous allons retrouver un rythme plus normal.

    Je ne citerai pas le nom de ces bateaux pour ne pas attirer tous les passagers sur ce blog (et je n'ai pas la capacité de répondre à toutes les questions qui s'en suivraient)  mais Samedi, nous avions la visite du plus gros bateau jamais venu ici et qui, selon les critères, est classé comme 4e ou 5e plus gros bateau au monde à ce jour. La webcam du port n'arrivait pas à en cerner l'ampleur wink2. 4500 passagers donc avec l'équipage plus de 6000 personnes et comme ils restaient 15h à quai, l'équipage avait le temps de faire une petite visite.

    Vu de chez moi, l'arrivée ressemblait à ça 

    Weekend agité

     

    Weekend agité

     

    et le soir, j'ai été le voir partir... histoire d'être sûre qu'ils ne restent pas ici

    j'ai sous-estimé la taille en prenant mon 70-200mm, j'aurais dû prendre un grand angle... j'ai dû faire un panorama pour en faire le tour

    Weekend agité

     

    en chemin, j'ai observé mon 1er pavot arctique de cette année

    Weekend agité

     

    L'équipage du voilier français Mar Y Pôles a dû se sentir tout petit... mais vous apprécierez l'harmonie des couleurs

    Weekend agité

     

    Pour ceux qui veulent absolument le nom, le voici en photo plutôt que de l'écrire

    Weekend agité

     

     

    Regardez ! Nous sommes sur grand écran !!

    Weekend agité

     

    Le côté sombre

    Weekend agité

     

    j'ai pris des photos à des moments différents et même filmé pour bien montrer que ce n'était pas juste un phénomène ponctuel

    Weekend agité

     

    Après le départ, on passe du brun au gris-bleu, pas franchement mieux

    Weekend agité

     

     

    et il s'éloigne dans son nuage de pollution

    Weekend agité

     

    Weekend agité

     

    Hier "seulement" 2100 passagers... ça paraît tout petit à côté mais c'est la taille de la ville (sans les passagers)

    et aujourd'hui 2700

    Donc environ 10.000 passagers en 3 jours... est-ce bien raisonnable ?

     

    « Nordstjernen - 21 Mai... This is the endDe retour »

  • Commentaires

    1
    Sophie L
    Mardi 19 Juin à 15:24

    Non, c'est pas raisonnable. J'espère que ça n'est pas comme ça toutes les semaines :(

    Surtout que maintenant que les gros bateaux sont limités à Longyearbyen, je ne trouve pas que ça soit une grosse valeur ajoutée pour une croisière (plein de temps en mer pour 2h de traineau à chien à roulette?). Je dis ça en tant que passager, pas en tant que croisiériste ou responsable du tourisme du Svalbard... Qui doivent certainement bien y trouver une bonne valeur ajoutée.

    (Enfin, "en tant que passager", je me comprends... Pas prête de mettre les pieds sur une de ces boites de conserve...).

    2
    Mardi 19 Juin à 21:54

    tout à fait déraisonnable...ça fait quand même "tache" dans le paysage spitzbergien...heureusement avec l'interdiction du fuel lourd il n'ira pas plus loin...

    et puis ce premier pavot, fleur emblématique du Svalbard...c'est bon pour le moral...!

    jeudi fête de la musique...à Longyearbyen aussi ???

    3
    nothinfails
    Vendredi 22 Juin à 14:35

    quelle tristesse de voir ces bateaux, ce n'est pas comme ci on ne polluait pas assez !!

    4
    Vendredi 29 Juin à 16:44

    le tourisme est devenu effectivement un des piliers de l'économie au Svalbard et les jours de l'exploitation du charbon sont comptés...

    le port de Longyearbyen ne se prête pas du tout à l'accueil de gros bateaux mais il va s'agrandir, en fait pour pouvoir accueillir plusieurs bateaux  (+ petits..!) en même temps, ce qui n'est pas possible actuellement et oblige les autres à attendre dans le fjord et les passagers à rejoindre le port en zodiac....

    ce qui est beaucoup plus raisonnable ce sont les bateaux d'une capacité de 100/150 passagers maxi

    dans les 4 années à venir 28 bateaux d'expédition aptes à naviguer dans les glaces seront mis à flot...

    par contre, en cas de sinistre, d’avarie ou de pollution grave, aucune infrastructure n'est encore en place pour pallier ces problèmes...mais on y travaille, grâce notamment à l'AECO qui collabore étroitement avec la Norvège.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :