• Un peu de tout

    Un peu de tout aujourd'hui...

    La lumière revient à grand pas, surtout quand le temps est dégagé comme ce matin... voici la vue ce matin vers 8h45 côté cuisine

    Un peu de tout

    côté "salon"

    Un peu de tout

    J'ai pas fait dans la finesse : c'est là que j'ai réalisé que j'étais carrément à la bourre pour la 2e journée du SGO: Svalbard Guide Opplæring : la formation pour être guide agréé.

    La formation existe en 2 versions : été et hiver et comprend 3 modules.

    Le module 1 pour les petits (petits joueurs ?) comme moi : pour l'agrément guide Longyearbyen (on peut être guide dans Longyearbyen sans l'avoir, je l'ai fait pour arrondir les fins de mois avant d'avoir un boulot décent, mais ça ne fait pas de mal).

    Le module 2, concerne la sécurité : entraînement au tir et premiers secours... je m'abstiens, c'est trop cher et j'ai déjà la formation aux 1ers secours par la Croix Rouge... l'entraînement au tir, ça ne ferait pas de mal, mais bon... on trouvera une autre occasion.

    Le module 3, c'est la partie terrain... motoneige + camping... vu les conditions pour la motoneige (en gros les vallées ne sont plus que de la glace) + je n'ai toujours pas essayé de démarrer ma motoneige + la météo annoncée -15 à l'aéroport, ça va vite faire du -25 dans Sassendalen si c'est là qu'ils vont camper... non merci, j'ai aussi déjà donné avec la Croix Rouge, mais orteils s'en souviendront toute ma vie...  donc non merci... je laisse ça à la jeunesse wink2

    Les 3 modules sont nécessaires pour l'agrément Guide hiver.

     

    Donc le module 1 avait lieu hier et aujourd'hui et pour être honnête, j'ai été un peu déçue... ce n'était pas à la hauteur de mes attentes malgré le programme chargé... beaucoup de blabla, surtout hier, aujourd'hui c'était le jour du gouverneur et c'était moins général.

    Au programme :

    hier: un peu sur le rôle de VisitSvalbard (qui gère l'Office du Tourisme entre autres), un peu sur la nature et le climat, un peu sur la sécurité, un peu sur le rôle du guide et l'histoire de Longyearbyen avec une visite de mon quartier he

    aujourd'hui : le traité du Svalbard, le rôle du Sysselmann, la protection de l'environnement, les parcs nationaux et réserves naturelles, les règles de conduite sur le terrain pour les touristes, pour le camping..., les autorisations, les secours... + une visite du musée. Heureusement, il y a eu des annulations dans le programme et on a pu souffler un peu entre deux...

    parce que ce soir, rien à voir avec SGO, mais le Arctic Safety Center (une nouvelle structure créée au sein d'Unis) organisait un séminaire d'informations sur les ours polaires avec 3 parties :

    - des infos sur les ours polaires à Svalbard, leur comportement, l'estimation de la population, comment ils sont étudiés... par l'institut polaire norvégien

    - une partie ours et sécurité : comment éviter les confrontations problématiques avec les ours, sécuriser les campements, comment faire peur aux ours, et les tuer si nécessaire

    - une partie par le gouverneur avec leur rôle dans la protection des ours et une partie sur leur façon d'agir quand un/des ours approche/nt des agglomérations

     

    2 journées très intenses donc et j'ai le cerveau en compote !!!

     

    Demain, la période sombre est officiellement finie... le soleil repasse au dessus de l'horizon mais je ne risque pas de le voir !

     

     

    « Fête des mèresAprès les ours, un danger plus petit »

  • Commentaires

    1
    Jean Claude
    Mardi 14 Février à 23:06
    Malgré votre cerveau en décomposition avancée, avez vous des nouvelles de la maman ours et de ses deux petits?
      • Mercredi 15 Février à 14:12

        aucune nouvelle, ce qui est une bonne chose :)

    2
    Patrick Audoux
    Mercredi 15 Février à 09:33

    ... ce doit être passionnant tout ça ! Serait-ce Jon Aars, le poseur de colliers GPS de l'Institut Polaire Norvégien, qui vous parle des ours polaire du Svalbard ? 

    Sympa la patinoire / piscine privée côté salon... wink2

      • Mercredi 15 Février à 14:16

        Oui, Jon Aars et Magnus Andersen pour l'Institut polaire norvégien

        la "patinoire", c'est ma fenêtre (fenêtre qui bascule autour d'un axe horizontal, ce qui n'est pas pratique du tout pour les photos)

    3
    Yves/Jojo Chx
    Mercredi 15 Février à 12:01

    Et voilà nous sommes revenus de notre court périple aux "pays des ours". C'était pas les conditions optimum selon les dire, il faisait chaud, il pleuvait, nous n'avons pas vu d'aurores, notre sortie moto neige a été annulée, mais qu'importe, c'était dépaysant et magnifique!cool. Nous en avons bien profité quand même. En plus, j'ai eu le grand plaisir de rencontrer Sophie. Les paysages sont beaux, et maintenant je les imagine à travers les photos de Sophie. J'ai mis les caméras de Longyearbyen  en favori yes et un petit coup d’œil de temps en temps. Je continue à suivre le blog pour le plaisir en attendant peut être de revenir, si un jour l'opportunité se représente. Au retour notre avion a eu du retard suite à un problème mécanique, et la chance du coup, car bien placé dans l'avion, j'ai pu admirer les îles Lofoten dégagées, éclairées par un soleil rasant c'était SUBLIME!!!. biggrin. Bonne continuation Sophie, merci pour ton accueil, continue de nous faire rêver,  ton blog a été un excellent complément à  notre voyage. glasses

    Yves et Jocelyne.

     

      • Mercredi 15 Février à 14:42

        Oui, il faudra revenir quand la météo sera meilleure... Svalbard est au moins aussi beau que les Lofoten, quand on a la chance d'avoir un peu de lumière  (la plupart des gens sont d'accord pour dire que c'est bien plus beau en fait).

         

        Je pense que c'était sage de leur part d'annuler Barentsburg... j'ai cru comprendre que certains tours avaient été assurés avec des groupes plus petits et c'était pas joyeux !

        Au plaisir de te revoir

    4
    audrey w
    Mercredi 15 Février à 13:22

    Bonjour,

     

    Je dois me rendre au Svalbard durant l'été 2017; je commence à me demander si je fais bien de me rendre là bas quand je vois ce qu'il se passe sur certaines zones soit disant "réserve naturelle". Je suis assez choquée (peut être trop ignorante de la vanité humaine) de constater des zones de pollution au détriment de l'ours polaire (et j'en passe) ! Le gouverneur du Svalbard pourrait au minimum faire nettoyer ces réserves ! Dans quel monde vit-on ?! Des animaux meurent par ces négligences ! Punir des personnes qui souhaitent rendre ce qui appartient à la faune parce qu'ils sont considérés comme hors piste, nous marchons sur la tête !

      • Mercredi 15 Février à 14:56

        Je pense qu'il y a un peu de confusion... les côtes/plages du Svalbard souffrent de problèmes récurrents de "pollution" (accumulation de déchets) mais ce ne sont pas des locaux ou des touristes qui polluent volontairement ces lieux en laissant leur déchets derrière eux. Ce sont les courants qui nous envoient toute la merdasse qu'on trouve dans les océans et en particulier des déchets plastiques de la pêche (beaucoup de filets, de bouées, des caisses pour stocker le poisson)... parmi lesquels des déchets français. La France n'est ni mieux ni pire que les autres sur ce coup-là.

        65% du Svalbard est protégé à des niveaux plus ou moins élevés (réserves naturelles, parc nationaux), c'est la plus grande zone protégée d'Europe. Tout rejet de polluants et déchets est absolument interdit dans ces zones mais on ne peut rien contre ce qui est transporté par les courants marins et aériens. 

        Parmi les très nombreuses tâches du gouverneur, l'une d'entre elles est de tenter de ramasser une partie des ces déchets et nettoyer les plages et chaque année 2 opérations sont organisées avec des habitants volontaires et tirés au sort pour aller nettoyer les plages les plus touchées. Cela fait 15 ans que le programme existe et le constat est que, malheureusement, l'état de la plage est exactement le même, voire pire 3 ou 4 ans après. D'autres acteurs essaient aussi de nettoyer, comme Greenpeace ou des croisiéristes : certains vendent même des croisières "clean up".

        Le Svalbard représente une zone énorme (61000 km2) même s'il est souvent vu comme petit sur les cartes à cause du mode de projection utilisé. Svalbard est grand comme la partie sud de la Norvège jusqu'à Trondheim (= la partie la plus "charnue") ou 11% de la France métropolitaine, c'est donc impossible de nettoyer la totalité des lignes de côtes quand les déchets s'accumulent si vite à nouveau. Tout le monde fait de son mieux... la pollution et les déchets n'ont malheureusement pas de frontières.

    5
    audrey W
    Mercredi 15 Février à 20:12

    Je suis rassurée de vous lire concernant les tâches du gouvernement, je sais bien que toute cette pollution arrive en grosse partie par les courants mais la machine des fontes est en marche alors si l'on peut agir un minimum autrement avant que tout ces braves voisins viennent pointer le bout de leur nez dans le pétrole...

    Je vais me renseigner sur les croisières clean up car jamais entendu parler. 

    Merci beaucoup pour les éclaircissements !

      • Lundi 20 Février à 18:30

        J'ai entre temps compris ce qui vous avait alarmée. J'essaie de ne pas m'exprimer avant la fin du procès qui va bientôt avoir lieu mais j'ai du mal à prendre sur moi. Cette petite vidéo est une tentative de manipulation de l'opinion pour défendre une cause indéfendable. Je reviendrai sur la question sans doute la semaine prochaine. Bien sûr c'est affligeant que la ligne de côte soit remplie de saloperies et que des ours trainent au milieu de tout ça, mais on ne pas accuser le gouverneur d'en être responsable ou d'être négligeant.

    6
    Patrick Audoux
    Jeudi 16 Février à 13:08

    Je crois aussi qu’il doit y avoir confusion ou curieuse évaluation de la situation planétaire actuelle.

    Sophie recadre très bien les causes de ces pollutions multiples et des actions entreprises tant par les autorités locales que par les assos type Greenpeace et même les tour-opérateurs sérieux. 

    Lors de notre séjour de 11 jours en mer nous avons chargé près d’une tonne de déchets à bord, ramassés lors d’une seule opération de nettoyage.  

    J’invite Audrey à aller en faire autant, voire plus, l’été prochain et peut-être ainsi prendre conscience que ce type d’action, aussi nécessaire soit-elle, est totalement dérisoire tant que des mesures contraignantes mondiales ne sont pas prises contre les pollueurs de tous horizons.

    Les rivières et fleuves, les plages et les mers du monde entier sont souillés de déchets alors que les pays industrialisés continuent à ne pas appliquer les lois pollueurs/payeurs destinées à limiter ce carnage.  

    Idem pour la fonte de la banquise due au réchauffement climatique découlant de la frénésie industrielle et consumériste mondiale. C’est le système économique mondial qu’il faut changer de toute urgence.

     

    La bonne volonté du gouverneur du Svalbard n’y changera rien, une prise de conscience militante mondiale peut-être… s’il n’est pas déjà trop tard… 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :