• Un peu de rennes

    Alors que "notre" 1ère expé photo s'est terminée la nuit dernière avec un bilan de 13 ours (!!!!) en 8 jours et que ça se présente mal pour que j'arrive à m'incruster dans l'une de nos expé "hiver", je me console comme je peux et je reprends le récit de ma promenade de samedi... pas d'ours mais on se contente de ce qu'on trouve.

    ça a commencé par 2 rennes "urbains", ça peut toujours être utile à documenter/immortaliser, par exemple pour  le calendrier du club photo

    Un peu de rennes

     

    Ensuite, j'ai marché à peu près efficacement : pas d'arrêt photo avant d'arriver à Moskuslaguna... un exploit de ma part ! Là, il y avait de la jolie glace dont je pouvais m'approcher sans danger vu l'épaisseur des couches voisines

    Un peu de rennes

     

    Un peu de rennes

     

    Un peu de rennes

     

    Un peu de rennes

     

    Un peu de rennes

     

    Un peu de rennes

     

    Un peu de rennes

     

    Un peu de rennes

     

    Hiorthhamn dans le "lointain" pour ceux qui connaissent 

    Un peu de rennes

     

    et ensuite, c'est là que j'ai attaqué la "montagne" pour aller à la chasse aux rennes

    tout choupinou

    Un peu de rennes

     

    Un peu de rennes

     

    protégé instantanément par ses tantes dès qu'elles m'ont repérée

    Un peu de rennes

     

    Un peu de rennes

     

    Queen of the hill -1

    Un peu de rennes

     

    Queen of the hill-2

    Un peu de rennes

     

    Un peu plus haut, je repère 2 rennes qui se déplacent sur le replat de la collinette avec la montagne en arrière-plan... et une jolie démonstration de synchronisation parfaite

    Un peu de rennes

     

    Un peu de rennes

     

    Un peu de rennes

     

    Un peu de rennes

     

    Un peu de rennes

     

    Je rappelle qu'il est conseillé de cliquer sur les photos pour les voir en taille et qualité correctes

     

    ok... pas toujours parfaitement synchro

    Un peu de rennes

     

    Un peu de rennes

     

    à suivre... mais avant de vous laisser... juste une petite

    Vous le voyez le renne ??? elles sont folles ces bestioles !!

    Un peu de rennes

     

     

    « HormonesRévolution... et divers »

  • Commentaires

    1
    Audrey
    Samedi 31 Mars à 20:39
    J'ai une petite question : y'a t'il de plus en plus d'ours sur le Spitzberg ? N'est ce pas néfaste pour eux de ne pas pouvoir rejoindre la banquise et se nourrir de leur met préfèré... bien que certains s'aventurer vers une nouvelle gastronomie.
      • Dimanche 1er Avril à 09:22

        En fait, c'est une question un peu plus complexe qu'elle n'y parait. Le dernier comptage (2015) semblait indiquer que le nombre d'ours de la sub-population Mer de Barentz, Svalbard, Terres François Joseph et une partie de la banquise est en légère croissance (env 3000) et globalement a montré des ours en bonne santé. Un petit bémol est que le comptage ne s'est pas fait dans des conditions très satisfaisantes pour de multiples raisons, et les chercheurs disent eux-mêmes que les chiffres sont à prendre avec de pincettes (mais pas l'état de santé général des ours). Il y a très peu d'ours qui restent à terre sur les îles du Svalbard l'été, surtout les années où il y a peu de glace près de l'archipel (la plupart suivent la glace), sans doute entre 150 et 250? Ce qui est un peu nouveau c'est qu'on voit plus d'ours sur la côte ouest et qu'il s'est développé une sorte de sub-sub-population qui reste dans le coin toute l'année. Les chercheurs pensent que c'est dû à une combinaison de 2 choses : le retour à une situation normale qui avait été "perturbée" par la chasse à l'ours jusqu'en 1973 (ces ours là étaient ceux qui avaient le plus de (mal)chance de se faire tuer + il faut très longtemps pour reconstruire une habitude, les oursonnes adoptant en général la même stratégie que leur mère en particulier pour le choix de la zone où ils font leur trou de neige les années où elles ont des petits. Le 2e facteur serait les nouvelles conditions de glace. Certaines zones traditionnellement utilisées pour les "tanières"/trous de neige ne sont plus accessibles par voie sèche (terre/glace) au moment clef et ces ours ont peut-être fait le choix d'une stratégie qui règle le problème à l'accès à la terre. Ces ours là ont diversifié leur alimentation mais arrivent à se choper des phoques communs sur Prins Karl Forland. La plupart des autres ours suivent la banquise et n'ont pas de problème pour l'instant, mais ça peut vite changer. A terme ils passeront sans doute de plus en plus de temps sur les Terres François Joseph et l'Est du Groenland

    2
    audrey
    Mardi 3 Avril à 11:57

    super, merci beaucoup pour les explications !!  C'est toujours un plaisir de suivre vos aventures :D

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :