• Un gout amer

    Mardi, nous avons eu droit à une présentation sur un projet carrément fou dingue bouclé en 2015 : faire le tour du Svalbard (ou plu exactement des 4 plus grosses îles, Spitsbergen, Nordaustlandet, Barentsøya et Edgeøya) en kayak. Ce qui est un peu confusionnant (ça n'existe pas mais vous voyez ce que je veux dire), c'est que le même été une équipe de 5 norvégiens a entrepris de faire pour la 1ere fois le tour de Nordaustlandet, et il y a des chances que je vous ai parlé d'eux). Je n'avais pas franchement acquis le fait que, le même été, une équipe de 3 dingues avait entrepris un projet comparable mais à une toute autre échelle.

    Je suis donc maintenant un peu plus au fait et je cerne mieux qui est qui, et qui a fait quoi, mais j'ai surtout un gout très amer dans la bouche.

    On a eu droit à de belles images, de beaux films, de belles histoires, mais pour moi ça restera surtout que tout s'est bien passé mais que c'était très/trop souvent très/trop limite, notamment du point de vue des rencontres avec les ours. Et si je ne suis déjà pas bien sûre que ce soit une bonne idée d'autoriser les excursions de longue haleine à travers Spitsbergen, là je trouve que ça pousse le bouchon vraiment trop loin. Pour satisfaire le goût d'aventure (et la vanité ??) de 3 personnes, on les laisse s'exposer au royaume des ours, dans un coin où l'homme n'a pas grand chose à faire et surtout pas dans une position aussi vulnérable qu'en kayak.

    Ils se sont notamment retrouvés sur la microîle d'Isispynten (dans le coin où on avait essayé de se protéger de la tempête pendant l'expé à laquelle j'ai participé cet été) avec 6 ours dont 1 particulièrement difficile à faire partir et eux-mêmes étaient plus ou moins bloqués sur l'île par le brouillard.

    Des images qui me dérangent aussi avec 2 ours sur un iceberg avec un kayak de chaque côté et près, un des 2 ours, un jeune, visiblement très irrité... et je le comprends.

    Un accostage en kayak en passant entre 2 groupes de morses oh je rêve ! Un des groupes étant des femelles avec des petits... Enfin bref, j'espère qu'ils sont contents d'eux-mêmes et que maintenant que c'est fait on ne le reverra plus... ni d'autres qui auraient pu avoir la même idée mais maintenant que quelqu'un l'a déjà fait, ça doit certainement être moins interessant... pour l'ego... j'espère, j'espère, je croise les doigts très forts.

    Un film sortira en fin d'année normalement, en attendant il y a une bande annonce

    Si ça vous intéresse

     

    Un gout amer

    il n'y a qu'à cliquer là

    https://vimeo.com/189253953

    ou voir leur site http://svalbard.worldwildadventure.com/tag/jaime-sharp/

    Je reconnais que la prouesse est physiquement et moralement impressionnante : 2200 km, 71 jours, un front glaciaire long de 160 km (ils ont réussi à monter dessus  dans une zone "inactive" un peu affaissée pour y dormir un peu et faire une pause. C'est pas donné à tout le monde.

    40 rencontres avec des ours, pour le plus dur à faire partir ils ont tiré 13 fois à la carabine (ce qui est interdit) et 6 fois au pistolet d'alarme)

     

    Pour la petite histoire, quelques années avant 2 norvégiens avaient tenté l'expérience. Un ours était rentré une nuit dans leur tente, avait attrapé l'un d'eux par le crâne et l'avait traîné sur 40 m. Son copain avait réussi à tirer et tuer l'ours. Le copain a survécu, un peu scalpé. Etonnant que le gouverneur ait donné l'autorisation de retenter l'expérience. no

    Pour ceux qui lisent le norvégien

    http://svalbardposten.no/nyheter/isbjornen-er-skutt/19.894

    Là aussi c'était à Nordaustlandet...l'endroit où on emmène les ours problématiques en se disant que là-bas ils ne rencontreront (probablement) pas d'humains.

     

    « AnniversaireBlomsterdalshøgda »

  • Commentaires

    1
    Jean Claude
    Vendredi 23 Juin à 23:27
    L'homme étant un animal grégaire, j'ai bien peur que le combat ne soit perdu d'avance.
    Au contraire tout le monde veut aller partout,en espadrilles et t shirt de préférence.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :