• Nordstjernen 18 Mai 2018

    Me voici de retour et prête pour le récit de mes "aventures" (pas très aventureuses en fait)

    Début efficace : fermeture de la galerie à 15h30, le temps de rentrer chez moi, finir le paquetage et me voici rendue au quai 16h10, le tout à pied.... n'est-ce pas du luxe ?? ce qu'on appelle le tourisme de proximité.

    1ere bonne surprise : ma cabine. En tant que local, on a droit à un prix spécial et on ne sait pas ce qu'on a comme cabine : on prend les "restes". Mais les restes ne sont pas forcément les cabines les moins chères. En l'occurence j'ai eu droit à une cabine extérieure (= avec hublot, histoire de pouvoir suivre ce qui se passe dehors quand on se réveille en particulier) sur le pont le plus bas et tout près du centre du bateau... idéal pour  mon mal de mer. J'aurais choisi moi-même, je n'aurais pas fait mieux.

    On  part sous la grisaille

    Nordstjernen 18 Mai 2018

     

    un coup d'oeil sur l'endroit où l'italien était resté coincé... celui qui avait déclenché une des plus grosses opérations de sauvetage jamais organisées pour une seule personne... a-t-on idée de grimper là??? je ne sais pas où c'était exactement, mais en gros, dans ce coin

    Nordstjernen 18 Mai 2018

    on nous fait assez vite passer à table, mais très vite des bélugas sont observés... ça ne se fait pas de quitter la table en milieu de repas, mais m... Malheureusement, je n'étais pas prête à ce qu'il se passe déjà quelque chose donc je n'avais pas tout le matos à portée de main, il a fallu se contenter du 200 mm et comme en plus il neigeotait, ce sera juste une photo servant de documentation

    Nordstjernen 18 Mai 2018

    Du coup, quelques photos à l'arrache de Grumant, juste à côté, anciennement une "ville" minière

    Nordstjernen 18 Mai 2018

     

    Nordstjernen 18 Mai 2018

     

    Nordstjernen 18 Mai 2018

     

    Nordstjernen 18 Mai 2018

     

    Après le repas, on passe près du cap d'Heerodden et la base d'hélicoptères russe... une pensée pour ceux qui se sont crashés en octobre à peu près à l'endroit où on passe

    Nordstjernen 18 Mai 2018

    Ensuite, arrêt à Barentsburg... je réalise que je n'y suis pas allée depuis avril l'an passé

    Ma préférence va aux vieux bâtiments qui tombent en ruine... faut pas le dire trop fort alors qu'ils ont passé tant d'argent et d'énergie à rénover (au moins les façades)

    Nordstjernen 18 Mai 2018

     

     

    Nordstjernen 18 Mai 2018

     

    Nordstjernen 18 Mai 2018

     

    Nordstjernen 18 Mai 2018

     

    Nordstjernen 18 Mai 2018

     

    Nordstjernen 18 Mai 2018

     

    Nordstjernen 18 Mai 2018

    Je n'ose pas trop m'écarter du "droit" chemin.. tout à l'air prêt à s'effondrer, je ne voudrais pas être la responsable de la mise à mort

    Nordstjernen 18 Mai 2018

    mais je m'extasie devant les peintures qui s'écaillent

    Nordstjernen 18 Mai 2018

     

    et les ferronneries rouillées qui semblent avoir connues plusieurs couches de peintures de couleurs différentes

    Nordstjernen 18 Mai 2018

     

    le bus de transport local... à l'image

    Nordstjernen 18 Mai 2018

     

    Nordstjernen 18 Mai 2018

     

     

    Une petite visite à mon aéroglisseur (ou un truc du genre) préféré

    Nordstjernen 18 Mai 2018

     

    Nordstjernen 18 Mai 2018

     

    Nordstjernen 18 Mai 2018

     

    Nordstjernen 18 Mai 2018

     

    et aux os de baleines qui décorent l'esplanade (où 2 habitantes, russes ou ukrainiennes ??) ont trouvé un petit coin pour se planquer et picoler en douce wink2

    Nordstjernen 18 Mai 2018

     

     

    L'église à la mémoire des 141 victimes du crash de 1998

    Nordstjernen 18 Mai 2018

     

    Nordstjernen 18 Mai 2018

     

    et j'approche du début de la zone rénovée... dans un style comme qui dirait très différent

    Nordstjernen 18 Mai 2018

     

    Nordstjernen 18 Mai 2018

    mais gardons la suite pour demain...

    à suivre

    « Jouons les touristesNordstjernen 18 Mai - Barentsburg »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 23 Mai à 16:41

    Bonjour et merci Sophie pour ce reportage intéressant et reflétant une ambiance toute "soviétique"...je fréquente le Svalbard en été depuis longtemps mais j'aimerais visiter un jour le "Svalbard russe""...(Barentsburg, Grumant, Colesbukta, Pyramiden...)...Vivement la suite...!

      • Mercredi 23 Mai à 19:42

        Grumant est assez délicat à atteindre... c'est un peu loin à pied et assez escarpé et la plupart des tours opérateurs sont réticents pour y aller en zodiac parce que c'est très peu profond et faut vraiment bien connaître et calculer son coup avec les marées. C'est d'autre part  le site le plus exposé à l'ecchynococcose.

        Colesbukta, c'est très facile l'hiver en motoneige. L'été, il n'y a pas grand monde qui y va à part des particuliers en petits bateaux.

      • Jeudi 24 Mai à 09:34

        Effectivement tous ces sites ne sont pas faciles d'accès mais passionnants quant à leur histoire (baleiniers, tra trappeurs, etc) même s'il ne reste plus grand chose..

        introduit accidentellement avec les bateaux russes une espèce de campagnol véhicule cette maladie parasitaire...Quand je pense que dans les années 50  Grumantbyen était la plus grande agglomération du Spitzberg avec plus de 1100 habitants...ça laisse rêveur...

    2
    FRED
    Jeudi 24 Mai à 16:44

    Oh oui, ça laisse rêveur.....

    3
    Sophie L
    Jeudi 24 Mai à 18:37

    Je suis comme toi pour Barentsburg, je préfère de loin les maisons anciennes avec toutes leurs traces des vies précédentes et leur air très penchés. Mais bien sûr c'est le point de vue de la touriste (avec appareil photo, en plus, tu montres bien à quel point c'est photogénique!).

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :