• Les délires d'un explorateur français

    Une aventure rocambolesque dont je m'abstiens de parler depuis longtemps... dès le début, j'ai senti qu'il y avait quelque chose de pas clair dans l'histoire et je me suis abstenue de commentaire ou d'un avis personnel... De nombreux mois après, il me semble que je puisse me le permettre.

     

    Reprenons les choses au début... et je vais essayer de vous faire une version courte mais ce n'est pas gagné.

    Je prends aussi le parti de suivre "ma chronologie" = comment j'ai appris/suivi les choses.

    Début octobre, nous apprenons par le journal local qu'un voilier a des problèmes à Nordaustlandet... un peu d'émotion, il est dit que le bateau s'appelle Arctica et localement nous avons 2 voiliers appartenant à la même compagnie, Arctica et Arctica II (sur lequel j'étais fin aout 2015)... En fait, légère confusion, il s'agit d'Arktika (avec 2k) qui s'avère être le voilier d'un explorateur français.

    Peu après, on apprend que le voilier est ramené à Longyearbyen par le Polarsyssel qui n'en est pas à sa 1ere opération de treuillage de l'été : il a réussi à ramener à bond port Ortelius, il doit bien pouvoir gérer un voilier. Les choses prennent leur temps, ce n'est pas la porte à côté, mais tout se passe bien... Enfin presque... les choses se gâtent à l'arrivée à Longyearbyen.

    J'apprends que notre explorateur avait pour projet de se laisser prendre dans les glaces au nord de Franz Josef Land et à un moment, de quitter le voilier avec des chiens de traineau pour chercher à atteindre le pôle nord. J'apprends aussi qu'il espérait tout à coup hiverner dans Duvefjorden qui est un parc naturel avec un accès très limité et des conditions très strictes : j'y étais moi même avec Arctica II et on n'avait pas le droit de rejeter nos eaux usées dans toute une zone, incluant l'intégralité de Duvefjorden... Je me suis tout de suite étonnée (le mot est faible) : quoi ? hiverner dans un parc national où n'a pas le droit de rejeter les eaux usées ? e avec des chiens en plus ? sans parler d'une pompe qui ne marche pas  ! ça me paraissait franchement délirant.

    J'ai appris aussi par le blog de l'expédition ou le compte facebook ou je ne sais plus trop où, que les passeports avaient été confisqués ainsi que les ordi, le journal de bord... , les chiens interdits de descendre à terre... Je me suis dit, ça pue cette histoire ! Ce n'est vraiment pas norvégien de réagir de cette façon.

     

    Localement, on n'en a pas vraiment entendu parler... lors de mes promenades en bord de fjord, je constatais que le voilier était toujours là alors que la plupart des bateaux non locaux avaient mis les voiles depuis longtemps (c'est le cas de le dire).

    Un article de Svalbardposten nous apprend plus tard le pourquoi du comment :

    - les services du gouverneur considèrent que les chiens n'ont pas été introduits légalement à Svalbard : les papiers n'étaient pas en règle selon les services vétérinaires. Selon l'explorateur, tous les papiers des chiens étaient en règle... incompréhension réciproque ? problème de langue ?

    - les traces GPS du voilier montre qu'il a ancré (et été à terre ??) dans un endroit formellement interdit à tout accès et il est aussi interdit d'ancrer dans les environs... Il s'agit de Kong Karls Land en rouge sur la carte ci-desssous. Je me suis vraiment demandé ce qu'il avait en tête !

    Les délires d'un explorateur français

     

    Carte sysselmannen på Svalbard montrant les zones protégées avec accès plus ou moins limité

    A ce moment-là, je commence à ne plus bien comprendre... quel rapport entre Kong Karls Land et Duvefjorden tout au nord de Nordaustlandet... zone aussi interdite sans autorisation spéciale.

    Bref, ça a l'air d'être du grand n'importe quoi...

    On apprend qu'on lui donne une amende de 25 000 couronnes, une somme ridicule de mon point de vue par rapport à une infraction flagrante et par rapport au budget d'une expédition polaire. L'occasion en or de faire pénitence et profil bas, non ?

    Eh bien pas du tout ! "Notre" explorateur conteste l'amende et on apprend qu'un procès aura lieu en février. Une raison de plus de ne pas m'exprimer sur le sujet tant que le procès n'était pas fini. Le gouverneur adopte la même position de même que les media locaux (c'est un bien grand mot), mais pendant ce temps, "notre" explorateur ne se prive pas sur les réseaux sociaux. Il s'indigne haut et fort de la façon dont il a été traité, accuse le gouverneur de se croire au dessus des lois (je rêve là, non ???? miroir !! c'est l'hôpital qui se fout de la charité, non ?). Il essaie de soulever l'opinion, apitoie les gens sur les pauvres chiens obligés de rester à bord du bateau sans pouvoir descendre à terre...

    en l'occurence :

    1) celui qui impose cette situation aux chiens, c'est celui qui embarque avec lui les chiens dans une expédition visiblement mal planifiée et pas avec les autorisations nécessaires en place... après, faut pas accuser les gens qui font leur boulot de torturer les animaux

    2) je soupçonne que l'interdiction de descendre à terre était peut-être un peu pour voir ce qui se passait avec les chiens... histoire de prouver indirectement peut-être qu'il avait nécessairement été à terre dans des endroits interdits (mais c'est ma théorie perso)

    Lettre à l'ambassadeur, interpellations véhémentes... Ambassadeur qui a essayé de laisser couler, ce qui me semble très raisonnable et judicieux.

    On est loin du profil bas !

    Et comme si ce n'était pas assez, juste avant le procès, il publie une vidéo accusant le gouverneur de ne pas s'occuper de la pollution des plages et que les ours en meurent. Ce n'est peut-être pas tout à fait présenté comme ça, mais c'est le message qu'il cherche à faire passer. Un bel exemple de manipulation d'opinion et tout ça pour quoi, pour essayer de défendre sa cause qui est indéfendable !!

    Certes, il a trouvé 2 ours morts... il faut bien que les ours meurent un jour, je vous dirais... Quand il y avait beaucoup de banquise, les ours mourraient sur la banquise et avaient de forte chance de finir à la flotte avant d'avoir été trouvés. Comme il y a moins de banquise, des ours se retrouvent coincés à terre et s'ils y meurent pour une raison ou un autre : vieillesse, famine,... il y a plus de chances qu'on les trouve. Rien n'indique qu'ils soient morts à cause de la pollution des plages (plastiques). A ce sujet, le gouverneur fait de son mieux mais à l'impossible nul n'est tenu, on ne peut pas espérer qu'il puisse ramasser chaque morceau de plastique sur chaque portion de plage (Svalbard a une superficie équivalente à 10% de la France métropolitaine, je n'ose même pas imaginer la longueur de la ligne de côte). On ne peut quand même pas accuser le gouverneur de laisser mourir les ours.

    Et si ceux qui ne respectent pas les lois ne faisaient pas perdre leur temps à tout le monde avec un procès à la con, ça laisserait peut-être plus de temps pour s'occuper de ce qui est important. 

    Tant qu'à faire, il a aussi attaqué la Norvège (carrément) sur son interprétation du Traité du Svalbard avec une argumentation assez douteuse et alambiquée elle aussi. Au passage, il a aussi déclaré soupçonner la Norvège de l'avoir mis sous écoute... comme s'ils n'avaient que ça à faire. 

    Bref, je suis bien contente de ne plus être française, parce que je serais morte de honte !

     

    Ceci était ma version ! C'est assez décousu mais je pense que vous avez bien senti mon exaspération.

    Pour une version plus complète et chronologique, je renvoie les plus intéressés à l'article de Icepeople qui a essayé de rester sobre mais c'est pas facile devant tant de mauvaise foi (j'avais un autre terme en tête)

    http://icepeople.net/2017/02/26/quest-for-the-top-denied-chance-to-seek-the-north-pole-french-explorer-is-going-after-norways-government-for-stopping-him/

    Pour sa version à lui, vous pouvez trouver facilement le compte Facebook de l'expédition... vous verrez, c'est affligeant... ou grotesque ! Et qui plus est, ça grouille de photos de chiens qui courent en liberté alors que les "chiens polaires" doivent être en laisse toute l'année (les autres chiens, seulement pendant la période de nidification des oiseaux), le but étant d'être sûr qu'ils ne s'attaquent pas à d'autres animaux : rennes, perdrix, ... ours.... Mais encore une règle qui ne doit pas s'appliquer à un explorateur imbu de sa personne et qui se croit mieux que tout le monde. 

    « Beaucoup de blanc, beaucoup de bleuLe jour des retours »

  • Commentaires

    1
    Jean Claude
    Mercredi 8 Mars à 00:10
    Je suis allé sur le net voir ce que l'on dit de cette personne et de sa jeune épouse. ...ça me laisse perplexe. Je ne ferai donc pas de commentaires, ayant lu des textes contradictoires. Sauf sur le mauvais caractère du monsieur, qui semble avéré.
      • Mercredi 8 Mars à 11:22

        Il est très fort pour ne parler que de ce qui l'arrange et avec beaucoup de mauvaise foi. Il se plaint de ne pas avoir eu de réponse à des messages envoyés au Sysselmann à partir du 8 (?) octobre depuis Duvefjorden, mais il ne dit pas qu'il était là déjà depuis le 21 septembre et qu'à cette date-là il avait apparemment (d'après son blog) déjà décidé d'hiverner au Svalbard

    2
    Sophie L
    Mercredi 8 Mars à 10:39

    Merci pour ton point de vue sur cette affaire. Pour ma part, je ne l'ai suivie que par l’intermédiaire de la page Facebook du monsieur, dont je n'avais jamais entendu parler avant cette histoire (j'ai eu le lien par un groupe FB sur l'Arctique). En ayant lu ses différents messages et vu les différentes vidéos, ton point de vue fait très largement écho au mien, sur l'ensemble des points. Et moi je suis toujours française, donc j'ai quand même un peu honte (mais bon, on n'est pas tous comme ça, promis!).

      • Mercredi 8 Mars à 11:25

        Vu ce qu'il présente sur son blog avec seulement une partie des faits, en omettant la plupart des faits qui lui sont reprochés... c'est méritant d'arriver à se faire une opinion sans avoir un autre son de cloche. Enfin, le blog de son expé est instructif, notamment la trace GPS de son parcours mystérieux. Au passage, il n'avait demandé aucune autorisation pour naviguer autour de l'archipel, ce qui n'aurait apparemment pas posé problème s'il était resté suffisamment loin des côtes.

      • Sophie L
        Mercredi 8 Mars à 13:05

        Ben je sais pas, j'ai trouvé ses premiers messages super suffisants (du genre "j'ai demandé l'autorisation, j'ai pas eu de réponse, j'y suis allé quand même") et ensuite les insultes aux autorités n'ont pas vraiment changé mon avis.
        Je m'étais aussi posé la question pour les chiens, il dit que c'est une torture pour les chiens de rester une semaine à bord, mais donc il n'avait pas prévu de naviguer plus de quelques jours sans mettre pied à terre pour ne pas torturer ses chiens? Alors comment est-ce possible sans faire escale au Svalbard? Enfin bref ses messages sont plein d'incohérences et de victimisation. Ça m'intéresse de voir que tes autres infos confirment cette impression.
        Et oui j'ai vu pour le 3 avril! J'ai pensé à toi justement! Ca serait chouette!

    3
    Sophie L
    Mercredi 8 Mars à 11:07

    Au fait, ça a donné quoi le procès? (je veux dire, il y a un verdict officiel?).

      • Mercredi 8 Mars à 11:27

        Je ne crois pas que le verdict soit tombé. J'espère très fort qu'on lui rajoute un 0 à son amende, et pas devant la somme ! ;) Mais j'imagine qu'il fera appel pour bien faire suer jusqu'au bout... 

        A part ça, rien à voir mais il reste 3 places libres le 3 avril... je commence à espérer ;)

    4
    MAXIME
    Mercredi 8 Mars à 12:21

    Tout cela n'est que du blabla.

    N'oublions pas que les explorateurs Norvégiens ne s'embarrassaient pas de laisser toutes sortes de choses derrières eux pendant leurs expéditions et ne respectaient pas beaucoup les lois et règlements....surtout en dehors de leur frontière. Donc les leçons de morales des Norvégiens me font bien rigoler !!

    C'est vrai que cet "explorateur" est un gros con (utilisons les termes adéquats). Et alors ? il n'a étranglé, ni violé personne !!

    C'est seulement un trou du cul, qui ne respecte rien ni personne et qui se croit tout permis.

    Ce gros naze aurait très bien pu être Suisse, Finlandais, Italien, Belge (ça c'est cool...Belge), Marocain ou Japonais, cela n'aurait rien changé !!

    Donc, si vous avez honte d'être française (à cause de ce blaireau), c'est bien dommage, dans ce cas, continuez votre blog dans une autre langue....

    Moi, je suis Français et très fier de l'être...

    5
    Jean Claude
    Mercredi 8 Mars à 15:19

    Maxime, votre language imagé vous appartient! On a parfaitement compris ce que vous pensez.

    Je vais dire à ma façon ce que je pense: Je crois que cet individu est malfaisant et peut-être un imposteur.

    En tout cas, il ne semble pas mériter le détour.

    Il y a d'autres lieux et d'autres organisateurs de voyages dans l'Arctique, sérieux et inspirant confiance.

    Passons notre chemin.

    6
    edelweiss
    Mercredi 8 Mars à 15:20

    Bravo Sophie pour avoir dénoncé les agissements de G.E.Il avait eu son heure de gloire il y a plus de 10 ans en allant du Cap Nord au détroit de Béring...donc pas un novice en matière d'exploration polaire...Nul n'est censé ignoré la loi et le Svalbard , il connaissait... sans foi ni loi il a outrepassé ses droits...Qt aux critiques proférées sur son site et celle de sa nouvelle compagne.... tout est exagéré et orienté pour faire pleurer dans les chaumières....Il donne une bien belle image des Français !

    Merci encore pour le blog.. c'est un régal !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :