• Comme promis hier, voici le diaporama des perdrix des neiges rencontrées pendant ma promenade de lundi matin à Lindholmshøgda (le "sommet" un peu après les chenils pour ceux qui connaissent un peu le coin). Je suis d'abord tombée sur le groupe des 3 bien repérables à distance avec leur plumage blanc alors qu'elles étaient dans un coin sans neige, en contre-bas du plateau (et j'ai risqué ma vie en descendant dans un pierrier pour les atteindre)... ensuite, j'ai repéré un groupe de 4 sur le plateau (eh oui... il a fallu que je remonte !)

    cliquer là pour voir le diaporama

    A part ça, merci à vous tous qui vous êtes exprimé quant au choix des photos pour le concours "contrastes".

    Il y avait 15 votants (sans moi... je me suis abstenue) et voici les résultats :

    photo 1 : 8

    photo 2 : 5

    photo 3 : 9

    photo 4 : 2 ou 3 (il y avait un truc pas clair.. rlp??)

    photo 5 : 1

    photo 6 : 5

    photo 7 : 1

    photo 8 : 0

    photo 9 : 3

    photo 10 : 1

    photo 11 : 4

    photo 12 : 3

    Il y a donc 2 nets vainqueurs : les photos 1 et 3...

    Quelque part, ça tombe bien... ma photo préférée est la 3 ! Pour une fois, on est d'accord... mais moi, je penchais plutôt pour la version b que je trouvais plus créative.plus originale avec une mise au point moins "courue d'avance" = pas sur les "boules"... mais vous avez choisi en très très forte majorité la version a.

    Ça a été plus compliqué pour choisir la 3e puisqu'il y avait 2 ex aequo, la 2 et la 6... j'ai opté pour la 6 sans conviction.

    Par contre, surprise... j'aimais beaucoup la 4... qui a fait un flop.... et j'avais un penchant pour la 12 mais sans doute parce que j'en ai pris 15 versions qui ont demandé bcp de travail de correction d'exposition au niveau de la corde (ce qui m'a permis d'apprendre à utiliser l'outil "calque")... je pense qu'au fond, je trouve qu'elle manque de peps mais j'avais envie de rentabiliser le temps investi... râté ! ;-)

    J'ai cru comprendre au passage que la photo 4a avait disparu du formulaire... je me disais bien aussi que c'était étrange que tout marche correctement !

    En résumé, voici les 3 photos que j'ai soumises (la signature a disparu parce que les photos ne doivent pas être signées) :

     

    Ryper

    Ryper

    Ryper

    Maintenant, il n'y a plus qu'à attendre : le jury local doit se réunir au plus tard le 3 octobre, et le jury national entre le 13 et le 17... mais je ne sais pas si on est informé des résultats locaux avant que le national ait eu lieu. Affaire à suivre...

     

    A part ça, les contrastes météo se poursuivent : ce matin au réveil, tempête de neige, un vent qui n'a fait que forcir pendant la journée et un petit -1,5°C qui fait que le peu de neige qui est tombé s'est transformé en glace, en particulier sur les routes... très casse-g... ! C'était donc officiellement la 1ère journée d'hiver !

    Ryper

    Moi qui attendais que la galère de sortie des fleufleurs se termine (la plupart ont passé l'arme à gauche depuis un moment mais on en a 3 qui résistent toujours), je suis passée directement dans le déneigement (c'est ça qu'on dit ?) devant la boutique ... toujours un truc pour m'em.... m'occuper le matin ! ;-) La matinée a donc été très très pauvre en clients et l'après-midi j'ai vu débarquer quelques touristes traumatisés qui partent demain pour une croisière sur le Fram... et vu les vents de folie qu'ils annoncent pour demain et après-demain, je leur souhaite bien du courage !

    Ryper

    Pour ceux qui ne connaissent pas bien le principe : quand la flèche montrant l'intensité et la direction des vents commence à ressembler à un peigne... c'est pas bon ! ;-)

     

                           

    1 commentaire
  • Non ! Rassurez-vous... je ne vais pas vous inonder de photos de rennes dépecés...

    C'est juste que j'ai pris des photos, samedi (vous vous souvenez, je vous avez promis des photos prises pendant ma promenade à Blomsterhøgda sous la pluie... pour une fois je tiens mes promesses), dans une phase que je n'avais pas encore réussi à choper : le moment où les bois ont cessé de pousser et que les rennes viennent de perdre la peau qu'il y a autour. Ils ont donc les bois rosés, ça donne de la couleur aux photos ! winktongue

    Il me manque toujours l'étape juste avant = le moment un peu dégueu où ils sont en train de perdre la peau et qu'ils ont des lambeaux qui pendouillent ! Cela me donne un objectif pour l'an prochain !

    Donc pas grand chose à dire, mais un diaporama de photos de rennes... un de plus ! Avec des photos dans le paysage parce que le monsieur du stage macrophoto avait dit qu'il faut photographier les animaux dans leur milieu... mais moi, j'ai un faible pour les "portraits" de rennes ! wink2

    Leur poil commence aussi à s'étoffer et ils ressemblent à des gros nounours... j'en prendrai bien un dans mes bras (un vivant...). Je commence à bien maîtriser la technique d'approche : une 1ère phase en s'approchant suffisamment pour éveiller leur curiosité mais sans les effrayer... après, c'est eux qui viennent, l'air de rien, en broutant...

    Rennes ensanglantés

    Cliquez ici pour voir le diaporama...

    Je viens de remarquer que j'ai un peu forcer sur la netteté de certaines photos... trop tard pour corriger ça ce soir

    Et vous savez quoi... il fait nuit ! Mais je devine encore le contour des montagnes...

    Rennes ensanglantés


    2 commentaires
  • Alors que depuis samedi, on n'a pas entendu de "notre" ours qui traînait toujours de l'autre côté du fjord et rendait visite aux différentes cabanes, l'ours qui a passé tout son été dans le coin de Nordenskiöldsbreen a refait parlé de lui... Cette fois-ci, c'est le campement de la nouvelle promo de Guides Arctiques (ou plutôt futurs guides arctiques, parce qu'ils ne le seront qu'après la formation d'un an) qui a dû être évacué...

    Alors qu'ils étaient en exercice sur le glacier voisin, un ours a rendu visite à leur campement dimanche. Quand ils sont revenus, plus de trace de l'ours mais des traces de son passage... :-(( Et pendant la "nuit", il est revenu leur rendre visite... et  30 tirs au pistolet d'alarme n'ont pas eu raison de sa curiosité... Ils ont donc dû tout abandonner sur place et évacuer le camp, d'abord en passant le reste de la nuit dans la cabane de Basecamp, non loin de là, puis, heureusement, un bateau traînait dans le fjord, le Stålbas, et tout ce petit monde a pu être ramené à bon port = le port de Longyearbyen. Un peu plus tard, ils ont voulu retourner chercher leur équipement (c'est qu'il y en a pour un paquet de fric !), 20 tirs supplémentaires au pistolet d'alarme n'ont pas eu plus d'effet que la 1ère fois. Il faut dire qu'il en a vu d'autres cet été, il doit être blasé maintenant... et sourd peut-être ;-)

    Quelques photos volées sur la toile pour illustrer !

    Un ours envahissant

    Il a l'air un peu possessif, non ??

    Un ours envahissant

    Un ours envahissant

    Belle caisse en alu, n'est-ce pas ??? ça fait partie de l'équipement que je dois acheter pour les futurs tours en motoneige.

    Au moins, les guides auront eu une formation complète, du moins du point de vue ours, parce que pour le reste ça a été quelque peu écourté !

    Evidemment, les chaines de télé et journaux norvégiens ont parlé du "drame", entre autres tv2 : http://www.tv2.no/2014/09/01/nyheter/5969370

    Finalement, c'est avec l'aide de l'hélico du Sysselmann qu'ils ont pu accéder au camp et  lundi soir, j'ai assisté au débarquement à Longyearbyen pendant ma chasse au coucher de soleil. C'est le bateau rouge sur les photos.. il a dû accélérer le débarquement pour laisser la place au Quest, un petit bateau de croisière, qui arrivait au même moment (le bleu).

    Un ours envahissant

    Un ours envahissant

    Un ours envahissant

     

    Et pour finir, j'avais promis les photos du coucher de soleil... les voici... ça ressemble étrangement aux photos du 23 aout, mais promis... ce ne sont pas les mêmes ! ;-)

    cliquer sur le lien pour accéder au diaporama coucher de soleil


    5 commentaires
  • Encore un article difficile à classer dans une seule rubrique parce qu'il y a à la fois des photos de paysages et d'animaux... des perdrix des neiges, pour changer... ;-)

    Donc hier, ayant la matinée de libre, j'ai décidé d'en profiter pour aller jeter un coup d'oeil sur l'état de l'enneigement sur Platåfjellet, derrière chez moi. Dimanche soir, on avait eu droit à un mélange pluie-neige même au niveau de la mer donc neige en altitude... 400 m c'est pas grand chose mais ça suffit à ce qu'il fasse plus froid ! Belle lumière d'automne : même si le temps né'tait pas très encourageant quand je suis partie de chez moi, au bout de quelques minutes les 1ers coins de ciel bleu ont fait leur apparition.

    Batifolage dans la 1ere neige

    Me voilà donc lancée... et à peine la montée commencée, j'ai vu que les bélougas, observés dimanche dans le fjord, étaient de retour et que le troupeau s'étalait entre Hotellneset (en gros vers l'aéroport) et Revneset, de l'autre côté du fjord.

    Tout le long du chemin, très vite recouvert d'une fine pellicule de neige fraîche, j'ai pu observer profusion de traces de perdrix... c'est donc sans surprise que je suis tombée sur 3 d'entre elles littéralement accrochées à flanc de falaise en train de se creuser des "nids" dans la neige fraîche. Voilà le résultat... vous allez en bouffer de la perdrix (euh... c'est façon de parler) :

    Batifolage dans la 1ere neige

    Le lien vers le diaporama des perdrix des neiges dans ... la neige !

    Si vous êtes observateurs, vous aurez remarqué qu'il a fallu que je passe en mode hiver pour la signature des photos : signer en blanc sur blanc c'est pas très visible, il a fallu changer en gris ! ;-)

    La preuve qu'elles étaient vraiment au bord de la falaise :

    Batifolage dans la 1ere neige

    Batifolage dans la 1ere neige

    Traces de perdrix : elles n'ont pas encore trop de plumes sur les pattes, ça ressemble encore à qqch.

    Batifolage dans la 1ere neige

    La neige commence à gagner du terrain et à se rapprocher sérieusement de Nybyen :-). Un vrai plaisir de marcher sur la neige, faute de pouvoir dire dans la neige. (Pour ceux qui ne maitrisent pas tout, les photos ci-dessous sont toutes accessibles en grand format en cliquant dessus, flèche de navigation pour revenir en arrière sur la page de l'article.)

    Batifolage dans la 1ere neige

    Batifolage dans la 1ere neige

    Batifolage dans la 1ere neige

    Batifolage dans la 1ere neige

    Batifolage dans la 1ere neige

    Batifolage dans la 1ere neige

     

    Batifolage dans la 1ere neige

    Batifolage dans la 1ere neige

    Batifolage dans la 1ere neige

    Batifolage dans la 1ere neige

    Batifolage dans la 1ere neige

    Quand le soleil tape dessus, ce qui reste de "l'herbe" prend une belle couleur orangée (couleur non retouchée).

    Ensuite boulot (faut bien un peu...), puis miam express, puis "rentrée des classes" pour la croix rouge... je suis bien décidée cette année à suivre leur formation "Vinter B" (vinter = hiver... B j'ai pas bien compris pourquoi pour le moment... B comme bevis ?? bevis = preuve, attestation) et à boucler sur 1 ou 2 ans. Il y a des activités obligatoires et ce n'est pas sûre que j'arrive à assister à tout cette année, mais je vais essayer de boucler ça cette année. Si j'arrive à valider mon Vinter B, je peux alors participer à la formation "intervention sur glacier" en juin... et ça, ça me plairait !

    Retour maison... en vélo, c'est vite fait, c'est tout près de chez moi...

    Puis vers 21h30, je n'ai pas résisté à l'appel de la lumière du soleil commençant à penser à se coucher (coucher officiel à 22h30), mais le résultat, ce sera pour demain... peut-être...

     

     

     


    5 commentaires
  • Après environ 10 jours de grand ciel bleu, presque trop bleu (ça manque de variété un ciel tout bleu), les nuages ont réapparu dimanche, juste au moment où j'étais sortie faire ma promenade. Je n'avais qu'à sortir plus tôt me direz-vous, mais je m'étais auto-séquestrée le temps de finir d'écrire une nième demande de boulot, pour un poste où j'ai même le (les) diplôme(s) qu'il faut pour une fois... certes, mes diplômes datent du siècle dernier (1994 pour être précis)... pas franchement up to date ;-) Il n'y a plus qu'à espérer qu'il n'y ait que moi à postuler !

    Bref, revenons à ma promenade. J'avais prévu de retourner à Trollsteinen, mais j'ai dû écourter ma promenade pour une sombre histoire d'enchères et d'achat d'une commode... qui finalement s'est terminée en jus de boudin ! Dommage pour Trollsteinen.

    J'ai donc choisi un départ à proximité de chez moi avec montée à Varden et Platåfjellet où la vue ressemblait à ça... et j'étais bien contente qu'il y ait de beaux nuages, c'est pas si souvent que ça arrive : ça a été beau ou gris mais rarement avec des nuages qui ressemblent à quelque chose

    Perdrix

    Pendant la montée, j'ai aperçu des taches blanches un peu en dehors du chemin... et... oui, c'était bien des perdrix. J'en ai compté au moins 9, mais certaines étaient bien camouflées donc pas si simples à compter. Malheureusement, j'étais partie juste avec le "petit" appareil, bien décidée à prendre très peu de photos.. et j'ai été presque raisonnable pour une fois !

    le lien vers le diaporama des perdrix

    Je trouve très drôle la photo où on voit juste la tête d'une perdrix qui ferme les yeux... difficile de distinguer la partie caillou et la partie perdrix !

    Ensuite, je n'ai pas fait dans l'originalité : j'ai traversé le plateau, avec un passage près du cairn en l'honneur de la fille qui s'était faite bouffer là-haut (bien dans l'air du temps avec les visites d'ours qu'on a en ce moment : il y en a apparemment un nouveau un peu plus au nord-nord est de Longyearbyen) et suis redescendue par Tverrdalen avant de revenir par la route. Un classique pour la population, mais ça faisait en fait un moment que je n'avais pas fait ce tour-là. Je pars souvent dans n'importe quelle direction quand je suis sur le plateau.

    Le GPS étant toujours bloqué (et pour l'instant aucune réponse à la question envoyée au support technique), je suis obligée de vous tracer un chemin approximatif à la main ! ;-)

    Perdrix

    Et pour rester dans le mode plante de la veille :

    Perdrix

    La végétation brave les falaises et l'aridité du terrain pour s'installer dans les endroits les plus improbables.


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique