• Ce qui devait arriver arriva...

    J'ai fait le paquetage pour le weekend avec la Croix Rouge et mon sac est trop petit... CRIIIIIIIIIIIISE !! oh

    Ça a commencé par une planification mentale : j'ai tout de suite pensé que j'utiliserais le sac à dos que j'avais pris quand j'étais partie en vac 15 jours en Crète il y a fort fort longtemps... au siècle dernier... et même au millénaire dernier comme dirait rlp... wink2 Depuis, il n'avait pas vraiment servi je crois, sauf pour mes déménagements... Mais quand j'ai été le chercher au grenier/cave (je ne sais comment appeler ça : on n'a ni grenier, ni cave, mais une pièce au 1er étage avec chacun son petit espace grillagé), ô surprise ! il était plus petit que je pensais... seulement 50 L. Je connaissais le phénomène étrange des fringues qui rétrécissent dans le placard (comme on dit en norvégien), mais pas des sacs à dos qui rapetissent au grenier ! sarcastic

    Houston... we have a problem...

    Désolée.. faut pencher la tête ! Un bon vieux sac Decathlon à fond la forme...

    J'ai donc prudemment commencé à remplir le sac mardi pour voir l'ampleur des dégâts, et j'ai vite vu les problèmes se profiler... Mercredi, on avait rendez-vous à la Croix Rouge pour chercher le matériel commun à chaque sous-groupe de 3 : tente, sardines, primus et bouteille d'essence (le primus accepte 3 types de carburants mais le genre butane/propane ça ne marche pas bien quand il fait très froid ; l'essence c'est beaucoup plus efficace et les gens en ont toujours avec eux quand ils sont en motoneige),  popote, trousse de 1ers secours (modèle perfectionné... c'est pas la Croix Rouge pour rien) et jervenduk... aucune idée du nom français (si ça existe), un truc qui sert de couverture, sac de couchage, on peut passer les bras.... ça ressemble à ça :

    http://www.jerven.no/bilder-fra-fornoyde-kunder# (rien que l'adresse du lien, ça vaut le coup d'oeil : photos de clients satisfaits... tout un programme)

    Bref.. que des trucs qui prennent de la place... je me suis affectée les sardines + le primus + bouteille d'essence + popote (et je sens qu'il va aussi falloir que je me coltine la trousse de 1ers secours) mais j'ai senti que ça allait poser problème... et oui... quand je suis rentrée chez moi et que j'ai voulu mettre ça dans mon sac déjà hyper plein, impossible ! Même en accrochant tant bien que mal (plutôt ùal que bien) le sac de couchage à l'extérieur du sac à dos... ça l'fait pas ! cry

    J'ai donc demandé à emprunter un sac à quelqu'un qui s'est aussi rendu compte cet aprem que son sac était plus petit que prévu: 55 L... mais (je cite), il y a beaucoup de place : j'ai porté un demi-renne dedans !... référence toute svalbardienne wink2

    Donc, j'ai récupéré la chose et fait une nouvelle tentative... mieux, mais c'est toujours pas ça : c'est déjà très plein avec une toile tellement fine qu'elle est presque transparente... on dirait que ça va craquer dans les prochaines minutes !

    Houston... we have a problem...

    et il reste ça....

    Houston... we have a problem...

    + la trousse de 1ers secours et d'autres trucs que je devrais récupérer du genre poubelles du 1er diner/1er petit dej qu'on doit se partager.

    Pas bien...

    Je crois que je n'ai pas le choix : il va falloir investir dans un sac BEAUCOUP plus gros = au moins 70 L (voire plus si possible, parce que là c'est la version "chaude"... l'hiver, c'est bien pire, sac à dos plus gros + pelle à neige + équipement avalanche...).

    Mais pourquoi donc que ça coince pour 2 jours ici alors que ça suffisait largement pour 15 j en Crète ??

    Analysons le contenu (il a bien fallu que je ressorte tout et tout est regroupé par un repaquetage express demain après achat d'un nouveau sac) :

    Houston... we have a problem...

    C'est donc pour 48 h avec une nuit à la cabane de la Croix Rouge + une nuit sous tente (et ce n'est pas moi qui ai la tente), regroupons par thème :

    camping :

    dodo : sac de couchage + drap de soie (pour gagner qq °C de confort) + matelas "auto"gonflant (je vous laisse interpréter le "auto") + sardines + oreiller gonflable (je pourrais m'en passer mais ce n'est pas ça qui va régler le problème de place)

    préparation du miam : primus (j'ai oublié de l'indiquer sur la photo, il est derrière la popote) + bouteille d'essence + popote + truc pour manger dedans avec un couvert fourchette/cuillère 2 en 1 + couteau + éponde/paic pour nettoyer après utilisation

    affaires de toilette pour une toilette minimaliste

    PQ (pour l'instant il est dans la popote !)

    thermos 1L

    bouteille d'eau 1L

    L'eau est une denrée rare donc faut partir d'ici déjà avec 2 L pour s'éviter une partie de la galère

    Carte (un du groupe apporte une boussole... je sens qu'on nous réserve des surprises)

    En prévision du tour de garde anti-ours :

    - lampe frontale (eh oui... il fera nuit... je n'ai jamais monté la garde de nuit)

    - lunettes (je porte des lentilles jetables... je ne peux pas les mettre juste pour 1h au milieu de la nuit et je dois voir net pendant la garde)

    - fringues supplémentaires par rapport à quand on marche parce que 1h à faire le gué, on se les gèle très vite (les pieds) : chaussettes très épaisses + pull en laine + doudoune version fine + couche intermédiaire à rajouter entre les collants thermiques et le pantalon goretex + moufles chaudes + tour de cou en laine

    - doublon par prudence, au cas où quelque chose soit mouillé ou perdu : bonnet supplémentaire, tour de cou fin, sous vêtements thermique (haut et bas), chaussettes

    Pour le miam :

    - un groupe était chargé de prévoir le diner de vendredi soir à la cabane (on ne porte pas puisqu'on arrive en hélico mais il faudra porter les poubelles au retour)

    - un groupe était chargé de prévoir le petit déj de samedi à la cabane(même remarque)

    nous... on s'en est bien tiré : on ne s'occupe de rien de collectif (mais on partage les frais plus tard... je vous rassure)... juste de nous.

    Samedi midi : chacun sa mère (dry tech pour ma part : juste à rajouter de l'eau chaude) + des trucs à grignoter pendant la rando

    samedi soir : mes 2 accolytes s'en occupent

    dimanche matin, c'est moi qui apporte : petit déj avec bouillie de flocons d'avoine, on n'est pas en Norvège pour rien ! Le lait en poudre m'a coûté un bras : 10 euros les 3 sachets qui reviennent à 3 L de lait au total (mais comme 1L de lait coûte presque 4 euros, finalement c'est pas cher !)

    on espère rentrer tôt dimanche, mais j'ai un dry tech de plus.

    Donc finalement, à part la bouffe, fait apporter la même chose que ce soit pour 2 jours ou une semaine !

     

    Comme on ne sait pas trop ce qui nous attend au niveau de la neige/glace (fine couche casse-g....??), il faut aussi prévoir les bâtons de marche et les petits crampons.

    Et bien sûr l'appareil photo, qui n'est pas sur la photo puisque je m'en suis servi pour prendre la photo... justement !

    Je ne sais pas si je vais avoir le courage de peser le sac avant de partir !

     

     

     

     

     


    1 commentaire
  • Ce weekend, je fais partie des chanceux qui se rendront à la cabane de la Croix Rouge dans Reindalen pour quelques bricolages avant l'hiver. Aller en hélico du Sysselmann (j'ai pas eu de pot avec le Polarsyssel mais si tout se passe bien ce sera mon 2e tour en hélico cette année et de ma vie... enfin 3 parce qu'il y avait eu l'aller puis le retour de Barentsburg au moment de l'échange culturel annuel)... cette fois, il s'agit d'un aller simple parce qu'on reviendra à pied, sur 2 jours, et dodo sous la tente samedi soir.

    Je suis donc à fond dans la phase préparatifs parce que j'ai déjà campé ici mais jamais en trekking : en rando à ski avec tout le bordel dans la pulka préparée amoureusement par le guide et trainée amoureusement par le gros chienchien à 97% et moi à 3% wink2, en camping fixe avec des randos en étoile donc pas de matos à transporter et en camping itinérant avec tout le merdier dans les kayaks... mais dans les kayaks, c'est trop de bonheur de faire du transport d'équipement.

    Donc, là, ce sera une première d'avoir tout sur le dos et j'appréhende un petit peu parce que je n'aime pas marcher avec des sacs lourds... j'ai un peu plus l'habitude maintenant parce que, déjà, avec le fusil, l'appareil photo et son zoom, la thermos, et autre bazar pour survivre l'hiver, ça leste déjà pas mal... mais là, ce sera un cran au-dessus, même s'il n'y aura que 2 jours de marche et de marche pas très longue. C'est donc un bon test.

    En attendant, l'équipement et la bouffe à emporter commence à s'accumuler à côté du sac à dos et je me demande s'il sera assez grand. La Croix Rouge fournit la tente, le Primus et l'essence et les casseroles pour préparer sa pitance... on doit aller récupérer ça demain soir. Ce sera là le vrai moment de vérité / au sac : place et poids !

    Donc en attendant, une petite présentation des lieux : le point de départ.... et d'arrivée si tout se passe biendans le cercle rouge... l'objectif est dans le cercle vert... la cabane s'appelle Reindalhytta et se trouve juste un peu à l'est de la cabane Sørhytta qui appartient au club chasseurs/pêcheurs... je crois

    Préparatifs

    C'est plus visible en zoomant mais, évidemment, on perd la vie d'ensemble :

    Préparatifs

    Sørhytta à l'ouest et "notre" cabane dans le cercle vert

    Chemin approximatif prévu pour le retour (en espérant qu'on vienne nous chercher quand on atteint la route, sinon ça va fortement allonger le parcours) indiqué à l'arrache en rouge, en suivant Tverrdalen et Bolterdalen.

    Préparatifs

    En fait, je crois bien que la 2e moitié je l'ai faite à ski mais dans l'autre sens et qu'on avait campé juste à côté du petit lac à gauche de Foxtoppen... mais c'était mi-mai et le lac était recouvert par une épaisse couche de neige.

    Le problème est que les températures ont remonté, nous sommes passés du côté obscur de la force et la neige fond à vue d'oeil. Un petit coup de gel inévitable et ça va être la patinoire. Il n'y a donc plus qu'à espérer qu'il ait fait un peu plus froid dans les vallées, plus éloignées de la mer. Sinon, ça va être casse-g...

     


    2 commentaires
  • La journée d'hier a été assez chargée et je n'ai pas eu le temps de pondre mon article quotidien... mais peut-être que je vais en écrire 2 aujourd'hui pour compenser... wink2

    Je vais commencer par ce qui va le plus vite parce que le moins illustré !

    Hier soir avait lieu, au centre culturel, un concert un peu spécial puisqu'il s'agissait aussi/surtout de l'enregistrement live du nouvel album de Liv Mari Schei, une de nos (nombreux) artistes locaux. C'est son 4e album et je ne sais pas si les 1ers ont été un succès en dehors de notre îlot... mais ici, c'est clair que c'est quelqu'un de connu (y a pas trop de mal me direz-vous) et d'apprécié.

    C'est elle :

    Photo nordicrecords.no

     

    C'était en quelque sorte un honneur d'assister à l'enregistrement mais c'était aussi un peu stressant et frustrant... on devait faire le moins de bruit possible pendant les chansons et attendre pour applaudir que la chanson soit vraiment complètement finie... ça enlève une bonne part de la spontanéité ! Mais on ne peut pas tout avoir.

    Enregistrement live

    Enregistrement live

    Enregistrement live

    A la fin du concert : à gauche la chanteuse, à droite celle qui a écrit les textes. Ça sent le complot...

    Enregistrement live

    Enregistrement live

    Envie pressante ou timidité ??... mais quelle est mauvaise cette Sophie winktongue

    Et pour vous permettre de juger, j'ai fait quelques enregistrements "pirates"... on ne nous a pas dit qu'on n'avait pas le droit, mais bon... je n'ai enregistré que des bouts et j'imagine que vous ne faites pas partie des acheteurs potentiels ! Les arrêts sont un peu brutaux et la vidéo bouge un peu... c'est qu'il est lourd le Mark III au nout d'un moment !

    Le son va bien sûr être retravaillé avec entre autres ajout d'autres instruments... et j'imagine qu'ils vont augmenter le son de sa voix et baisser celui des instruments... à voir ce que donnera le résultat...

    https://www.youtube.com/watch?v=MrG0ci3ummU&feature=youtu.be

    https://www.youtube.com/watch?v=UKHkZTReV48&feature=youtu.be

    https://www.youtube.com/watch?v=vdMRylt7YmY&feature=youtu.be

    https://www.youtube.com/watch?v=me1syTLfuzs&feature=youtu.be

     

     


    2 commentaires
  • Des nouvelles de la progression lente vers la période sombre...

    On est déjà bien conditionné, pourtant, si j'en crois le calendrier fourni par le conseil municipal, il ne commencera à faire nuit la nuit que demain.

    Vous devinez peut-être un air dubitatif dans cette phrase... Il faut dire que je ne passe pas ma nuit debout à surveiller s'il fait nuit ou pas, la dernière fois que j'ai testé la webcam d'UNIS elle était bloquée sur le 6 septembre à 18h30, et si on regarde la webcam du port il y a des nuits où il semblait faire très très noir !

    En fait, tout dépend si le temps est couvert ou pas : dimanche, alors que le temps était dégagé, ça ressemblait à ça à 23h30 :

    Nuit ou pas nuit

     

    Donc, non... il ne faisait pas du tout nuit... et c'était beau cette neige fraîche toute blanche sur les sommets... assez magique même :-)

    Et vers l'ouest/nord-ouest en se penchant un peu par la fenêtre

    Nuit ou pas nuit

    Et avant ça, j'avais eu droit aux rayons de soleil rosés sur le haut des montagnes au nord...

    Nuit ou pas nuitNuit ou pas nuit

     

    ...et, sur l'est, aux tons lilas qui sont plus prononcés chaque soir (chaque soir de beau temps... ça limite beaucoup !) avec quelques nuages pour décorer le ciel

    Nuit ou pas nuit

     

    Nuit ou pas nuit

    Nuit ou pas nuit

    Lever du soleil : 04:57... c'est toujours beaucoup plus tôt que moi !

    Coucher : 20:46


    2 commentaires
  • Pas unis comme union, mais UNIS comme Universitetet i Svalbard, l'université locale quoi...

    http://www.unis.no/99_SYSTEM_STUFF/graphical_elements_for_template_and_css/top_image/top_image_winter.jpg

     

    Et pourquoi je parle de ça ?

    Parce que j'ai postulé pour un poste à UNIS (une fois de plus) et comme je ne compte plus les fois où j'ai postulé sur un poste à Longyearbyen, j'ai classé ça dans "vie quotidienne" parce que c'est presque devenu mon quotidien...  D'ailleurs, il ne faut pas que j'oublie que j'ai une autre demande à écrire avant le 8 pour Spitsbergen Travel. (et du coup ça me fait penser que dimanche c'est le 7 sept et que j'ai un truc à ne pas oublier ! wink2)

    Donc, là, armée du bon diplôme pour une fois, et d'une lettre de candidature chiadée, j'attendais, pleine d'espoir la liste des candidats... parce que c'est merveilleux à UNIS : quand on postule, on reçoit la liste de tous ceux qui ont postulé, nom et prénom, date de naissance, adresse, diplômes, expériences professionnelles... on n'a juste pas accès aux lettres de candidature. Le suspense a pris fin cet après-midi : 66 !!!... 66 (dont moi) ont postulé sur ce satané poste ! Misère !

    Ayant les adresses, je pourrais essayer d'éliminer les concurrents (j'avais vu un film comme ça, un mec qui avait un boulot hyper spécialisé et se retrouvait au chômage... seule solution pour retrouver du boulot, tuer les 5 ou 6 autres qui avaient la même spécialisation que lui)... mais 66, ça fait quand même beaucoup ! Et, même si nombreux sont ceux qui habitent en Norvège (un français d'ailleurs d'après le nom et le lieu des études), il y en a des 4 coins du monde : Islande, Allemagne, Australie, Iran, Italie, Alaska, Angleterre, Inde, Pologne, Finlande, Estonie, Suisse, Espagne, Pays Bas, Roumanie, Russie, USA (oui, je sais : l'Alaska fait partie des USA), Suède, Croatie, Autriche, Serbie... Longyearbyen... ah oui, ça c'est moi... et une autre ! Même sur l'adresse je n'arrive pas à me distinguer ! :-(

    Il y en a aussi un qui est né le même jour que moi... mais 11 ans plus tard... et chbing, prends-toi le coup de vieux dans la tronche ! :-(

    Ayant peu d'espoir que ça aboutisse à qqch qui me convienne, ma stratégie à long terme est la suivante... entrer par la petite porte... au sens figuré :j'ai proposé mes services pour faire des surveillances d'examens et on a besoin de moi au moins une fois début décembre... et au sens figuré : le musée et l'office du tourisme sont dans le même bâtiment mais pas la même aile, mais en tant qu'employé (même épisodique) j'ai le passe pour passer (d'où le nom de passe) par le passage (je sais, je fais fort) normalement interdit entre les 2 ailes.

    JE LES AURAI A L'USURE !!!!


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique