• Des nouvelles de la progression lente vers la période sombre...

    On est déjà bien conditionné, pourtant, si j'en crois le calendrier fourni par le conseil municipal, il ne commencera à faire nuit la nuit que demain.

    Vous devinez peut-être un air dubitatif dans cette phrase... Il faut dire que je ne passe pas ma nuit debout à surveiller s'il fait nuit ou pas, la dernière fois que j'ai testé la webcam d'UNIS elle était bloquée sur le 6 septembre à 18h30, et si on regarde la webcam du port il y a des nuits où il semblait faire très très noir !

    En fait, tout dépend si le temps est couvert ou pas : dimanche, alors que le temps était dégagé, ça ressemblait à ça à 23h30 :

    Nuit ou pas nuit

     

    Donc, non... il ne faisait pas du tout nuit... et c'était beau cette neige fraîche toute blanche sur les sommets... assez magique même :-)

    Et vers l'ouest/nord-ouest en se penchant un peu par la fenêtre

    Nuit ou pas nuit

    Et avant ça, j'avais eu droit aux rayons de soleil rosés sur le haut des montagnes au nord...

    Nuit ou pas nuitNuit ou pas nuit

     

    ...et, sur l'est, aux tons lilas qui sont plus prononcés chaque soir (chaque soir de beau temps... ça limite beaucoup !) avec quelques nuages pour décorer le ciel

    Nuit ou pas nuit

     

    Nuit ou pas nuit

    Nuit ou pas nuit

    Lever du soleil : 04:57... c'est toujours beaucoup plus tôt que moi !

    Coucher : 20:46


    2 commentaires
  • Pas unis comme union, mais UNIS comme Universitetet i Svalbard, l'université locale quoi...

    http://www.unis.no/99_SYSTEM_STUFF/graphical_elements_for_template_and_css/top_image/top_image_winter.jpg

     

    Et pourquoi je parle de ça ?

    Parce que j'ai postulé pour un poste à UNIS (une fois de plus) et comme je ne compte plus les fois où j'ai postulé sur un poste à Longyearbyen, j'ai classé ça dans "vie quotidienne" parce que c'est presque devenu mon quotidien...  D'ailleurs, il ne faut pas que j'oublie que j'ai une autre demande à écrire avant le 8 pour Spitsbergen Travel. (et du coup ça me fait penser que dimanche c'est le 7 sept et que j'ai un truc à ne pas oublier ! wink2)

    Donc, là, armée du bon diplôme pour une fois, et d'une lettre de candidature chiadée, j'attendais, pleine d'espoir la liste des candidats... parce que c'est merveilleux à UNIS : quand on postule, on reçoit la liste de tous ceux qui ont postulé, nom et prénom, date de naissance, adresse, diplômes, expériences professionnelles... on n'a juste pas accès aux lettres de candidature. Le suspense a pris fin cet après-midi : 66 !!!... 66 (dont moi) ont postulé sur ce satané poste ! Misère !

    Ayant les adresses, je pourrais essayer d'éliminer les concurrents (j'avais vu un film comme ça, un mec qui avait un boulot hyper spécialisé et se retrouvait au chômage... seule solution pour retrouver du boulot, tuer les 5 ou 6 autres qui avaient la même spécialisation que lui)... mais 66, ça fait quand même beaucoup ! Et, même si nombreux sont ceux qui habitent en Norvège (un français d'ailleurs d'après le nom et le lieu des études), il y en a des 4 coins du monde : Islande, Allemagne, Australie, Iran, Italie, Alaska, Angleterre, Inde, Pologne, Finlande, Estonie, Suisse, Espagne, Pays Bas, Roumanie, Russie, USA (oui, je sais : l'Alaska fait partie des USA), Suède, Croatie, Autriche, Serbie... Longyearbyen... ah oui, ça c'est moi... et une autre ! Même sur l'adresse je n'arrive pas à me distinguer ! :-(

    Il y en a aussi un qui est né le même jour que moi... mais 11 ans plus tard... et chbing, prends-toi le coup de vieux dans la tronche ! :-(

    Ayant peu d'espoir que ça aboutisse à qqch qui me convienne, ma stratégie à long terme est la suivante... entrer par la petite porte... au sens figuré :j'ai proposé mes services pour faire des surveillances d'examens et on a besoin de moi au moins une fois début décembre... et au sens figuré : le musée et l'office du tourisme sont dans le même bâtiment mais pas la même aile, mais en tant qu'employé (même épisodique) j'ai le passe pour passer (d'où le nom de passe) par le passage (je sais, je fais fort) normalement interdit entre les 2 ailes.

    JE LES AURAI A L'USURE !!!!


    5 commentaires
  • La vie reprend son rythme normal petit à petit après la saison touristique :

    - les enfants ont réapparu

    - ils ont retrouvé le chemin de l'école depuis mardi dernier (ça paraît tôt pour les français, mais c'est normal en Norvège)

    - les clubs reprennent peu à peu leur activité :

    • la danse irlandaise reprend demain et ça promet d'être rude pour les guiboles... et le coeur malgré les dénivelés avalés pendant l'été
    • les soirées de la Croix Rouge reprennent lundi prochain (et il y a conflit : même jour et même heure que la chorale mixte et le cours de Corebar... je vais devoir renoncer aux deux pour suivre la formation de la Croix Rouge... dommage, j'aimais bien les cours de Corebar)
    • le club photo a relancé les activités avec un workshop sur le thème de la macro...

    D'où le titre...

    Ça avait donc lieu vendredi de 18h à 20h et samedi toute la journée avec des présentations powerpoint, des exemples et bien sûr, une phase où les participants doivent s'essayer à cet art en essayant de suivre les conseils du maître.

    On peut déjà commencer par discuter de ce qu'on entend par "macro" même si le sujet n'a pas été abordé pendant le workshop. Pour moi, macro n'est pas synonyme de photo de près, mais une photo où le rapport de taille entre le sujet et l'image sur le capteur est supérieur à 1. On n'étant visiblement pas trop sur ce mode.

    Les sujets les plus fréquemment choisis pour la macro sont les fleurs et les insectes...

    Côté insecte, c'est plutôt calme à Svalbard... et c'est tant mieux parce que, quand le sujet bouge, ça ne simplifie pas la vie.

    Quant aux fleurs, le plus gros de la saison est passé (j'avais d'ailleurs commencé un article sur OverBlog sur ce thème sans jamais l'avoir fini et publié) mais en s'appliquant, on a quand même trouvé de quoi jouer un peu.

    Et nous voilà tous à nous rouler parterre à la recherche du bon angle, de la bonne lumière, de la bonne couleur d'arrière-plan sous le regard dubitatif et interloqué des touristes et des locaux en promenade semi-urbaine... et on est revenu tout cracra :-)

    Macrophoto

    Et nous avions un garde pour nous protéger des ours éventuels :

    Macrophoto

    Macrophoto

    Tout de suite, on se sent nettement plus rassuré ! ;-)

    Evidemment, je n'ai pas le matos qu'il faut : objectif macro et/ou bonnettes et/ou bagues allonges (encore un cours gratuit susceptible de coûter cher) et l'intervenant avait du matos à nous prêter mais que pour Nikon... pas de pot ! :-( Il faut donc que je triche lourdement et recadre pas mal pour faire une illusion de macro... chuuuuuuuuuutttttttttt... faut pas répéter ! ;-)

    Et c'était qui, d'ailleurs, l'intervenant ???

    Over Bergersen... ceux que ça intéresse peuvent aller voir certaines de ses photos sur :

    http://www.norskenaturfotografer.com/index.php/bildegalleri/category/19-ove-bergersen-lofoten

    Pas beaucoup de macro, mais c'est le seul lien vers des photos que j'ai trouvé avec une recherche rapide.

     

    Nous avons commencé par jouer avec des polemoniums boréales (polarflokk en norvégien... qui ont d'ailleurs donné leur nom à une crèche/maternelle), espèce assez rare apparemment et qui ne pousse que dans 2 endroits à Longyearbyen :

    Macrophoto

    Plus ou moins nette pour plus de douceur (on peut toujours essayer de faire croire que c'est voulu) :

    Macrophoto

    Macrophoto

    Macrophoto

    Après, on s'est attaqué à tout ce qu'on trouvait : champignons, linaigrettes...

    le lien vers le diaporama

    Y a du boulot... je ne suis pas très patiente !

    On devait aussi jouer avec les contre-jours :

    Macrophoto

    Macrophoto

    Quand j'arrive enfin à avoir la mise au point là où je veux, y a un reflet ! typique ! :-(

    Macrophoto

    Macrophoto

    On avait aussi une plante à fleurs anormalement grande (pour ici), avec beaucoup de fleurs, un peu de vent... je ne suis arrivée à rien de satisfaisant, mais c'est pas loin de chez moi... je réessayerai (ou la plante perdra ses fleurs avant que j'aie le temps et ça me fera une bonne excuse !)

    Macrophoto

    Macrophoto

    Samedi était encore un jour de grand ciel bleu, comme vous pouvez le constater :-)

     

     


    1 commentaire
  • Encore un article que je ne sais où classer...

    - paysages ? parce que vous allez avoir droit à des photos de soleil presque couchant

    -société ? parce que c'est un phénomène pour la société d'avoir ce fonctionnement quasi-binaire, soleil de minuit/période sombre

    J'opte finalement pour vie quotidienne parce que ma vie quotidienne a un rythme différent selon le rythme d'ensoleillement.

    Donc, revenons sur le titre : midnatt = minuit, sol = soleil => soleil de minuit. Vous maîtrisez à fond le norvégien maintenant !

    Après un peu plus de 4 mois de soleil de minuit, en place depuis le 19 avril pour être précis, c'est avec une certaine émotion qu'on le voit pour la dernière fois, officiellement le 23 août. Avec un certain soulagement aussi, en fait... La nuit commence à nous manquer mais il faudra encore attendre le 11 septembre pour qu'il commence à faire nuit la nuit. Quasiment 5,5 mois sans nuit, ça finit par peser ! Et c'est maintenant que la lumière va être intéressante : un soleil de minuit, surtout quand il est haut sur l'horizon, est beaucoup moins intéressant à photographier qu'un soleil couchant. Et ici, le soleil n'en finit pas de se coucher : on a donc bien le temps de profiter des couchers de soleil.

    Quelques portraits du héro du jour donc...

    Midnattsol... this is the end

    La vieille grue à charbon me semble être un motif prometteur... quelques coups de pédales et le tour est joué ! ;-)

    Midnattsol... this is the end

    Midnattsol... this is the end

    Midnattsol... this is the end

    Puis un petit tour à la plage, histoire de faire mumuse avec les rayons de soleil éclairant les embruns. Je n'étais pas la seule... quelques promeneurs arpentaient la plage et devaient se demander ce que je faisais couchée sur le ventre à 1 m de la mer... le ridicule ne tue pas, j'avais déjà testé dans la journée pendant le cours de macrophoto (prochainement...)

    Midnattsol... this is the end

    Midnattsol... this is the end

    Midnattsol... this is the end

    Midnattsol... this is the end

    Un petit tour vers le camping parce qu'il y des petits îlots avec des oiseaux... là aussi, du potentiel dans le soleil couchant (parce qu'en fait, il s'est couché... pas sous l'horizon, mais derrière les montagnes de l'autre côté du fjord.

    Le diaporama

    Et dos au soleil, les couleurs rose pâle et bleu indescriptible refont leur apparition...

    Midnattsol... this is the end


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique