• Après un peu plus de 7 ans de bons et loyaux services, mon partenariat avec mon vieux Nokia a officiellement pris fin aujourd'hui. Ce Nokia qui était déjà dépassé quand je l'ai acheté en 2007 alors que je venais de me faire voler celui que j'avais avant (à Oslo, oui ! frown).... tellement dépassé que le vendeur, littéralement catastrophé, ne voulait même pas me le vendre parce qu'il ne gérait pas les MMS. arf Bon... Faut peut-être moduler le "bons et loyaux services" parce que ça fait déjà plusieurs années que les services de ce Nokia n'étaient plus si bons... côté batterie en particulier. Et la dernière fois que j'ai reçu un coup de fil alors que je me promenais et qu'il faisait environ -10, quand la batterie a lâché après 2 sonneries, j'ai décidé qu'il était temps de renoncer !

    La fin d'une époque

    Ça faisait longtemps que je lorgnais sur le Samsung Galaxy S4 Active qui me semblait assez solide pour supporter les conditions arctiques et la cohabitation avec Sophie, alias Miss Catastrophe... mais le temps que je me décide, il n'était même plus en vente. J'ai donc naturellement penché vers le Galaxy S5 mais pas active, parce que déjà ça coûte un bras ces trucs, la version active coûtait un bras et un oeil ! wink2 Mais sur le S5, il y avait une promo et le Svalbard étant taxfree, j'économise les 25% de TVA.

    2e problème : obtenir une nouvelle carte SIM parce que la mienne ancestrale n'était pas à la bonne taille + tant qu'on y est changer d'opérateur parce que, ça aussi, ça fait longtemps que je  DOIS changer. Pourquoi est-ce une quasi-obligation ?? Parce qu'ici, il n'y a que 2 réseaux : Telenor et Netcom mais le réseau Telenor est de loin bien meilleur (alors que sur fastlandet ça se tient), à part dans Longyearbyen même. Du côté de Svea et Barentsburg, destinations classiques en motoneige, il n'y a que Telenor qui passe. MAIS... parce qu'il y a toujours un mais lié à Svalbard, quasiment tous les opérateurs téléphoniques envoient la carte SIM à l'adresse de Folkeregistret, le "registre du peuple" et quand on habite à Svalbard, l'adresse de Folkeregistret est la dernière adresse sur fastlandet... bref, la grosse merdasse !

    Après longues recherches (de moi et d'autres), je suis finalement tombée sur un truc complètement inconnu qui s'appelle Telipol, qui me laissait choisir l'adresse d'expédition de la carte SIM, qui utilise le réseau Telenor, qui n'ait pas de durée minimale et qui ne soit pas cher. Et oui, j'ai essayé de chercher un peu sur la toile... apparemment, ils n'ont pas moultitude de plaintes de clients insatisfaits.

    Je m'étais psychologiquement préparée à ce que ça coince quelque part: au passage de la douane (bizarrement tout ce qui est envoyé ici passe en douane alors qu'il ne peut pas y avoir de frais de douane ou de TVA à régulariser), que la carte soit envoyée à Oslo, que le changement d'opérateur ne fonctionne pas...

    Mais... tout s'est bien passé et depuis 10h ce matin, mon numéro est accessible sur le Galaxy, via Telipol.

    Un monde nouveau s'ouvre à moi... notamment le fait d'avoir accès à mes emails, FB, mes précieux magnétomètres... sans être chez moi... ça va être très utile pour les soirées à aurores ! Et le fait de pouvoir prendre des photos avec mon téléphone. Oui, je sais... je reviens de loin !!!! Mais par contre, qu'est-ce que ça prend comme place ! Léger mais encombrant !! frown

     

    La fin d'une époque

    Et j'ai tellement peur de l'abîmer me connaissant, que j'ai investi dans une coque censée résister à tout et je viens de lui tricoter un "étui" en plus... modèle traditionnel, Marius, bien sûr !

    La fin d'une époque

    Faut que je lui donne un petit coup de vapeur parce qu'il rebique du bord !

    Et ma 1ère photo, floue mais les conditions étaient quand même très difficiles, je suis donc impressionnée qu'il est réussi à prendre une photo en fait ... Et puis je ne peux pas comparer avec mon Mark III sur pied avec déclencheur et un objectif semi-pro... c'est sûr ! Mais j'essayais de vous montrer qu'on avait encore un peu de bleu nuit vers 13h au sud (j'avais pas encore fait la bascule sur Telipol mais je pouvais prendre des photos !). Le petit point brillant à flanc de montagne sur la gauche, c'est le sapin de la mine du Père Noël yes

    La fin d'une époque

     

     


    4 commentaires
  • Après Ali Baba et les 40 voleurs, c'est le tour de Sophie et ses 50 boulots : après RaBi'sBua où je suis de plus en plus multi-tâches, guide pour les sightseeing en ville dans les cars de touristes, hôtesse d'accueil à l'Office du Tourisme, caissière au musée, (ah oui... j'ai aussi été 2e guide voiture balais), j'ai entamé une nouvelle "carrière" ce matin : ma 1ère surveillance d'examen à UNIS.

    http://www.unis.no/99_SYSTEM_STUFF/graphical_elements_for_template_and_css/top_image/top_image_winter.jpg

    illustration www.unis.no

    Des surveillances, j'en ai fait un certain nombre et un nombre incertains dans ma vie, mais jamais dans de telles conditions de luxe : les étudiants étaient trop nombreux pour être réunis dans une seule salle... euh!!!?? trop nombreux ???... 12 en fait (11 + 1 qui avait un examen différent)... ils ont donc été séparés dans 2 salles avec 2 surveillants dans chaque salle. Ma "co-surveillante" et moi avions donc la responsabilité de 6 personnes dont 1 qui n'est jamais venu et 1 qui finissait au bout de 2h alors que les autres avaient 4h d'exam. Vous comptez bien : pendant 2 h, nous étions 2 pour 4 étudiants !!! S'il y en a un qui ose tricher dans ces conditions !! wink2

    Je me suis rappelée avec émotion les surveillances de DNB ( le brevet des collèges pour ceux qui n'ont pas suivi les réformes) avec 2 surveillants pour 50.

    Pour cette fois, c'était ma seule surveillance mais j'espère que l'exécution brillantissime de ma tâche fera qu'on fera appel à mes services à l'avenir.

    C'était en tout cas instructif : si les consignes de surveillance sont quasiment les mêmes, les copies sont très différentes. Ils écrivent sur des feuilles qui ont une partie calque si bien qu'ils partent chez eux avec une copie de leur... copie ! Mais par contre, au lieu d'avoir 1 copie double, ça fait 4 feuilles simples recto et donc très vite ça devient le gros boxon sur leur table. Je surveillais un sujet d'engineering offshore arctique... rien que ça ! Et ça n'avait pas l'air facile, j'ai vu beaucoup de calculs, beaucoup de ratures et beaucoup de points d'interrogation sur les brouillons ! wink2

    Maintenant, la surprise sera de voir combien c'est payé.

     

    Le temps de traverser le centre ville pour aller bosser à la boutique, j'ai pu voir une aurore boréale en plein centre, au dessus du sapin... Il n'y a qu'ici que c'est possible à 13h30 ! Ça n'a pas duré longtemps mais c'était assez puissant avec un arc qui traversait le ciel puis des des structures verticales effilochées... Non... je n'ai pas de photos... je ne m'y attendais pas !

     

    Et pour finir la journée, séance d'entrainement pseudo-réaliste de sauvetage avec la Croix-Rouge malgré le vent de folie: nous avions 2 personnes qui avaient fini à la flotte après avoir traversé la glace, un avait réussi à sortir de l'eau et était conscient mais gelé, l'autre toujours à la flotte et quand on l'a récupéré inconscient et ne respirant plus... et gelé aussi.

    On était nombreux donc les tâches se sont réparties : massage cardiaque pour l'un, essayer de réchauffer l'autre pendant qu'un 3e groupe montait la tente où on a ensuite placé nos 2 victimes + nous = 1 qui s'est allongée sur celui qui était conscient mais grelottait, 3 autour de celui à qui ont faisait le massage cardiaque et 1 qui s'occupait du primus pour chauffer la tente : on était donc 6 + un mannequin dans une tente 2/3 places. Très vite on souffrait plus de la chaleur que du froid.


    votre commentaire
  • Et c'est quoi le thème d'une soirée filles à Svalbard ???...

    Comment réparer/entretenir une motoneige ! Bien sûr !!

    SSU = Svalbard Snøscooter Utleie était l'organisateur de cette soirée, inscriptions via facebook et très vite nous étions plus de 50 inscrites ! Quel succès !

    Ça a commencé de façon très structurée et efficace en séparant ces dames autour de 3 motoneiges : 2 Skidoo (= même marque que ce que j'ai) et une Crosstour... donc j'ai astucieusement choisi le groupe Skidoo.

    1ère mission : changer la courroie du variateur. Démonstration par celui qui s'y connait (soirée filles mais les "animateurs" étaient des hommes), puis sur volontariat... et je me suis portée volontaire. Mieux vaut profiter de l'occasion de s'entraîner une fois dans des conditions faciles =  une motoneige toute neuve donc pas sale, pas de neige de partout qui a gelé autour des trucs à dévisser, dedans au chaud donc pas besoin de gants et possibilité de rester sans gants sans perdre 3 doigts !

    Quand j'aurai réussi à mettre la main sur ma motoneige, faudra que je m'entraine dans des conditions un peu plus réalistes !

    Voilà la bête en question :

    Soirée filles... ou les mains dans le cambouis

    et ces dames en action mais je choisis des photos où personne n'est vraiment reconnaissable

    Soirée filles... ou les mains dans le cambouis

    Soirée filles... ou les mains dans le cambouis

    C'est LE truc qu'il faut savoir faire parce que les courroies pètent régulièrement quand on est loin de tout, il faut donc toujours en avoir une de rechange avec soi.

    Ça a pris pas mal de temps... Ensuite on nous a montré la vérification du niveau d'huile (ne me concerne pas avec mon moteur à 2 temps antédiluvien) et l'autre problème récurrent : les fusibles et la boite de fusibles de rechange dans la mimine du monsieur..

    Soirée filles... ou les mains dans le cambouis

    Parallèlement, on a eu droit à du miam et un coup à boire.

    Après, ça a commencé à se déliter... on ne savait pas bien s'il allait se passer quelque chose de plus, ces dames commençaient à se regrouper pour papoter chiffons (enfin peut-être pas chiffons, mais pas trop motoneige). Donc ça s'est terminé en jus de boudin mais j'ai récupéré une check-liste.

    Bilan mitigé : c'était de toute façon instructif mais pas autant que je l'aurais espéré. C'était gratuit... je ne peux pas trop me plaindre ! wink2

     

     

     


    3 commentaires
  • En tant que membre du club photo local, je suis aussi automatiquement membre de la NSFF, l'association des photographes norvégiens... ou l'association norvégienne des photographes ou ce que vous voulez dans ce goût-là. Et comme tout membre, j'ai été invitée à participer à la première partie du championnat national qui se déroule en 2 parties : la 1ère à l'automne, la 2e au printemps. L'an passé je suis devenue membre trop tard et j'ai tout raté !

     

     

     

     

     

    Il y a plusieurs catégories :

    - thème libre avec 5 sous-catégories : photo papier couleur, photo papier monochrome, projection couleur, projection monochrome, collection de 5 photos papier

    - nature : couleur ou monochrome

    - créatif

    + 2 catégories pour les jeunes de moins de 18 ans et moins de 25 ans (on parle de l'état civil, pas de l'âge mental donc c'est sans espoir pour moi)

    On peut envoyer au total maximum 12 photos, max 3 par catégories (la collection compte comme 1), toutes les photos sont envoyées digitalement et ceux qui participent à la catégorie papier doivent envoyer en plus un tirage papier de leurs photos.

    Pour mon 1er essai, je m'y suis prise au dernier moment... trop tard pour imprimer les photos et les envoyer dans les temps et trop tard pour vous mettre à contribution.

    Les résultats nous sont parvenus partiellement samedi et les derniers ce matin... je vous présente le bilan sachant qu'il y a un classement avec 1 1ere place, 2 2e places et 2 ou 3 3e places dans chaque catégorie, plus des mentions spéciales et celles qui ont simplement été retenues.

    Commençons par le thème libre monochrome :

    Championnat de Norvège

     

    rejetée

     

     

     

     

     

     

    Championnat de Norvègerejetée

     

     

     

     

     

     

    Championnat de Norvègerejetée

     

     

     

     

     

     

     

     

    ça doit vous rappeler des souvenirs celles-là...

    Bilan pas brillant : 3 photos envoyées, 3 rejetées... Bienvenue dans la cour des grands ! frown

     

    Thème libre, couleur :

    Championnat de Norvègerejetée

     

     

     

     

     

     

     

     

    Championnat de Norvègerejetée... sur celle-là j'avais pourtant  bon espoir

     

     

     

     

     

     

     

     

    Championnat de Norvègeretenue.... ENFIN !!!

     

     

     

     

     

     

    Bilan : 3 envoyées, 1 seule retenue

    donc bilan pour le thème libre au total, 1 retenue pour 6 envoyées... pas très brillant !

    Thème créatif, là je ne savais pas du tout où j'allais mais comme je pouvais envoyer 12 photos, j'ai tenté le coup... quand j'ai vu les résultats, j'ai vu que les autres étaient TRES créatifs

    Championnat de Norvègerejetée... je l'aime bien pourtant :-(

     

     

     

     

     

     

     

     

    Championnat de Norvègerejetée

     

     

     

     

     

     

    Championnat de NorvègeBizarrement, celle-ci a été retenue

     

     

     

     

     

     

    donc satisfaite du bilan : 1 retenue pour 3 envoyées mais sans espoir

    Catégorie nature :

    Championnat de Norvègerejetée

     

     

     

     

     

     

     

     

    Championnat de NorvègeRetenue ! happy

     

     

     

     

     

    Championnat de NorvègeRetenue happy

     

     

     

     

     

     

     

     

    Bon bilan : 3 envoyées, 2 retenues

     

    Et au total des 12, ça fait 4 retenues donc 33%... pas si mal quand on voit le niveau de certaines photos.

    Au niveau des stats nationales :

    15 % des photos "nature" et "créatif" ont été "primées" (être retenu, c'est être primé aussi), je suis au-dessus yes. 431 photos soumises en "créatif", 602 en "nature"

    15% des "thème libre" monochrome... là je suis à la ramasse (802 photos soumises)

    20% des "thème libre" couleur..., je suis au-dessus (906...)

    A noter que les% passent à 23 et 24% pour les tirages papier... mieux primées car moins de concurrance

    Donc, pas trop mal pour un 1er essai. smile

    Ceux que ça intéresse peuvent voir les photos primées en cliquant sur les liens ci-dessous

    http://www.nsff.no/cms/index.php?page=sok-landskonkurranser&konk_direkte=3208

    http://www.nsff.no/cms/index.php?page=sok-landskonkurranser&konk_direkte=3207

    http://www.nsff.no/cms/index.php?page=sok-landskonkurranser&konk_direkte=3206

     

     

     


    3 commentaires
  • Après un début de journée un peu au ralenti, le reste s'est écoulé à un rythme intensif, avec un timing serré.

    La 1ere mission de la journée était de profiter de l'intervalle de relative clarté pour monter à Platåfjellet dans le but de :

    1) me bouger mon gris cul parce que j'ai été un peu fainéasse ces derniers temps ou plutôt les concours de circonstances ont fait qu'il n'y a pas eu de Corebar (gym) pour moi depuis 3 semaines + pas de danse irlandaise cette semaine.... ça craint !

    2) prendre des photos (une longue histoire... il y a des "défis" qui circulent sur facebook).

    Malgré les -9,5°C (qui nous semblent chauds grâce au rapide passage à -20 il y a quelques jours) et de la poudreuse accumulée aux endroits stratégiques par les vents furieux qu'on a eu juste après les chutes de neige, je suis donc partie à 11h à l'assaut des 400 m de dénivelés (je sais.. c'est pas bezef) avec un sac de 3 tonnes grâce au fusil, à l'appareil photo, au pied photo, à la thermos, à la lampe frontale... Arrivée au "sommet" bien en sueur après les multiples batailles avec les passages de neige profonde dans les endroits les plus pentus bien sûr (juste histoire de compliquer la chose... du genre, je me creuse une marche mais le temps de placer le 2e pied, le 1er à reculé de 10 cm alors que les marches sont péniblement espacées de 40...), j'installe mon pied photo, je fais les réglages de l'appareil, je me plains de la lumière pas terrible et au moment d'appuyer sur le déclencheur... rien... pas de carte mémoire dans l'appareil... aaaaaaaaaaarggghhhhh ! gourdasse ! !!! Mais bon comme je sais que je suis gourdasse, j'ai toujours au moins une carte mémoire en rab... sauf que... pas aujourd'hui visiblement ! Bref, tout ce poids pour rien. Du coup, le retour à la maison a été un peu plus rapide que prévu, vers 13h10.

    Le temps d'un rapide passage sous la douche, d'avaler une tomate sans goût, un bout de pain et une pomme, me voilà repartie pour de nouvelles aventures : journée portes ouvertes au musée (où j'ai travaillé cet été) avec à 14h l'inauguration de la nouvelle expo temporaire "metopa", une famille d'amphipodes (des puces de mer quoi... on adorait jouer avec sur les plages bretonnes).

    Quelques photos laides et avec des méchants reflets, mais qui se veulent juste illustratives :

    des schémas

    Timing serré

    des photos

    Timing serré

    Papa qui s'agrippe à maman qui garde ses oeufs contre son ventre

    Timing serré

    des dessins

    Timing serré Timing serré

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Timing serré

    Timing serré

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    des blagues

    Timing serré

    des explications (clés de détermination)

    Timing serré

    des échantillons dans des petits flacons

    Timing serré

    Timing serré

    et derrière la loupe

     

    Timing serré

     

    Il y avait aussi une vente de livres et autres à prix promotionnels (ils doivent avoir besoin de place dans les rayonnages). J'ai commencé à collecter tellement d'articles divers et variés qu'il a fallu que je squatte un coin de l'espace boutique pour y accumuler mes acquisitions... et au moment de payer... Houston, nous avons un problème... pas de carte bleue ! Il a donc fallu que je fasse du charme pour laisser dans un coin mon monticule et retourner à la maison chercher ma carte pour ensuite laisser les sacs discretos dans le bureau parce que j'avais d'autres projets après le musée que de porter tout ça chez moi...

    16h15 : direction Svalbard Villmarkssenter, avec une "co-Croix Rouge" rencontrée au musée, pour aller voir l'expo photo "Hvit" (ça veut dire blanc)... il n'y avait que nous 2 donc on a eu droit à du sirop chaud, une visite des lieux, l'expo photo bien sûr et un diaporama avec entre autres des photos d'aurores boréales... et pour finir en beauté, un petit tour au chenil où on nous a montré les 3 chiots qu'ils ont... Et là... trop de bonheur... trop mignons ces ch'tits chiens : je me suis retrouvée à demi-allongée par terre avec les 3 chiots sur les jambes (c'est eux qui ont voulu venir... le 1er je l'ai un peu aidé mais les autres ont juste copié) et ils ont fini par s'endormir. Je serais bien restée plusieurs heures comme ça mais ma "co-Croix Rouge" avait froid (évidemment : en jean par -10, quelle idée) et voulait aller faire les courses à COOP avant la fermeture à 18h...

    Svea, Longyear et Sverdrup (je ne sais pas qui est qui) et Sophie, celle au milieu avec son gilet jaune :

    Et toute la famille regroupée autour de Sophie :

    Photos Bert Våtvik, Svalbard Villmarkssenter (Décidément, encore des photos de moi !!)

     

    Le retour fût donc rapide mais j'ai renoncé à aller faire des courses. Plus motivée à prendre quelques photos pour ne pas avoir l'impression d'avoir porté le pied photo toute la journée pour rien ! Mon "modèle" : les maisons colorées à toits pointus que nous aimons tant ici et les montagnes derrière.

    Timing serré

    Timing serré

    Timing serré

    Après ça, retour au pas de charge à la maison pour avaler un truc (on n'a jamais le temps de manger correctement dans ce pays !) puis ciné à 19h "Still Life", en compagnie de ... 9 autres spectateurs... j'ai l'art de choisir les films que personne ne veut/va voir ! Un film britannique avec une histoire quelque peu morbide puisque c'est un homme dont le boulot est d'essayer de retrouver des proches de gens qui viennent de mourir afin de leur donner un enterrement décent avec quelques présents... à part qu'il n'y arrive jamais et qu'il est toujours le seul à assister à la cérémonie. Charmant, non ?

     

     


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique