• Aujourd'hui, j'ai fait ma BA... j'ai vaincu mes démons et mon appréhension pour me rendre à l'église locale (c'est vraiment pas mon truc) pour soutenir mes voisins qui fêtaient leur 5e anniversaire de mariage. Mariés le 09/09/09 à 09h bien sûr, la cérémonie devait avoir lieu aujourd'hui le 9, un jour de semaine, et le prêtre leur a collé l'horaire peu judicieux de 11h, 9h ça n'avait pas l'air de lui convenir (trop tôt ??)... La plupart des gens étaient donc au boulot et je me suis dévouée pour faire acte de présence... appareil photo au poing bien sûr, histoire de me donner une contenance, parce que le livre avec les chants (aucune idée du nom) ça ne m'a pas trop aidé... J'ai même découvert un psaume (?? c'est ça qu'on dit ?) dont les paroles étaient en norvégien "normal" ou en sami... au choix ! Grand instant de solitude à chaque fois qu'il fallait chanter et difficile de se fondre dans la foule vu le nombre de présents.

    Mais bon... j'ai survécu... et après la cérémonie, nous nous sommes regroupés dans le coin salon (oui ! il y a un coin salon dans l'église... c'est pour ça que l'article est dans "société") pour le gâteau, ou plutôt les gâteaux et le café... ça vous en bouche un coin ça, hein !

    Hors de la zone de confort

    Hors de la zone de confort

    Hors de la zone de confort

    Hors de la zone de confortHors de la zone de confort

    Faits maison... impressionnant, non ??

    Heureusement que la journée se terminait par une séance de danse irlandaise pour essayer d'éliminer les milliers de calories !!

    Hors de la zone de confort

    Bon... je me risque à mettre une photo d'eux pas trop compromettante ;-)

    Hors de la zone de confort

    Le bouquet de la... "mariée"

    Et un échange de pseudo-alliances... avec un ours dessus... forcément ! ;-)

    Hors de la zone de confort

    Hors de la zone de confort

     

    A noter que, pour l'occasion, le drapeau norvégien avait été hissé devant l'église... ça doit vous surprendre aussi, vous français de France, et l'accompagnement musical à la trompette et piano (un à la fois) était géré par l'église.

     


    2 commentaires
  • En cette période de transition été/hiver, notre vie bercée par ce rythme binaire se remplit au quotidien de petits changements confirmant que, oui, l'été est bien fini... nous nous préparons donc doucement à l'hiver.

    Un des changements biannuel est le basculement, pour notre alimentation en eau, entre Isdammen, la réserve d'eau à l'entrée de l'Adventdalen, juste derrière le panneau attention aux ours et le château d'eau. Le château d'eau est utilisé l'été, pendant que les oies batifolent sur/dans Isdammen et chient allègrement dedans aussi... Est-ce la raison ? J'espère de toute façon que l'eau est traitée parce que le caca d'oie, il n'a pas disparu par magie !

    En tout cas, cette semaine, les plaintes, interrogations, doutes existentiels... se sont multipliés sur un de nos groupes Facebook (oui... on n'en a plusieurs), les gens trouvant que l'eau a un drôle de goût et se plaignant surtout que leur lave-vaisselle ne fonctionne plus correctement...

    Illustration à l'appui :

    Crise

    Explication proposée par certaines personnes qui ont de la bouteille... c'est du calcaire (un truc totalement inconnu pour un norvégien de "fastlandet" d'où leur grande perplexité)... faut mettre du Calgon ma p'tite dame.

    Pour ma part, je ne me plains pas (les mauvaises langues s'en étonneront)... je ne sais pas si c'est parce que je suis loin de la source et que le calcaire s'étant déposé dans tous les lave-vaisselle (pluriel ??) et autres machines à laver, il n'y en a plus chez moi... ???... De toute façon, je lave à la main (la vaisselle... le linge j'ai pas eu l'occasion d'essayer cette semaine), mais au boulot j'ai bien trouvé un drôle de goût à l'eau que je ne retrouve pas chez moi (le drôle de goût, l'eau je la trouve).

    Ayant profité du retour du beau temps pour aller faire un tour en vélo + photos (pour demain, peut-être) dans l'Adventalen, je suis passée à côté d'Isdammen et ai pu constater que l'eau est laiteuse... J'en arrive à me demander si c'est vraiment du calcaire ou carrément du limon ! Est-ce qu'ils la filtrent cette eau au moins ??

    En attendant, les utilisateurs de lave-vaisselle ne sont pas au bout de leur peine, parce que les sels régénérants ne se vendent pas en Norvège puisqu'il n'y a pas de calcaire... et les doses de lessive sont adaptées à des eaux non calcaires... On n'est pas près de vivre dans le propre !! ;-)


    1 commentaire
  • Je sens que l'article du jour va faire grincer quelques dents, mais j'assume ! frown

    Je ne suis pas une grande consommatrice de viande, surtout pas rouge, mais de temps en temps, il faut bien faire le plein de fer (quand il y en a marre des lentilles, des épinards, du pâté de foie), mais tant qu'à faire autant manger local... De vaches il n'y a point, les rennes... pas si facile de mettre la main sur de la viande de renne local : il y a suffisamment "peu" d'autorisations de chasser des rennes qui sont données que ceux qui ont tué leur renne, se le gardent et se le mangent eux-mêmes ou entre copains... Le phoque, j'ai goûté une fois et j'ai trouvé que ça avait un très fort goût de foie... beurk... mais ça dépend sûrement de la façon de le préparer

    Alors la vache arctique, c'est quoi ??... eh bien, oui... c'est la baleine !

    Et même si la baleine qu'on trouve ici a été congelée et nous vient de fastlandet, à l'origine elle a très certainement été tuée dans nos eaux... retour à l'envoyeur !

    Donc pour ou contre la chasse à la baleine... en quoi une baleine est-elle plus précieuse qu'une vache ? Je pars du principe que si la population se porte bien, il n'y a pas de raisons de chasser une baleine qui sert à nourrir les gens. Parce qu'il y a baleine et baleine... Il s'agit dans notre cas d'une espèce particulière, le petit rorqual ou baleine de Minke ou Balaenoptera acutorostrata en latin ou vågehval en norvégien (hval = baleine en norvégien... narval, ça vous dit quelque chose ?) dont la population est évaluée chaque année et un quota de chasse est calculé d'après ces estimations. On ne parle pas de la baleine du groenland qui a été quasiment exterminée ou de la baleine à bosses ou de la baleine bleue... Et pour l''UICN (Union Internationale pour la conservation, elle est classée comme une espèce à préoccupation mineure, pas du tout dans les espèces menacées).

    Quant au mode de chasse, on est loin de la sauvagerie des années 1700-1800, les règles sont très strictes, notamment sur la durée de mise à mort, l'animal ne doit pas avoir vraiment le temps de souffrir. Les baleines sont donc tuées à l'explosif, ce qui est radical et extrêmement rapide.

    Vu du dessus (= ce qui dépasse de l'eau), ça ressemble un peu à un dauphin :

    mais la nageoire dorsale est en fait ridiculement petite par rapport au reste du corps :

    Et par rapport à l'homme, ça donne ça :

    Description de l'image  image:Minke whale size.svg.

    Il paraît que la saison a été très bonne cette année et qu'ils sans doute tuer autant de baleines que le quota le permet.

    Etant devenue norvégienne, j'assume les choix de mon pays d'adoption et ce "soir", au menu, c'est baleine... Pas tous les jours que ça arrive, faut bien le reconnaître, mais le rayon "poisson" était plutôt vide hier.

    Ceci dit, à quoi ça ressemble de la viande de baleine (parce que tout le monde a bien compris que c'est un mammifère donc la chair ne ressemble en rien à du poisson) ??... c'est extrêmement sombre, presque noir

    Provoc

    Non, les points blancs, ce n'est pas une maladie, de la moisissure ou des bactéries, c'est juste la graisse.

     

     C'est une viande très tendre et maigre : 116 kcal pour 100 g, 23,5 g de protéines, 2,4 g de lipides, riche en vitamine A et source de vitamine C (ce qui a dû sauver plus d'un inuit).

    Pour les recettes, tout ce qui peut être préparé avec du boeuf peut être préparé avec de la baleine mais il faut réduire les temps de cuisson de 20 à 30% puisque la viande est si tendre. La meilleure façon d'apprécier cette viande à sa juste valeur est de la griller en steak ou crue, en carpaccio ou sushi.

    Pour ma part, cru c'est un peu violent, donc ça a été en steak accompagné de petites patates amandines (un miracle n'arrivant jamais seul, j'ai trouvé des petites patates comme j'en mangeais chez la grand-mère) et des haricots du jardin du rayon surgelé ! Un repas de luxe que je peux m'offrir une fois dans le mois quand j'ai touché la paie !;-)

    Provoc

     Et tant qu'on est dans le sujet baleines... Aujourd'hui, alors que je bossais au musée, quelqu'un a lancé l'info sur notre groupe FB qu'il y avait des bélougas dans le fjord, là où l'eau est très peu profond et juste à côté du boulot... J'ai trépigné sur ma chaise... too bad d'être au boulot alors qu'il y a des bélougas à portée de vélo... J'ai trouvé la solution : prendre ma pause repas en les regardant batifoler dans le fjord... C'est pas du luxe, ça ? Un seul regret : je n'avais évidemment pas mon bon appareil et mon bon zoom avec moi, mais heureusement j'ai toujours un compact qui traine dans mon sac !

    Provoc

    Provoc

    Provoc

    Par moments, une baleine passait tout près du rivage, à une dizaine de mètres... trop de bonheur !

    Bon, le problème est qu'il a fallu traverser l'estuaire (c'est un bien grand mot) pour atteindre la plage et je suis revenue dans un état lamentable : sandales pourries de vase, bas de pantalon dégueu et chaussettes trempées pour le reste de la journée... mais ça valait le coup ! :-)))

     


    9 commentaires
  • J'ai pris beaucoup de retard dans mes articles... Je n'ai toujours pas eu le temps de vous parler de ma promenade à la mine n°6 samedi dernier ! La honte !

    Partie à 18h30 sur mon petit vélo, je suis passée rapidement dire bonjour aux chienchiens que je connais au chenil qui est sur le chemin, avant de poursuivre mon chemin dans l'Adventdalen en essayant de ne pas trop traîner et surtout ne pas trop regarder le paysage, parce que sinon je prends des photos tous les 50 m et je n'avance pas ! Je me suis juste accordée un court arrêt le temps de me taper une micro-discussion avec des gens que je connais et qui flânaient, à vélo aussi, sur le même chemin... et une petite pause photo à un endroit parce que les couleurs étaient trop tentantes... même si je trouve que ça ne rend pas tant que ça sur les photos...

     

    Promenade à la Mine n°6 - triste mine et mine de rien

    Promenade à la Mine n°6 - triste mine et mine de rien

    Promenade à la Mine n°6 - triste mine et mine de rien

    Promenade à la Mine n°6 - triste mine et mine de rien

    Promenade à la Mine n°6 - triste mine et mine de rien

    L'habituelle carte pour présenter les lieux :

    Promenade à la Mine n°6

    L'installation de la mine 6 se situe en bas à droite sur la carte entre Tredalshytta et Bolterdalshaugen.

    Arrivée à la mine 6, j'ai admiré les pylônes qui servaient au transport du charbon. A noter que c'est la dernière mine pour laquelle on a utilisé le transport par funiculaire : quand la mine 7 a été ouverte, on est passé au transport par camion et ça nous a valu la construction de la route (piste en fait) qui s'enfonce dans l'Adventdalen.

    Promenade à la Mine n°6

    Promenade à la Mine n°6

    Un alignement remarquable : attention, un pylône peut en cacher un autre !

    Promenade à la Mine n°6

    mais qui ont maintenant trouvé une nouvelle utilité : (attention, âmes sensibles s'abstenir). C'est cette utilisation, assez typique Svalbard, qui m'a motivée à classer l'article dans "société".

     diaporama glauque

    Pour ceux qui n'ont pas tout compris, ce sont des cadavres de phoques qui ont été accrochés. La graisse a l'air de suinter et sous un pylône, il y avait des bidons pour recueillir le "jus". Vous noterez sur la dernière photo, l'amoncellement de cadavres de bruands des neiges, englués dans la graisse de phoque. Charmant tout ça ! Il me semblait pourtant que c'était interdit parce que, d'une part, les pylônes font partie du patrimoine culturel (donc pas touch'), d'autre part, accrocher les cadavres de phoques ainsi est une bonne façon d'appâter les ours un peu trop près de la ville.

    Le but est de nourrir les chiens de traineau et, comme par hasard, il y a un tour operator qui a un chenil juste à côté ! Pire que le séchage des morues à Lofoten !

    J'insiste sur le côté glauque en zoomant sur la photo du phoque barbu, pendu haut et court... reconnaissable à sa barbe ses moustaches !

    Promenade à la Mine n°6

    Une fois remise (plus ou moins) de cette vision de cauchemar, je me suis lancée dans l'exploration de la mine, sans omettre l'ascension entre le bas et le haut de la mine.

    Les installations sont impressionnantes et relativement en bon état : la mine a été opérationnelle de 1969 à 1981... ce n'est pas si vieux, elle n'est pas encore tombée complètement en ruine, mais elle est sur la bonne voie !

    Là aussi, je vous mets un "petit" diaporama parce que ça va plus vite que de mettre les photos 1 par 1 ! La lumière change à mi-chemin parce que ce sont des photos prises en redescendant vers 23h30-minuit, après avoir été me promener sur le "plateau". Quand vous en avez marre, y a qu'à stopper le diaporama mais je sens que ces bidules et machins, ça va passionner le professeur remarquable ! ;-)

    le diaporama de la mine 6

     

    Pour ce qui est des paysages, ce sera pour demain ou après-demain... à suivre donc...

     

     

     

     

     


    3 commentaires
  • Alors, avant d'oublier, il fallait que je vous dise de regarder France 5 le 23 de 16h10 à 17h10 (une heure à la con, faut bien avouer), un programme qui s'appelle Vu su Terre avec un numéro sur la Norvège y compris le Svalbard et Heïdi, notre glaciologue fétiche !!

    Svalbard et Heidi sur France 5

    Ceci dit, revenons à nos moutons... moutons... non ! ours !

    Eh oui !

    Figurez-vous qu'aujourd'hui, le site de notre journal local, SvalbardPosten, nous informe qu'un ours a été repéré à Revneset, un coin où il y a des cabines, de l'autre côté de l'Adventfjorden. Apparemment, l'ours a passé une journée là-bas, sous la surveillance de notre héros, le Sysselmann (ou plutôt ses larbins). C'est qu'on ne voudrait pas qu'il débarque en ville, celui-là !

    Pour localiser la bestiole, une petite carte empruntée à SvalbardPosten qui l'a lui-même empruntée au Norsk Polarinstitutt:

    Inattendu et improbable

    Légende : cercle rouge du haut : l'ours, cercle rouge du bas : Sophie ;-)

    Confiante dans les pouvoirs magiques du Sysselmann, je rentre chez moi sans inquiétude... mais quelques temps plus tard, quelle ne fut ma surprise de voir un message sur Facebook : l'ours est juste de l'autre côté du fjord, un peu à l'ouest de Hiorthamn = là où j'ai emmené Papoun et Mamoune en promenade !

    Y croyant moyennement, j'attrape les jumelles... et malgré la distance (environ 3-3,5 km à vol d'ours d'oiseau)... oui, c'est bien un ours qui se promène le long du rivage... suivi d'une flopée de bateaux (dans la plus grande illégalité : on n'a pas le droit de suivre un ours !)... Ni une, ni 2, je me jette sur l'appareil photo, sachant d'avance que ce serait la pire photo d'ours au monde. Mais, je n'aurais jamais cru que je prendrais une photo d'ours de chez moi !

    Inattendu et improbable

    OK... pas simple de trouver l'ours ! On va tricher et miser à fond sur le zoom digital :

    Inattendu et improbable

    Le "caillou" couleur crème à gauche de la cabane du haut... c'est lui !!

    INCROYABLE, NON ???

    Inattendu et improbable

    Les bateaux à gauche et l'ours à droite

    Inattendu et improbable

    mais si... là !

    Pour montrer ma bonne volonté et faire un petit effort, j'ai pris mon appareil photo, le pied et je suis descendue jusqu'au bord de mer... histoire d'être un peu plus près, mais bon... pas beaucoup !

    Inattendu et improbable

    Là, l'ours à gauche du bâtiment en ruines que j'ai souvent photographié cet hiver/ce printemps... et on a même pique-niqué à droite avec Papoun et Mamoune !

    Inattendu et improbable

    Inattendu et improbable

    Inattendu et improbable

    C'est quand même mon 1er ours depuis que je suis "fastboende" (habitante permanente) ! ;-) En tant que touriste, j'en avais vus d'autres... le 1er, c'était en kayak et d'ailleurs c'est la photo qui est en haut à gauche de la page !

    Allez ! encore quelques unes, c'est pas tous les jours !!

    Inattendu et improbable

    Inattendu et improbable

     

     

     

     

     


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique