• Reprenons à notre glacier...

    toujours dans notre attente des vêlages

    ça finit par prendre de l'ampleur

    Lilliehöökbreen, suite et fin

    et pour une fois on est placé du bon côté... pile poil en face

    Lilliehöökbreen, suite et fin

     

    et une fois la masse tombée dans l'eau, il y a eu un phénomène rigolo avec des bandes de lumière réfléchies sur la/les vague/s formées et  qui se déplaçaient, fantomatiques, sur la surface du glacier. Je n'ai pas eu le réflexe de filmer donc je ne suis pas sûre que vous compreniez ce que je veux dire par les 3 photos ci-dessous

    Lilliehöökbreen, suite et fin

     

    Lilliehöökbreen, suite et fin

     

    Lilliehöökbreen, suite et fin

    vous voyez ? à droit de la zone bleue, au dessus de l'iceberg du fond (surtout visibles sur la 2e photo mais si vous les repérez-là, vous verrez qu'elles bougent d'une photo à l'autre)

     

    Happy photographers

    Lilliehöökbreen, suite et fin

    qui décident de miser sur l'autre côté du glacier

    Lilliehöökbreen, suite et fin

     

    Le boss a repéré quelque chose... il est confiant... préparons-nous... il va se passer quelque chose... ou pas

    et en fait, ça marche !!! après quelques minutes, un bout du front commence à se détacher et après ça entraine des blocs de plus en plus gros et ça ne s'arrête plus ! oh

    Lilliehöökbreen, suite et fin

    Lilliehöökbreen, suite et fin

     

    Lilliehöökbreen, suite et fin

    Lilliehöökbreen, suite et fin

     

    Lilliehöökbreen, suite et fin

    Lilliehöökbreen, suite et fin

     

    Lilliehöökbreen, suite et fin

    On n'a pas attendu pour rien... je vous le dis !

     

    Après, satisfaits, nous n'avons plus qu'à nous concentrer sur les mouettes tridactyles (il y en a plein qui volent mais en fait il y en a encore plus posées)

    Lilliehöökbreen, suite et fin

     

     

    Lilliehöökbreen, suite et fin

     

    Lilliehöökbreen, suite et fin

     

    Lilliehöökbreen, suite et fin

     

    Mission accomplie, je crois qu'on peut rentrer et poursuivre notre voyage

    Lilliehöökbreen, suite et fin

     

    et il y a aussi des sternes arctiques beaucoup plus près de nous et qui se moquent royalement de notre présence

    Lilliehöökbreen, suite et fin

     

    Lilliehöökbreen, suite et fin

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    3 commentaires
  • Non... ce n'est pas une révolution du domaine végétal... c'est juste la couleur du ciel.

    On a visiblement toujours des nuages stratosphériques au dessus de nous ou pas loin du moins et quand la lumière rougeâtre qu'ils diffusent se mélange au bleu du crépuscule nautique (crépuscule certes mais on n'en est pas encore au crépuscule civil... le soleil atteint péniblement 9,3° en dessous de l'horizon... on s'approche doucement de la limite du -6°), bref quand le rouge et le bleu se mélangent, ça fait du violet... ou du lilas selon les proportions

    et ouf ! aujourd'hui on a eu droit à une trêve entre la pluie d'hier et la pluie de demain (je ne voudrais pas jouer les oiseaux de mauvais augure mais ça sent pas bon pour le vol Norwegian), et même du ciel dégagé... par endroits et par moments. Donc petite séance photo urbaine pour immortaliser le phénomène... il y a peu de chance que ça dure encore longtemps

    Un peu de lilas

    vous remarquerez (enfin, si vous ouvrez l'image en plus grand) qu'on voit quand même toujours les étoiles et c'était en plein milieu de journée

    Un peu de lilas

     

    Un peu de lilas

     

    Un peu de lilas

     

    Un peu de lilas

     

    Un peu de lilas

     

    Là, j'ai voulu prendre un raccourci et traverser en droite ligne jusqu'à la route, par le bord droit parce que j'avais bien vu que le lon du chemin normal ça avait l'air "humide"... ilm'a fallu un peu de temps pour me rendre compte que sous la croûte de neige qui cédait sous mon pas, il y avait un marais, étang, que dis-je lac ! qui s'était formé et j'ai aussi constaté simultanément que mes chaussures goretex ne sont pas étanches... et l'eau est fraiche !

    Bref, une fois que le mal est fait, il n'y a plus qu'à attendre que l'eau se réchauffe et je n'allais pas renoncer en si bon chemin.

    Un peu de lilas

    Là, j'ai un sondage à faire... une fois n'est pas coutume, j'ai fermer beaucoup plus le diaphragme que d'habitude pour mes photos de nuit (une déformation aurore boréale, dans la course à la lumière, on l'ouvre à fond), du coup les lampes font des "étoiles"... Il y a 2 écoles là-dessus, personnellement je n'aime pas (je trouve ça un peu kitch) mais j'ai cru comprendre que la plupart des gens préfèrent... alors je vous sonde, juste comme ça pour voir)

    Un avantage évidemment, c'est que ça donne plus de profondeur de champ et que ça permet de faire des photos où tout est net sans trop se prendre la tête

    Un peu de lilas

    ou alors rien du tout mais ça, c'est quand une vis n'est pas assez serrée wink2

    Un peu de lilas

     

     

    Un peu de lilas

     

    Un peu de lilas

     

    Un peu de lilas

     

    Un peu de lilas

     

    Un peu de lilas

     

    Un peu de lilas

     

    Un peu de lilas

     

    en direction de l'aéroport

    Un peu de lilas

     

    saloperies de fils électriques (qui servent à rien en plus !)

    Un peu de lilas

     

    Un peu de lilas

     

    Un peu de lilas

     

    Un peu de lilas

     

    et puis au retour, je suis repassée sur mes objets précédents parce que je m'étais rendue compte que j'avais "merdé" sur une série

    Un peu de lilas

    Un peu de lilas

     

    Un peu de lilas

    mais à 13h la luminosité toute relative en prend déjà un coup et les belles couleurs dans le ciel n'étaient déjà plus aussi marquées et en fait, je me rends compte maintenant qu'il y avait un soupçon d'aurore boréale sur le bord gauche

     

     


    4 commentaires
  • Moi qui mets un point d'honneur à ne pas me faire remarquer (surtout de manière négative), je n'ai pas été déçue cette nuit...

    alors que je dormais comme un loir ou un ange (comme vous voulez), je suis soudain réveillée par des tambourinements... qui s'avèrent être contre ma porte. Je me réveille, mets le cerveau sur ON, analyse la situation et me décide à aller voir ce qui se passe parce que c'est insistant... Mais on n'est jamais à l'abri d'un mec bourré, allez savoir. En "chemin", je constate qu'il y a aussi quelqu'un qui tambourine à la fenêtre de la cuisine (comme quoi ça sert d'en avoir une, les autres apparts à part celui au-dessus de moi n'en ont pas). J'ouvre la porte et je me retrouve face à face avec 1 puis 2 policiers. Le cerveau ne marche pas encore tout à fait bien (il s'avèrera qu'il était 1h30) et je finis par comprendre que c'est l'alarme de ma voiture qui s'est déclenchée et fait ch... tout le quartier depuis au moins une demi-heure (mais où je suis moi, je n'ai rien entendu). La HONTE !! 

    1- je suis anti alarmes... je ne savais pas qu'il y avait une alarme sur cette bagnole quand je l'ai achetée et j'ai découvert ça par hasard un jour en essayant d'ouvrir ma propre voiture avec la clef au lieu du bip. J'avais le projet de voir s'il est possible de tout déconnecter quand elle irait à la révision... et puis la batterie m'a lâchée

    2- batterie justement... batterie à plat pour démarrer la voiture mais pas pour l'alarme ! typique ! Encore que c'est peut-être à cause de la batterie à plat que l'alarme s'est déclenchée. Toute cette électronique, que des sources de merdasses !

    3- comme si on avait besoin d'une alarme, ici ! Je sais bien que ce n'est plus aussi fantasyland comme ça l'était et qu'il n'est pas conseillé de laisser sa voiture ouverte avec la clef dedans ( ce qui a longtemps été la tradition) mais avant que quelqu'un s'en prenne à une voiture fermée à clef, sans avoir la clef... il y a de la marge, surtout que s'il la vole il n'ira pas bien loin

    Bref ! je me sens misérable depuis... Par prudence, ils ont débranché la batterie pour qu'on soit tranquille. Mais que se serait-il passé si j'étais partie en vac ??

    Comble de l'humiliation... c'est noté dans le journal local mais au moins il n'y a pas mon nom !

    Honte, humiliation et vexation

     

    Pauvres voisins qui ont dû supporter ça et n'ont pas pu dormir... pauvres policiers qui ont sans doute autre chose à foutre même si je ne suis pas bien loin d'eux... ils sont quand même venus avec 2 voitures !!

     

    Donc aujourd'hui, j'hiberne et je me cache... de toute façon, c'est aussi la misère dehors et la noirceur absolue : cette saloperie de pluie et les températures positives font fondre la neige... pouah ! ouch

    C'est du coup l''occasion de bosser avec les photos de cet été... glasses On en était au 12 août avant d'aller se coucher vers 4h du mat... ensuite dodo et pendant ce temps, transport jusqu'au Krossfjorden et le glacier Lilliehöökbreen et ses 8 km environ de front glaciaire.

    Pas franchement la meilleure lumière en cette fin de matinée mais c'est difficile d'être partout avec la bonne lumière... il faut faire avec et un peu de filtre ça aide wink2

    Honte, humiliation et vexation

     

    Honte, humiliation et vexation

     

    Honte, humiliation et vexation

     

    Honte, humiliation et vexation

     

    difficile de résister à la tentation du pano

    Honte, humiliation et vexation

     

    mais aussi aux détails dans les structures chahutées du glacier

    Honte, humiliation et vexation

     

    Honte, humiliation et vexation

     

    Honte, humiliation et vexation

     

    Honte, humiliation et vexation

     

    Honte, humiliation et vexation

     

    Pas d'ours repéré dans les environs... pas de phoque (barbu ou pas) non plus... pas de raisons de se précipiter... on mange tranquillement à l'heure habituelle et on sort en zodiac après, la lumière est déjà un peu moins crue

    Honte, humiliation et vexation

     

    Honte, humiliation et vexation

     

    Sans ours et sans phoque, avec quoi s'amuser ??... les vêlages bien sûr ! mais là c'est un jeu de patience et il faut un peu de chance... il faut aussi scruter dans la bonne direction : là où le glacier vient de vêler, la surface est beaucoup plus bleue et ça permet de repérer les zones actives, mais d'un autre côté on ne sait pas si ce n'est pas fini une bonne fois pour toute. Comme il y a des zones bleues à plusieurs endroits, c'est aussi classique que ce soit exactement dans la direction opposée à celle dans laquelle on regarde, qu'il se passe quelque chose... Murphy's law !!

    Et quand on entend, c'est souvent trop tard ou presque

    Honte, humiliation et vexation

    Honte, humiliation et vexation

     

    Honte, humiliation et vexation

     

    Honte, humiliation et vexation

     

    Honte, humiliation et vexation

     

    Honte, humiliation et vexation

     

    Honte, humiliation et vexation

     

    Honte, humiliation et vexation

    oh oh... vous la voyez la vague qui vient vers nous....??

    je recadre

    Honte, humiliation et vexation

     

    Heureusement, nous sommes à bonne distance cool et le temps que la vague arrive jusqu'à nous, c'est à peine si on ondule

     

    Entre 2, on peut aussi faire mumuse avec les goélands qui dominent du haut de leur îlot

    Honte, humiliation et vexation

     

    Honte, humiliation et vexation

     

    Honte, humiliation et vexation

     

    Honte, humiliation et vexation

     

    Honte, humiliation et vexation

     

    et les mouettes tridactyles qui grouillent au dessus des chenaux de fonte

    Honte, humiliation et vexation

     

    Honte, humiliation et vexation

     

    à suivre

     


    4 commentaires
  • Le Svalbard est souvent vendu comme une destination extrême sans qu'on sache vraiment ce qui se cache dans le mot extrême...

    Il faut peut-être demander aux passagers du vol Norwegian d'aujourd'hui, vol direct Oslo-Longyearbyen parti ce matin à 9h quelque chose et qui est arrivé... ah bah... c'est ballot... il n'est toujours pas arrivé... en fait ils sont quelque part entre Oslo et Longyearbyen là maintenant à l'heure où je vous parle après pas mal de péripéties...

    ça a commencé par Oslo - Longyearbyen... tout allait bien jusqu'à ce que l'avion commence à dessiner un trombone... jamais bon signe ça !

    Destination de l'extrême

    joli, non ??

     

    Ce qui a éveillé ma curiosité, c'est que je l'ai entendu cet avion et qu'il a fait beaucoup plus de bruit que d'habitude... sans doute quand il a avorté son atterrissage et remis les gaz

    Dommage collatéral de la météo actuelle... avec la "chaleur" actuelle, il pleuvait mais le sol étant très froid, ça gelait au sol, le tout accompagné d'un vent latéral... ils ont préféré ne pas tenter le diable. On ne peut pas faire de reproche à l'aéroport qui avait raclé la glace par anticipation et sablé mais la pluie gelait immédiatement... tant qu'il pleut, rien à faire.

    Mauvais timing... l'avion postal, lui, a pu atterrir une demi-heure après, mais leur tolérance doit être bien plus basse qu'un vol commercial, et SAS a atterri à 14h15 avec 15 min de retard.

     

    Mais revenons à notre vol qui a fait des choses mystérieuses

    Destination de l'extrême

     

    là, allez savoir pourquoi sa trace est passée en pointillés noirs... qui ont l'air d'avoir été de la pure invention. J'ai bien entendu un avion repasser mais ça devait être l'avion postal cette fois

    Notre vol Norwegian a donc dû rebrousser chemin

    Destination de l'extrême

    Direction Tromsø pour refueler avant de retourner à... Oslo

     

    Je ne suis pas sûre de bien comprendre pourquoi... c'est toujours comme ça avec les vols Norwegian alors que SAS, eux, restent à Tromsø dans ce genre de situations... bizarre

    Visiblement, il était prévu de laisser tomber pour aujourd'hui et retenter le coup demain, mais

    1) le samedi il n'y a aucun vol (sauf en haute saison), l'aéroport est fermé et j'imagine que c'est toujours possible d'ouvrir mais ça doit douiller

    2) ils nous annoncent l'apocalypse avec beaucoup plus de pluie et beaucoup plus de vent... les conditions d'atterrissage ne s'annoncent pas meilleures, bien au contraire.

     

    Donc finalement, il est décidé de repartir à 16h30... à part que d'après une source locale bloquée sur ce vol de cauchemar (à aucun moment ils ne sont sortis de l'avion... depuis 9h ce matin !!! OMG!! et ce ne sont pas les avions les plus spacieux qu'on met sur cette ligne surtout à cette saison), les données d'enregistrement avaient été effacées et il a fallu se taper une bonne dose de travail manuel... ils ont fini par décoller d'Oslo à 17h49 et approchent maintenant de l'île... la météo doit se dégrader  dans la soirée... pourvu qu'ils arrivent avant ! Ils devraient atterrir vers 20h45. On y croit ! Avec à bord les musiciens et danseuses embauchés pour la soirée irlandaise ce soir (c'est ballot !) et demain soir.

    J'espère qu'il n'y a pas de bébé à bord ou de chienchien dans sa cage en soute ! oh

     

    Pour demain, ça s'annonce comme ça

    Destination de l'extrême

     

     

    Destination de l'extrême

    on va pas trop se plaindre, ça a l'air encore pire à Ny ålesund (mais ils sont en terrain plat, eux)

     

    Destination de l'extrême

    Ici, risque d'avalanche niveau 4 dans les environs, mais a priori "seulement" 3 dans Longyearbyen...

    On nous prévoit des avalanches de "slush" mais qui ne devraient pas atteindre les habitations (c'est aussi ce qu'ils avaient dit en février quand l'avalanche a détruit un immeuble oh, mais ce n'était pas de la slush) donc pas d'évacuations (pour l'instant)... par contre ils surveillent les endroits encaissés comme Vannledningsdalen entre le centre-ville et le quartier de Haugen (et ils ont fermé le petit pont piéton... comme d'hab) et le long de la route entre la ville et l'aéroport.

    Le programme s'annonce donc cocooning ! Faut juste attendre que ça se passe ! ça va laver ma voiture je vous dirais he C'est assez ironique : demain, c'est chez nous qu'il fait le plus chaud de toute la Norvège... oooops

     


    3 commentaires
  • Avant-hier, en scrutant l'horizon le matin, il m'a semblé que le ciel avait une couleur un peu zarbi... on commence à voir du bleu sombre comme je l'ai dit précédemment, mais là, c'était un peu lilas

    C'est reparti pour un tour

    surtout sur le côté gauche de la photo

    J'ai commencé à me demander si on n'était pas reparti pour un tour de lumière bizarre, diffusée par des nuages stratosphériques, un truc qui s'était produit et dont j'avais parlé en janvier 2014, décembre 2015 et janvier 2016. Un phénomène censé être rarissime, enregistré pour la 1ere fois en 2002 (pas que ça ne soit pas produit avant, difficile à affirmer, mais personne ne s'est donné la peine de prendre note de la chose).

    Ensuite, ça m'est un peu sorti de l'esprit et hier, paf (le chien!), un article dans Svalbardposten dont j'emprunte traitreusement la photo parce que, moi, j'étais au boulot

    C'est reparti pour un tour

    photo Ingrid Ballari Nilssen

     

    oui ! c'est bien ça ! on est reparti pour un tour ! Pour un truc rarissime, je trouve que ça s'est produit souvent ces dernières années !! oh

    Ce matin, j'ai lorgné à la fenêtre avant d'aller travailler mais c'était encore un peu "tôt"

    C'est reparti pour un tour

    mais c'était quand même suffisamment marqué pour voir qu'il y a un truc pas normal.

     

    Le soleil est encore très bas sous l'horizon, plus de 6°C en dessous donc, non, ça ne peut pas être une lumière de lever de soleil. Pour ça il faut encore attendre quelques semaines.

     

    Je commence à me demander si ce n'est pas lié aux vagues de "chaleur" qu'on se tape parce que là, c'est pas joyeux : on taquine le 0°C et on nous annonce de la pluie pour samedi et dimanche matin, peut-être un peu demain aussi... misère !

    C'est reparti pour un tour

    D'une manière ou d'une autre, cet air chaud doit repousser la limite inférieure de la stratosphère plus haut et lui permettre d'atteindre des températures plus froides parce que, pour avoir des nuages stratosphériques, il faut atteindre une température de -78°C... c'est frais ça  quand même ! Le problème, c'est que pour pouvoir profiter du phénomène, il faudrait avoir un ciel dégagé... et là, ça se présente mal !!!! cry J'aime pas la pluie !!! crycry

    Je veux de la neige ou rien !!!!

     

     

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires