• Quelques news de l'arctique

    Ces derniers temps ont été un peu... comment dire... égocentrés... ou Sophie-centrés ;) et j'en ai oublié de faire le point sur ce qui se passe en ville et dans l'arctique... et pourtant...

    La ville est dans l'expectative depuis bientôt 2 semaines : un habitant permanent porté disparu avait été retrouvé après quelques heures dans un "vindhull" = un trou de vent... (aucune idée du nom en français... une zone d'accumulation de la neige sous l'effet du vent crée un trou derrière la zone). Toujours est-il qu'il a fini dedans en motoneige et que le trou était profond de plus de 6 m. Il a été retrouvé inconscient mais vivant et en hypothermie. Rapidement évacué sur l'hôpital de la ville, puis sur Tromsø, son état est maintenant stable mais il est maintenu depuis en coma artificiel et il doit rester en observation encore pendant un moment avant qu'ils tentent de le sortir du coma. Ça ne me paraît pas très encourageant, sa vie n'est plus en danger mais ils ne savent pas l'étendue des dégâts au niveau de la tête/du cerveau...

    Plongée aussi dans l'expectative (à un niveau de gravité bien moindre), la base de Barneo dont je vous avais parlé l'an passé. Je rappelle que c'est une base temporaire qui est installée chaque année sur la banquise à environ 1° (de latitude, pas de température) du pôle nord. Les premiers vols avec le matos et le personnel ont en général lieu vers le 25 mars et selon l'efficacité de l'installation et les conditions météo, des vols suivent rapidement avec des touristes, chercheurs, coureurs d'aventure et coureurs de marathon... Sauf que, cette année, ce n'est pas la phase d'installation qui a été la plus critique : un atterrissage a été un peu "rude" le 4 avril et l'avion a pété le train d'atterrissage à l'avant... too bad... apparemment, pas si simple à réparer : il faudrait soulever l'avant de l'avion avec une grue (mais ce serait trop lourd pour la banquise) ou avec un hélico (mais les hélicos n'ont pas une autonomie suffisante pour voler jusque là donc il faut installer des dépôts de carburant sur le chemin) enfin si j'ai tout compris au problème. 

    L'avion qui a eu un pb :

    Photo d'archive Terje Aunevik (bien sûr... la photo est prise à l'aéroport de Longyearbyen comme on peut le voir d'après les montagnes en arrière plan... à Barneo, point de montagnes wink2)

    Ils ont apparemment résolu le problème en utilisant un autre avion pour faire des rotations mais ça a pris quelques jours parce que le temps était assez dégueu là-haut

     

    Bref, tout le beau monde qui devait se rendre à Barneo s'est retrouvé coincé en ville plusieurs jours, notamment de richissimes russes et ça a donc été une bonne semaine pour la boutique (le malheur des uns...). J'ai aussi vu passer un des 2 français qui devaient courir le marathon du Pôle Nord. Comme si c'était pas assez dur de courir un marathon, en plus il y en a qui choisissent les températures glaciales ! oh 44 (je crois) étaient inscrits, 22 nationalités

     

    Group Shot

    photo empruntée au site officiel http://www.npmarathon.com/html/news/245.html

    Le marathon devait était couru le 9 avril mais en fait je viens de voir sur leur page facebook qu'ils sont en train d'arriver maintenant (les 25 premiers ont passé la ligne d'arrivée au moment où j'écris)

    J'en ai vu un en ville qui faisait semblant de courir pendant une séance photo devant "nos" maisons pointues sarcastic

     

    Côté concurrence et expectative, le monde canin est aussi concerné. Comme chaque année, le Trappers Trail a lieu ce weekend, mais tout ne se passe pas comme espéré. Une épidémie de toux du chenil (j'avais jamais entendu parler de ça !) a atteint notre îlot et une bonne partie des chiens est touchée par la maladie qui n'a apparemment jamais vraiment atteint Svalbard auparavant. Et pas de jaloux : ce sont à la fois les chiens de particuliers et des tours operators qui tombent malades. A part Green Dog apparemment qui avait donné un cocktail de vaccins à tous ses chiens et qui semble pour l'instant échapper à la maladie. La maladie n'est pas grave mais peut le devenir si le chien fait un gros effort physique. Un tiers des équipages inscrits n'a donc pas pris le départ ce midi (et plusieurs ne s'étaient même pas inscrits après avoir constaté que leurs chiens étaient contaminés)... et côté tours operators, ils sont obligés d'annuler la plupart de leurs tours en traineau... Too bad au plus fort de la saison touristique ! La véto était présente au départ et contrôlait tous les chiens : certains sont partis avec des chiens en moins ou ont dû remplacer des chiens. oops

     

    Pas de photo du départ cette année car je n'ai pas pu y assister ni jouer les bénévoles parce que je bossais aujourd'hui. Je vous mets donc une photo volée à Svalbardposten

    Amputert hundeløp

    Mais je vais peut-être aller assister à l'arrivée demain... on verra selon le temps.

     

     

     

     

    « Portraits de...Topptrimmen 2015 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :