• Promenade à la Mine n°6 - triste mine et mine de rien

    J'ai pris beaucoup de retard dans mes articles... Je n'ai toujours pas eu le temps de vous parler de ma promenade à la mine n°6 samedi dernier ! La honte !

    Partie à 18h30 sur mon petit vélo, je suis passée rapidement dire bonjour aux chienchiens que je connais au chenil qui est sur le chemin, avant de poursuivre mon chemin dans l'Adventdalen en essayant de ne pas trop traîner et surtout ne pas trop regarder le paysage, parce que sinon je prends des photos tous les 50 m et je n'avance pas ! Je me suis juste accordée un court arrêt le temps de me taper une micro-discussion avec des gens que je connais et qui flânaient, à vélo aussi, sur le même chemin... et une petite pause photo à un endroit parce que les couleurs étaient trop tentantes... même si je trouve que ça ne rend pas tant que ça sur les photos...

     

    Promenade à la Mine n°6 - triste mine et mine de rien

    Promenade à la Mine n°6 - triste mine et mine de rien

    Promenade à la Mine n°6 - triste mine et mine de rien

    Promenade à la Mine n°6 - triste mine et mine de rien

    Promenade à la Mine n°6 - triste mine et mine de rien

    L'habituelle carte pour présenter les lieux :

    Promenade à la Mine n°6

    L'installation de la mine 6 se situe en bas à droite sur la carte entre Tredalshytta et Bolterdalshaugen.

    Arrivée à la mine 6, j'ai admiré les pylônes qui servaient au transport du charbon. A noter que c'est la dernière mine pour laquelle on a utilisé le transport par funiculaire : quand la mine 7 a été ouverte, on est passé au transport par camion et ça nous a valu la construction de la route (piste en fait) qui s'enfonce dans l'Adventdalen.

    Promenade à la Mine n°6

    Promenade à la Mine n°6

    Un alignement remarquable : attention, un pylône peut en cacher un autre !

    Promenade à la Mine n°6

    mais qui ont maintenant trouvé une nouvelle utilité : (attention, âmes sensibles s'abstenir). C'est cette utilisation, assez typique Svalbard, qui m'a motivée à classer l'article dans "société".

     diaporama glauque

    Pour ceux qui n'ont pas tout compris, ce sont des cadavres de phoques qui ont été accrochés. La graisse a l'air de suinter et sous un pylône, il y avait des bidons pour recueillir le "jus". Vous noterez sur la dernière photo, l'amoncellement de cadavres de bruands des neiges, englués dans la graisse de phoque. Charmant tout ça ! Il me semblait pourtant que c'était interdit parce que, d'une part, les pylônes font partie du patrimoine culturel (donc pas touch'), d'autre part, accrocher les cadavres de phoques ainsi est une bonne façon d'appâter les ours un peu trop près de la ville.

    Le but est de nourrir les chiens de traineau et, comme par hasard, il y a un tour operator qui a un chenil juste à côté ! Pire que le séchage des morues à Lofoten !

    J'insiste sur le côté glauque en zoomant sur la photo du phoque barbu, pendu haut et court... reconnaissable à sa barbe ses moustaches !

    Promenade à la Mine n°6

    Une fois remise (plus ou moins) de cette vision de cauchemar, je me suis lancée dans l'exploration de la mine, sans omettre l'ascension entre le bas et le haut de la mine.

    Les installations sont impressionnantes et relativement en bon état : la mine a été opérationnelle de 1969 à 1981... ce n'est pas si vieux, elle n'est pas encore tombée complètement en ruine, mais elle est sur la bonne voie !

    Là aussi, je vous mets un "petit" diaporama parce que ça va plus vite que de mettre les photos 1 par 1 ! La lumière change à mi-chemin parce que ce sont des photos prises en redescendant vers 23h30-minuit, après avoir été me promener sur le "plateau". Quand vous en avez marre, y a qu'à stopper le diaporama mais je sens que ces bidules et machins, ça va passionner le professeur remarquable ! ;-)

    le diaporama de la mine 6

     

    Pour ce qui est des paysages, ce sera pour demain ou après-demain... à suivre donc...

     

     

     

     

     

    « Complément à l'article "inattendu et improbable"Midnattsol... this is the end »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 24 Août 2014 à 08:58

    super "urbex" surtout au retour avec la lumière de minuitmoney

    2
    Dimanche 24 Août 2014 à 12:26

    Ca me fascine toujours ces traces abandonnées de l'activité humaine... Bien des histoires dans ces bidules et machins! wink2 Et en plus dans ce paysage, et avec cette lumière... J'adore.

    3
    Dimanche 24 Août 2014 à 20:00

    Je ne connaissais pas le mot "urbex"... je suis un peu moins bête maintenant ! ;-)

    La lumière n'était pas tip top en début de soirée mais, effectivement, vers minuit c'était un régal !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :