• Pas grand chose à raconter ce soir à part qu'on a retrouvé un ciel très nuageux et une ch'tite pluie.. et après une longue longue période de grand ciel bleu avec de rares passages nuageux, c'est avec grand plaisir que j'ai retrouvé un ciel plus varié...

    Je suis bizarre... je sais...

    Mais dans ce ciel gris, combien de gris différents ??? (non non... ce n'est pas ironique... c'est une réelle satisfaction admirative !) :

    Ode aux nuages

    Gris doré sur la gauche, gris brun au milieu supérieur, gris bleu au centre bas, gris blanc sur la droite... beaucoup plus varié que bleu bleu et bleu !

    Et avec le soleil qui arrive à percer par endroits... c'est trop de bonheur !

    Donc oui ! aujourd'hui vous avez droit à un diaporama de nuages et de taches de lumière sur Hiortfjellet vu depuis chez moi.

    vers le diaporama de nuages

    Dans mon engouement, j'ai même commencé par filmer la progression des nuages à l'attaque du "profil de King Kong" de Hiortfjellet, lente mais visible si on se concentre sur le bord droit ou le bas de la couche de nuages sur la gauche... Faut pas avoir grand chose à faire ! ;-)

    Une astuce... vous pouvez regarder le film 2 x fois plus vite en allant sur https://www.youtube.com/html5 et en cliquant sur le rectangle bleu vers le bas de la page (qui dit un truc du genre accepter le lecteur html5). Ensuite, quand vous allez voir vos vidéos normalement sur youtube, vous pouvez cliquer sur la roue de paramètres (en bas à droite de la fenêtre de la vidéo) et vous pouvez choisir à quelle vitesse vous voulez regarder la vidéo... trop fort, non ?

    Je vous rassure... par défaut vous aurez toujours le défilement à vitesse normale.

    Donc maintenant que vous savez ça, vous pouvez aller voir ma vidéo très lente d'avancée des nuages sur :  la vidéo soporifique ;-)

    Remarque : il ne fait toujours pas nuit mais, nuages aidant, ça commence à s'assombrir et, hier soir, j'ai aperçu la première fenêtre éclairée, le 1er logo éclairé et j'ai dû allumer la lumière pour lire dans mon lit... une première depuis début avril (enfin, tant que j'étais sur le sol svalbardien)

    Ode aux nuages

    Ode aux nuages


    2 commentaires
  • Eh bien, oui ! Cette année, j'y serai arrivée ! J'ai vaincu Fuglefjella = la montagne aux oiseaux.

    Ce n'est pas que ce soit particulièrement haut, mais le problème est d'y accéder :

    - 1er problème : arriver jusqu'au bout du bout de la piste dans Bjørndalen (la vallée de l'ours... tout un programme)... pas si simple sans voiture, mais Sophie ne recule pas devant la difficulté et elle a bravé, sur son petit vélo, les nids de poules, les passages caillouteux pires que Paris-Roubaix et ses pavés, le tout avec un sac à dos lourdement chargé du fusil, pistolet d'alarme, appareil photo et zooms (modèle lourd) et une petite bouteille d'eau quand même

    - 2e problème : franchir la rivière, on avait essayé début juillet mais c'était visiblement le pire moment... là no problem, avec un pied juste un peu humide mais pas l'impression de risquer sa peau !

    Ayant géré les 2 problèmes principaux et le temps étant très favorable : beau temps stable, pas de vent (histoire de ne pas se les geler...les doigts... en arrivant en haut), température clémente autour de 8°C, ni trop froid, ni trop chaud... ce qui n'a pas empêché la suée dans la montée. Justifiée si on en croît le profil...

    13e topptur : Fuglefjella

    Pour ceux qui s'interrogeraient sur la différence entre l'aller et le retour dans la partie "plate": à l'aller je n'ai allumé le GPS qu'en arrivant dans la vallée, au retour il est resté allumé jusqu'à la maison. C'est aussi à l'image du ressenti : le retour en vélo m'a paru interminable ! Une des rares fois où j'ai regretté de ne pas avoir une voiture !

    Je vous présente les lieux du drame :

    - dans GoogleEarth... une fois de plus avec des images satellites pas vraiment de saison

    13e topptur : Fuglefjella

    - avec la carte du Norsk Polarinstitutt:

    13e topptur : Fuglefjella

     Et la présentation des lieux, en photos bien sûr...

    S'il y a une piste et des cabanes dans le coin, c'est parce qu'il y avait une entrée de mine (de la  mine 3 pour êtr e précis) au bout de la piste : ici, l'infrastructure vient avec les exploitations de mines et les gens suivent... pas le contraire !

    13e topptur : Fuglefjella

    La mine n'est plus en activité, mais il en reste des traces !

    Point de vue sur Bjørndalen :

    13e topptur : Fuglefjella

    avec un petit morceau de Fuglefjella en arrière-plan. Mieux visible sur cette photo pourrie en méga contre-jour :

    13e topptur : Fuglefjella

    C'est donc juste en face que je vais, mais c'est trop abrupte et casse-gueule à cet endroit, donc il faut remonter la vallée jusqu'à un passage plus gérable. Et c'est tant mieux, parce qu'en chemin j'ai rencontré des rennes et  surtout des bébés rennes... Je vous garde ça pour demain, si tout se passe bien. Je sais que ça vous manque les photos de rennes ! wink2

    Une dernière photo du départ pour montrer que les mousses commencent à prendre leur couleur automnale et que la rivière, qu'il faut évidemment traverser, est devenue très facile à franchir !  Yippi !

    13e topptur : Fuglefjella

    Je zappe l'ascension (parce que j'en suais trop pour prendre des photos) et je passe directement à l'arrivée sur le plateau, plus ou moins plat :

    13e topptur : Fuglefjella

    La vue vers le sud

    13e topptur : Fuglefjella

    La vue vers l'Est/ Nord-Est = en direction de la ville

    13e topptur : Fuglefjella

    Un nouveau point de vue sur les antennes de Svalsat... d'habitude je les vois par l'autre côté

    Et l'arrivée au bout du bout avec vue sur l'Adventfjorden

    13e topptur : Fuglefjella

    et l'Isfjorden

    13e topptur : Fuglefjella

    Et la fameuse boîte où il faut signer le livre pour valider son topptur :

    13e topptur : Fuglefjella

    Vous remarquez que j'avais de la compagnie.

    Mais ce qui est impressionnant, ce sont surtout les falaises (à oiseaux... mais là, la saison est un peu finie !) qui justifient le nom de Fuglefjella.

    13e topptur : Fuglefjella

    13e topptur : Fuglefjella

    13e topptur : Fuglefjella

    13e topptur : Fuglefjella

    13e topptur : Fuglefjella

    13e topptur : Fuglefjella

    13e topptur : Fuglefjella

    13e topptur : Fuglefjella

     

    et même un névé wink2

    13e topptur : Fuglefjella

    Remarque pour Papoun et Mamoune : ce sont ces falaises que vous avez vues quand vous êtes revenus de Barentsburg (enfin... si vous êtes sortis sur le pont à ce moment-là !)

    Et là l'écran de mon GPS s'est bloqué et j'ai beau tout faire, tester toutes les astuces proposées sur le net, rien à faire ! frown

    Mais au moins, il ne me manque plus qu'un topptur... si seulement j'arrive à trouver un moyen de traverser l'Adventfjorden !

     

     

     

     

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique