• Le lendemain, notre longue quête de la banquise aboutit... nous voici rendus près de Sjuøyane, les 7 îles, rendues tristement célèbres l'an passé par l'incident qui s'y est produit l'an passé lors des préparatifs d'un débarquement des passagers d'un bateau de croisière... le résultat avait été un guide blessé et un ours abattu... Le rapport d'enquête n'a toujours pas été rendu publique d'ailleurs.

    Pour nous, pas question de débarquer... on patrouille juste la glace à la recherche de gros nounours... ou petits d'ailleurs... on n'est pas regardant !

     

    ça commence très fort... alors que je suis sur la passerelle, on aperçoit un dos tout lisse juste devant le bateau qui plonge aussitôt... une baleine !... et pas n'importe quelle baleine !!!! une baleine boréale, ou baleine du Groenland... balanae mysticetus... celle qui a été honteusement chassée jusqu'à la quasi extermination à la grande époque de la chasse à la baleine à Svalbard. Le début de l'histoire de l'archipel. Une bien triste histoire !

    Comme j'étais sur la passerelle et pas sur le pont, je n'ai malheureusement pas eu le temps de photographier la bête à ce moment-là... j'ai juste réussi à prendre quelques clichés quand elle était bien loin, dans la glace, loin de notre bateau qui a failli lui rentrer dedans ! pauvrette !

    Récit de voyage... 5 septembre

    Vous avez juste droit au jet et en fait en zoomant à fond, on entraperçoit un tout petit bout de son dos

    Récit de voyage... 5 septembre

    Ces baleines sont adaptées à la banquise et n'ont pas de dorsale, juste un dos tout lisse et plutôt plat. Elles peuvent vivre plus de 200 ans, autant dire qu'elles se souviennent de la façon dont elles ont été traitées par le passé. Faut pas s'étonner qu'elles nous évitent !

     

     

    C'est la 1ère fois que j'en rencontre une... c'est très rare ici mais cet été, plusieurs ont été observées en différents endroits. Une de nos expé un peu particulière avait d'ailleurs observé plus de 30 specimens dont une très coopérative.

     

    Ce n'est pas grave... je m'adapte à ce que je trouve... par exemple une mouette tridactyle

    Récit de voyage... 5 septembre

     

    De la glace turquoise, je ne m'en lasse jamais

    Récit de voyage... 5 septembre

     

    et les fameuses îles, entourées de glace mais malheureusement, pas de la bonne banquise à ours... trop morcelée et pas de bord net à suivre avec le bateau

    Récit de voyage... 5 septembre

     

    Récit de voyage... 5 septembre

    Un beau ciel plombé comme j'aime

     

    Récit de voyage... 5 septembre

     

    Récit de voyage... 5 septembre

     

    Récit de voyage... 5 septembre

     

    Récit de voyage... 5 septembre

     

    Récit de voyage... 5 septembre

     

    Récit de voyage... 5 septembre

     

    Récit de voyage... 5 septembre

     

    Quelques macareux mais le temps de me munir du bon objectif, ils avaient disparu... bien sûr !

     du coup, j'en profite pour photographier des détails de l'île

    Récit de voyage... 5 septembre

     

    Récit de voyage... 5 septembre

     

    Récit de voyage... 5 septembre

     

     

    Pas d'ours à l'horizon, mais le ciel nous gratifie d'un halo et de 2 parhélies

    Récit de voyage... 5 septembre

    ne jouons pas les bégueules !

     


    2 commentaires
  • Bon ! On s'y attaque...

    C'est pas le tout de prendre des photos, après il faut en faire quelque chose.

    Je m'attaque donc au récit du voyage, Svalbard version septembre 2019... et ça va prendre du temps, surtout que j'ai rarement aussi peut travaillé sur mes photos lors du voyage, et le peu que j'ai fait, a été de façon totalement non structurée... le genre qui ne sert à rien

    Le début est relativement facile. Quand les conditions (météo, glace) le permettent, nos voyages été commencent tous de la même façon... Tracer vers le nord aussi vite que possible pour rejoindre la banquise. ça représente 1,5 ou 2 jours de navigation selon les années, donc il y a juste à prendre son mal en patience.

    La mer était houleuse et cette fois-ci, j'ai innové : j'ai testé le patch qui a fonctionné mais pas à 100% à ma grande déception. Il n'y a vraiment pas de solution miracle pour moi. J'ai profité de ce qu'on naviguait dans une zone plus ou moins protégée, entre les îles, dans le quart nord-est le 4 au matin pour faire quelques photos. Une mince pellicule de neige fraîche recouvrait le paysage, ce qui éclairait un peu malgré le ciel couvert

    Récit de voyage... version 2019

    carte TopoSvalbard

     

    Un petit coup d'oeil à Smeerenburgbreen dans le lointain. Sa couleur turquoise très marquée détonait dans la "griseur" ambiante (ça existe pas, mais on se comprend)

    Récit de voyage... version 2019

     

    Croyez-le ou pas... ceci est une photo couleur

    Récit de voyage... version 2019

     

    un soleil anémié tente une vague percée

    Récit de voyage... version 2019

     

    Récit de voyage... version 2019

     

    Récit de voyage... version 2019

     

    Récit de voyage... version 2019

     

    Récit de voyage... version 2019

     

    ça, j'aime beaucoup

    Récit de voyage... version 2019

     

    couleur

    Récit de voyage... version 2019

     

    ou noir & blanc... au choix

    Récit de voyage... version 2019

     

    Récit de voyage... version 2019

     

    Je ne me souviens pas exactement mais après, ça a dû être l'heure du repas de midi et puis on a réattaqué les vagues après avoir passé la zone protégée... j'ai rejoint ma couchette en attendant des eaux plus clémentes

    Une journée où je n'ai pas forcé sur le déclencheur... je sais bien maintenant qu'il vaut mieux se réserver pour les moments "forts" wink2

     


    2 commentaires
  • Je fais très bref ce soir, parce que j'ai passé 2 jours à essayer d'écouler la Géorgie du Sud et préparer des articles qui devraient miraculeusement apparaître pendant que je suis en vadrouille.

    Mais cet aprem, le temps s'est amélioré (après que le vol de milieu de journée ait été annulé pour cause de brouillard oh) et j'ai eu la chance de pouvoir me taper l'incruste dans un tour avec les chiens de traineau... un deal qui traine depuis janvier 2018... en échange d'un calendrier (et un calendrier en 2019 aussi du coup)

    Après la pluie de ces derniers jours, c'était plutôt boueux dans la vallée et je suis revenue le visage couvert d'éclaboussures boueuses (c'est bon pour la peau... euh... on va prétendre que oui) et les lunettes aussi ! Je n'ai donc pas trop osé sortir l'appareil mais j'ai réussi à prendre 3 clichés pendant un break

    En très bref... chiens de traineau

     

    la preuve que c'était bien avec les chiens de traineau

    En très bref... chiens de traineau

     

     

    En très bref... chiens de traineau

     

    En très bref... chiens de traineau

    C'est un peu dommage parce que les couleurs et la lumière étaient belles mais sortir l'appareil quand on bougeait n'était pas bien raisonnable et quand il y a des pauses, il faut s'occuper des chiens... c'est dur la vie !

     

    Après le tour, on a été dire bonjour aux chiots... 6 adorables petites boules de poil... mais une odeur !!! OMG!!! oh

    ça a été un peu speed là aussi mais j'ai réussi à prendre 2 photos au smartphone, à l'arrache à travers la grille. On a eu droit d'en prendre dans les bras mais j'étais monotâche sur ce coup-là... et c'était quand ils étaient de retour dans leur cage que j'ai pensé à immortaliser l'instant

    En très bref... chiens de traineau

     

    En très bref... chiens de traineau

     

    trop mimis !!!

     


    votre commentaire
  • Je reprends où j'en étais... je vous fais presque du "Adventdalen, minutt for minutt"... le slow blog he

    Lumières d'automne... suite

     

    Lumières d'automne... suite

     

    Lumières d'automne... suite

     

    Lumières d'automne... suite

     

    Lumières d'automne... suite

     

    Lumières d'automne... suite

     

    Lumières d'automne... suite

     

    Lumières d'automne... suite

     

    Lumières d'automne... suite

     

    Lumières d'automne... suite

     

    Lumières d'automne... suite

     

    Lumières d'automne... suite

     

     

     

    Lumières d'automne... suite

     

    Lumières d'automne... suite

     

    à suivre (eh non... c'est pas fini !)


    6 commentaires
  • La lumière chiante de l'été tire à sa fin... l'automne pointe son nez avec ses belles couleurs et me voilà plus inspirée, même sans coucher de soleil.

    Après avoir attendu toute la journée de samedi, une éclaircie promise par les prévisions météo qui ne s'est jamais montrée, j'ai eu plus de succès dimanche et suis revenue avec environ 370 photos, ce qui n'est pas rien avec juste des photos de paysages... pas en mode rafale sur des oiseaux en vol, là ça va beaucoup  plus vite de passer la centaine

    Donc voici un échantillon

    Lumières d'automne

     

    Lumières d'automne

     

    ou version panorama

    Lumières d'automne

    Lumières d'automne

     

    Lumières d'automne

     

    Lumières d'automne

     

    Lumières d'automne

     

    Lumières d'automne

     

    Lumières d'automne

     

    Lumières d'automne

     

    au fur et à mesure de ma promenade dans la vallée, le 1er plan change du tout au tout mais les montagnes en arrière-plan restent les mêmes

     

    Lumières d'automne

     

     

    La plupart des oiseaux ayant quitté les lieux, on peut se risquer sur la toundra sans les déranger... seul souvenir qu'elles ont laissé... des fientes partout partout

    Lumières d'automne

    ça fertilise oh

     

    Notre "forêt" arctique a pris sa robe d'automne... même sur des arbres qui font 1 cm de haut, l'automne laisse sa marque

    Lumières d'automne

     

    Lumières d'automne

     

    Les berges de la rivière semblent sur le point de s'effondrer

    Lumières d'automne

     

    Lumières d'automne

     

    Lumières d'automne

     

    à suivre


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique