• Non ! Ce n'est pas ironique ! ce n'est pas une blague !

    Après les fortes chaleurs d'hier toute la journée, une espèce de brume de chaleur s'est installée hier en soirée et  a persisté toute la journée oh

    Pas inintéressant : ça nous a donné un ciel étrange hier "soir" (vers 22h) alors que j'étais allée assister au départ du monstre flottant (dont je ne citerai pas le nom), histoire de m'assurer qu'il était bel et bien hors de portée ! wink2

    Brume de chaleur

    Je n'étais d'ailleurs pas la seule : des kayakistes étaient venus se mesurer au monstre des mers :

    Brume de chaleur

     

    Brume de chaleur

    et à peine avait-il tourné le dos que 2 bateaux se précipitaient pour prendre sa place

    Brume de chaleur

     

    même maman canard et ses rejetons en ont profité

    Brume de chaleur

     

    sans oublier les sternes qui avaient retrouvé la quiétude de leur quai, sans doute bourré de monde toute la journée

     

     

     

     

    Brume de chaleur

     

    Brume de chaleur

     

    Brume de chaleur

    Cette brumasse a permis de faire des photos avec le soleil en pleine poire sans que les photos soient "brûlées"... un côté un peu fantasmagorique

    Brume de chaleur

     

    Brume de chaleur

     

    Brume de chaleur

     

    Brume de chaleur

     

    donnant une certaine douceur au paysage

    Brume de chaleur

     

    Brume de chaleur

     

    Mais parmi les 2 bateaux j'avais repéré le Lance... or je savais qu'à son bord il y avait un invité de marque :

    – Vil bruke Svalbard i ny klimakampanje 

    photo Svalbardposten

    vous le reconnaissez ????

    non ??? et là, c'est mieux ??

    – Vil bruke Svalbard i ny klimakampanje

    photo Svalbardposten

    Eh oui... c'est bien Ban Ki-moon, le secrétaire général des Nations Unies, en visite par chez nous hier et avant-hier pour préparer une campagne de sensibilisation avant la conférence de Paris sur le climat en décembre. Il s'est donc fait offrir une petite croisière un voyage éducatif à Ny ålesund, où j'irai moi-même au cours de ma croisière à bord de  Nordstjernen.

    J'ai donc essayé de l'entrevoir à la descente du Lance mais je crois que je suis arrivée un tantinet trop tard...

    les canetons aussi, qui, après une brève concertation,

    Brume de chaleur

     

     sont repartis bredouilles !

    Brume de chaleur

     

    Brume de chaleur


    votre commentaire
  • La saison croisière a donc commencé aujourd'hui, en douceur avec un bateau qui ne vient qu'une fois : l'Ocean Princess, avec environ 600 personnes à bord (il y avait de la place pour 800 mais ils ne sont pas venus à plein), à quai de 7h à 17h et des brouettes. Moi, j'étais au boulot toute la journée donc je suis obligée d'emprunter une photo :

    photo: Ronny Brunnvold

    Pas forcément gâtés en ce premier jour, mais ils ne s'en sont pas trop mal sorti ce matin puis le temps a tourné à la pluie, puis sludd (= mélange pluie- neige) puis...

    Résultat... ce "soir", les montagnes sont à nouveau saupoudrées de sucre glace, du moins à mi-hauteur

    Saupoudrage

     

    Saupoudrage

     

    Le temps est aussi à la grisaille et sombritude (pour faire plaisir à Ségolène)... L'Expedition au milieu du fjord se risque même à allumer l'éclairage ! wink2 

    Saupoudrage

     

    La livraison de carburant est en cours, depuis avant-hier d'ailleurs, le bateau faisant des passages à quai suivi de pauses dans le fjord... aucune idée pourquoi

    Saupoudrage

     

    Samedi, la journée s'annonce sport pour les (potentiels 3900) passagers du MSC Splendida  : bateau géant, quai microscopique et la météo nous prévoit....

    Saupoudrage

    Beaucoup de vent donc et pas forcément dans la meilleure direction par rapport au quai je pense... S'ils arrivent à mettre le pied à terre, la journée s'annonce humide. Il y en a qui vont regretter le "détour" par Svalbard. oh

    à suivre...

     


    votre commentaire
  • Le nom de la rubrique ne correspond pas forcément bien, mais c'est encore là que ça colle le mieux...

    Malgré beaucoup de scepticisme, nous avons réussi à traverser la ville en motoneige et parcourir les quelques km à risque dans Adventdalen, en "sautant" de flaque de neige en flaque de neige (flaque parce que c'était de la neige très mouillée) avant d'atteindre de bien meilleures conditions dans Todalen. Le weekend à la cabane de la Croix Rouge ne s'est donc pas terminé en jus de boudin !!! :))

    Pendant ce temps, le soleil en a profité pour piquer une colère et refuser de se coucher.... adieu couchers de soleil frown.... bonjour Soleil de minuit happy

    J'étais aussi un peu dubitative pour le retour, mais en arrivant dans Adventdalen, ce fut une bonne surprise de découvrir qu'il avait neigé pendant mon absence et les températures sont repassées du bon côté du 0(chacun ses goûts)... ça va peut-être sauver la saison motoneige... j'étais assez convaincue que c'était mon dernier tour cette année.... mais la semaine se présente bien (ça serait encore mieux avec un peu de neige, mais on ne va pas faire les difficiles !)

     

    Et en avant-première, une photo du weekend : après Martine à la plage, Sophie fait du ski de fond dans Reindalen ! winktongue

    Si, je vous assure, je suis sur la photo... le petit point noir... bon, ok, à fond sur le zoom digital :

    A noter que en moins de 8 minutes après le départ, je me suis pris 3 gamelles (après aucune pendant les 3h30 de ski qui ont suivi) : tout était blanc (c'est normal pour de la neige me direz-vous) on ne voyait pas si ça descendait ou comment était la pente... ça m'a beaucoup troublée ! oh

     


    2 commentaires
  • Températures positives et soleil !!!!

    puis

    Températures positives et pluie !!!!!!!!!! 

    Misère !!

    Je ne sais pas ce qui a le résultat le plus destructeur mais tout fond à une vitesse phénoménale no oh erffrowncry

    on en arriverait à regretter le -20 d'il n'y a pas si longtemps !

    Je suis censée aller passer le weekend à la cabane de la Croix Rouge dans Reindalen mais je commence à franchement me demander comment je vais arriver à rouler en motoneige jusqu'à la sortie de la ville... et même là, c'est pas gagné... Adventdalen n'est peut-être plus qu'une immense piscine !!!! Misère !!!

    Par contre, j'ai été rendre visite à ma remorque-traineau... ça n'a pas beaucoup progressé... toujours prise dans les glaces... et les tranchées que j'avais creusées se sont remplies de flotte qui va geler dès que ça va repasser sous 0 et je vais pouvoir recommencer ! frown

     


    2 commentaires
  • Sans doute plus intéressée par la banquise que la plupart des gens, je surveille régulièrement le site de la NASA indiquant la surface de la banquise dans l'arctique. En général, on s'y intéresse surtout fin septembre, quand la surface est minimum... pour savoir si le minimum de l'année en cours est plus bas que le précédent, voire le plus bas mesuré. 

    Il est cependant aussi intéressant de surveiller ce qui se passe mi-mars/fin mars = quand la banquise a atteint son étendue maximum. Et cette année, c'est une triste nouvelle : le maximum atteint est le plus bas jamais mesuré :( La Terre va mal et c'est par les pôles qu'elle le montre le plus. Un peu comme nous : c'est au niveau de la tête que la fièvre se manifeste le plus.

    Quand le maximum est un minimum... ou... la Terre va mal

    Le graphe montre la surface de la banquise cette année, comparée à l'année 2011/12, année où la surface minimum a atteint... son minimum historique (vous me suivez ??), on y voit aussi la moyenne de ces 30 dernières années.

    On peut aussi comparer toutes les années pour lesquelles on dispose de données :

    http://nsidc.org/arcticseaicenews/charctic-interactive-sea-ice-graph/

    vous pouvez cliquer sur "show all" en bas à droite du graphe et vous verrez s'afficher les courbes correspondant  aux différentes années, du plus vieux (1984) au plus récent.

    La conclusion est que nous venons de passer le maximum saisonnier et que c'est un maximum minimum... Ça ne présage rien de bon pour l'état du minimum en septembre.

    Il faut savoir aussi que ce qui est calculé, c'est la surface de l'océan couvert à plus de 15% par de la banquise. 15% c'est pas grand chose. Cela ne dit rien sur l'état de la banquise = son âge et son épaisseur. On sait qu'il n'y a presque plus de glace pluriannuelle mais que ce n'est pratiquement plus que de la glace jeune, de l'année, beaucoup plus fine et plus "vulnérable". La glace très mince est aussi beaucoup plus sujette à l'influence du vent qui peut l'accumuler dans une partie inhabituelle de l'arctique (par exemple, l'été dernier, il y avait beaucoup de glace autour de Svalbard). Les années avec beaucoup de vent, on peut donc s'attendre à avoir une nette diminution de la surface de la banquise l'été et il devient plus difficile de voir une tendance.

    Vous pouvez voir une animation en cliquant là  plus la glace est vieille, plus elle est représentée dans une couleur claire. La carte est tournée bizarrement car l'arctique y est vu d'un point de vue américain (comme je suis gentille, je vous ai repéré le pays de Sophie)

    Quand le maximum est un minimum... ou... la Terre va mal

     

    Des projets essaient aussi d'estimer le volume de la banquise mais c'est difficile. De nouveaux satellites ont été lancés pour améliorer les données mais ce n'est pas encore parfaitement calibré. On voit tout de même circuler ce genre de courbes, carrément effrayantes :

    PIOMAS minimum volume 1979 - 2013

    Il y a des fluctuations mais la tendance est claire... il semble bien qu'on n'ait plus de banquise en fin d'été avant 2030... peut-être même bien avant ! frown


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique