• Le calme après la tempête

    Pas de grosse crise... des prévisions météo un peu trop alarmistes.

    ça a soufflé mais rien de bien terrible... on a connu bien pire

    ça a neigé... mais rien de bien terrible... on a connu bien pire winktongue

    En fait, avant 14h rien de vraiment notable, et les choses ont commencé à prendre de la gueule juste quand je suis rentrée chez moi vers 17h30. Un peu de neige mouillée et collante, mais je n'ai pas l'impression qu'il y en ait eu assez pour bien "décorer" la ville

    Le calme après la tempête

    données de la station météo d'UNIS dans la vallée, en bleu-vert la vitesse des vents moyennée, en vert les rafales, en rouge la température... même pas classable en tempête, cette chose ! no

    Les évacués sont toujours évacués, au moins jusqu'à demain matin.

    Les chasse-neiges (aucune idée du pluriel de ce mot et j'ai la flemme de chercher) ont fait semblant de chasser la neige même pas tombée... et elle ne pouvait pas tomber puisqu'elle se déplaçait à l'horizontale en fait ! Petite photo au portable sur le chemin de la maison, juste pour illustrer (surtout visible dans le bas)

    Le calme après la tempête

     

    Les media assoiffés de sang nous avaient envoyé leurs équipes de tournage et... ils ont été déçus du voyage... pas de catastrophe cette fois, autant que je sache.

     

    Pour demain, les prévisions ne sont pas joyeuses, pluie ou pluie-neige mais j'ai l'impression qu'on a échappé à la pluie aujourd'hui, c'est déjà pas mal

    Le calme après la tempête

    pas grand chose à faire de toute façon... je suis résignée ! cry

     

     

     

    « Ironie du sortEst-ce vraiment possible ?? »

  • Commentaires

    1
    jean Claude
    Mardi 19 Décembre 2017 à 23:27
    Je croyais que les évacués, l'étaient pour plusieurs semaines? ...Et ma question était: qu'en fait on? Quels logements leur offre t on?
      • Mercredi 20 Décembre 2017 à 08:10

        C'est un peu compliqué, je comprends que vous vous y perdiez winktongue.

        Il y a 2 sortes d'évacués :

        - ceux qui habitent dans la zone interdite l'hiver (il avait été décidé que ce serait à partir du 21 déc mais les choses se sont un peu précipitées) et tant qu'il y a de la neige, donc a priori juin (ce n'était pas ironique)... à ce stade, je ne sais pas si on peut encore parler d'évacuation quand ça dure 6 mois

        - ceux qui habitent dans le reste du quartier de Lia et Nybyen qui ont été évacués ponctuellement à cause de cette tempête qui est apparue dimanche/lundi dans les prévisions météo. C'est ceux-là qui auront peut-être le droit de rentrer chez eux aujourd'hui

        Pour les 1ers, les gens doivent se débrouiller eux-mêmes. La décision d'interdire cette zone quand il y a de la neige sur le versant de la montagne a été prise après l'avalanche qu'on a eu en ville en février cette année (2e avalanche). Beaucoup de ces logements appartiennent au conseil municipal et Store Norske qui a décidé de ne placer personne là l'hiver (ça peut être utilisé l'été pour des saisonniers/remplaçants). Il y avait certainement peu de gens qui habitaient là. Il y a une famille, qui a acheté une des maisons (la seule réellement possédée à titre privé) et ils louent un 2e logement à l'année, prêts à être évacués. Ils sont en procès (avec le conseil municipal ??) pour essayer d'obtenir un dédommagement mais les lois qui s'appliquent en Norvège ne s'appliquent pas ici

        Pour les 2, les gens savent qu'ils seront évacués plusieurs fois pendant l'année et il leur a été demandé de prévoir un endroit (aller chez des amis). Pour ceux qui n'ont pas de solution, le conseil municipal est responsable de les placer quelque part, une chambre d'hôtel, un logement vide... Au pire, si ça concernait beaucoup de gens ils pourraient mettre des lits de camp dans la salle des sports. On a de la chance, à cette date, quasiment tous les étudiants (peut-être tous) sont en vacances. ça concernait apparemment 180 pers.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :