• L'aventure... ou presque

    Je ne sais plus si je vous en ai parlé et si j'ai eu l'occasion de vous montrer des photos, mais depuis l'an passé une compagnie locale organise des tours en montgolfière en mars-avril (mai??). C'est un projet assez fou et on se demande comment ça peut être rentable parce qu'il faut beaucoup de personnel, pour peu de touristes/clients et des conditions (météo notamment) assez particulières. 

    La saison est courte aussi parce qu'il faut de la neige au sol... pourquoi ??, me demanderez-vous peut-être... parce qu'une montgolfière ça suit le vent et que donc ce n'est pas possible de revenir à son point de départ et donc il faut soit conduire les gens au point de départ judicieux, soit aller les chercher au point d'arrivée, soit les 2 (le plus souvent) et comme on a pour ainsi dire pas de route, le seul moyen c'est la motoneige et donc il faut de la neige... CQFD

    Aujourd'hui, tout à coup, j'ai eu l'opportunité de me joindre à un tour (je vous passe les détails) et on y était presque... Une chose pratique, c'est que la direction du vent était telle qu'on pouvait partir de la ville (entre l'université et l'hôtel Radisson) mais du vent, il y en avait un peu trop et alors qu'on avait commencé à gonfler le ballon, il a fallu annuler.

    passagers un peu sceptiques

    L'aventure... ou presque

     

    le pilote optimiste

    L'aventure... ou presque

     

    avec les brûleurs, ça a un peu plus de gueule

    L'aventure... ou presque

     

    on part ou pas ??

    L'aventure... ou presque

     

    ça en fait de la toile et des câbles

    L'aventure... ou presque

     

    L'aventure... ou presque

     

    et tout est numéroté

    L'aventure... ou presque

     

    il faut tout accrocher comme il faut

    L'aventure... ou presque

     

    L'aventure... ou presque

     

    un gros ventilateur pour gonfler le ballon

    L'aventure... ou presque

     

     

    L'aventure... ou presque

     

    mais avec le vent, le ballon se déplaçait latéralement et ils n'arrivaient pas à le garder orienter comme il faut pour qu'il se gonfle bien... on renonce

     

    Autre problème... l'avion de 14h (et qui redécolle à 14h45). La montgolfière ne peut pas être dans l'espace aérien autour de cet horaire, il faut donc avoir atterri à 13h30 ou partir après 15h (si l'avion est à l'heure)... un paramètre de plus à prendre en compte.

    Il est décidé de retenter le coup vers 16h mais finalement, les conditions ne se sont pas du tout arrangées (tout ça n'avait rien à voir avec les prévisions météo, complètement à côté de la plaque comme souvent ici)... une occasion en or ratée (au moins pour cette fois)... et maintenant à l'heure où j'écris, le ciel s'est presque entièrement dégagé, je pense que le vent est tombé et le soleil brille... typique !

     

    Pour l'aspect économique: 4/5 employés (2 qui montent dans la nacelle + 2/3 pour le transport en motoneige) + 2 ou 3 motoneiges (là, la 3e était pour faire assez de poids pour retenir le ballon gonflé et qu'il ne s'envole pas sans nous... on ne l'a jamais gonflé donc on a évité le problème) + la montgolfière + l'équipement pour les touristes (combinaison de motoneige + casque + bottes + gants) + les bonbonnes de gaz... 4 passagers (au mieux... il y a peu de chance qu'ils arrivent à avoir 4 personnes qui réservent le même tour, c'est pour ça qu'il y avait une place pour moi)... ça laisse rêveur. La durée de vol est de environ 1h-1h30 mais au total ça prend facilement 5/6h du moment où ils vont chercher les gens jusqu'au moment où ils les reconduisent. Prix 4900 kr (environ 500 euros, en baisse par rapport à l'an passé). ça fait cher de l'heure mais quand on pense au coût, ça ne doit pas être cher

    « Le Gouverneur prend les choses en mainOn construit ? on construit pas ?? à quel prix ??? »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :