• Je suis toujours dans ma phase post-traumatique après la période très intense de jeudi soir à dimanche après-midi... Beaucoup de boulot, beaucoup de photos (environ 3000 oh... donc pas mal de boulot en perspective), peu de sommeil... très peu... mais j'ai survécu wink2

    On va donc prendre les choses au début... 

    Après un pick up à l'aéroport dans la nuit de jeudi à vendredi à 0h30 et transfert à leur guesthouse à Nybyen + vérifier que le check-in se passe correctement (et en fait, ça n'a pas été trop le cas, ça a pris un temps infini avec 2 personnes à l'accueil, toutes les 2 nouvelles), j'ai fini par réussir à atteindre mon lit sur le coup de 2h du mat (j'ai des frissons....) bien décidée à dormir de façon efficace... mais bien sûr, ça n'a pas été le cas, je n'ai dormi qu'une heure mais du coup j'étais bien réveillée pour la 1ere séance photo à 6h du mat (en fait, ça devait être 5h, mais faut pas pousser mémé... c'était avant de savoir que de toute façon je ne dormirais qu'une heure). Temps merveilleux et belles couleurs roses sur le haut des montagnes.... j'illustre (sans trafiquer les couleurs)

    Post-traumatique

     

    Post-traumatique

     

    Post-traumatique

     

    Post-traumatique

     

    Ensuite, mission... essayer de trouver un renard... direction Bjørndalen, croisons les doigts

    Et là, miracle, que voit-on quand on arrive ? Non pas un, mais 2 renards yes Yes !!!

    Je conseille à mes photographes de prendre une photo tant que les renards sont encore là... qu'on va essayer d'approcher mais il y a de grandes chances qu'ils disparaissent

    Post-traumatique

     

    Post-traumatique

    Et on peut constater qu'il ne reste plus grand chose sur le cadavre et qu'il a été traîné vers le bas (avant il était au niveau du rocher).

    Ensuite on entame une approche... prudente pour ma part... mais pas très discrète pour mes acolytes

    et, inévitablement, quand on émerge de notre zone sans visibilité, on constate que le renard se barre

    Post-traumatique

     

    Post-traumatique

     

    Post-traumatique

     

    S'en suit une longue attente, dans l'espoir qu'ils reviennent.... en attendant j'observe le cadavre

     

    Post-traumatique

    comme il ne se passe rien, on opère un léger retrait mais ça n'aide pas... et finalement, je décide qu'il vaut mieux partir et leur foutre la paix (de grandes chances qu'ils reviennent dès qu'on quitte les lieux)

    Ensuite, 2e mission : trouver une/des perdrix des neiges mais rien d'intéressant à se mettre sous l'objectif...

    par contre on tombe sur une renne... et le début des problèmes : un renne (ou plutôt une renne) avec des bois...

     

    Post-traumatique

    lumière merdique malheureusement, donc 2 solutions... attendre que les rayons de soleil arrivent jusque là ou aller voir ailleurs... Comme il commençait à se faire tard (7h30...), j'opte pour le plan B et aller à la chasse au(x) renne(s) dans Adventdalen, pour essayer de mettre un renne en contre-jour comme avec Ole Jørgen...

    Nous voilà partis et je repère des rennes au même endroit que la dernière fois, je quitte donc la route principale pour m'approcher de là où ils sont et étudier la technique d'approche...

    mais en fait non... approche il n'y aura point... ce sont des rennes sans bois... totalement inintéressants dixit le photographe... Ah Ah ! c'est le 1er avril ! on me la fait pas à moi.... ah non ?? c'était sérieux ?? ohnoarf

    Respire Sophie, respire !

     

    Demi-tour donc et nous partons à la chasse au(x) renne(s) avec des bois... ça aurait été trop simple !

    Mais super Sophie est trop forte : vous voulez un renne avec des bois... et voilà le travail

    Post-traumatique

     

    Je m'arrête de façon plus ou moins correcte sur le bord de la "route" et... ah... mon photographe est déjà sorti de la voiture et parti à la chasse.... ce n'était pas tout à fait la conception que j'avais... vu sa grande discrétion, les rennes ont adopté un repli stratégique

    Post-traumatique

     

    Post-traumatique

     

    Post-traumatique

    Post-traumatique

    d'abord calmement, mais comme il insistait... ils ont commencé à courir, surtout la femelle avec les bois... et un renne qui court, pas bien frown

    Je me dis qu'on va la(les) laisser tranquille(s) et repartir mais mon photographe continue à s'éloigner, hors de portée, hors de contrôle... pas bien non plus !

    Post-traumatique

     

    Pas contente Sophie... Je me passe les nerfs sur le décor

    Post-traumatique

    je vous passe les détails irritants et je décide de retourner à la voiture et aller récupérer mon boulet. Une mise au point s'impose avant que je les reconduise à la guesthousemad, on va en rester là pour aujourd'hui... de toute façon la lumière devient trop crue. 

     

    à suivre...

     

     

     

     


    1 commentaire
  • Les prochains jours s'annoncent speed avec très peu de sommeil... et très peu de blog... ne vous inquiétez donc pas si je disparais jusqu'à dimanche ou lundi...

    Aujourd'hui, la 1ere mission était d'aller récupérer une voiture de loc à l'aéroport et en profiter pour faire une promenade photo dans une ambiance coucher de soleil le long de l'ancienne route de l'aéroport + quelques détours, notamment une grimpette à flanc de montagne pour essayer de "placer" 2 rennes devant les couleurs du soleil couchant... je ne crois pas que le résultat soit à la hauteur de l'effort wink2

    Conduite une voiture... Très exotique... Ces dernières années je n'ai conduit une voiture que quelques km par an quand je suis en vacances chez mes parents et que je vais rendre visite à Carole... Heureusement que c'est comme le vélo et que ça ne s'oublie pas... Cela méritait bien une petite photo de beauf wink2

    Boulot boulot

     

    parce que, pour une fois que j'ai une voiture, j'en ai profité pour faire un petit détour... et quelques photos de plus

    Boulot boulot

     

    Boulot boulot

    Ambiance coucher de soleil... j'espère faire mieux demain en allant plus loin en suivant la côte (on va essayer de copier le chef wink2), en espérant que la route ne soit pas trop verglacée et qu'on ne se tue pas... la conduite sur glace, c'est pas mon fort....

    Boulot boulot

    Mais là, le devoir m'appelle bientôt... je dois aller récupérer mes 2 photographes chinois à l'aéroport... une chance, l'avion semble être à l'heure !

     


    votre commentaire
  • A peine rentré (remis ?) de son dernier trip, le chef a visiblement été très productif... Et, fin du mystère... il a déjà publié le trip report... sans doute dans une dernière tentative (désespérée) de vendre les 2 dernières places de la saison hiver... ça m'inquiète... moi qui lorgne dessus clown

    Je me demande quand il a trouvé le temps... moi, je n'ai toujours pas fait le tour des photos que j'ai prises avec eux oh Ok, il y a ceux qui sont efficaces, et il y a les autres visiblement...

    Donc pour le trip report, je vous renvoie sur le lien... ça m'évite de pirater les photos de mon patron winktongue

    http://wildphoto.com/expeditions/trip-reports/trip-report-svalbard-18-03-26-03-2016/

     

    Vous attacherez une attention particulière à la perdrix des neiges... je suis émue... j'étais là ! yes et vous avez déjà eu droit aux photos "behind the scene" comme on dit... Le reste, j'étais pas là.... et je le regrette !!! cry

     

    Comme si ça ne suffisait pas, il a réétudié les photos de grizzli qu'il avait faites pour le test du Nikon D5 maintenant que la nouvelle version de Lightroom compatible avec les formats de fichiers NEF est disponible... J'ose emprunter la photo mais je crédite, je crédite et je crédite... plutôt 3 fois qu'une ! C'est PAS ma photo, mais celle de Ole J Liodden... et c'est marqué dessus comme le port salut

    Chapeau bas

    Je n'avais pas tout suivi dans les détails mais il a modifié ses commentaires quant à la qualité de l'image maintenant qu'il a pu utiliser les bons fichiers... la photo a été prise à 32000 ISO... pas 3200... non ! 32.000 !! c'est pas un truc de fou ça. Photo prise avec un 600 mm + un "extendeur" x2 (comment ça s'appelle en français ? je dirais un doubleur de focale mais c'est plus le nom physique que le nom photo, je pense)... pas de recadrage ! gloups !!! Dans ma prochaine vie, je passe à Nikon sarcastic

     

    Et ça ne s'arrête pas là... il a aussi mis à jour le site de Penguin world, son gros projet... qui merdouillait un peu... peut-être qu'en fait tout était prêt et qu'il fallait juste régler un problème à la publication (c'est même pas sûr)... bref, je suis admirative... moi qui n'en ai pas foutu bien lourd pendant presque 3 ans et qui ai même dû apprendre à être très inefficace pour faire durer la moindre tâche... 

    Re(?)voici donc le lien vers le site officiel où il y a maintenant plus à lire, plus d'infos... vous pouvez même faire un don cool

    http://penguinworld.net

     

    De mon côté, j'essaie de voir la fin de mes photos de renard pas tout à fait nettes... ça prend son temps.

    Chapeau bas

    C'est sûr qu'après son grizzli, mon renard paraît bien fade... mais à chacun sa place...  Vous aurez peut-être remarqué qu'il n'a pas la même bouille... c'est normal, c'est pas le même renard !

     

     


    3 commentaires
  • Les imprévus d'un boulot qui se voulait très restreint et qui prend des facettes imprévues... me voici promue testeuse... Pesteuse d'appareils photos ? que nenni non point... mais de quoi alors ??

    De gants... ou pour être plus précise, de moufles... mais pas n'importe lesquelles... des moufles avec un concept révolutionnaire (si si... je n'exagère pas !) : les moufles avec une fermeture éclair au travers de la main... hein ??? me direz-vous. Je vais donc emprunter quelques images au fournisseur : 10peaksgloves. Un fournisseur qui s'adresse principalement aux skieurs et aux snowboarders, mais le concept génial peut être aussi appréciable pour les photographes en climat froid.

    Ils ont plusieurs modèles mais on a eu droit à des échantillons de ce qu'ils avaient de disponible en stock et dans ma grande vaine, je suis la seule à avoir eu des moufles... et ça tombe bien, parce que, quand il fait froid, il n'y a que les moufles qui marchent. Mon modèle est donc Babel :

    Conscience professionnelle

     

    et sinon on a reçu 3 paires de gants taille homme : une paire pour chacun des photographes et une paire de plus que j'ai généreusement donné à un passager de la 1ere croisière qui nous a beaucoup (énormément et le mot est faible) aidé à ce que tout soit en place avant le 1er départ. Je crois que c'était les modèles Deltaform, Neil Colman Hut et Mount Allen.

    Pour bien comprendre le principe, il faut regarder la vidéo illustrant la C-Zip technology: http://10peaksgloves.com/technology/

    Celui qui n'a pas couru après ses gants dans une tempête ne peut pas comprendre l'intérêt !! wink2

     

    Par chance, une vague de froid nous a (enfin) atteint et je peux donc tester dans des conditions un peu rudes... parce que cette année, mes moufles en laines tricotées main ont été suffisantes toute la saison. Le test n'aurait pas été très efficace. 

     

    On attend le verdict des 4 testeurs pour savoir si on va en commander pour les vendre, en particulier à nos passagers... à suivre donc...

     

     

     

     


    3 commentaires
  • Je sens que ça va se compliquer parce que les rubriques vont se mélanger entre côté pro et vie animale ou paysages... mais après tout, on s'en fout des rubriques, non ??

    Après la réouverture de la galerie lundi avec moins de visiteurs que prévus (et beaucoup trop de victuailles), mardi et mercredi ont été placés sous le signe de l'extrême tranquillité... avec un bilan de 0 kr à la caisse à la fermeture ! oups ! comme quoi mon appel de lundi a peut être quand même eu un effet ce jour-là sarcastic

    Ensuite les choses se sont accélérées, mais comme prévu... le "chef" est arrivé mercredi aprem avec ses 30 combinaisons de survie milieu polaire... et il a fallu trouver de la place pour tout ça dans notre réserve picoscopique. Ensuite, jeudi matin, petite expié photo dans les environs à la recherche de renard(s) (pas trouvés frown), de perdrix (check) et de rennes (check... mais pas trop de mérite). Puis ouverture de la galerie comme normalement avec livraisons de 50 paires de bottes dans le cours de la journée... et il a fallu à nouveau essayer de tasser tout ça quelque part. oh Le soir, réunion d'introduction pour les voyageurs "déjà" arrivés (3 vivaient dangereusement et n'arrivaient que vendredi respectivement à midi et 13h en théorie pour un départ du bateau à 16h et qq) suivi du traditionnel repas à Kroa.

    Vendredi, début tranquille jusqu'à ce que le feu commence à 13h avec l'essayage des combi et des bottes... un chaos monstrueux et Sophie était lessivée quand tout ce beau monde a enfin fini par trouver botte à son pied et combi à son corps wink2. Le temps refaire disparaître les traces de l'apocalypse et je me suis rendue au quai au pas de course en espérant ne pas louper le départ du bateau et pouvoir faire qq photos souvenir.

    Les passagers n'avaient pas de quoi se plaindre : la journée a commencé avec un temps merveilleux et un "soleil double" ou parhélie comme on dit en bon français pour compliquer les choses...

    Ambiance

     

    Ambiance

     

    Ambiance

     

    et au moment du départ, le sommet des montagnes était baigné dans une jolie lumière rose, la mer fumait (pas très bon signe pour l'équipage), -14°C... oui, on a enfin quelque chose qui ressemble à un hiver.

    Ambiance

     

    des passagers ravis (on verra s'ils le sont toujours au retour... ils ne savent pas ce qui les attend... et personne ne le sait puisque c'est la 1ere expédition touristique hivernale en bateau dans l'histoire du Svalbard !)

    Ambiance

     

    un équipage, lui, un peu moins ravi et un peu plus sceptique... eux, ils ont une idée de ce qui les attend... et ils ont déjà dégusté entre Tromsø et Longyearbyen... arf

    Ambiance

     

    Ambiance

     

    Ambiance

     

    Ambiance

    Ambiance

     

    parce que, dès qu'il va y avoir un peu de mer et un peu de vent, voilà à quoi va ressembler le bateau

    Ambiance

     

    Ambiance

     

    En attendant, pas de quoi se plaindre du décor

    Ambiance

     

    Ambiance

     

    Ambiance

    Ah... les choses se précisent... on jette les amarres... (ou plutôt on les décroche)

    Ambiance

    et c'est parti pour l'aventure

    Ambiance

     

     

    Ambiance

     

    Ambiance

     

    Ambiance

     

    et Origo disparaît dans le "frostrøyk"... la fumée de gel

    Ambiance

     

    et il ne reste plus qu'à profiter du paysage et du calme retrouvé winktongue

    Ambiance

     

    l'aéroport est baigné dans les rayons du soleil couchant

    Ambiance

     

    Ambiance

     

    Ambiance

     

    Ambiance

     

    Ambiance

     

     

    Ambiance

     

    Ambiance

     

    Ambiance

     

    Ambiance

    et un petit coup d'oeil à la surface de la mer en pancake dans les coins abrités, avant de rentrer à la maison

    Ambiance

     

    Ambiance

     

     

     

     


    9 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique