• Cobayes

    Ce matin, nous avions une petite réunion organisée par le conseil municipal et l'association des entreprises locales, 8h... quelle horreur ! il faisait encore nuit, c'est dire !

    un point sur la saison touristique de cet été et sur l'ensemble de l'année 2017 janv-sept, globalement satisfaisant, mais la croissance semble se calmer... d'un côté, ce n'est peut-être pas un mal, d'un autre le plan était de doubler le nombre d'emplois dans le secteur touristique pour compenser la diminution de l'activité minière (et ça, c'était déjà il y a quelques années, au moment de la dernière grande phase de licenciements)

    un point sur le budget du conseil municipal et des autres acteurs financés tout ou partie par la Norvège... l'idée est que tout le monde a reçu un budget correspondant à une activité normale mais sans plus : donc pas de financement supplémentaire pour la sécurisation du flanc de montagne pare-avalanche/ pare-glissement de terrain.... - Unis (l'université) n'a pas non plus reçu le financement espéré pour s'agrandir alors que là-aussi, le but annoncé était de doubler les emplois

    Pas très logique tout ça

     

    Le "bergmester" (aucune idée du nom en français... celui qui gère les concessions minières, surveille que tout est en ordre...) s'est voulu rassurant : personne à ce jour n'a réclamé la concession de Svea... je ne sais pas si c'est si étonnant que ça, cela ne fait qu'une semaine qu'il a été annoncé que la Norvège cessait son activité là-bas

    un petit commentaire aussi sur le "arbeidsplikt" (devoir de travail mot à mot) permettant de conserver la concession : là, il nous a dit qu'il était très facile d'obtenir des dérogations

    Il a aussi dit que le nombre de concessions a diminué ces dernières années, qu'il n'y a eu qu'une quinzaine de découvertes ces dernières années... l'air de dire que l'activité minière n'intéresse plus personne... C'était peut-être vrai dans la situation telle qu'elle était mais quand on a une mine pleine de charbon de très bonne qualité, toute l'infrastructure en place, la mine prête à exploiter... ça peut un peu changer la donne, non ? son raisonnement me paraît extrêmement naïf. ça me paraît aussi difficile de donner une dérogation pour démonter toute l'installation s'il y a un repreneur prêt à exploiter.

     

    Sujet plus distrayant : Longyearbyen a été choisi pour tester un véhicule autonome. Il y en a déjà un à Stavanger

    Cobayes

    et ils vont adapter le concept à nos conditions. L'idée est de transporter les gens sur de courtes distances (ça tombe bien, on n'en a pas de longues) autour du centre ville... ou peut-être de Nybyen au centre

    L'engin avance actuellement à 15km/h (mais peut en théorie rouler à 40), je sens qu'il va falloir s'armer de patience et que la Sophie, elle préfèrera marcher que faire le poireau... mais bon faut voir

    La grande idée développée ces 3 dernières années est d'utiliser Longyearbyen comme une plate-forme de test de toutes sortes de nouvelles technologies et produits, parce qu'ici on a une bonne vision d'ensemble de la population et un bon contrôle sur les conditions d'étude, et si ça marche ici (question climat en particulier), ça marche partout

    Ils nous ont expliqué que l'engin peut rouler totalement de manière autonome ou être téléguidé... on a eu droit à une petite démo d'un mini véhicule équipé d'une caméra + caméra IR, téléguidé depuis Stavanger... et ça a marché... merci le 4G (et bientôt 5G)

    Cobayes

    Faut voir... ça peut être intéressant pour les petits déplacements en ville... mais faut pas trop compter sur ça pour le transport de nos 4000 passagers quand les monstres de bateaux de croisière sont à quai

     

     

    « Noyée dans la masseTrimbingo »

  • Commentaires

    1
    Patrick Audoux
    Samedi 21 Octobre à 16:11

     

    Ouaahhh ! Super !!! Et y'a jamais de problème de réseau chez vous ??? Et si, parmi nos grand technocrates (je vois qu'on à les mêmes !) quelqu'un disposant d'un cerveau décidait de mettre des chauffeurs qui sauraient rouler, même à 50 à l'heure, on réinventerait les services publics et on ferait quelques chômeurs de moins qui n'ont plus de travail à cause des mines qui ferment. Me prompe-je ??? ouch 

      • Dimanche 29 Octobre à 20:03

        Je n'ai pas tous les détails mais j'imagine que, au moins dans la période de développement et de test, on disposera du véhicule gratuitement. Ce n'est pas économiquement rentable de mettre en place un transport en commun ici et le véhicule n'assurera que de très courts déplacements (du genre supermarché-maison) pour ne pas concurrencer les taxis. Actuellement, il y a juste un car de ramassage scolaire pendant la période sombre.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :