• Arrêtez la soufflerie

    Une semaine de vent et chutes de neige, ça commence à bien faire ! Arrêtez la soufflerie !

    Je n'ai jamais vu autant de neige ici et, autant on est content d'avoir de la neige, autant trop de neige c'est pas forcément top... Je persiste à vouloir prendre mon raccourci pour aller au boulot/en ville mais ça devient de moins en moins praticable et il faut bien calculer son coup pour ne pas se retrouver dans les endroits où il y a le plus de neige: s'enfoncer jusqu'aux genoux à chaque pas, c'est épuisant, mais quand on s'enfonce jusqu'au haut des cuisses ça devient carrément difficile de s'extirper. 

    Et en arrivant au boulot, qu'est-ce qui m'attend tous les matins ? La séance de déneigement ! Après ça, j'ai fait ma séance d'entrainement pour la journée et je suis claquée. J'ai un mur de neige qui pousse sur le bord sud de l'escalier, parce que, allez comprendre pourquoi, ils ne viennent déneiger avec la grosse cavalerie que d'un côté de l'escalier... (quand ils viennent... je ne suis clairement pas classée comme une priorité, ce que je comprends très bien). Il doit y avoir une logique mystérieuse derrière tout ça, qui m'échappe carrément. De toute façon, les tas de neige prennent de plus en plus d'ampleur dans la ville et bientôt, on ne va plus avoir quoi en faire.

     

    2e effet Kiss Cool de la soufflerie... les avions postaux ont brillé par leur absence une bonne partie de la semaine. Normalement il y en a un chaque jour du lundi au vendredi, avec environ 1 tonne de fret. La semaine dernière, je crois me souvenir qu'il y en a eu un d'annulé, mais vendredi il a atterri normalement, mais cette semaine ça s'est gâté.

    Lundi, un avion est venu de Tromsø jusqu'ici et a tournicoté autour de nous un moment avant de devoir renoncer  atterrir à cause de la météo. Idem mardi. Mercredi il n'y avait pas d'avion disponible (c'est ballot... parce que l'avion n'avait pas pu atterrir à Tromsø... c'est pas toujours à cause de nous donc). Dans la nuit de mercredi à jeudi, ils devaient utiliser l'avion de SAS pour une partie du fret mais l'avion de SAS n'a pas pu atterrir ici.

    Arrêtez la soufflerie

     

     

    Jeudi, enfin, un avion postal a pu atterrir mais ils n'ont pas pu faire une 2e ronde comme prévu à  cause des conditions à Tromsø. Vendredi, même résultat mais je ne sais pas si c'est pour les mêmes raisons.

     Bref, on a quand même eu 2 avions postaux cette semaine mais ils ont accumulé beaucoup de retard dans l'acheminement du courrier/fret. ça va prendre du temps pour résorber tout ça. 

     

    Côté avions de ligne, ça a été mieux mais un peu le merdier tout de même.

    Vols de SAS et Norwegian annulés lundi mais le vol normal de SAS a réussi à atterrir mardi de même que le vol supplémentaire de Norwegian.

    Mercredi soir-jeudi, ça a été plus mouvementé comme signalé précédemment. Le vol de nuit n'a pas pu atterrir et a dû faire demi-tour sur Tromsø. Plus tard dans la journée, 2e tentative... sans succès... ils étaient pourtant bien partis... ils ont fait demi tour sur la piste de décollage et retour à la niche. Ils ont fini par atterrir jeudi soir

     

     Arrêtez la soufflerie

     

    Pour compliquer le tout, il y a eu un problème un jour (mais je n'ai pas saisi lequel) parce qu'aucune chambre n'était disponible à Tromsø à cause d'un festival et il a fallu renvoyer un avion sur Oslo. C'est pas simple... et les changements climatiques n'augurent rien de bon dans l'avenir... ça promet ! oh

    « La saison du séminaireOn ne s'ennuie pas »

  • Commentaires

    1
    Jean Claude
    Samedi 21 Janvier à 14:39
    Festival international du film à Tromso. Ça semble être la raison du surbooking?...
    2
    Linaigrette
    Dimanche 22 Janvier à 16:50

    Bigre ! Point de photo. cette fois-ci ?! wink2

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :